La vie, une maladie d’avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie, une maladie d’avenir

Message  09991 le Jeu 16 Oct - 20:36

La vie, une maladie d’avenir



Maladies à vendre (doc santé) par openeyeman
Si le lien venait à venir : Lien à venir prochainement...

Comment l’industrie pharmaceutique fabrique des malades à grand renfort de marketing avec la complicité des autorités et des médecins.
Jusque dans les années 1980, l’industrie pharmaceutique orientait ses efforts vers la guérison des maladies existantes, même si les pathologies affectant les populations pauvres, comme la malaria, étaient négligées parce que peu rentables. Désormais, la tendance s’est inversée. Pour garantir leurs retours sur investissement et recycler leurs médicaments, les firmes inventent des pathologies sur mesure, si possible chroniques. Une publicité déguisée en information médicale, doublée d’un intense lobbying, se charge de les « vendre » au grand public et aux praticiens. Ce film – auquel l’industrie a refusé de participer – démonte les mécanismes d’une médecine sous l’emprise du marché.

Comment augmenter la consommation de médicaments ? En abaissant par exemple la norme du taux de cholestérol afin de promouvoir des molécules, qui, prises sans nécessité, comportent des risques sanitaires. Ou en décelant dans la population féminine une nouvelle forme de dépression cyclique (le « syndrome dysphorique menstruel »), traitée avec une version du Prozac rebaptisée.

D’astucieux stratèges ont aussi fait décoller le marché des antidépresseurs au Japon, où la dépression constituait un état rare, en popularisant le « rhume de l’âme ». De la « dysfonction érectile » au « trouble bipolaire », une analyse décapante qui permet de mesurer, au gré des spots TV et des sites « d’information », le marketing du diagnostic et son pouvoir.





http://lesbrindherbes.org/2014/10/14/navez-rien-faire-ce-soir-docu-vie-maladie-davenir/



Vue sur : http://resistanceauthentique.wordpress.com/2014/10/16/documentaire-maladies-a-vendre/






A Bientôt


Dernière édition par Silver Wisdom le Dim 22 Mar - 10:44, édité 1 fois (Raison : Modification Lien Vidéo (Merci @ 09991))

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
avatar
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Maladies imaginaires : le nouveau jackpot pour les labos ?

Message  Silver Wisdom le Dim 25 Jan - 11:36

Maladies imaginaires : le nouveau jackpot pour les labos ?

Grippe H1N1 et campagne de vaccination à grande échelle,
remèdes miracles contre la frigidité féminine ou l'impuissance masculine,
vaccins contre le cancer du col de l'utérus, traitements à vie contre les troubles et maladies
engendrés par l'excès de mauvais cholestérol et surtout, des nouvelles maladies mentales répertoriées
dans un ouvrage qui, paraît-il, fait office de référence...




Mike Adams a écrit:
(...) L'industrie de la psychiatrie moderne est officiellement devenu folle. Pratiquement chaque émotion ressentie par un être humain : la tristesse, le chagrin, l'anxiété, la frustration, l'impatience, l'excitation,est désormais considéré comme un « trouble mental » exigeant un traitement chimique (avec des médicaments sur ordonnance, bien sûr). La nouvelle édition de la bible des psys, le « DSM-5 », qui devrait être publiée dans quelques mois, est passé du statut de manuel de référence médicale à celui de témoignage de la folie de l'industrie elle-même. « Les troubles mentaux » inscrits dans le DSM-5 sont des « troubles d'anxiété généralisée » ou TAG pour faire court. Ils peuvent être diagnostiqués chez une personne qui se sent un peu inquiète de quelque chose à faire comme par exemple parler à un psychiatre. Ainsi, le simple fait d'aller voir un psychiatre peut entrainer la possibilité de faire ce diagnostic en provoquant les « symptômes ». (...)

La période d'invention et d'apparition de nouvelles molécules, puis le défi des médicaments génériques sont passés, et les laboratoires ne proposent plus grand-chose en terme de médicaments. Le marché ne pouvant plus être élargi, il faut augmenter le nombre de patients. Les laboratoires tentent donc de médicaliser des phénomènes naturels comme l'envie de manger, la ménopause ou l'absence de désir. Ce nouvel horizon est prometteur, et les pharmacies vendent à profusion des formules miracles pour toutes sortes de petits maux.

Les labos pharmaceutiques omni-présents dans les congrès médicaux...

Une dizaine de multinationales se partagent le marché de la santé mondiale. Profits : 400 miliards d'euros. La France est ainsi un marché parmi d'autres, mais qui se porte plutôt bien, avec plus de 300 médicaments lancés chaque année. Grippe H1N1 et campagne de vaccination à grande échelle, remèdes miracles contre la frigidité féminine ou l'impuissance masculine, vaccins contre le cancer du col de l'utérus, traitements à vie contre les troubles et maladies engendrés par l'excès de mauvais cholestérol... Tous ces maux sont traités nous dit-on avec la plus grande efficacité... oui... Peut-être. Mais commerciale d'abord...

La grippe H1N1 a joué comme un révélateur...

Lors de la crise de la grippe H1N1, la population française a pris conscience, vu l'ampleur donnée à l'événement, de l'importance et du poids des laboratoires pharmaceutiques dans les processus de fabrication, mais surtout de diffusion des vaccins dans notre pays. Résultat : un gros flop. Décision politique ou pas, les laboratoires avaient une stratégie commerciale parfaitement définie. La présence au sein de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), d'experts financés par l'industrie pharmaceutique, a jeté les bases d'une suspicion qui ne s'est jamais démantie au fil des mois sur le bien fondé de la campagne de vaccination...

Des maladies imaginaires...

Les détracteurs de l'industrie pharmaceutique, et ils sont de plus en plus nombreux, y compris au sein du corps médical, mettent en avant le fait que les laboratoires inventeraient des maladies imaginaires pour transformer des maux sans gravité en pathologies sérieuses nécessitant bien évidemment un traitement approprié. Pas de problème puisque la parade thérapeutique et commerciale veille sur nous presque jours et nuits. On nous annonce déjà des traitements pour ceux qui rougissent ou qui s'énervent au volant. Mais le roi du monde aujourd'hui, c'est le sexe. Après le Viagra pour les hommes, les laboratoires mijoteraient un clône pour les femmes. Un laboratoire allemand annonce en effet pour 2012 l'arrivée d'une molécule miracle permettant de traiter les "dysfonctionnements sexuels féminins"...

Soigner les non-malades...

Vous l'avez compris, ce document de Spécial Investigation met l'accent sur l'incroyable puissance du marketing de l'industrie pharmaceutique... A ce titre, confie un journaliste australien présent en 2009 lors d'un congrès mondial sur la cardiologie, le président d'une grande firme pharmaceutique aurait déclaré vouloir apporter des petites pilules miracles à l'ensemble de la population mondiale, notamment à celle qui n'a besoin d'aucun traitement, puisque non malade... A bon entendeur...

avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum