Etat de l'Union (européenne fiscale)

Aller en bas

Etat de l'Union (européenne fiscale) Empty Etat de l'Union (européenne fiscale)

Message  Silver Wisdom le Mer 29 Fév - 17:57

Bonjour à tous,

Etat de l'Union (européenne fiscale)

Une foi de plus, Nigel Farage tire à boulets rouges sur la démocratie aplliquée en Europe.
Nigel Farage, une voix de la raison sur le bon filon, le dit comme il le pense au Parlement européen.

Sous titrage sur YouTube, "cc"


Ajoutée par TheEuropeanAgenda le 28 février 2012

Bien Amicalement


Dernière édition par Silver Wisdom le Ven 14 Sep - 6:58, édité 1 fois (Raison : Modification lien vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 50
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Etat de l'Union (européenne fiscale) Empty Le véritable état de l'Union

Message  Silver Wisdom le Jeu 13 Sep - 6:51

Bonjour à tous,

Le véritable état de l'Union

Même si ce discours date, il est toujours d'actualité!!!



Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 50
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Etat de l'Union (européenne fiscale) Empty Nigel Farage détruit l'état de l'Union voulu par Barroso

Message  Silver Wisdom le Ven 14 Sep - 7:22

Bonjour à tous,

Nigel Farage détruit l'état de l'Union voulu par Barroso


Touche "sous titre"

Discours sur l’état de l’Union:
le rôle de Barroso en question


Mercredi 12 septembre à Strasbourg, le président de la Commission européenne
José Manuel Barroso a prononcer son troisième « discours sur l'état de l'Union »
devant les parlementaires européens.


Etat de l'Union (européenne fiscale) Jose_manuel_barroso_0
Discours sur l’état de l’Union : Barroso et la « fédération d’Etats-nations » (en anglais)
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=SPEECH/12/596&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage=en

Devant les parlementaires européens, réunis en session plénière à Strasbourg, José Manuel Barroso
a présenté ce mercredi les grandes lignes de la politique de la Commission européenne.
Ce rendez-vous exceptionnel, instauré par le Traité de Lisbonne, doit permettre, une fois par an,
au mois de septembre, de dresser le bilan de l’action de la commission européenne
et de dessiner des perspectives pour l'année à venir.

D’inspiration américaine…

The State of the Union Address ou discours sur l’état de l’Union, est avant tout une pratique américaine.
Chaque année le président des États-Unis présente son programme pour l’année en cours, au Capitole,
à Washington, devant les deux Chambres. On se souvient du discours du président George W. Bush en janvier 2002 sur l’ « Axe du mal », ou celui de Barack Obama en 2010 sur la réforme de la finance mondiale.

Entre Strasbourg et Bruxelles, cette année, deux mesures devraient dominer les débats :
la mise en place d'une supervision bancaire européenne et une avancée vers une véritable union politique,
qui viendrait compléter l’union monétaire qui lie déjà 17 pays de l’UE.

La mise en place d'une supervision bancaire européenne

C’est le premier pas vers une « union bancaire ». La supervision des 6 000 banques
que comptent les 17 pays de la zone euro est la condition indispensable pour que
le futur fonds de sauvetage permanent de la zone euro (MES, pour Mécanisme européen de stabilité)
puisse prêter directement aux banques en banqueroute sans passer par les États.
Les besoins de recapitalisation des banques ne viendront alors plus creuser les déficits des pays de la zone euro.
Ce projet est une priorité pour la Commission européenne.

Vers une union politique ?

Alors que la France s’apprête à voter la ratification du traité budgétaire européen, Angela Merkel semble elle vouloir aller plus loin… vers une véritable « union politique ». D'après un article du Spiegel, la chancelière allemande souhaiterait que les États membres décident, dès le mois de décembre, de la date d'une « réunion pour poser de nouvelles bases juridiques pour l'Union ». Un traité indispensable pour garantir que les Vingt-Sept mettent de l'ordre dans leurs finances et pour restaurer la crédibilité de la zone euro ? José Manuel Barroso a l'air de le croire.

Une union politique approfondie en réponse à la crise

Le chef de l’exécutif européen cherche des solutions à la crise que traversent les pays de l’Union :
« La perte de confiance des citoyens dans l'Europe nous oblige à avoir une réponse politique.
Les mois à venir seront décisifs pour faire sortir les Européens d'une situation difficile et pour définir une voie d'avenir », a-t-il souligné, face aux eurodéputés conservateurs du PPE réunis en séminaire la semaine dernière à Florence.

Ce mercredi, José Manuel Barroso devrait se focaliser sur les mesures visant à résoudre la crise de la zone euro
et plaider en faveur d'un budget à long terme de l'UE ambitieux et orienté vers la croissance. Mais cette politique
ne peut se faire sans le maintien du modèle social européen : « Nous devons vraiment améliorer notre compétitivité (...) mais ce serait une erreur d'essayer de démanteler l'État providence et notre modèle social européen », a-t-il déclaré à l'ouverture d'une conférence de la Commission européenne sur la politique de l'emploi en Europe.

Le rôle de Barroso sur la scène européenne

Le Président de la Commission, habituellement qualifié de trop discret, va-t-il donc imposer ses vues
au reste de l’Europe ? S’il n’a plus le soutien de Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi, il tient à réaffirmer
le rôle de la Commission dans les décisions des Vingt-sept. Car sa légitimité est assez fréquemment
remise en cause : il n’est pas élu et si l’Europe n’est pas « encore » une fédération, l’idée même
d’un chef de l’exécutif européen pose question. En période de crise économique, les peuples cherchent
à faire entendre leurs voix. Mais en est-il seulement question à la Commission ?

Source de l'article
Discours sur l’état de l’Union: le rôle de Barroso en question
http://www.jolpress.com/international-europe-jose-manuel-barroso-discours-sur-letat-de-lunion-europeenne-commission-strasbourg-bruxelles-ratification-traite-de-lisbonne-supervision-union-bancaire-angela-merkel-article-813256.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 50
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Etat de l'Union (européenne fiscale) Empty Re: Etat de l'Union (européenne fiscale)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum