Al-Nakba : l’histoire d’une dépossession

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Al-Nakba : l’histoire d’une dépossession

Message  Silver Wisdom le Mer 15 Mai - 13:39

Bonjour à tous,

Al-Nakba : l’histoire d’une dépossession



Al Nakba, documentaire (200 minutes) produite par Al-Jazira en langue arabe a d'abord été diffusé sur le 60e anniversaire
de la catastrophe palestinienne. Il a été traduit en Portuguais, en 2009, puis en quatre langues différentes: français, allemand,
espagnol et italien. Al Nakba a remporté le prix du meilleur documentaire long sur Al Jazeera en Palestine cinquième Festival international
du film (Doha / Qatar) et le prix du public au Festival du Film de Amal Neuvième euro-arabe (Santiago / Espagne).
Il a participé à d'autres festivals de cinéma au Brésil, en Argentine, Italie, Jordanie, Egypte et la Palestine.


1ère et 2ème partie
(Le film commence à 1mn 23s)


Mise en ligne le 4 sept. 2010 par aljazeeratalk

3ème et 4ème partie
(Le film commence à 1mn 25s)


Mise en ligne le 4 sept. 2010 par aljazeeratalk

A lire également sur ce forum


Les chiens des colons contre les Palestiniens…
http://ledormeur.forumgratuit.org/t939-les-chiens-des-colons-contre-les-palestiniens

et


Un rapport du Conseil des droits de l'homme de l'ONU demande l'arrêt des colonies israéliennes
http://ledormeur.forumgratuit.org/t367-israel-rompt-avec-le-conseil-de-l-onu-pour-les-droits-de-l-homme#1914

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le plan des sionistes pour coloniser la Palestine (New York Time - 1899)

Message  Silver Wisdom le Ven 17 Mai - 8:56

Bonjour à tous,

Le plan des sionistes pour coloniser la Palestine (New York Time - 1899)



Un article sur une conférence de sionistes publié le 20 Juillet 1899
dans le New York Times décrit comment la conférence visait
à «coloniser la Palestine» et à discuter de l'achat de terres avec les sionistes anglais.


L'article explique que la conférence a examiné un document de la Fédération sioniste anglaise
"qui proposait le rétablissement de la Judée comme un État indépendant, en suggérant l'achat des sites Maccabées en Palestine,
et le début des travaux par l'établissement d'une colonie juive et d'un collège agricole juive. "
Il clarifie plus loin que
"le site à acheter doit comporter environ cinquante acres, qu'il soit à six milles d'une station des chemins de fer entre Jappa et Jérusalem, avec vue sur la mer et comprenant une grande partie de la côte palestinienne."



Il y est noté que les sionistes britanniques ont rassemblé 2.500 dollars dans la monnaie de l'époque
et demandaient la même somme aux sionistes américains.


L'article explique également que "Sur la motion du Dr Wise, la Fédération a voté que 100 $ serait le coeur du fond requis de 2500 $,
le solde devant être prélevé sur les abonnements des 125 sociétés et individus, Juifs et Gentils. Un appel général au public sera fait. "

Il fait également état que les délégués seront élus lors de la réunion sioniste à Baltimore.

La manière directe et confortable avec laquelle la colonisation s'est poursuivie indique qu'avant d'avoir
à se préoccuper de l'image du sionisme et des relations publiques, les dirigeants sionistes dépeignaient leur mouvement
comme une mission coloniale à une époque où les nations européennes étaient des puissances coloniales.


~ Traduction de Golden Awaken ~

Source de l'article
Zionists plan to colonize Palestine in 1899 NY Times
http://www.worldbulletin.net/?aType=haber&ArticleID=109000

Vu sur : What Really Happen

A voir également

The History of Palestine
(Pour les sous titres, icône en forme d'écran en bas de la vidéo)

Le sionisme est arrivé en Palestine à la fin du 19e comme un mouvement colonialiste motivé par des impulsions nationales.
La colonisation de la Palestine s'adaptait bien aux intérêts et aux politiques de l'Empire britannique à la veille de la Première Guerre mondiale.



Mise en ligne le 30 mai 2009 par mingoi313

Complément d'information sur ce forum


La Déclaration Balfour
http://ledormeur.forumgratuit.org/t239-la-declaration-balfour

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Palestine : 65 ans de colonisation

Message  Résistance le Lun 20 Mai - 17:56



Quand on parle de colonisation, on pense souvent à la grande époque de l’impérialisme et des empires durant laquelle les grandes puissances européennes se sont partagé le monde. Aujourd’hui, en entend beaucoup parler des colonies israéliennes en Cisjordanie, sans savoir forcément de quoi il s’agit. Une colonie peut avoir différents aspects : certaines sont de véritables villes, avec des écoles, des hôpitaux et des centres commerciaux ; d’autres ressemblent à de petits hameaux de vingt ou trente maisons ; d’autres enfin consistent en un regroupement de deux ou trois bungalows fixés tant bien que mal au sol par du béton armé. Il y a des colonies légales (les constructeurs détenant un permis de construire en bonne et due forme émanant de l’État d’Israël, même si les autorités se sont officiellement engagées depuis les accords d’Oslo à ne plus avoir recours à cette pratique) et celles qui ne le sont pas.

Les colonies illégales naissent généralement la nuit, lorsque de petits groupes de juifs ultra-orthodoxes implantent dans un endroit déterminé à l’avance quelques caravanes qu’ils parquent là dans l’espoir de ne plus jamais avoir à les bouger. Évidemment, à l’aube, le fermier arabe propriétaire du terrain veut les chasser, mais ces braves colons font alors appel à Tsahal. Una patrouille arrive, et, d’après vous, qui défend-elle ? La famille d’agriculteurs arabes qui détient la terre depuis l’époque des Ottomans, ou ces jeunes juifs zélés ? Nous savons tous que le devoir d’un État est de protéger ses citoyens, et Israël le sait mieux que quiconque. La nouvelle colonie est alors placée sous surveillance pour prévenir d’éventuelles attaques. À ce stade, il serait naturel de se demander pourquoi les colons, puisqu’ils ne détiennent aucun permis de construire, ne sont pas chassés immédiatement. La réponse est simple : en Israël, il est interdit d’expulser les gens de leur maison. Alors, la petite colonie installée en un tournemain prend racine, finit par faire partie du paysage avant d’être « officialisée ». Elle continue de croître au gré des naissances et des nouvelles installations de colons, et c’est ainsi que de véritables villes surgies de nulle part poussent comme des champignons.

En Cisjordanie, il y a une colonie en face de chaque village. Ainsi en est-il du village palestinien d’Abu Dis ; ce dernier a vu en 1975 se construire la ville juive de Ma’aleh Adumim, dont les premières maisons sont à un jet de pierre à peine des dernières maisons palestiniennes. Ma’aleh Adumim est entrée de plain-pied dans la modernité : elle est équipée de plusieurs piscines (dont une olympique) et son gigantesque centre commercial pourrait satisfaire toutes les ménagères. Cette colonie a été construite sur les terres qui appartenaient jadis aux Arabes. On dénombre aujourd’hui en Cisjordanie quelque 500.000 Juifs. Imaginer dans ce contexte deux États (un juif et un palestinien) semble relever au bas mot de l’utopie, les colons n’étant pas prêts de vouloir se retirer. À Jérusalem-Est, il n’est pas rare d’apercevoir, dans les ruelles des quartiers musulmans, des portes blindées gardées par un nouvel occupant. Les colonies plus excentrées ressemblent quant à elles à des forteresses entourées de longs réseaux de fils de fer barbelés, et il n’est pas rare d’y voir des colons, fusil d’assaut M 16 à l’épaule, y faire des rondes pour prévenir toute tentative de récupération des terres de la part des expropriés arabes.

Mais pourquoi installer sa famille dans de telles conditions, me direz-vous ? Quelle force pousse ces jeunes juifs à vivre dans un environnement qui leur sera de toute façon hostile ? Ils font tout simplement cela par idéal sioniste, dans le but d’hébraïser Jérusalem-Est et toute la Cisjordanie… dans une optique purement colonialiste.

Aujourd’hui, toutes les démocraties occidentales se penchent sur leur passé colonial, et les livres d’histoire montrent une facette peu glorieuse de cette époque, basée sur le racisme et la barbarie. L’État d’Israël est basée sur ces principes. Et ça fait 65 ans que ça dure…

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-palestine-65-ans-de-colonisation-117927581.html


avatar
Résistance
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 30/01/2013
Localisation : Lille

http://www.resistance-politique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Al-Nakba : l’histoire d’une dépossession

Message  09991 le Dim 25 Aoû - 15:32

Ministre israélien : Oslo est terminé et l'idée d'un Etat palestinien n’existe plus




Le ministre de l'économie dans le gouvernement israélien et chef du parti "Maison Juive", Naftali Bennett, a déclaré sur sa page Facebook la fin de l’Accord d'Oslo et de l'idée d'établir un Etat palestinien.



Bennett a dit qu'il ne pense pas que les négociations en cours avec les Palestiniens mèneront à quelque chose et c'est ce qui l'a incité à rester dans le gouvernement, ajoutant qu'il est de son devoir de révéler la vérité aux Israéliens et il fera tout ce qu'il peut pour éviter ce qu'il appelle «une catastrophe».

Il a ajouté: «La vérité est que l'idée d'un Etat palestinien en Israël n’existe plus et l'idée que la plupart des Israéliens ont offert dans les années 90 s'est avéré être une machine à tuer, et contrairement à ce qui est dit il existe peu d'alternatives pour un Etat palestinien ».



Naftali Bennett


www.palestine-info.cc



http://www.alterinfo.net/notes/Ministre-israelien-Oslo-est-termine-et-l-idee-d-un-Etat-palestinien-n-existe-plus_b5792359.html







A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
avatar
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Al-Nakba : l’histoire d’une dépossession

Message  09991 le Mer 28 Aoû - 19:11

Failles israéliennes, concrètes, tactiques, et stratégiques




Palestine – CPI

Le mot « surprise » a été sur toutes les lèvres ces derniers temps. Surprise durant les négociations générales concernant les sanctions imposées par l’Union Européenne contre les colonies (sionistes installées abusivement dans les territoires palestiniens). Surprise au ministère des affaires étrangères. Surprise au bureau du premier ministre. Surprise auprès de l’opinion publique israélienne. L’utilisation du mot « surprise » n’est pas cependant tout à fait adéquate. Parler d’une surprise ne serait, dans les meilleurs des cas, que pour se couvrir ses arrières ; et pour les pires des cas, c’est pour duper le public. Si nous observons de près les relations d’"Israël" avec l’Union Européenne, pendant ces quatre dernières années, concernant les négociations de paix et la politique de construction dans les colonies sionistes, nous remarquons que le mot le plus adéquat est « faille », ou plutôt trois lacunes.



Une faille tactique


En ce qui concerne les diplomates de l’ambassade israélienne à Bruxelles, ils n’ont pu prévoir une action politique telles les sanctions contre les colonies. L’ambassade et son équipe ont échoué à envoyer les informations en temps propice. La direction du ministère des affaires étrangères a aussi échoué. Beaucoup dans le ministère des affaires étrangères savaient, depuis au moins six semaines, que l’Union européenne était en train d’entamer une action à propos des colonies. C’est trop tard qu’ils ont compris le sens de ce qui s’est passé.


Une faille concrète


La négligence du corps diplomatique et le mauvais traitement qu’il reçoit de la part du gouvernement. "Israël" n’a même pas de vrai ministre des affaires étrangères.

Netanyahu a gardé le portefeuille des affaires étrangères, ces derniers sept mois, sans pour autant y consacrer le temps nécessaire. Il travaille toujours avec les officiers de l’armée et les hommes des renseignements.

En outre, Netanyahu a négligé le réseau des relations israéliennes avec l’Union européenne et ses Etats membres. Avec le précédent cabinet, Netanyahu se vantait de ces sommets entre le gouvernement israélien et les gouvernements européens. Derrière les belles photos, il n’y avait qu’un dialogue de sourds, sans une vraie confiance mutuelle.



Une faille stratégique


Les quatre dernières années, par tous les moyens, l’Union européenne a essayé d’expliquer combien est dangereuse la politique israélienne de colonisation. Des dizaines de condamnations. Des dizaines d’appels téléphoniques. Des dizaines de rencontres pour expliquer à Netanyahu combien ils sont contre la construction dans les colonies. Au moins cinq communiqués des ministères européens des affaires étrangères parlant explicitement des actions contre les colonies. Tout cela et la plupart des membres du cabinet précédent de Netanyahu et la quasi-totalité de son actuel cabinet ne veulent pas voir dans quel gouffre est tombée la réputation de l’Etat d’"Israël". Les ministres du parti Likoud se voient en compétition pour servir les lobbys des colonies.

Netanyahu a expliqué à ses hommes que les communiqués de l’Union européenne ne sont pas obligatoires et que les Européens n’ont pas le courage de faire quelque chose de concret. Et même lorsque le premier ministre a compris la situation, il n’a pas eu le courage suffisant pour entamer des actions permettant aux amis d’"Israël" en Europe de rester indulgents. Et cela est la faille la plus grave parmi toutes les failles. En fin de compte, Netanyahu ne pourra accuser que sa personne.



Article paru dans le journal hébreu Maariv, le 13 août 2013, traduit et résumé par le département français du Centre Palestinien d’Information (CPI)

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7i%2fQBIpO3Fp0nSWWl7R%2bXynREOMQvUzQ3BeFhHhPPnRtUJmONeVpsy%2bEGuX%2fhhkhH3QV5Dc9VZD7DITCOk6YBvx%2bG65rnhRRmunlbpABmDM8%3d





A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
avatar
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Al-Nakba : l’histoire d’une dépossession

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum