anipassion.com

L’Union européenne évoque Boston pour justifier une importante opération antiterroriste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’Union européenne évoque Boston pour justifier une importante opération antiterroriste

Message  Silver Wisdom le Sam 27 Avr - 7:47

Bonjour à tous,

L’Union européenne évoque Boston
pour justifier une importante opération antiterroriste




La menace croissante internationalement pour les droits démocratiques
a été soulignée par le fait qu’à peine deux jours après les attentats
à la bombe de Boston, ceux-ci étaient cités dans un communiqué de presse
de la Commission de l’Union européenne (UE) pour justifier
une vaste opération antiterroriste réalisée au niveau du continent.


Les 17 et 18 avril, des unités antiterroristes de nombreux Etats-membres de l’UE qui sont organisés dans le réseau ATLAS
(Army Tactical Level Advanced Simulation] ont effectué ce qui a été décrit comme
« la plus complexe préparation et simulation de la capacité de riposte à des crises, jamais pratiquée jusque-là au niveau européen. »




Mme Cecilia Malmström, membre de la Commission européenne chargé des affaires intérieures, a déclaré à ce sujet:
«La lutte contre le terrorisme constitue l’un des défis majeurs que nous devons relever en matière de sécurité intérieure.
Le terrorisme ne connaissant pas de frontières, le maintien de la sécurité publique représente un défi complexe qui exige
une coordination de nos efforts. Je soutiens fermement les travaux du réseau Atlas et je considère que la coopération
entre les services de police en Europe n’a jamais été aussi nécessaire qu’aujourd’hui. En définissant des plates‑formes
communes en matière de formation et de tactique, en partageant nos équipements et en instaurant une coopération étroite
entre les États membres dans les zones frontalières, nous contribuons au renforcement des compétences
et de l’expertise de l’ensemble des unités d’intervention spéciales et, partant, à celui de la sécurité publique.»



Grand exercice anti-terroriste à l'échelle... par Le_Soir Simulation de prise d’otage près de la gare du Midi (vidéo)
http://www.lesoir.be/227231/article/actualite/belgique/2013-04-17/simulation-prise-d-otage-pres-gare-du-midi-video
Le réseau ATLAS se prépare au plus grand exercice antiterroriste
jamais organisé au niveau de l’UE (communiqué de presse)

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-335_fr.htm?locale=FR
L’opération implique des attaques terroristes simulées et simultanées se déroulant dans neuf différents pays membres de l’UE :
l’Autriche, la Belgique, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Slovaquie, l’Espagne, la Suède et la Roumanie.

Justifiant l’opération, un communiqué de presse de la Commission de l’UE dit, « Les attaques coordonnées de Mumbai en 2008,
les attaques d’al Qaïda en 2012 contre l’usine algérienne de production de gaz ainsi que les récents attentats à la bombe
lors du marathon à Boston, soulignent le besoin d’accroître la protection à la fois contre des attaques
contre des infrastructures cruciales et autres zones publiques dans un contexte national et transfrontalier. »

L’exercice dénommé « Défi commun, » (Common Challenge) simule des attentats contre des cibles dont des centrales électriques,
des écoles, des commerces, des bus et des trains. Le coordinateur européen de la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove,
a dit les 17 et 18 avril au sujet de l’opération, « Cette initiative est le plus important exercice de simulation anti-terroriste qui a lieu
en Europe et qui est réalisé par des unités d’intervention spéciales issues de plusieurs Etats-membres. » On a pu voir l’envergure
de l’opération à travers l’exercice dont on a le plus parlé qui s’est déroulé à Kolarovo, en Slovaquie et qui impliquait des unités spéciales
de police anti-terroristes de Hongrie, de Roumanie, de Slovénie, le commando Slovaque Lynx et le 5ème régiment des forces spéciales.


36 unités spéciales de police

Il simule des attaques terroristes simultanées sur diverses cibles (bâtiments publics, écoles, centrales électriques
ou encore modes de transports) en Autriche, Belgique, Irlande, Italie, Lettonie, Slovaquie, Espagne, Roumanie et Suède.

À Bruxelles, l’exercice a impliqué les unités spéciales françaises (Raid et GIGN), luxembourgeoises (USP) et belges (CGSU).
Il s’agissait de gérer une prise d’otages dans un train à grande vitesse. L’exercice ne s’est pas déroulé dans une vraie gare
mais sur un site industriel, a précisé la police fédérale belge.

Atlas rassemble 36 unités spéciales de police issues des 27 États membres de l’Union européenne
ainsi que de Norvège et de Suisse. Le but est de permettre aux unités spéciales de travailler ensemble afin,
le cas échéant, de pouvoir intervenir de manière coordonnée en cas d’action terroriste.


Projet Atlas. Exercice antiterroriste dans 9 pays européens
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Projet-Atlas.-Exercice-antiterroriste-dans-9-pays-europeens_6346-2184548-fils-tous_filDMA.Htm
Pour cet exercice particulier le scénario s’inspirait de la crise des otages de l’école de Beslan en 2004. Selon le Military Photos,
« Le siège a duré environ 3 heures et 335 élèves et enseignants ont été pris en otages. Plusieurs élèves ont été psychiquement
traumatisés et ont dû être dispensés de l’exercice pour des raisons médicales. »



Bref compte rendu ainsi qu’une vaste collection de photos
http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?225529-atlas-Common-Challenge-2013-Counter-Terrorism-Exercise-(Slovakia

En Norvège, plus de 100 officiers de Norvège, de Suède, de Finlande et du Danemark se sont entraînés pour entrer sur l’un des ferries
de Color Line à partir de navires et d’hélicoptères de la police, selon le journal Aftenposten. Deux hélicoptères de la police suédoise
accompagnés de tireurs d’élite l’ont escorté durant l’opération, basés sur un éventuel détournement du ferry et de ses 210 passager
et 40 membres d’équipage.

En Irlande, la police nationale Gardai a simulé un scénario de sauvetage sur la rivière Liffey et près d’une centrale électrique
désaffectée à Dublin, incluant des éléments basés en mer, sur terre et dans l’air. Selon l’Irish Independent,
« Des membres lourdement armés de l’escadron spécial d’intervention du gardai, l’unité d’intervention d’urgence
(Emergency Response Unit, ERU) se préparent à jouer un rôle clé pour empêcher une attaque terroriste transfrontalière
en juin durant le sommet des dirigeants mondiaux du G8.




« L’ERU sera déployé sur des itinéraires de patrouille de routes frontalières vers l’Irlande du Nord,
y compris un réseau de voies navigables qui pourraient être utilisées pour lancer des attaques
contre des politiciens et d’éminents économistes. »

« Le scénario général, qui constitue le noyau de tous les exercices,
traite les menaces que pose une organisation terroriste fictive, l’Armée mondiale de libération et de revanche. »


ERU on alert for G8 terrorist threat
http://www.independent.ie/irish-news/eru-on-alert-for-g8-terrorist-threat-29201631.html
Les officiers de l’ERU « sont équipés de fusils d’assaut Heckler et de pistolets mitrailleurs MP7 ainsi que des pistolets semi-automatiques
et ils ont également accès à des fusils de combat Benelli de calibre 12, à des Heckler et à des fusils d’assaut Koch 33. »


Le réseau ATLAS a été créé en 2001. Il est composé d’unités spéciales de police des 27 Etats membres de l’UE.
La présidence d’ATLAS est assurée par des unités d’intervention de la police allemande (GSG9). L’Allemagne a joué le rôle
de premier plan dans la formation d’ATLAS après le 11 septembre 2001, mais l’organisation comprend deux unités françaises,
le GIGN pour les détournements d’avions et le RAID pour les raids à bord de trains et de bus, ainsi que l’escouade CO19
de la police métropolitaine armée de la Grande-Bretagne pour des raids dans le métro.

Les implications de ce type d’opérations entreprises dans le cadre d’ATLAS sont indiquées par la présence de l’unité CO19 britannique.
La Grande-Bretagne a également lancé en 2001 l’« opération Kratos », appliquant la politique du tirer pour tuer de la police métropolitaine
lorsqu’il s’agit de traiter avec de présumés commandos suicide.

Le 22 juillet 2005, après l’attentat à la bombe du 7 juillet à Londres, le Brésilien innocent,
Jean Charles de Menezes, avait été tué par balle par des officiers de police en civil
sans aucun avertissement préalable alors qu’il se trouvait assis dans le métro à la station Stockwell.
Les officiers de police l’avaient plaqué au sol et lui avaient tiré sept balles dans la tête à bout portant.


Il existe un lien étroit entre la réaction de la police et des services de sécurité américains aux attentats
à la bombe de Boston et une opération à l’échelle de ce qui a eu lieu partout en Europe deux jours plus tard.

Interpol a rendu public samedi une alerte auprès de ses 190 pays membres sur les caractéristiques
des explosifs utilisés dans les attentats du marathon de Boston, afin de renforcer la sécurité internationale
et vérifier si des engins similaires ont déjà été utilisés.


Alerte d’Interpol sur les explosifs utilisés à Boston
http://www.bienpublic.com/actualite/2013/04/20/alerte-d-interpol-sur-les-explosifs-utilises-a-boston
Depuis plus d’une décennie maintenant, l’on assiste dans chaque pays à un assaut contre les droits démocratique
et l’adoption d’une législation fournissant souvent le cadre à un régime d’Etat-policier. Ce en quoi cela consiste a été montré
à Boston où une ville entière a été verrouillée. On a assisté à cela en Europe les 17 et 18 avril sous la forme
d’une démonstration de force de la part des forces de l’Etat de neuf pays.


Le choix de l’Irlande, de l’Italie et de l’Espagne, trois pays de l’UE ciblés par des mesures d’austérité brutales
et de pays appauvris d’Europe de l’Est tels la Lettonie, la Slovaquie et la Roumanie, révèlent les considérations
plus générales qui motivent la classe dirigeante.

Toutes les mesures légales adoptées au nom de la lutte contre le terrorisme qui renforcent les pouvoirs répressifs
de l’Etat sont disponibles pour être utilisés contre la montée de la vague de mécontentement social
et politique parmi les millions de travailleurs du fait de la destruction massive des emplois
et des prestations sociales vitales actuellement en cours.


Chris Marsden
Source de l'article
L’Union européenne évoque Boston pour justifier une importante opération antiterroriste
https://www.wsws.org/fr/articles/2013/avr2013/terr-a26.shtml

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Union européenne évoque Boston pour justifier une importante opération antiterroriste

Message  09991 le Sam 27 Avr - 15:19

500 Europeens Combattent Assad En Syrie...Dont Des Français Avec L'Accord Tacite De Valls/Hollande ?




Le chef de l'anti terrorisme de l'UE Gilles de Kerchove a confirmé dans une interview à la BBC qu'il y a 500 Européens combattant Assad en Syrie la majorité venant de Grande Bretagne d'Irlande et de France.

Les Barbouzes du ministère de l'intérieur traînes savates dans certaines mosquées et autres lieux de propagande islamiste ferment-ils les yeux avec l'accord de leur ministre de tutelle Emmanuel Valls sur l'organisation de "voyages touristiques" en Syrie mettant ainsi la vie des Français en danger lorsque ces "rambos" du djihad contre l'infidèle laïc alawouite Bashar al Assad reviendront en France bien mieux entraînés et plus enragés encore que ne l'était Merah ? Valls et son donneur d'ordre Hollande doivent rendre des comptes "préventivement".




Gilles de Kerchove

Environ 500 Européens combattent actuellement au sein des groupes djihadistes contre le gouvernement syrien du président Bashar al Assad c'est ce qu'a confirmé le chef de l'anti terrorisme de l'UE Gilles de Kerchove précisant que la majorité d'entre eux venaient de Grande Bretagne d'Irlande et de France. Comme par hasard la Grande Bretagne et la France sont les deux pays aux avant postes de la guerre par proxis menée par les US/OTAN/Israël/le Qatar et l'Arabie Saoudite contre la Syrie et le peuple syrien.


Tous ne sont pas des radicaux quand ils partent mais probablement que beaucoup d'entre eux seront radicalisés là bas où ils seront entraînés..et comme nous l'avons vu cela pourrait déboucher sur une sérieuse menace quand ils reviendront."
En Mars la Hollande a relevé son niveau de sécurité anti terroriste citant la menace de ceux qui vont en Syrie combattre le gouvernement de Bashar al Assad de même que la radicalisation de certains jeunes Hollandais.


Prés d'une centaine d'individus ont récemment quitté la Hollande pour différents pays en Afrique et au Moyen Orient spécialement la Syrie" avait déclaré dans un communiqué en Mars le Coordinateur National pour la Sécurité et le Contre Terrorisme de ce pays.





Eric Van der Sypt

Les services de sécurité en Grande Bretagne et en Belgique selon la BBC ont accru leurs efforts pour remonter les filières de recrutement de ces jeunes djihadistes européens. Mi Avril la police belge a mené des raids dans 48 maisons à travers le pays et arrêté 6 hommes suspectés d'être membres d'un groupe islamiste dénommé Sharia4Belgium qui fait partie d'un mouvement djihadiste international plus large"..Nous avons des indications que Sharia4Belgium envoient des gens en Syrie pour rejoindre des groupes terroristes là bas" selon le procureur fédéral belge Eric Van der Sypt cité par Reuters."Le recrutement se fait par exemple auprès de jeunes abordés dans la rue puis invités dans des reunions privées à Anvers" a-t-il ajouté

Van der Sypt a dit que les procureurs avaient connaissance de 33 individus avec des liens avec le groupe qui étaient soit en Syrie soit en route pour ce pays.


Début Avril le Centre International D'Etude De La Radicalisation ( ICRS) a estimé que plus de "600 Musulmans européens s'étaient rendus en Syrie en 2011" quand le conflit a démarré.Selon l'étude du ICRS c'est la Grande Bretagne qui détient le record de jeunes se joignant aux combattants anti Assad avec 138 individus arrivés en Syrie.

Sur la base de la participation totale au conflit nous estimons qu'entre 70 et 442 Européens sont encore actuellement présents en Syrie.. Cela veut dire que la plupart des Européens qui sont allés en Syrie sont encore sur le champ de bataille".

Cela veut dire également que ces Européens dont un certain nombre de Français et pas un loup solitaire comme Merah vont avoir acquis une experience du maniement des armes qui dépasse de loin ce qu'avait pu apprendre Merah lors de ces déplacements en AfPak.


Certains services de renseignements occidentaux s'inquiétent désormais de voir ceux qui sont actuellement en Syrie combattant aux côtés des Jihadistes Al Nusra et consorts liés à al Qaeda lancer des attaques terroristes en Europe à leur retour.

On peut se demander pourquoi rien n'a été fait pour les empêcher de se rendre en Syrie car ils sont certainement sous surveillance puisqu'on connaît en gros leur nombre et leurs origines.

Les principaux pourvoyeurs de djihadistes européens la Grande Bretagne et la France sont depuis le début de cette guerre internationale par proxis en Syrie aux avant postes militaires économiques médiatiques de celle ci leur objectif clairement avoué et répété : renverser le gouvernement syrien en place et le remplacer par un gouvernement fantoche à la solde des US/OTAN/Israël.

On peut se demander si Sarkozy puis Valls/Hollande en ne prenant pas les mesures nécessaires pour arrêter ces djihadistes avant qu'ils ne partent en Syrie - alors même qu'ils sont repérés fichés idem pour les filières de recrutement- ne contribuent pas ainsi à l'envoi de combattants djihadistes pour renverser le gouvernement syrien.

Ce sont les Français qui risquent de payer le retour de bâton de ces encouragements par Hollande et Valls au djihad en Syrie lorsque ceux qui reviendront entraînés aux combats de guerillas s'activeront dans nos villes.

C'est pourquoi les Français doivent exiger que soit menée une enquête sur l'inaction du gouvernement son ministre de l'intérieur Emmanuel Valls et le donneur d'ordre François Hollande pour démanteler ces filieres djihadistes salafistes et empêcher ces départs de jeunes Français en voie de radicalisation.
[b]Faut-il attendre les premières victimes sur le sol français pour réagir ?

Le président syrien Bashar al Assad a récemment accusé la France de soutenir Al Qaeda en Syrie et a mis en garde contre le retour de bâton d'une telle politique irresponsable.




Jeudi 25 Avril 2013
Mireille Delamarre


http://www.planetenonviolence.org/500-Europeens-Combattent-Assad-En-Syrie-Dont-Des-Francais-Avec-L-Accord-Tacite-De-Valls-Hollande_a3074.html



A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
avatar
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum