anipassion.com

Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)

Message  Geoff le Mer 22 Fév - 11:46

Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)


Première partie : H.A.A.R.P (pour High Frequency Active Auroral Research Program).



Selon le site web dédié à ce programme , cette installation a pour objectif d'étudier les propriétés de l'ionosphère. Plus particulièrement, elle permet d'étudier comment les perturbations de cette couche de la haute atmosphère par les orages magnétiques affectent les communications radio mondiales, les systèmes de navigation par satellite ainsi que les réseaux de transport d'électricité sur de longues distances.

Avec ces installations, les chercheurs « tentent aussi de produire de petits changements temporaires sur une région limitée, directement au-dessus du site d'investigation, qui, en aucun cas, ne peut être comparable aux phénomènes globaux provoqués par les perturbations solaires. Les instruments, d'une sensibilité extraordinaire, installés à l'observatoire HAARP permettent de faire des corrélations détaillées à partir des effets limités ainsi produits, permettant une meilleure compréhension de la façon dont l'ionosphère répond à une grande variété de phénomènes naturels.»

On ne parle généralement que de l'installation du gouvernement US, en Alaska. il existe cependant d'autre installation faisant le même type d'expérimentation.



HAARP est le 3e site de recherche ionosphérique des États-Unis, les autres étant dans les environs de l'observatoire d'Arecibo à Porto Rico, et proche de Fairbanks en Alaska, la station HIPAS. La station de recherche Européenne EISCAT avec une puissance de 1000 MW (ERP) est située près de Tromsø, en Norvège. Une station similaire se trouve en Russie près de Nijni Novgorod, avec une puissance de 190 MW, il s'agit de la station Sura. La carte (2007), montre les dispositifs en cours d'élaboration.

C'est en 1995 que la polémique arrive, avec le livre Les anges ne jouent pas de cette HAARP. Sur la base des travaux et brets d'Eastlund, d'autres scientifiques, chercheurs, journalistes et militants écologistes se sont engagés dans un véritable jeu de détective avec l'armée américaine afin de déterminer d'autres aspects non avoués par l'Air Force et la Navy du projet "HAARP". parmi ceux-ci, le Dr Rosalie Bertell, une scientifique de haut niveau qui, naguère, avait été désignée comme expert par l'administration Reagan pour étudier les effets du projet d'armements "Star Wars". Elle est aujourd'hui consultante poru le Parlement européen sur "Haarp". Ou encore le Dr Nick Begich, un écologiste convaincu et jeanne manning , une journaliste indépendante qui s'est spécialisée dans les recherches sur les énergies dites "non conventionnelles" qui sont co-auteurs du livre cité plus haut. le fruit de leur enquête a été corroborée par d'autres scientifiques comme le Pr Zielinski, un physicien allement spécialisé dans l'electrodynamique quantique ou le chimiste américain richard Williams.

En 1999, un rapport de la sous-commission sécurité et désarmement du Parlement Européen mentionne l'usage du système HAARP comme un système d'armement modifiant le climat manipulant des énergies gigantesques et pouvant avoir des conséquences terribles ; extraits :

"considérant que la recherche militaire porte actuellement sur la manipulation de l'environnement à des fins militaires, et ce en dépit des conventions existantes; c'est le cas, par exemple du système HAARP basé en Alaska,"

"Considère que le projet HAARP en raison de son impact général sur l'environnement, pose des problèmes globaux et demande que ses implications juridiques, écologiques et éthiques soient examinées par un organe international indépendant avant la poursuite des travaux de recherche et la réalisation d'essais: déplore que le gouvernement des Etats-Unis ait à maintes reprise refusé d'envoyer un représentant pour apporter un témoignagne sur les risques que comporte pour l'environnement et la population du projet HAARP financé actuellement en Alaska, durant l'audition publique ou a l'occasion d'une réunion subséquente de sa commission compétente;"

"Demande en particulier que soit établi un accord international visant à interdire au niveau global tout projet de recherche et de développement , tant militaire que civil, qui cherche à appliquer la connaissance des processus du fonctionnement du cerveau humain dans les domaines chimique, électrique, des ondes sonores ou autres développement d'armes, ce qui pourrait ouvrir la porte a toute forme de manipulation de l'homme ; un tel accord devrait également interdire toute possibilité d'utilisation réelle ou potentielle de tels systemes."

"HAARP peut avoir de multiples applications. La manipulation des particularités électriques de l'atmosphère permet de contrôler des énergies gigantesques. Utilisée à des fins militaires contre un ennemi, cette technique peut avoir des conséquences terribles. HAARP permet d'envoyer à un endroit déterminé des millions de fois plus d'énergie que tout autre émetteur traditionnel. L'énergie peut aussi être dirigée contre un objectif mobile, notamment contre des missiles ennemis. Le projet améliore la communication avec les sous-marins et permet de manipuler les conditions météorologiques mondiales. Mais l'inverse, perturber les communications, est également possible. En manipulant l'ionosphère, on peut bloquer la communication globale tout en conservant ses propres possibilités de communications. La radiographie de la terre sur une profondeur de plusieurs kilomètres (tomographie terrestre pénétrante) à la fin de découvrir les champs de pétrole et de gaz, mais aussi les équipements militaires sous-terrains, et le radar transhorizon qui identifie des objects à grande distance au-delà de la ligne d'horizon sont d'autres applications du système HAARP."

"En vertu du traité sur l'Antarctique, l'Antarctique ne peut être utilisée qu'à des fins pacifiques, ce qui signifie que HAARP enfreint le droit international."

On ne peut plus parler ici d'affabulation, mais de doute réelle de la part du parlement européen, sur les implications possibles d'un tel programme.

_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)

Message  Geoff le Mer 22 Fév - 11:51

Seconde partie : Program ECHELON


Echelon a, quand a lui, défrayé la chronique en 1999 et 2000 : il s'agit d'un système d'écoute anglo-saxon (USA, Angleterre, Nouvelle Zélande, ...) mis en place lors de la guerre froide pour intercepter les télécommunications mondiales.

A la fin de la guerre froide, ses concepteurs ont commencé à l'utiliser à des fins d'espionnage industriel contre ... leurs alliés.

Le Parlement européen, Commission temporaire sur le système d'interception ECHELON, projet de rapport final (18 mai 2001) indique :



"Le système désigné sous le nom de code "ECHELON", se distingue des autres systèmes de renseignement par le fait qu'il présente deux caractéristiques lui conférant un niveau de qualité tout particulier.

La première qu'il est réputé avoir, c'est la capacité d'exercer une surveillance pour ainsi dire totale. Par l'intermédiaire surtout de stations de réception satellitaire et de satellites–espions, toute communication d'une personne transportée sur n'importe quel support – téléphone, téléscripteur, réseau Internet ou courrier électronique – peut être interceptée aux fins de prendre connaissance de son contenu.

La deuxième, c'est que le système "ECHELON" exerce ses activités à l'échelle planétaire grâce à la coopération de plusieurs États (Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande)

"Questions sans réponse
Le gouvernement américain n'a pas autorisé les entretiens que les membres de la commission souhaitaient avoir avec le Centre. Deux questions qui suscitent des doutes n'ont donc pu être tirées au clair:

a) la commission dispose de documents qui semblent établir une participation de la
CIA aux activités du Centre,

b) parmi les informations qu'il fournit sur Internet, le Centre indique qu'il rassemble
les ressources de 19 "government agencies" des États-Unis. Par ailleurs, il n'est fait
état que de 14 organismes. Pourquoi les noms de 5 de ceux-ci ne peuvent-ils être rendus publics?

"La plupart du temps, les stations d'interception sont gérées officiellement par des militaires, qui prennent également en charge l'aspect technique de l'interception. Ainsi, dans le cas de la NSA, par exemple, c'est le Naval Security Group (NAVSECGRU) ou l'Air Intelligence Agency des forces aériennes américaines (AIA) qui assure le fonctionnement des stations. Dans les stations britanniques, c'est la Royal Airforce qui gère les installations pour le compte du service de renseignement britannique (GCHQ). Ces dispositions garantissent un contrôle militaire strict de l'installation, tout en permettant de camoufler les activités."

En août 1988, un article du journaliste britannique Duncan Campbell donne des détails du projet P415 (Echelon) : un système de surveillance électronique global qui vise les communications civiles.
Des travaux menés par un néo-zélandais Nicky Hager (Secret Power, Hager, 1996) fournissent des détails extrêmement précis sur Echelon, notamment un fonctionnement à base de mots-clés.
On y découvre alors beaucoup de centres d'intérêts qui n'ont pas forcément attrait à la sécurité.


Une deuxième liste est révélée en 1998 par Guy Fawkes. Plus de complément sur CE SITE : http://membres.multimania.fr/ronanlg/echelon/echelon2.html


Source : http://hologique.blogspot.com/2009/08/les-joujoux-de-big-brother-de-haarp.html

_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)

Message  Geoff le Mer 22 Fév - 11:59

Troisième partie : STATIONS HAARP


1) Mu Radar – 1 megawatt facility in Japan (34°51'14.80"N 136° 6'19.45"E).

2) Arecibo Observatory – 2 megawatt facility in Puerto Rico (18°20'38.97"N 66°45'9.77"W).

3) HIPAS – 70 megawatt facility east of Fairbanks, Alaska (64°52'21.18"N 146°50'18.78"W).

4) Sura – 190 megawatt facility in central Russia (56° 7'10.32"N 46° 2'4.41"E).

5) EISCAT – 1 gigawatt facility in Tromsø, Northern Norway (69°35'1.06"N 19°12'57.11"E).




Affiliated Radars : (infos ici : http://people.ece.cornell.edu/wes/world.html )

Arecibo Observtory
Millstone Hill Incoherent Scatter Radar
Millstone Hill Observatory
EISCAT (European Incoherent SCATter Association)
Jicamarca Radio Observatory
CUPRI (Cornell University Portable Radar Interferometer)



Pour les plus scientifiques, le CNRS publiait en juillet 1996 un article complet sur la mise en place de ce programme, et je retenais ceci :

Les recherches autour de EISCAT et ESR sont essentiellement fondamentales. Le radar a été et construit pour étudier l'atmosphère et l'ionosphère polaires. L'étude du couplage magnétosphère - ionosphère - thermosphère avec son système de courants, son champ de convection et la dynamique des neutres est un des objectifs prioritaires. L'échappement des ions de l'ionosphère vers la magnétosphère, le bilan de l'énergie déposée par le champ électrique, par les précipitations dans l'atmosphère terrestre et l'apport au niveau de la Terre que ceci représente est toujours un sujet ouvert.

En outre grâce à ESR, on espère découvrir à quoi ressemble la reconnection transitoire entre le champ magnétique interplanétaire et le champ magnétique terrestre, comment est composée l'ionosphère polaire, aussi bien en terme de composition ionique que de températures, ou encore cartographier la circulation ionosphérique globale au dessus de la calotte polaire.

La compréhension de tous ces phénomènes a aussi son importance pratique dans les possibilités de prédiction de l'activité aurorale. Celle-ci - aurores discrètes ou diffuses - perturbe la propagation des ondes électromagnétiques. La prédiction de cette activité est très importante pour les transmissions d'images de télévision dans les régions polaires, pour les communications radio utilisant les fréquences HF et enfin pour des raisons purement militaires telles que la surveillance de la zone polaire.

Est-ce le pétrole que les militaires veulent surveiller dans la zone polaire ? A moins que ce ne soit la disparition des ours blancs ?

En tout cas, la chose est à peine voilée. Tout comme la défense Américaine, les militaires Européens suivent attentivement le programme de recherche EISCAT.

Alors même si je suis loin de partager les opinions des complotistes, je m'inquiète simplement du double langage des autorités qui d'un côté souhaitent mettre en place un programme de surveillance des émissions des ondes électro-magnétiques et de leur influence sur l'être humain dans le cadre du "Grenelle des Ondes", et de l'autre continuent de balancer dans notre atmosphère des ondes dont on ne connait toujours pas les effets sur notre santé.
Rien de bien surprenant en fait.

Depuis 1996, la France, accompagnée de l'Allemagne, la Finlande, le Royaume-Uni, la Norvège, le Japon et la Suède ; poursuivent les mêmes études de la ionosphère et des ses capacités à réfléchir les ondes électromagnétiques.


Source : http://www.rocsfamilystory.net/blog/index.php?post/2009/05/19/EISCAT-petit-frere-de-HAARP




Rapport du cnrs sur le sujet eiscat/haarp : http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n26a2.html

ETUDE DE L'IONOSPHÈRE PAR DIFFUSION INCOHERENTE DANS LA PERSPECTIVE DU PROJET EISCAT :
http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/21/98/47/PDF/ajp-jphyscol198041C328.pdf (rapport de 1980).

EISCAT info pdf très très bon (anglais) : http://stinet.dtic.mil/cgi-bin/GetTRDoc?AD=A477112&Location=U2&doc=GetTRDoc.pdf


L'université de Leicester nous dit explicitement qu'ils manipulent la ionosphère, il y a même une page d'introduction au chauffage ionosphérique de Tromso

European Incoherent SCATter facility
EISCAT - Service d'incohérence et d'éparpillement européen si je traduit bien Shocked

http://ion.le.ac.uk/eiscat/gallery.html
http://66.196.80.202/babelfish/translate_url_content?.intl=fr&lp=en_fr&trurl=http%3a%2f%2fion.le.ac.uk%2feiscat%2fgallery.html

donc si je comprend bien le titre est implicitement lié au post http://forums.lesinsoumis.org/viewtopic.php?f=77&t=105&st=0&sk=t&sd=a&start=40#p3821
impliquant les manipulations dont nous sommes victimes en passant par la manip au niveau de la RS et ces fameux 8hz et le fonctionnement de notre cerveau


Source : http://forums.lesinsoumis.org/viewtopic.php?f=77&t=913

_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)

Message  Geoff le Mer 22 Fév - 12:06

Quatrième partie : LA GEO-INGÉNIERIE ATMOSPHERIQUE


Un rapport anonyme confirme que des expériences de manipulation météorologique et climatique ont été effectuées par la Zunie et ses alliés durant les dernières décennies.


Les traînées chimiques (chemtrails) dévoilées.

Beaucoup de soupçons ont été suscités au cours des dix dernières années par les formations nuageuses inhabituelles et les sillages anormaux de jet dans la haute atmosphère [*]. J’ai personnellement été témoin de centaines de jours d’ingénierie de traînées et de nuages par des jets, à la fois au Royaume-Uni et en Pologne. Cependant, il s’est avéré être extrêmement difficile d’avoir des informations de source officielle sur le phénomène. Sur interrogation, la réponse normale est : « il ne se passe rien d’anormal. »
[* Ndt : La nature anomale de ce phénomène ressort du fait que c’est en gros seulement depuis la fin des années 90 que l’on peut voir le ciel défiguré par des chemtrails persistants, sans que la densité d’avion n'ait changé notablement.]

Il s’avère que c’est très loin de la réalité. Bien que la plus grande partie de cet article se focalise sur une seule affaire récente de recherche professionnelle sur ce sujet, des centaines de documents à la fois officiels et officieux explorent et exposent les agissements loufdingues de l’aviation civile et militaire, chargées quotidiennement depuis quasiment dix ans de pulvériser couche après couche des substances toxiques sous forme de traînées d’aérosols chimiques dans le ciel au-dessus de nos têtes.

Les épisodes d’épandage ne sont pas signalés par les médias et les gouvernements gardent le silence. Cette collusion, qu’elle soit intentionnelle ou non, nous maintient dans l’obscurité au sujet d’une grande expérience de géo-ingénierie qui a pour effet de desservir notre santé et de perturber gravement l’environnement naturel. Et, sans Internet, nous n’aurions rien su.

Le Groupe Belge basé à Belfort a rassemblé plus de sept ans de recherche et d’enquête sur les faits et les activités qui sont devenues largement connus sous le nom « chemtrails. » Le 29 mai 2010, lors d’un symposium international à l’université de technologie Delft à Gand, le Groupe de Belfort a demandé au Dr Coen Vermeeren, ingénieur principal en aéronautique, de prendre la parole sur la question. Vermeeren a établi sa présentation sur un rapport scientifique de 300 pages intitulé [1] « Case Orange: Contrail Science, Its Impact on Climate and Weather Manipulation Programs Conducted by the United States and Its Allies » (Affaire Orange : Sciences des traînées de condensation, impact sur le climat et la météo des programmes de manipulation conduits par la Zunie et ses alliés). Selon Vermeeren, les auteurs du rapport sont « un groupe de scientifiques ou d’initiés qui ont choisi de rester anonymes. »

Dans son exposé, le Dr Vemeeren reconnaît franchement l’existence des traînées persistantes. » Il dit :

« Nous savons aussi que les chemtrails existent parce que nous faisons des pulvérisations, pour les cultures, par exemple, et nous savons qu’ils sont faits à des fins militaires. Les chemtrails ne sont donc pas nouveaux. Nous le savons. »


De la manipulation météo à la géo-ingénierie.

Le rapport Case Orange révèle l’existence de documents disponibles au public, indiquant que diverses formes de géo-ingénierie sont en cours depuis « au moins 60 ans. » Les premiers exemples incluent « les opérations du Royaume-Uni d’ensemencement des nuages au-dessus de l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale et les tentatives de la Zunie pour débusquer les Vietnamiens du Nord pendant la guerre du Vietnam. C’est toutefois pâle comparé à l’ampleur des activités actuelles.

La controverse sur les effets potentiellement nuisibles sur l’environnement et la santé humaine de ce genre d’agissement a conduit à l’interdiction des armes de modification environnementale (En Mod), sous les auspices de « La Convention des Nations Unies sur l’interdiction des techniques de modification de l’environnement à des buts militaires ou à toute autre fin hostile » en 1987. Il n’est pas clair si cette interdiction a été encore pleinement appliquée. Pourtant, l’intérêt envers l’En Mod a rapidement pris de l’importance lorsque l’alarme du réchauffement mondial et des questions environnementales associées insistantes ont attiré l’intérêt scientifique mondial [2].

Le rapport Case Orange cite un certain nombre de brevets zuniens concernant l’invention d’un « dispositif spécifique de génération de traînée, destiné à produire une traînée de poudre dotée d’une capacité de diffusion de rayonnement maximale pour un poids donné de matière. Afin de produire une traînée stable ayant une période de latence pouvant atteindre une à deux semaines, » la substance dispersée se compose de 85 pour cent de particules métalliques et 15 pour cent de silice colloïdale et de gel de silice.

Puis, en 2009, la publication d’un rapport intitulé « Modification des cirrus pour réduire le réchauffement mondial, » a complété l’affaire de stratégies de géo-ingénierie [3]. Tout cela a été déclaré dans l’intention de créer une couche de nuages réfléchissants, capables de renvoyer les rayons du Soleil pour empêcher le réchauffement indésirable du climat terrestre. Le rapport indique que les conclusions du GIEC appuient la proposition décrite dans le brevet Hughes Aircraft 1991 relatif à l’ensemencement stratosphérique pour réduire le réchauffement mondial. Ce brevet a ensuite été acheté par Raytheon, l’entrepreneur privé de la défense du gouvernement zunien. C’est la même compagnie qui a obtenu le contrat de construction de HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program) à Gakona, en Alaska.


Le complexe militaro-industriel pour le contrôle complet de la météo contre le réchauffement climatique.

HAARP est un grand réseau de 180 antennes qui projette de puissantes impulsions électromagnétiques dans le but de réchauffer un point particulier de l’ionosphère terrestre. Cela a pour effet de créer des fréquences électromagnétiques qui peuvent être réfléchies en des endroits désirés de la Terre, en provoquant de graves perturbations de la météo et des milieux géophysiques, même profondément sous terre [4, 5]. HAARP peut fournir jusqu’à 3,6 milliards de watts, élever la température de l’ionosphère à plus de 50.000 degrés et « soulever une zone de 30 kilomètres carrés de l’ionosphère, et altérer de cette façon les systèmes de pression localisés ou même modifier le trajet du jet-stream. »
[Ndt : Cela pourrait-il expliquer le blocage du jet-stream à l’origine des étranges conditions météo en Russie et au Pakistan cet été ?]

Le rapport Case Orange cite la preuve que Raytheon pourrait développer une capacité à « exercer une forme de contrôle complet de la météo, » une situation ayant une ressemblance marquée avec les ambitions déclarées de Monsanto à « contrôler la chaîne alimentaire. » Il convient de noter qu’il existe actuellement plus de 500 brevets de plantes génétiquement modifiés « climate ready » (adaptées au climat) en attente d’approbation de licence à Washington et à Bruxelles. Selon leurs créateurs, les semences et les plantes génétiquement modifiées « climate ready » promettent d’être capables de produire une récolte à la fois dans des conditions d’inondation et de sécheresse.

Le « Groupe ETC, » des droits de l’homme et de la surveillance de l’environnement, décrit ainsi l’évolution de la géo-ingénierie atmosphérique : « Le déploiement du « Plan B » (une référence au recours à la géo-ingénierie, si les autres mesures visant à réduire les émissions devaient être jugées inefficaces) est habilement exécuté : des comités éminents parrainés par des groupes de prestige, une avalanche d’articles évalués par les pairs dans les revues scientifiques et, dans les pays nordiques, des hommes politiques alignés pris de panique, hochant nerveusement la tête pour acquiescer tandis que les scientifiques attestent du « besoin de rechercher le Plan B. »

Rady Ananda déclare à la fin de son document [6] : « Avec des détails tels que les pulvérisations horaires du gouvernement, les commandes de produits chimiques, la nomenclature exacte utilisée dans les manuels d’exploitation des services aériens et les appels des économistes en faveur de la géo-ingénierie, Case Orange concorde au rapport publié en 1996 par le personnel militaire supérieur de Zunie, intitulé « La météo comme force multiplicatrice : Maîtriser la météo en 2025, » [7] à l’appui de sa notion de « forte implication des gouvernements au plus haut niveau dans des projets de contrôle du climat. » Ananda continue [6] : « Maîtriser la météo en 2025 fournit un calendrier précis du recours aux techniques En Mod en coopération avec l’Association de Modification Météorologique, un groupe en affaire avec le gouvernement qui promeut les effets bénéfiques du recours aux modifications de l’environnement [8] :

2000-2025, usage de produits chimiques dans l’ensemencement atmosphérique fait par l’aviation civile (et militaire)

2004, grâce à la nanotechnologie, création de nuages intelligents ayant un accroissement exponentiel, à partir de 2010

2005, introduction de poussière noire de carbone. »


L’ONU engagé dans le combat de géo-ingénierie contre le climat.

En 2007, l’Organisation météorologique mondiale (de l’ONU) a publié une déclaration incluant des « Directives de planification des activités de modification de la météo. » Ce document implique clairement les Nations Unies dans le projet de conduite des activités de pulvérisation d’aérosols à grande échelle.

Dans une partie du rapport Case Orange portant sur « le strict nécessaire de la géo-ingénierie grâce à la création de nuages pour la survie de la planète, » les auteurs déclarent : « Notre équipe d’enquête arrive à la conclusion que les programmes de maîtrise du climat, contrôlés par les militaires, mais approuvés par les gouvernements, sont discrètement mis en œuvre afin d’éviter le pire cas de figure qu’ils veulent éviter. Les deux instruments de base sont la maîtrise de la température, grâce à la création de nuages artificiels, et la manipulation de l’ionosphère, grâce à des dispositifs de chauffage.

« Tous deux restent essentiellement des systèmes militaires de combat avec l’option de lancer l’offensive si nécessaire. Toutefois, étant donné que plusieurs systèmes de chauffage ionosphérique sont installés en divers endroits du globe, on peut supposer qu’il existe une large coopération entre gouvernements afin d’atteindre l’objectif climatique d’ici à 2025 : le contrôle de la météo et de la planète. »

Les systèmes de pulvérisation semblent organisés en combinaison logique pour que l’ensemble de l’Europe soit couverte en une période de trois jours. Des cartes colorées de l’Europe indiquent à quel moment doit s’effectuer chaque opération.

Dans la section intitulée « Recommandations » du rapport, les auteurs déclarent : « Les chemtrails persistants ont un impact dévastateur sur les écosystèmes de la planète et la qualité de vie en général. » Les auteurs appellent à la divulgation complète au public des activités actuelles du En Mod, ainsi qu’au respect de tout règlement de l’aviation civile.


Moratoire sur les activités de géo-ingénierie.

Donnée encourageante, en réponse à l’intérêt politique envers la géo-ingénierie comme moyen de contrôle du climat, le sous-comité de la Convention des Nations Unies sur la biodiversité a proposé en mai 2010 un moratoire sur les activités de géo-ingénierie [9]. Cette proposition sera entendue à la dixième Conférence des Parties en faveur de la Convention des Nations Unies pour la diversité biologique à Nagoya, au Japon, en octobre de cette année (2010).

Le rapport Case Orange indique en outre que la Zunie permet de tester en plein air des armes chimiques et biologiques. Cela annule le droit civil mentionné plus haut dans cet article. Les auteurs paraphrasent ainsi la loi permissive : « Le ministre de la Défense peut effectuer des essais et des expériences impliquant l’utilisation d’agents chimiques et biologiques sur les populations civiles. » Il semble que des soucis de « sécurité nationale » peuvent servir au président pour rejeter les considérations environnementales et de santé publique. Est-ce la même chose en Europe ?

J’ai fourni une vue d’ensemble du témoignage principal découlant du rapport Case Orange. Elle apporte une contribution importante pour ouvrir les ordres du jour secrets qui n’ont sans cela pas leur place dans une démocratie auto-déclarée. Parmi d’autres rapports conséquents, il y a un document important du Dr Ilya Perlingieri, intitulé « Conséquences des aérosols de métaux et produits chimiques sur la santé humaine » [10]. Mme Perlingieri déclare : « Ces dix dernières années, des tests indépendants sur deschemtrails dans tout le pays ont montré un dangereux brouet très toxiques contenant du baryum, des particules nanométriques d’aluminium recouvertes de fibre de verre (connues sous le nom de CHAFF), du thorium radioactif, du cadmium, du chrome, du nickel, du sang desséché, des spores de moisissure, des mycotoxines de champignons jaunes, du dibromure d’éthylène et des fibres de polymère. Par sa toxicité le baryum peut être comparé à l’arsenic [11], et il est connu pour affecter le cœur. L’aluminium a la réputation d’endommager la fonction cérébrale. » Je n’ai pas besoin d’ajouter que le dibromure d’éthylène est un pesticide agricole hautement toxique.

Maintenant que nous partageons cette information, nous devons agir en conséquence. Il est vital de soutenir le moratoire qui sera présenté en octobre au Japon. Écrivez à votre député pour lui dire que ces activités mondiales ne sont pas des balivernes de « théories du complot, » et qu’elles se déroulent sans consultation du public et sans aucun effort de mise en garde de leurs répercussions éventuelles.


Références

1. Discours du Dr Coen Vermeeren au symposium de l’université de technologie Delft, le 29 mai 2010,
www.ustream.tv/recorded/7299427

2. « L’organisme scientifique supérieur demande le ‘’plan B’’ de géo-ingénierie, » Catherine Brahic : New Scientist, 1/9/2009,
www.newscientist.com/article/mg20327243.500-top-science-bodywww.newscientist.com/article/mg20327243.500-top-science-body

3. Mitchell DL et Finnegan W. « Modification des cirrus pour réduire le réchauffement climatique. » Lettres de la Recherche Environnementale, 30 octobre 2009,
iopscience.iop.org/1748-9326/4/4/045102

4. « À propos de HAARP dans un article de Belitsos, » Radical Wisdom, 14 juillet 2010,
radwisdom.com/2010/07/14/chemtrails-aerosol-madness-above-the-earth/

5. Pour en savoir plus sur HAARP, voir : « Maîtriser la météo mondiale, » du professeur Michel Chossudovsky, Global Research,
www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=319

6. « La géo-ingénierie atmosphérique : manipulation météo, traînées de condensation et chemtrails, » de Rady Ananda, 30 juillet 2010,
www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=20369

7. Colonel Tamzy J.House, et autres, « La météo comme force multiplicatrice : Maîtriser la météo en 2025, » ministère de la Défense, Air Force zunienne, 17/06/1996. Publié publiquement en août 1996. Reproduit à la Fédération des scientifiques zuniens :
www.fas.org/spp/military/docops/usaf/2025/v3c15/v3c15-1.htm

8. Site Internet de Weather Modification :
www.weathermodification.org/

9. Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques, « Examen approfondi des travaux sur la biodiversité et les changements climatiques, » projet de recommandations, Convention sur la diversité biologique, Programme environnemental des Nations Unies, UNEP/CBD/SBTTA/l.9, 15/05/2010.
www.cbd.int/doc/meetings/sbstta/sbstta-14/in-session/sbstta-14-L-09-en.pdf

10. « Conséquences des métaux et des aérosols de produits chimiques toxiques sur la santé humaine, » Ilya Perlingieri, 12 mai 2010,
www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=19047

11. Voir Pesticide Action Network North America (PANNA)
www.pesticideinfo.org/Detail_Chemical.jsp?Rec_Id=PC41174


Source : http://comprendrelemonde.fr/sciences/5216-la-geo-ingenierie-atmospherique/

_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)

Message  Geoff le Mer 22 Fév - 12:13

Cinquième partie : COMPOSITION DES CHEMTRAILS


L'examen en laboratoire de ces produits chimiques a constaté qu'ils étaient de fabrication à partir de déchets industriels et militaires de guerre biologique substances. Dans plusieurs analyses de laboratoire, de la composition des chemtrails a été révélé:

1. Aluminium baryum

2. L'oxyde d'aluminium

3. Les bacilles et Molds

4. Pseudomonas aeruginosa

5. Pseudomonas Florescens

6. Bacilles amyloliquefaciens

7. Streptomyces

8. Enterobacteriaceae

9. Serratia Marcscens

10.Cells de l'homme blanc-A restricteur enzyme utilisée dans les laboratoires de recherche et de combiner à couper l'ADN

11.Enterobacter cloacale

12.Autres bacilles et autres moisissures toxiques capables de produire des maladies du cœur et la méningite ainsi que aiguë des voies respiratoires supérieures et de détresse gastro-intestinale.

13.Carcinogen Zinc Cadmium Sulfide.




Chemtrails visibles jusque dans le dernier dvd de Lafesse









Stations HAARP dans le monde.





_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les joujoux de big brother (de Haarp à Echelon)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum