Opus Dei, l’armée secrète du pape.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opus Dei, l’armée secrète du pape.

Message  Geoff le Ven 24 Fév - 22:21

Opus Dei, l’armée secrète du pape.



L’Opus Dei ou « l’œuvre de Dieu » en latin, est une organisation catholique aidant toute personne ayant la foi, à assimiler les enseignements du Christ et de les appliquer dans leur vie quotidienne.

Cependant, cette institution altruiste portant un message de paix et d’amour, est en proie à d’étranges rumeurs à son sujet. Dan Brown le célèbre auteur du best-seller ''The Da Vinci Code'', présente cette organisation comme une secte dangereuse, dissimulant de terribles secrets antigouvernementaux.

Un livre bien évidemment désapprouvé par l’Opus Dei, qui s’affirme comme une institution intègre, alors pourquoi tant de controverses ?


Une organisation grandissante

Tout commence en 1928, un prêtre espagnol du nom de « José Escriva de Belaguer » fut saisi d’une « inspiration divine », il se sentit investi d’une mission ordonnée par le seigneur lui-même, créer un groupe composé d’hommes, de femmes, de laïcs et de prêtres.

Ainsi le 2 octobre 1928, l’Opus Dei est née, une organisation unique au monde dont la vocation serait identique à celle d’une église traditionnelle, sillonnant les rues afin de diffuser les enseignements du Christ.

De nombreuses personnes dans le monde, ont rejoint les rangs de cette organisation opérant dans le plus grand secret, de nos jours nous pouvons compter plus 80 000 membres, repartis dans 90 pays différents.

Toutefois, l’Opus Dei n’est pas toujours présentée comme une organisation employant des méthodes saines, d’où le pseudonyme par ses détracteurs de « Sainte-Mafia ».


Controverses et élitisme

Selon certaines rumeurs, cette organisation aurait joué un rôle essentiel à l’élection du Pape Jean-Paul II et de Benoit XVII.

L’Opus Dei est notamment accusée d’employer des méthodes de recrutement élitiste, en ciblant particulièrement des personnes « ayant des revenus considérables ou détenant des postes importants », une rumeur toutefois réfutée par le cardinal ''John Joseph O’Connor''.

Le caractère secret de cette institution est l’une des principales raisons de ses nombreuses critiques, en effet il est absolument interdit aux membres de l’Opus Dei, de révéler leur identité, sans avoir obtenu l’autorisation de leurs supérieurs.

En réponse à cette critique, l’Opus Dei affirme qu’appartenir à une organisation religieuse est une affaire privée, que cela relève plus de la discrétion que du secret.


La hiérarchie de l’Opus Dei

Les fidèles de l’Opus Dei se distinguent par leur rang hiérarchique, en fonction de leur profession, ou de leurs vocations.

En premier lieu, nous pouvons trouver les prêtres, dont la fonction principale est ''l’apostolat''.

Les numéraires, femmes ou hommes, ayant fait le choix de rester célibataire, afin de consacrer leur vie à l’apostolat; Ils vivent habituellement dans les centres de l’Opus Dei.

Les surnuméraires, à la différence des numéraires, ces derniers sont mariés ou ont pour ambition de se marier, leurs disponibilités sont plus limitées en raison de leurs obligations familiales.

Et enfin les numéraires auxiliaires, qui sont des femmes dont les principales activités consistent à préparer les repas et s’occuper des tâches ménagères.

Cependant, un point commun lie toutes ces catégories entre elles, leur soumission totale à l’ordre, qui soulève de nombreuses interrogations sur les pratiques de l’Opus Dei.


Soumission et mortification

Obéissance et pauvreté sont les mots qui déterminent la volonté d’intégrer l’Opus Dei, chacun des membres a le devoir de donner l’intégralité de ses revenus à l’organisation, qui en reconnaissance de cet acte de charité reçoit la bénédiction du ciel.

Cette pratique, certes, religieuse, peut se révéler dangereuse pour un numéraire souhaitant quitter cette organisation.

Un engagement dans l’Opus Dei peut rapidement se transformer en peur chronique de l’enfer, pour tout membre désirant arrêter son travail en faveur de l’église.

La mortification fait partie intégrante des pratiques religieuses et de l’Opus Dei, qui encourage chaque membre à pratiquer « le jeûne », l’autoflagellation et le port du « cilice », afin de prouver sa fidélité envers Dieu.

Pour certain, l’Opus Dei peut être comparé à une secte, en raison de son caractère secret, pour d’autre, elle est considérée comme une organisation religieuse unique, dont chacun est libre d’y adhérer ou non. Peut-être que Dan Brown était près de la vérité, mais l’Opus Dei sait garder habilement ses secrets.


Source : http://www.besoindesavoir.com/article/article/id/617923




L’Opus Dei, réseau occulte ?


85 000 membres dans le monde dont 70 % sont laïcs.
En France, l’Opus Dei rassemble 1 600 membres dont 26 prêtres.
Une organisation pleinement catholique.



Une organisation publique et reconnue

Fondée au XXème siècle (1928) par un prêtre espagnol, l’Opus Dei ("l’œuvre de Dieu" en latin) est une organisation catholique publique et reconnue par l’Eglise.

Le fondateur, Saint Josemaría Escrivá, désirait aider les laïcs à vivre leur foi au quotidien. Pour lui, tout ce que l’on fait dans le monde peut être "œuvre de Dieu". Ainsi, les membres de l’Opus Dei considèrent leur travail comme un service rendu à Dieu et aux autres, et ce quel que soit leur univers professionnel.

L’Opus Dei compte environ 85 000 membres (à peu près autant d’hommes que de femmes), dont 70 % de laïcs, c’est-à-dire des chrétiens ordinaires vivant dans le monde. La majorité des membres (80%), nommés historiquement les surnuméraires, sont mariés ou célibataires, à leur convenance. Les numéraires, eux, s’engagent au célibat apostolique comme un appel particulier de Dieu et se consacrent à la formation des autres membres de l’Opus Dei. Ils vivent en communauté dans un centre de l’Oeuvre.

A noter :

A la différence des Bénédictins ou des Cisterciens, l’Opus Dei n’est pas un ordre religieux, il n’y a donc aucun moine. En revanche, l’Opus Dei compte de nombreux prêtres.
L’Opus Dei dans l’Eglise : membre d’un corps uni

L’Eglise est organisée principalement selon deux structures :

- les diocèses, qui sont des entités géographiques sous la responsabilité des évêques,
- et les ordres religieux (moines et moniales, communautés apostoliques).

Ses membres provenant de différents pays et ne prononçant pas de voeux monastiques, l’Opus Dei n’entre pas dans l’une de ces catégories. C’est pourquoi l’Eglise a décidé en 1982, après mûre réflexion, de lui donner le statut de prélature personnelle, personnelle au sens où y adhèrent les personnes qui ont en le désir sans notion d’appartenance territoriale. Ce statut crée ainsi une articulation officielle entre l’Opus Dei et les autres parties constituantes de l’Eglise. Le responsable actuel de l’Opus Dei est Mgr Echeverria.

Ce geste n’est pas anodin. Depuis son origine même, l’Eglise a été accusée de dérives sectaires en son sein (à l’époque de Jésus, on parlait déjà des apôtres comme de la "secte des Chrétiens" !). En 2000 ans d’histoire, elle a donc appris a être extrêmement prudente. Pour l’Eglise, reconnaître comme partie intégrante de son corps une organisation comptant autant de membres, cela est très engageant, ce qui implique que la relation de l’Opus Dei à l’Eglise soit pleinement transparente.

Ainsi, ceux qui accusent l’Opus Dei d’exercer une trop grande influence au sein de l’Eglise ne disposent probablement pas de chiffres clairs. Il est intéressant de savoir que sur les 4 564 évêques que compte l’Eglise dans le monde, seuls 39 sont membres de l’Opus Dei, soit moins d’un % !.


Source : http://www.davinci-codex.com/actu/L-Opus-Dei-reseau-occulte.html




L'Opus Dei comparaîtra devant la justice en septembre



L'Opus Dei, une organisation catholique aussi puissante que secrète, accusée par certains adversaires de dérives sectaires, sera en septembre au coeur d'un procès, inédit tant en France qu'à l'étranger. Fait pour le moins inattendu, c'est par le biais du droit social que «l'Oeuvre» comparaîtra les 22 et 23 septembre 2011 devant le tribunal correctionnel de Paris.

Une frêle jeune femme, Catherine T., est à l'origine de la procédure. L'Opus Dei, elle y est entrée en 1985 sans même s'en rendre compte. Elle a 14 ans et le collège où elle est scolarisée conseille à ses parents de la diriger vers l'Ecole technique privée d'hôtellerie Dosnon (EPTH) dans l'Aisne, afin qu'elle y passe un CAP d'employée d'hôtel.


Suite et source en pdf : http://www.infos-paranormal.net/LOpus-Dei-comparaitra-devant-la-justice-en-septembre.pdf

_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)

Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 31
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Opus Dei : Controverses et Élitisme

Message  Silver Wisdom le Mer 29 Fév - 15:57

Bonjour à tous,

Opus Dei : Controverses et Élitisme



On pense généralement que le pape Jean-Paul II était affilié à l'Opus Dei via la société sacerdotale de la Sainte-Croix, qui est la branche séculière de la prélature pour les prêtres diocésains. Il faut noter que l'appartenance à l'Opus Dei est normalement secrète. Ce qui est sûr, c'est que le couple Poltawski, qui a servi de famille à Jean-Paul II à Cracovie après la disparition de ses parents, en est membre. Le porte-parole de presse du Vatican, Joaquim Navarro Valls, en fait également partie. Il est un de ceux qui travaillent directement et quotidiennement avec le pape. En revanche, le pape Paul VI s'est toujours méfié de l'Opus Dei et l'a tenue à l'écart durant son pontificat.

Les effectifs mondiaux de l'Opus Dei s'élèvent à 84.000 membres, dont 2000 prêtres répartis dans 90 pays. Il existe quatre sortes de membres :

les numéraires, prêtres, hommes ou femmes célibataires, qui vivent en communauté et sont les dirigeants;

les agrégés, célibataires qui vivent dans leur famille;

les surnuméraires, laïcs mariés;

les coopérateurs, pouvant être catholiques ou non.

Il faut remarquer que l'Opus Dei ne comporte pas de moine, comme le roman "Da Vinci Code" et le film du même nom le laisse entendre.
Jean-Paul II avait choisi plusieurs évêques parmi ses prêtres.

Le recrutement est volontairement élitiste. Les étudiants, futurs dirigeants de la société, sont particulièrement visés.

L'Opus Dei dirige 150 écoles de formation professionnelle, 200 résidences universitaires et 5 universités. Le mouvement reçoit environ 30.000.000$ par mois en dons et revenus. Parmi ses amis et bienfaiteurs, on compte les patrons d’Axa, des AGF, de Schneider.

On le voit, il est difficile de qualifier de secte un mouvement catholique aussi bien inséré dans l'Église romaine. Le rapport sur les sectes des parlementaires belges a pourtant fait le pas en 1997.

Quelles sont ses motivations?

Il est certain que l'Opus Dei emploie des méthodes sectaires comme par exemple :

1) des moyens de financement peu clairs et inavoués;

2) la pratique du secret. A part pour les responsables, le fait d'être membre est secret. Les prêtres affiliés par la société sacerdotale de la Sainte-Croix ne sont pas obligés de faire connaître à leur évêque leur appartenance.

3) "Cronica", l'organe interne de l'Opus Dei est secret et ne peut être lu que par les numéraires

4) L'Opus Dei est considérée par ses membres comme infaillible : "sacrée, sans tache, immuable".

5) Tout ce qui est en dehors de 'Opus Dei relève du "pourrissement" (sic). Elle est le "reste qui constitue la véritable Église".

6) L'organisation de la prélature court-circuite l'autorité des évêques qui sont les dirigeants normaux des diocèses. Elle ne rend compte qu'au pape, c'est la prélature personnelle.

7) Les jeunes doivent décider à 16 ans s'ils veulent rester célibataires ou se marier, décision qui doit être ratifiée par les chefs.

Cool L'Opus Dei cherche à noyauter toutes les institutions sociales et politiques en vue d'instaurer un nouvel ordre catholique. Ses préférences pour les partis d'extrême-droite sont connues.

9) Le mariage est systématiquement décrié et le célibat exalté. "Le mariage est réservé à la piétaille et non à l'état-major général du Christ" (Escriva). Tout ceci fait que certains catholiques réticents désignent l'Opus Dei comme la "sainte mafia". Il s'agit donc d'un catholicisme pur et dur, comme il a pu exister avant le concile de Vatican II.



L'Opus Dei répertoriée comme une secte
par la Commission parlementaire belge


La Commission parlementaire Belge a entendu 140 personnes : hauts magistrats et fonctionnaires, une quarantaine d'ex-adeptes et de parents, à huis-clos, et quelques représentants de sectes. Le travail a porté sur 177 groupes. Il n'est pas question ici de résumer un travail de 700 pages ; aussi nous préférons donner des échos de quelques dépositions. Le rapport peut être consulté à l'UNADFI.

Deux définitions du terme " secte " :

Sur le plan sociologique :
" Un groupe sectaire est celui qui suit un chef, lequel prétend avoir la vérité et le salut.
L'ensemble agit dans l'intérêt du chef et de ses assesseurs, et il n'y a pas de recours externe "

Sous l'angle juridique :
" Il s'agit d'un groupe qui, au nom d'une loi fondamentale, d'une liberté, viole toutes les autres lois,
les droits de l'homme et les conventions internationales ".

On relève aussi l'affirmation de Monsieur Kranenborg, considéré comme le spécialiste néerlandais: "Les sectes ne sont pas dangereuses ". Toutefois, il a signalé des facteurs de risque que les pouvoirs publics doivent surveiller: tension dans les relations, endoctrinement, instabilité psychique, rupture avec l'entourage, leader autoritaire, pensée manichéenne et isolement. S'y ajoutent deux facteurs: la notion de fin des temps, et la promesse d'augmentation des pouvoirs et des connaissances d'ici-bas. "La liberté de religion ne peut servir à couvrir des pratiques répréhensibles; comme pour l'alcool, il faut limiter la nocivité ... "

Sources
http://www.prevensectes.com/rapportb.htm
http://www.prevensectes.com/rev0804.htm#15

Vous trouverez aussi un rapport émanant de la Commission Parlementaire Française où il est indiqué que l'Opus Dei n'est pas répertoriée comme un mouvement sectaire.
http://www.prevensectes.com/rapportf.htm



Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum