La déclaration Balfour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La déclaration Balfour

Message  Silver Wisdom le Sam 25 Fév - 13:51

Bonjour à tous,

La Déclaration Balfour

Cher Lord Rothschild,

J’ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté,
la déclaration ci-dessous de sympathie à l’adresse des aspirations sionistes,
déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

« Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civils et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les juifs jouissent dans tout autre pays. »

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour



Dans cette lettre, il annonce que le gouvernement britannique
« envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif ».
Les Britanniques s’assurent ainsi un allié de poids dans la région
- notamment face à la France -
et ouvrent la perspective de création d’un Etat juif.

Contexte historique et motivations

À l'aube de la Première Guerre mondiale, la Palestine fait partie de l'Empire ottoman.
Les troupes britanniques, emmenées par le Général Sir Edmund Allenby,
s'engagent dans une campagne contre les Turcs en 1917.
Le 31 octobre, les Britanniques remportent une victoire décisive, dans la ville de Beer-Sheva,
ce qui conduit à la capitulation de l'empire ottoman.

C'est aussi l'époque du « Grand Jeu » selon Kipling pour maîtriser
les zones riches en pétrole et protégeant l'accès aux Indes.


Lors du démantèlement de l'empire ottoman, le monde arabe s'attend à l'indépendance promise,
mais une partie de la population prend connaissance de la déclaration qu'on essayait de lui cacher.
Le 7 novembre 1918, une déclaration franco-britannique est diffusée dans toutes les villes
et villages contrôlés par les Alliés ainsi que dans les journaux.
Les gouvernements britanniques et français y affirment que

« l'objectif recherché par la France et la Grande Bretagne est l'établissement de gouvernements
et d'administrations nationaux qui détiendront leur autorité de l'initiative et du choix libre des populations indigènes »

Neuf raisons différentes ont été évoquées par les historiens pour justifier la décision de Lord Balfour :

Favoriser l'engagement des États-Unis dans la Guerre mondiale par la publication
d'une lettre secrète de l'Allemagne vers le Mexique afin de planifier une attaque.



Créer un prétexte altruiste pour préempter la Palestine face à la France.

Protéger les routes commerciales de l'Empire britannique.

Favoriser le recrutement des Juifs de Russie pour la Guerre Mondiale,
plutôt que pour la Révolution bolchévique.

Remercier Chaim Weizmann pour la synthèse de l'acétone, un composant de la cordite.

Satisfaire les protestants fondamentalistes du courant dit sionisme chrétien.

Créer un « État tampon » entre Suez et le Liban français,
afin d'avoir un État ami dans le monde Arabe, en cas de troubles postérieurs.

Sauvegarder le canal de Suez.

Limiter les dépenses du Royaume-Uni, écrasé sous le poids de l'effort de guerre.

Le 2 novembre 1917, le Ministre britannique des Affaires étrangères, le Comte Arthur James Balfour envoie au Lord Rothschild, un leader du mouvement sioniste, une lettre dans laquelle il lui octroie ce qui ne lui appartient pas.

Cette lettre, qui sera plus tard connue sous le nom de Déclaration Balfour, est généralement considérée comme la première initiative officielle entreprise par l’Occident pour créer une entité juive sur la terre de Palestine.

La Déclaration Balfour a donc été officialisée presque un an jour pour jour avant la fin de la Première Guerre mondiale, avant même que l’Empire britannique n’occupe la Palestine, alors partie intégrante de l’Empire ottoman. Les documents historiques montrent que l’objectif de la création d’un foyer juif en Palestine était de former une barrière géographique entre les Arabes d’Asie et les Arabes d’Afrique, et ce, dans le but d’affaiblir le front anti-colonialiste. Diviser pour mieux régner était en effet une stratégie dans laquelle excellait la diplomatie de Sa Majesté. D’autre part, en créant une entité judéo-occidentale en Palestine, c’était l’assurance d’avoir un poste avancé efficace pour contrôler les intérêts stratégiques de l’Empire britannique et garder la mainmise sur le canal de Suez.

Sources
http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/balfour-fr
http://www.islamophile.org/spip/La-Declaration-Balfour.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_Balfour_de_1917
http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9gramme_Zimmermann

Benjamin Freedman parle des bénéficiaires de la guerre 1914-18.



Ajoutée par RebeccaSchalom le 26 sept. 2010


A consulter pour approfondir le sujet :
Le livre Jaune n°5
Chapitre 23 : La déclaration Balfour

http://www.scribd.com/doc/60725220/23/CHAPITRE-23-LA-DECLARATION-BALFOUR

Aux origines du conflit israélo-palestinien
http://www.jeunes-lyon.cef.fr/IMG/pdf/aux_origines_du_conflit_israelo-palestinien-3.pdf

Palestine : 1917-1948
http://www.codeig.net/palestine17-49.pdf

Bonne Lecture,
Bien Amicalement.
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La vraie vérité qu'ils ne vous apprendront pas à l'école.

Message  Silver Wisdom le Mer 7 Mar - 9:19

Bonjour à tous,

La vraie vérité qu'ils ne vous apprendront pas à l'école.


Ajoutée par WeLoveAlexJones le 13 janv. 2010

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les Rothschild, le Sionisme, l'Empire Britanique

Message  Silver Wisdom le Ven 23 Mar - 14:04

Bonjour à tous,

Le baron Rotschild allait faire enfin son alliyah et rentrer sur SES terres d'Israël, car son ancêtre a racheté les terres de la Palestine aux libanais. Une de ses descendances nous le présente comme un homme de bien et ne fait pas le lien entre le sionisme et Rotshchild. Elle fait attention, en 2003, à bien marquer les différences avec le sionisme qui lui apparaît brutal et violent avec les arabes.

Cette partie occultée de l'histoire du sionisme trouvera son apogée avec la déclaration de Balfour où le gouvernement britannique en échange du soutien sioniste promettra à Rotshchild les terres de Palestine!

Rothschild devient le père d'Israël et l'instigateur du sionisme moderne. Il finance la première tenue de l'assemblée
des sionistes à Bâle. Les sionistes préconisaient donc une colonisation forcée de la Palestine par les juifs.
Ils ont bénéficié de la 2e guerre mondiale,des nazis qui ont contribué à faire fuir en masse les juifs d'Europe vers la Palestine.

Hitler avait lui-même une amante juive! Où est l'embrouille ? C'est qu'il y avait des juifs hostiles au sionisme
et c'est ceux-là qu'on a détruit dans les camps en compagnie des dit "rebuts" de la société : homos, fous, roms, tziganes, handicapés,etc...Le nazisme est la solution finale eugéniste, mise en œuvre à niveau industriel!

Tout se tient dans l'histoire. Rotschild détenait la banque d'Angleterre, à l'origine de la Federal Reserve
(privatisation de la banque centrale US , main mise des banksters sur le pays), qui a mis le pied à l'étrier aux Rockefeller, qui ont financé l'eugénisme: USA / Angleterre, qui s'étaient alliés aux sionistes, qui ont financé Hitler,
qui ont financé le bolchevisme = communisme, qui se sont accaparés les terres d'Israël dont ils ont fait valider
la propriété par les états européens...

On parle d'une des treize familles Illuminati du monde, qui contrôle le New world Order. Cette famille à l'origine de tous nos malheurs! Elle qui finance le capitalisme, le communisme, les guerres, les révolutions et le sionisme bien sûr.

Les Rothschild, le Sionisme, l'Empire Britanique, la déclaration de Balfour.


Mise en ligne le 15 janv. 2012 par VcomFreedom


Le 15 Octobre 1947, Benjamin Freedman, écrivit dans The Economic Council Letter :

« Ces juifs d’Europe de l’Est, n’ont ni lien racial,
ni lien historique avec la Palestine.
Ce sont les descendants directs du peuple Khazar,
et les Khazars ne sont pas sémites. »
Pdf à télécharger (et surtout à lire)
Chronologie du sionisme (de 1881 à 1950)
http://www.akadem.org/photos/contextuels/446_chrono_sionisme.pdf
Le Temoin Du Siecle
http://www.iamthewitness.com/audio/Benjamin.H.Freedman/Benjamin.H.Freedman_Le.Temoin.Du.Siecle.pdf
Un siècle d’histoire en quinze minutes
http://www.cadtm.org/IMG/pdf/historique_conflit_israelo-palestinien.pdf

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Lun 7 Avr - 9:26, édité 1 fois (Raison : Modification lien vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du conflit israélo-palestinien

Message  Silver Wisdom le Ven 11 Jan - 8:22

Bonjour à tous,

L'origine du conflit israélo-palestinien

Un petit retour sur l'histoire des juifs en Palestine et le rôle que l'empire britannique à jouer
dans la création d'un État juif avec la Déclaration de Balfour, le ministre des affaires étrangères du gouvernement britannique.



Publiée le 16 déc. 2013 par savoisien jean
Si le lien venait à disaraître : Cliquez Ici

Afin d’étudier une thématique particulière du conflit israélo-palestinien, il est indispensable
de pouvoir s’en référer à l’histoire. En effet, le conflit ne date pasd’hier et le contexte doit être approfondi.

La naissance du sionisme : les prémisses du conflit

Theodor Herzl, un journaliste et écrivain juif autrichien, est l’initiateur du Congrès de Bâle de 1897,
première réunion internationale du mouvement sioniste. Auteur du livre « Der Judenstaat » par lequel il préconise
la création d’un Etat pour lepeuple juif, Herzl va permettre la création d’un Fonds national juif, véritable institution bancaire sioniste
spécialisée dans le rachat de terres en Palestine. Au départ, on dénombrait 50.000 Juifs sur ce territoire, ce qui représentait 9%
de lapopulation totale de l’époque. C’est seulement en 1905, après de nombreuses réflexions, que la destination palestinienne
est envisagée pour la création dunouvel Etat.

(...)

Le conflit israélo-palestinien (pdf)
http://cadtm.org/IMG/pdf/historique_conflit_israelo-palestinien.pdf
Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Lun 7 Avr - 9:30, édité 1 fois (Raison : Modification lien vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration Balfour

Message  Guide Stone le Jeu 30 Juin - 5:38

L'immigration en Israël "pré 48" .


Alya ,au pluriel alyoth, signifie "ascension" .
Ce terme désigne l'immigration des Juifs venus, individuellement ou en groupes, de la Diaspora pour vivre en Eretz Israël.

La Première alya (1882 - 1903)
Le début du retour des Juifs en Eretz Israël à partir de 1881, qui pose les fondements de l'Etat d'Israël, est dû à trois facteurs différents :
• l'amour ancestral des Juifs pour leur patrie historique,
• la vague des pogroms en Russie,
• les efforts d'une minorité active, convaincue que le Retour à Sion est la seule solution au problème juif.
La Première alya consiste en individus et en petits groupes, inspirés par les mouvements Hibath Tsion et Bilou, qui créent les premières localités agricoles, les moshavoth . Quelques 25,000 immigrants, principalement en provenance d'Europe de l'Est, viennent à cette période, en deux vagues principales : 1882 - 1884 et 1890 - 91.
Jusqu'en 1903, période dite de la "Première alya", 28 implantations agricoles ont été fondées, et 90,000 acres de terre ont été achetés.
C'est aussi le début de l'implantation urbaine.
L'hébreu est à nouveau une langue vivante ,et les premières écoles primaires parlant hébreu commencent à fonctionner.
A la fin de cette période, l'esprit pionnier commence à s'émousser devant l'ampleur des difficultés, et le pays connaît un temps de stagnation. Un point tournant se dessine en 1904, avec le début de la Seconde alya.

La Seconde alya (1904 - 1914)

Le découragement provoqué par l'échec des premières implantations, les controverses au sein du Mouvement Sioniste sur la question de la création éventuelle d'un foyer juif en Ouganda, et la mort de Herzl en 1904, font bientôt place à une renaissance de l'enthousiasme pionnier qui mène à la Seconde alya. Cette nouvelle vague commence avec le pogrom de Kishinev en 1903.
La Seconde alya est composée de jeunes hommes et femmes, principalement originaires de Russie, et acquis aux idées socialistes. Ils sont guidés par une idéologie nationale plus consciente et plus consistante, et, de plus, ils sont portés par la volonté de poser les fondements d'une Union des Travailleurs en Eretz Israël.
Les jeunes pionniers de la Seconde alya travaillent en général comme ouvriers salariés dans les localités agricoles ou dans les villes. Ils créent les deux premiers partis travaillistes juifs :
C'est aussi leur initiative qui mène à la création de la première kiboutz.
En 1909, ils prennent part à la fondation de la première ville entièrement juive, Tel Aviv.

Ces pionniers participent aussi activement aux débuts de l'organisation juive d'auto-défense, et créent l'association de gardes Hashomer.
Ils introduisent la langue hébraïque dans tous les domaines de la vie, et contribuent à la fondation d'une presse et d'une littérature en hébreu.
Cette vague d'alya, qui comporte environ 40,000 immigrants, est interrompue par l'éclatement de la première guerre mondiale.

La Troisième alya (1919 - 1923)
La Troisième alya, à partir de 1919, est partiellement une continuation de la seconde, interrompue par la guerre. L'impulsion renouvellée --produite à la fois par la révolution russe, les pogroms en Ukraine et l'influence des mouvements nationalistes européens-- coïncide avec un nouvel espoir provoqué par la Déclaration Balfour et la conquête britannique de la Palestine.
La possibilité d'émigrer aux U.S.A. est encore réelle, aussi la plupart de ceux qui choisissent de partir pour Israël le font donc en vertu de convictions sionistes authentiques.
La Troisième alya comporte 35,000 immigrants : 53% sont originaires de Russie, 36% de Pologne, et le reste, de Lituanie, de Roumanie, et d'autres pays d'Europe orientale, ainsi que 800 personnes venues d'Europe occidentale et centrale. La plupart des nouveaux venus sont membres des mouvements Hehaloutz de Russie et de Pologne, et Hahomer Hatsaïr de Galicie.
Ces pionniers constituent une force créative, qui transforme la communauté juive de Palestine. Avec leurs prédécesseurs de la Seconde alya, ils fondent la Histadrouth, le syndicat des travailleurs, et occupent une place de premier plan dans la Hagana, l'organisation de défense. Ils fournissent des travailleurs pour la construction d'habitations et de routes, et pour les premiers établissements industriels; ils renforcent l'agriculture juive naissante. La Troisième alya agrandit aussi la carte de l'implantation juive, en fondant de nombreux kiboutz et moshav.

La Quatrième alya (1924 - 1928)
Au milieu de 1924, survient une nouvelle vague d'immigration, différente de la précédente par sa structure sociale : elle comporte moins de pionniers (principalement à cause des restrictions pour le départ imposées par le régime sioviétique en Russie), et plus de Juifs des classes moyennes --boutiquiers et artisans-- venus principalement de Pologne.
Cette immigration a pour cause deux phénomènes :
• la récession en Pologne, et les restrictions économiques imposées aux Juifs polonais;
• les limitations sévères de l'immigration aux U.S.A., introduites en 1924.
La plupart des nouveaux arrivants n'ont aucun désir de changer leur mode de vie, et s'installent dans les villes, surtout à Tel Aviv.
Ils investissent leur modeste capital dans des ateliers et des usines, de petits hôtels, des restaurants et des boutiques, mais surtout dans le bâtiment. C'est aussi une période développement agricole important sur la plaine côtière, où sont fondées de nouvelles localités dont les membres se consacrent à la culture des agrumes.
La Quatrième alya comporte 67,000 immigrants, la moitié d'entre eux venus de Pologne.
Cette vague est freinée par une grave crise économique en Palestine,et plus de la moitié des 13,000 immigrants arrivés en 1926 quittent le pays. En 1927, plus de 5,000 personnes quittent le pays, alors que 2,300 seulement viennent s'y installer. En 1928, le nombre des arrivées est le même que celui des départs : environ 2,000 personnes. Les premiers signes de reprise économique se font sentir en 1929, avec la reprise de l'alya.

La Cinquième alya (1929 - 1939)
La Cinquième alya apporte plus de 250,000 juifs et transforme la communauté juive. Elle commence au compte-goutte en 1929, mais en 1933, lorsque Hitler prend le pouvoir en Allemagne, ce filet devient un flot. Pendant la période 1933-36, plus de 164,000 juifs entrent légalement en Palestine, tandis que des milliers de réfugiés viennent comme immigrants "illégaux" .
Les Juifs allemands et autrichiens --plus d'un quart des immigrants-- apportent une contribution importante aux progrès du pays. Ils constituent la première vague importante venue d'Europe occidentale et centrale. La majorité d'entre eux (80%) s'installe dans les villes, et leurs talents comme leur expérience produisent un accroissement des normes commerciales et industrielles, ainsi qu'une amélioration de l'urbanisme. Plus de la moitié des nouveaux arrivants établissent leurs foyers à Tel Aviv. A Haïfa, la construction du premier port moderne du pays est achevée en 1933, tandis qu'à Jérusalem, les quartiers juifs connaissent une expansion sans précédent.
Une proportion relativement élevée des immigrants venus d'Allemagne et d'Autriche pratique la médecine ou une profession universitaire; ils fournissent le plus grand nombre des musiciens qui forment le nouvel Orchestre Philharmonique. 20% de ces immigrants contribue à la création de nouvelles localités agricoles, moshav et kiboutz.
En 1933, débute un nouveau type d' immigration, appellé Alya des Jeunes.
A la veille de la seconde guerre mondiale, la population juive de Palestine comprend 475,000 habitants, ce qui représente 40% environ de la population du pays.

C'est dans ce contexte qu'a lieu l'affaire du Saint Louis .
L'immigration "illégale" - (ha'apalah ou alya beth) (1934-1948)

Ha'palah signifie l'immigration clandestine des Juifs en Eretz Israël. Ce type d'immigration débute sous le pouvoir ottoman (turc). A partir de 1882 , les Turcs interdisent aux Juifs d'Europe de l'Est de s'installer en Palestine, sauf rares exceptions. Sous le Mandat britannique (1918-1948), les quotas d'immigration fixés par l'Administration britannique (1916-18), puis par l'Administration mandataire de Palestine, sont loins de constituer une réponse au nombre croissant des pionniers, qui cherchent à s'implanter dans le pays, et des Juifs qui fuient l'antisémitisme et les persécutions.
La montée d' Hitler au pouvoir accroît l'urgence de l'alya. En 1934, on effectue la première tentative d'organiser l'immigration clandestine par voie maritime. Le mouvement Hehaloutz frète le bateau grec Vellos", et, avec l'aide des membres de la Haganah, fait débarquer environ 350 immigrants "illégaux", les ma'apilim. Dans les années 1937-1939, le Mouvement Révisionniste et les groupes du Betar font partir plusieurs navires, transportant des milliers d'immigrants.
En 1938, la Hagana crée le Mossad, "l'Organisation pour l'Immigration illégale"; il est dirigé par Shaül Avigur. Pendant la seconde guerre mondiale, l'immigration légale est extrêmement réduite. D'autre part, la Marine britannique surveille constamment les bateaux de réfugiés qui tentent de gagner les côtes de Palestine; certaines embarcations sont bombardées quand elles s'aprochent de la terre; d'autres sont renvoyées au large; trois d'entre elles coulent. Il n'y a que 21 bateaux qui terminent le voyage, transportant environ 15,000 réfugiés.
Pendant les années de guerre, le Mossad organise aussi l'immigration clandestine par voie de terre, principalement à travers le Moyen Orient. Après la guerre, il lance de grandes opérations, par lesquelles les immigrants, pour la plupart des survivants de la Shoa, sont conduits secrètements jusqu'aux rivages d' Italie, de France, de Roumanie, de Yougoslavie et de Grèce. Entre 1945 et 1948, on compte 65 navires chargés d'immigrants "illégaux", qui s'embarquent pour la Palestine. Presque tous sont interceptés par les Anglais, qui transfèrent leurs passagers au camp de détention d'Atlit. A partir d'août 1946, ils commencent à déporter les immigrants vers les camps de Chypre. Le combat pour le droit à l'immigration libre atteint son sommet en juillet 1947, avec le voyage de l'Exodus.
Entre 1934 et 1948, quelque 115,000 ma'apilim sont amenés en Palestine, au mépris des restrictions britanniques, tandis que 51.000 autres sont internés dans les camps de Chypre, et ne seront admis dans le pays qu'après l'indépendance d'Israël.

Désignation Années Importance Provenance
Alya 1 1882-1903 25.000 Europe Est
Alya 2 1904-1914 40.000 Russie
Alya 3 1919-1923 35.000 Russie + Eur Est
Alya 4 1924-1928 67.000
Alya 5 1929-1939 250.000
Alya Beth 1934-1948 115.000 + 51.000 détenus à Chypre .


Les deux premières vagues d'immigration juive en Palestine ont eu lieu de 1881 à 1916 et provenaient de Pologne et de Russie. Le nombre de Juifs résidant en Palestine est alors passé de 24.000 à 55.000 environ.
De 1917 à 1925, suite à la déclaration Balfour et au mandat britannique, 97.000 nouveaux immigrants sont arrivés, essentiellement des mêmes régions.
De 1926 à 1928, l'immigration nette fut négative, le nombre de partants dépassant le nombre des nouveaux arrivants.
De 1929 à 1939, les persécutions racistes aidant,il s'en suit une immigration en Palestine de près de 250.000 Juifs polonais, allemands et d'autres origines européennes.
De 1939 à 1948, cette immigration, importante, fut en grande partie clandestine et donc difficile à chiffrer.
C'est "ici" que se situe l'aventure de l'Exodus .

De 1948, année de la création d'Israël, à 1988, 1.850.000 Juifs sont entrés dans le pays, dont 445.000 provenant de pays arabes. Les chiffres d'immigrants ont fluctué annuellement d'un maximum de 240.000 en 1949 à un minimum de 10.347 en 1953, puis sont devenus pratiquement nuls de 1982 à 1988.
1989 a marqué, avec plus de 13.000 arrivées, la reprise de l'immigration, provenant surtout d'Union soviétique.
En 1990, suite à l'ouverture des frontières soviétiques et à l'effondrement de l'Europe de l'Est, 200.000 nouveaux immigrants sont entrés en Israël en douze mois seulement. Selon un rapport du Département d'Etat américain publié en mars 1991, 8.830 émigrants soviétiques arrivés depuis 1989 se sont installés dans les Territoires Occupés.
Pour les six premiers mois de 1991, selon le département de l'immigration de l'Agence Juive, 100.000 personnes ont immigré en Israël, dont 78.000 d'Union Soviétique, 14.000 d'Ethiopie et 8.000 d'autres pays, de l'Est pour l'essentiel.

________________________________________
________________________________________
________________________________________
Source : Le livre le 7° million que je vous ait ainsi résumé et commenté .

Désolé : j'avais une quantités de lien source,
Mais nous sommes le 7° jour ,
et si il m'est possible d'envoyer un lien photo,il ne m'est pas possible encore sans doute jusque demain d'envoyer un lien vers un autre site .
Pourquoi cette différence ? Je n'en sais rien .
avatar
Guide Stone
Membre
Membre

Date d'inscription : 23/06/2016

http://demagosite.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La déclaration Balfour

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum