La permaculture renverse les dogmes de l'agronomie traditionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La permaculture renverse les dogmes de l'agronomie traditionnelle

Message  Silver Wisdom le Mar 28 Fév - 8:11

Bonjour à tous,

La permaculture



La permaculture est une science systémique qui a pour but la conception, la planification et la réalisation de sociétés humaines écologiquement soutenables, socialement équitables et économiquement viables. Elle se base sur une éthique, dont découlent des principes et des techniques permettant une intégration des activités humaines avec les écosystèmes.

L’origine de ce qu’on appelle la permaculture remonte au Néolithique, aux origines de l’agriculture. C’est ce qu’on appelait le bon sens, à une époque où l’humain vivait avec / grâce à / et de la Nature sans autre énergie que celle de ses bras, de son intelligence et de la connaissance de son milieu.

Les humains de l’époque, de part leurs moyens très limités sont partis d’un partenariat
avec la Nature basé sur le respect, la connaissance, et l’observation.
Je rapprocherais la Permaculture dans ses fondements
même comme la transition entre une agriculture sauvage de cueillette et une agriculture “classique”
utilisant la force animale, le transport, le stockage, l’exportation, etc…
comme elle est apparue dans le croissant fertile, il y a des dizaines de milliers d’années.

Les grands principes



Pas de Labour

Quand on parle de travail du sol, immédiatement l'image du travail mécanique ou manuel du sol vient à l'esprit. Cependant, le travail du sol c'est aussi le travail des racines des plantes, le travail des micro organismes qui décomposent la matière organique, le travail des vers de terre qui sur une parcelle d'un hectare représentent en masse le poids de deux boeufs qui retournent la terre et participent à sa structuration en permanence.
Les labours profonds perturbent l'activité des micro organismes anaérobies (ceux résidant en profondeur et ne consommant pas d'oxygène) et aérobies (ceux de la superficie qui doivent disposer d'oxygène pour vivre). De plus ces labours provoquent une minéralisation rapide de l'humus stocké en profondeur.
Bien sûr, on s'imagine mal un semis 'nu' à même le sol. L'absence de labour s'accompagne de deux mesures :

Une nécessité de conserver une couverture permanente du sol, qu'il s'agisse d'engrais vert, de mulch (matériau végétal mort constituant un 'tapis' protecteur)
Le semis de graines 'protégées' : les graines sont humidifiées et roulées dans de la poudre d'argile avant 'semis direct', ce qui les protège de l'extérieur. Lorsqu'un épisode pluvieux viendra humidifier la graine ainsi protégée, la levée de dormance aura lieu et la germination pourra commencer.

Pas d'engrais

La terre n'est pas un support minéral, inerte. Elle abrite des centaines de millions de micro organismes qui ne sont pas là sans raison. Ceux cis peuvent travailler de manière optimale et enrichir la terre s'il ne sont pas perturbés par des apport extérieurs. Les engrais possèdent de nombreux effets pervers, et ne respectent pas la physiologie et la vitesse de croissance des végétaux. Si on augmente leur vitesse de croissance, ils se trouvent fragilisés et donc plus sensibles aux maladies et insectes, d'où la nécessité de recourir à une protection extérieure artificielle. De plus, les engrais ne se contentent souvent que d'apporter des composants majeurs (NPK) en négligeant les éléments secondaires (oligo éléments) qui sont pourtant nécessaires à la plante. Pour cultiver sans engrais, il faut toutefois pratiquer le retour à la terre des parties de la plante inutilisées après la récolte. En effet la plante s'insère dans un cycle et si celui ci est rompu par une exportation intégrale de la plante, le terre finira par se fatiguer.

Pas de pesticides

Les pesticides chimiques posent de nombreux problèmes, mis en lumière depuis de nombreuses années : bioaccumulation et concentration des résidus le long de la chaine alimentaire, induction d'une sélection d'insectes résistants aux traitements nécessitant des épandages toujours plus fréquents, pollution de l'eau et de l'air...
En réalité les déséquilibres induits par les grandes monocultures intensives sont une aubaine pour les ravageurs qui trouvent là les conditions optimales pour leur reproduction et leur alimentation. Dans les système agricoles moins intensifs de polyculture, respecteux des ecosystèmes, un certain équilibre s'établit, et la population de ravageurs est auto régulée car ces ravageurs ne sont que le maillon de la chaine alimentaire, qui est respectée dans ce type de système. Les haies, mares et autres refuge permettent aux auxiliaires (les 'prédateurs' des ravageurs) de jouer leur rôle. Une rotation judicieuse des cultures et une association intelligente des cultures dans le temps permet bien souvent à la population de ravageurs de rester sous le seuil de nuisance réél (si l'on tient compte de l'énergie utilisée pour la lutte).

Pas de sarclage

Existe il vraiment des mauvaises herbes ? Une couverture du sol est toujours bénéfique. Les mauvaises herbes possèdent des racines qui pénètrent le sol, l'aèrent, l'ameublissent et l'enrichissent. L'observation est de mise : les mauvaises herbes peuvent être d'excellents indiacateurs à différents titres (état du sol, type de culture favorable sur cette parcelle...). Lorsque les mauvaises herbes posent des problèmes réels, il convient de les éliminer grâce à d'autres herbes qui les concurrencent plutôt que de gaspiller de l'énergie à les arracher à la main. Comme pour les ravageurs, les équilibres entre les différentes espèces viennent réguler les débordements.



Sources
http://www.rama.1901.org/ev/permaculture.htm
http://prise2terre.wordpress.com/2011/07/22/introduction-a-la-permaculture/

Introduction à la permaculture par Emilia Hazelip (1995)



Ajoutée par eckhartcovent le 25 avril 2011

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Devenir paysan dans la joie et la simplicité

Message  Silver Wisdom le Ven 25 Mai - 13:36

Bonjour à tous,

Devenir paysan dans la joie et la simplicité

Certains d’entre-nous souhaitent devenir des paysans,
vivant de leurs ressources,
éloignés de cette société qui ne leur correspond plus,
moi le premier!


Les Moutons Enragés
"Récréer un éco-système aussi naturel que possible"
"La permaculture permet ne ne recourir à aucune énergie fossile".
Néo-paysan tout en gardant un travail à l'extérieur.



ils vivent en simplicité et dans la joie par nature-boy-79

Source
Devenir paysan dans la joie et la simplicité
http://www.agoravox.tv/actualites/environnement/article/devenir-paysan-dans-la-joie-et-la-35189

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Liens pdf, audio, vidéo, et autres sur la permaculture (énorme dossier)

Message  Silver Wisdom le Mer 13 Juin - 18:23

Bonjour à tous,

Ressources permaculture essentiellement en zone temperée



Nous vous proposons les types de documents suivant
(cliquer sur celui qui vous intéresse):






Bonne Lecture, Bon Visionnage, Bonne Ecoute...

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Permaculture : Jacky Dupety sur le BRF (Bois Rameal Fragmenté)

Message  Silver Wisdom le Mer 12 Déc - 10:57

Bonjour à tous,

Permaculture : Jacky Dupety sur le BRF (Bois Rameal Fragmenté)

La technique d’"aggradation des sols", mise au point au Quebec dans les années 70
par Edgar Guay et approfondie par l'équipe du Pr Gilles Lemieux 10 ans plus tard est directement issue
de l’observation du cycle de formation de l’humus dans les forêts.




L'aggradation est un processus naturel, accentué par l'homme, qui permet, au moyen de certaines matières organiques,
de régénérer le potentiel de production des terres. On découvre aujourd'hui que les branches du jardin qui partent habituellement
en fumée ou à la poubelle peuvent nourrir les plantes et potagers ! C’est le principe du bois raméal fragmenté (BRF), un nom barbare
qui part pourtant d’une idée simple : broyer tout ce qui tombe de l’arbre (bois vert, feuilles, brindilles) pour épandre et fertiliser les sols.



Recréer un humus forestier



En fait, tout se passe comme si on reproduisait, en les accélérant, les processus en œuvre dans la formation de l’humus forestier.
Les bois raméaux, extrémités des branches des arbres de diamètre inférieur à 8 cm, concentrent 80 % de tous les nutriments des arbres.
La plupart de ces nutriments sont assez facilement dégradables. L’un d’eux, la lignine – matériau carboné qui assure la rigidité
et la durabilité du bois – l’est beaucoup moins. Mais dans les petits rameaux, elle n’a pas encore acquis la stabilité qu’elle acquiert
dans les plus grosses branches. Au contact du sol, après broyage des rameaux, cette lignine est rapidement attaquée
par une famille de champignons, les basidiomycètes du sol, également appelés "pourriture blanche". Cette déconstruction de la lignine
stimule considérablement la vie du sol en provoquant toute une série de transformations et elle produit de grandes quantités d’humus.
L’utilisation directe des BRF permet de faire l’économie du processus du compostage, avec une efficacité supérieure
puisqu’il n’y a ni montée en température, ni perte d’éléments.

Produire des BRF



Au jardin, la première difficulté consiste à produire ou à se procurer une quantité importante de BRF. La plupart des broyeurs
à végétaux de jardin ne peuvent accepter des branches de diamètre supérieur à 4 cm. Et les apports recommandés par les initiateurs
de cette technique sont très importants : 3 cm d’épaisseur sur toute la surface cultivée. A moins de posséder un grand jardin boisé
ou de très longues haies, l’autoproduction avec un broyeur de jardin ne permettra pas d’apports aussi importants
sur toutes les parties cultivées, d’autant qu’il faut exclure les branches de résineux. Plusieurs solutions :

- apports limités à quelques cultures (arbres et arbustes fruitiers, tomates, aubergines, rosiers…)
selon les quantités produites sur place,
- apports alternés un an sur deux ou trois,
- apports moins importants (1 ou 2 cm) chaque année,
- ou encore achat de broyat de feuillus auprès d’un élagueur ou du service espaces verts de sa commune
(pas facile car ils sont de plus en plus valorisés).
Comment les utiliser ?



Il est préférable d’épandre les BRF peu après le broyage, à l’automne ou au début du printemps et de les incorporer
rapidement à la couche superficielle du sol (5 premiers cm). En effet, le développement des champignons basidiomycètes
peut provoquer des problèmes de "faim d’azote" (jaunissement, croissance ralentie) sur des végétaux plantés ou semés juste
après l’incorporation des BRF : dans une première phase qui dure au moins un mois, les champignons prélèvent de l’azote dans le sol.

- Evitez également d’utiliser des fongicides, y compris à base de cuivre, qui s’accumulent dans les sols et inhibent
le développement des champignons.
- Vérifiez la présence des champignons de pourriture blanche une semaine ou deux après l’incorporation.
Un mois (minimum) après, plantez ou semez.
On peut également utiliser les BRF en mulch (couverture du sol) sans incorporation, notamment au pied des arbres et arbustes fruitiers,
des rosiers et autres vivaces. Les effets fertilisants seront moins importants, le développement des champignons et la dégradation
de la lignine se faisant de manière beaucoup plus progressive ; mais ce mulch assurera une excellente protection contre la sécheresse
et réduira le développement des mauvaises herbes.

Sources de l'article
Eco -innovation/ CULTIVER SANS EAU : Le Bois Raméal Fragmenté (BRF).
http://spaceart.canalblog.com/archives/2010/05/11/12299328.html
Mieux que le compost, le bois raméal fragmenté ?
http://www.terrevivante.org/247-mieux-que-le-compost-le-bois-rameal-fragmente-.htm

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Mer 12 Déc - 14:35, édité 1 fois (Raison : Modification lien vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La permaculture renverse les dogmes de l'agronomie traditionnelle

Message  Mil le Mer 12 Déc - 22:49

Enregistrements audio de 2 stages donnés par Marc Bonfils:
http://www.permaculture-sans-frontieres.org/cours-audio-marc-bonfils

Retranscription de cassettes audio de la session de cours de Marc Bonfils, du 1er au 4 mai 1986. 10 heures de cours.
http://fr.scribd.com/doc/101345637/20/Pour-les-legumes

Et encore:
http://www.ibiblio.org/london/souscayrous/MarcBonfils-AgriculturalResearch/

Mil
Membre
Membre

Date d'inscription : 28/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment démarrer un potager en permaculture

Message  Silver Wisdom le Mer 1 Mai - 7:09

Bonjour à tous,

Comment démarrer un potager en permaculture



Un potager en permaculture est conçu de manière à imiter
la nature du point de vue de la croissance des végétaux
et de l'interaction entre les espèces.
Aucun engrais ni pesticide n'est utilisé.


Le potager en permaculture est composé de plantes indigènes, exploite la lumière du soleil et les ressources
en eau de manière optimale, sur une surface souvent plus réduite que le potager traditionnel. Les principes de base de la permaculture
étant de ne pas endommager l'écosystème et de s'appuyer sur les lois de la Nature, on obtient en conséquence des jardins
extrêmement diversifiés et qui nécessitent relativement peu de soins.

Voici la création d'une butte autofertile à la façon canadienne, technique utilisée en Permaculture.




La culture sur buttes est un type d’agriculture qui permet aux cultures de se développer en synergie
et de pousser naturellement. Pas de labour, pas d’engrais préparés, pas de traitement, pas d’herbicide,
l’idée est de créer une ferme-forêt où tout s’équilibre.Les buttes proprement dites permettent de gagner de la place,
de travailler confortablement, de faire pousser ensemble différents types de plantes (fleurs, légumes, grimpants, vivaces…).


Culture sur buttes
http://amidesroses.eklablog.com/culture-sur-buttes-c20667257
1. Se familiariser avec les plantes indigènes, les insectes et animaux de votre région.

2. Observer l'orientation de la parcelle à cultiver par rapport au soleil, aux vents et la quantité de lumière reçue.

3. Lister les plantes choisies et les regrouper en fonction de leurs besoins en lumière, en eau, et de leur sensibilité aux insectes.

4. Créer une ou plusieurs bordures.
Les bordures sont des périmètres de terre surélevés de 15 à 30 cm.
Elles ont un impact minimal sur le jardin car elles permettent de ne pas directement cultiver le sol,
ce qui en épuiserait les éléments nutritifs. Une bordure doit être suffisamment large pour pouvoir
y planter deux rangées de plantes, mais suffisamment étroite pour pouvoir en atteindre le centre.


5. Placer les plus grandes plantes de manière à ce qu'elles fournissent de l'ombre aux plantes plus petites et souvent plus sensibles au soleil.

6. Disposer les plantes qui requièrent davantage de soins près de la maison.

7. Placer les plantes avec les mêmes besoins en eau dans les mêmes bordures.
Certaines plantes agissent comme insecticides pour d'autres!
Par exemple, les soucis empêchent les invasions de vers dans les plants de tomates.
Se renseigner auprès des jardineries locales pour développer ce type de relation entre les plantes de votre région.


8. Etaler du paillis sur les bordures.
Le paillis empêche la prolifération des mauvaises herbes et enrichit la terre,
ce qui élimine le besoin en engrais et désherbants chimiques.
Les paillis se composent souvent de copeaux de bois, mais aussi de carton ou vieux journaux.


9. Composter.
Le compost est un engrais naturel très efficace qui permet de réutiliser des déchets ménagers
(épluchures de légumes/fruits non cuits, marc de café...) et des déchets verts
(mauvaises herbes, feuilles mortes, gazon coupé...) mélangés avec de vieux papiers/cartons ou de la sciure.


10. Mettre en place un système d'arrosage optimal.
Un arrosage en goutte-à-goutte (tube percé de petits trous et disposé le long d'une bordure) est un bon moyen
de faire pénétrer l'eau directement dans le sol en évitant toute évaporation inutile. Arroser uniquement quand cela
est nécessaire et faire varier les quantités d'eau selon les types de plantes. Récupérer l'eau des gouttières
ou autres surfaces dans des barils, et recycler cette eau dans le système d'arrosage.


Source de l'article
Comment démarrer un potager en permaculture
http://fr.wikihow.com/démarrer-un-potager-en-permaculture

Vu sur : Les Moutons Enragés

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La permaculture renverse les dogmes de l'agronomie traditionnelle

Message  Guide Stone le Mar 28 Juin - 15:00

C'est la première année que je fais de la,permaculture et que je fais ça sur des buttes.

Le rendement est stupéfiant .
Les limaces,il n'y en a presque plus.
Le travail de la terre est nul (mis à part qu'il a fallut faire les buttes ...mais enfin on ne les fait qu'une fois...) .
La récolte est très facile (le sol est 50 cm plus haut .
Le drainage des eaux aussi (ça compte ... surtout cette année...).

J'ai fait un fond "en lasagne" :
tout en bas du bois pourris ou qui va facilement pourrir : du bouleau .
ensuite des branchages et des tontes de haies .
Puis de l'herbe de fauche et tous les chardons pas encore en fleur que je peux retirer (des centaines).

J'ai transformé mon jardin (lui de culture) en un autre jardin (lieu de vie).sunny

J'en suis hyper content . cheers
avatar
Guide Stone
Membre
Membre

Date d'inscription : 23/06/2016

http://demagosite.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Livres à consulter...

Message  Silver Wisdom le Dim 3 Juil - 8:03

Bonjour Guide Stone,

Je vous invite à consulter ce lien (sur ce forum) où vous trouverez une liste de Livres au format PDF, réputés dans l’univers de la Permaculture pour la qualité de leur contenu... Mais n’hésitez pas à acheter la version papier si vous avez apprécié, pour remercier les auteurs de leur travail.

Bien Amicalement, Silver Wisdom
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La permaculture renverse les dogmes de l'agronomie traditionnelle

Message  Guide Stone le Dim 3 Juil - 8:29

Merci .

Quelques conseils "pratiques" :

Quand on prend un légume en permaculture,dans la mesure du possible il ne faut pas le déterrer mais le couper.
L'exemple type c'est avec les salades ... Evidemment ça marche moins bien avec les poireaux ....
La racine reste dans le sol  et elle pourri laissant une galerie de communication pour l'eau etc ... et de la nourriture pour les vers .

Il ne faut jamais laisser la terre à nu .
Quand on a fait des zones sans légumes,il faut soit les recouvrir des déchets de la plante (par exemple les feuilles inutilisables de salades,etc ), soit semer de l'engrais vert même sur de petites surfaces .
Je mets des Phacélies parce que ce sont des plantes qui n'ont aucune parentés avec des légumes cultivés ,et ça brise donc le cercle de réinfestation possible . Elles étouffent les mauvaises herbes,c'est relativement joli,ça attire les abeilles et ça meurt avec le gel ,donc il ne faut pas les couper au printemps quand la saison recommence .

Cette année je me suis acheté un petit broyeur (pas pour broyer les branches mais les feuilles ) ; les feuilles non broyées pourrissent pas  les feuilles broyées .
Je mets toutes les feuilles que je peux trouver sur les butes .
L'année dernière j'ai fait tout ça,mais sur le sol ...
Ca ne pourra être que mieux sur les butes .

Gros avantages des butes :
le drainage est total
il y a une face sud et une face nord pour mettre des légumes "différents" suivant qu'ils ont besoin de chaleur ou pas en début de saison surtout .
avatar
Guide Stone
Membre
Membre

Date d'inscription : 23/06/2016

http://demagosite.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La permaculture renverse les dogmes de l'agronomie traditionnelle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum