La Jordanie Dans L'Oeil Du Cyclone Syrien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Jordanie Dans L'Oeil Du Cyclone Syrien

Message  09991 le Ven 26 Avr - 17:18

La Jordanie Dans L'Oeil Du Cyclone Syrien



Rencontre Abdallah II Netanyahou 2010

Abdallah II de Jordanie a succombé à la pression américano sioniste en permettant l'utilisation de son territoire pour une possible attaque israélienne ou américaine ou les deux contre la Syrie. Abdallah II - comme l'a averti le président syrien Bashar al Assad - prend de gros risques.

Si son père pouvait compter sur le soutien inconditionnel des plus importants clans jordaniens ce n'est plus le cas pour lui.

Certains clans dont celui le plus important du Nord de la Jordanie prés d'Irbid, Obeidat, profondemment anti sioniste pourrait ne pas lui pardonner sa "trahison" suivi en cela par les autres tribus confirmant ainsi l'avertissement d'Assad.

Des informations ont circulé dans les médias ces derniers mois sur l'implication croissante de la Jordanie dans la crise syrienne. Amman a pourtant à plusieurs reprises nié notamment l'entraînement par les US la Grande Bretagne et la France de combattants de l'opposition en territoire jordanien.

Les Jordaniens ont été néanmoins surpris des commentaires du président syrien Bashar al Assad au cours d'une interview le mercredi 17 Avril.

Nous souhaitons que nos voisins jordaniens réalisent que... le feu ne s'arrêtera pas à nos frontières - Le monde entier sait que la Jordanie est tout aussi exposée ( à la crise) que l'est la Syrie


Le même jour le secrétaire US à la défense Chuck Hagel a révélé que les US allait envoyer 200 hommes de troupe en Jordanie principalement des experts en logistique et en collecte de renseignements pour accélérer les préparatifs d'une possible intervention liée aux armes chimiques syriennes prétendument stockées le long de la frontière jordano syrienne. 150 hommes de troupe US envoyés l'année dernière avaient déjà établi une station de surveillance et de collecte d'information pour suivre ce qui se passe en Syrie.

Malgré les annonces publiques d'Hagel le régime d'Abdallah II continue par la voix d'officiers supérieurs de l'armée jordanienne de nier que ces préparatifs militaires visent à renverser le gouvernement du président Bashar al Assad. Une déclaration des forces armées jordaniennes a affirmé que le déploiement de ces soldats américains "n'avait rien à voir avec la situation en Syrie" et qu'ils venaient pour participer à une exercice militaire de routine incluant 19 pays.

Le gouvernement syrien a appris que des déserteurs de l'armée nationale syrienne de même que des membres des Frères Musulmans étaient entraînés dans des camps en Jordanie puis passaient clandestinement en Syrie.

Le président Bashar al Assad a envoyé le vice ministre des affaires étrangères Faysal al Miqdad à Amman en Janvier pour essayer de régler à l'amiable cette ingérence jordanienne dans les affaires internes de son voisin. Les responsables jordaniens ont nié réaffirmant la "neutralité" d'Amman dans la guerre qui ravage la Syrie depuis plus de deux ans.

Pourtant selon certaines sources syriennes plusieurs camps d'entraînement ont été ouverts en Jordanie capables de former aux techniques de combat jusqu'à 5000 individus d'afilée. Jusqu'à présent 3000 hommes ont complété leur entraînement 1560 se sont infiltrés en Syrie.

En Février et Mars de nouvelles vagues de combattants munis d'armes lourdes incluant des lances roquettes portables pouvant s'attaquer aux tanks et aux avions de l'armée nationale syrienne sont entrées en territoire syrien.

Mi Mars Damas a envoyé secrètement l'ancien chef des renseignements syrien Ali Mamlouk à Amman et de nouveau les responsables jordaniens ont nié toute implication.

Pour l'instant les relations diplomatiques entre les deux pays continuent de fonctionner certains responsables syriens dont l'ambassadeur syrien à Amman pensent que l'armée jordanienne pour différentes raisons ne veut pas s'impliquer directement dans la guerre en Syrie.

La situation économique de la Jordanie est trés fragile et le secrétaire d'état US, John Kerry, le sachant n'hésite pas à faire pression sur le roi Abdallah II. Malgré des promesses d'aide de milliards de $ faites par les US et les monarchies du Golfe pour l'instant les caisses restent vides à Amman. De plus la Jordanie est confrontée à un afflût de réfugiés syriens pour lesquels les aides versées restent insuffisantes d'où les mouvements de protestation dans les camps de réfugiés syriens.

La Jordanie a signé un traité de paix avec le régime colonial juif sioniste. Récemment fin 2012 avant sa réélection le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, s'est rendu secrètement en Jordanie pour rencontrer le roi Abdallah II et discuter d'une possible intervention aérienne ou terrestre pour éliminer les stocks d'armes chimiques prés de la frontière jordano syrienne. Une opération à hauts risques qui pourrait contaminer la région les armes chimiques ne reconnaissent pas les frontières.

Jusqu'à présent le roi Abdallah II a écarté ce genre de collaboration avec le régime juif sioniste.

Pourtant comme vient de le révéler le quotidien français Le Figaro sur son site le roi Abdallah II vient de mettre à disposition des drones armés israéliens deux couloirs dans l'espace aérien jordanien.


Selon le Figaro :

Jusque là prudent face au conflit syrien et après une tentative avortée de négociations avec Bachar el-Assad, le roi Abdallah II a mis deux couloirs aériens à la disposition de l'aviation israélienne.

À tout moment, les drones israéliens peuvent désormais pénétrer dans l'espace aérien jordanien, à l'est de l'État hébreu, avant de remonter au nord au-dessus de la Syrie observer le conflit qui ensanglante le pays depuis deux ans et menace Israël.

Le roi Abdallah a décidé d'ouvrir son espace aérien à l'armée de l'air israélienne, révèle au Figaro une source militaire occidentale au Moyen-Orient. C'est un geste fort et exceptionnel.

Connue seulement d'une poignée de services de renseignements occidentaux, la décision aurait été prise par le souverain hachémite lors de la visite en Jordanie du président Barack Obama, les 22 et 23 mars, après son étape israélienne...Pour éviter d'être repérés, «les drones israéliens volent durant la nuit», précise le militaire. «Ils font de la reconnaissance, mais ils sont aussi armés et peuvent donc frapper une cible n'importe où en Syrie.

Selon cet expert, "les Syriens disposent de moyens antiaériens russes, mais les aéronefs israéliens sont difficiles à détecter et donc quasiment à l'abri d'une contre-mesure

L'ouverture de l'espace aérien jordanien à l'armée de l'air israélienne est une carte blanche du roi Abdallah II à Israël pour attaquer la Syrie au moment opportun pour le régime juif sioniste.

Ce que ne mentionne pas le Figaro c'est le soutien actif de l'Iran au gouvernement syrien de Bashar al Assad en terme de coopération stratégique militaire. Il se pourrait qu'un drone israélien subisse rapidement le même sort qu'un drone américain capturé par les spécialistes des Gardiens de la Révolution iranienne il y a quelques mois au dessus du Golfe Persique démonté puis étudié et copié.

Mais les conséquences déstabilisantes de l'alliance du roi Abdallah II avec le régime juif sioniste pourraient venir de l'intérieur de la Jordanie. Le roi Abdallah II pourrait y perdre son trône ce qui bien sûr arrangerait le régime colonial juif sioniste qui rêve de transformer la Jordanie en état palestinien d'y expulser les Palestiniens vivant en Cisjordanie occupée et d'annexer cette dernière.


À lire également sur ce forum : http://ledormeur.forumgratuit.org/t1045-en-route-vers-la-3eme-guerre-mondiale#2629


Le roi Abdallah II joue son trône

Le roi Abdallah II ne bénéficie pas comme son père du soutien inconditionnel des principaux clans jordaniens notamment de la plus puissante tribu des Obeidat justement située au Nord de la Jordanie le long de la frontière avec la Syrie prés de la ville d'Irbid

L'année dernière le roi Abdallah II de Jordanie a décidé d'envoyer un nouvel ambassadeur à Tel Aviv où le poste était resté vacant depuis la guerre israélienne contre la Bande de Gaza de 2008-2009. Il a choisi un membre de ce puissant clan, Walid Obeidat, qui malgré de nombreuse pressions faites au sein de sa tribu a fini par accepter.


Les Obeidat l'avait pourtant mise en garde dans un communiqué :

Celui qui accepterait ce poste aurait franchi toutes les lignes rouges et ferait du tort au membres de sa tribu qui se dissocierait de lui"

Cette tribu a été et reste loyale à sa nation et ne se reconciliera pas avec ses ennemis afin de liberer toute la terre de Palestine.. Cette tribu a été la première a mettre en garde des dangers du projet sioniste dans les années 1920


Selon Assaf David un chercheur jordanien à l'université de Jerusalem au delà de l'affront évident à la normalisation jordano israélienne que représente cette déclaration des Obeidat cela montre également que les relations entre les tribus jordaniennes et le roi Abdallah II sont au plus bas.




David Assaf

Cette nomination ( d'un ambassadeur en Israël) a toujours été problématique. Mais par le passé de telles tensions ont été résolues tranquillement et pas par des communiqués de presse" a affirmé Assaf David. Il a ajouté :

Les relations entre les tribus et le régime se sont drastiquement détériorées depuis le milieu de la décennie passée. Actuellement il n'y a pas de dialogue entre les deux partis"

Walid Obeidat a pris ses fonctions à l'ambassade jordanienne en Israël l'année dernière. Il a été mis au ban de sa tribu qui a réagi selon ses convictions.

Le jour de la nomination de l'ambassadeur Obeidat dans l'entité sioniste représente un jour noir pour tous les Jordaniens" a déclaré Sa'eb Obeidat petit fils du premier martyr jordanien en terre de Palestine.

Les membres du clan rejettent la normalisation avec l'état juif et l'ambassadeur Obeidat ne nous représente plus.

Dans les villages où vivent les membres des Obeidat de grandes banderoles ont été suspendues sur lesquelles on pouvait lire:

Non la La Normalisation avec l'Ennemi Sioniste

Les dirigeants de la tribu ont proclamé le 17 Octobre - date de l'accréditation de l'ambassadeur - comme étant "un jour de deuil annuel" dans tous les 7 villages aux alentours d'Irbid où flottaient des drapeaux noirs.

Selon Assaf David l'attitude des Obeidat va être imitées par les autres tribus jordaniennes avec un durcissement de leurs positions vis à vis du roi Abdallah II qui se retrouve en conflit direct avec ceux qui autrefois constituaient la base stable du soutien à la monarchie Hachemite.

La majorité de la population jordanienne - 80% sont des Palestiniens - s'oppose au traité de paix avec Israël et à plus forte raison à l'utilisation du territoire jordanien inclus l'espace aérien par l'armée de l'air de l'entité coloniale juive sioniste.

L'opinion publique jordanienne s'oppose à une telle implication de la Jordanie contre la Syrie et risque de le faire savoir trés rapidement d'où la mise en garde du président syrien Bashar al Assad.

Aprés la violente déstabilisation de la Syrie celle de la Jordanie et le renversement du petit monarque pour créer un "état palestinien" en Jordanie projet juif sioniste qui apparaît désormais nettement à l'horizon d'un Moyen Orient aux prises avec des tentatives de redécoupage au profit de l'entité coloniale juive sioniste principal élément déstabilisant dans une région prête à tout moment à s'embraser et à embraser la planète.




Lundi 22 Avril 2013
Mireille Delamarre

http://www.planetenonviolence.org/La-Jordanie-Dans-L-Oeil-Du-Cyclone-Syrien_a3073.html




A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30

09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum