Le Roundup et le glyphosate

Aller en bas

Monsanto reconnu coupable d'intoxication

Message  Silver Wisdom le Mar 14 Fév - 10:19

Bonjour à tous,

Monsanto reconnu coupable d'intoxication



C'est une première historique en France ! Le géant mondial des pesticides et des OGM, Monsanto,
a été condamné pour l'intoxication d'un agriculteur français.


Le tribunal de grande instance de Lyon a jugé coupable le groupe états-unien pour l'intoxication de Paul François,
un agriculteur céréalier de Charente. Une expertise des préjudices subis par celui-ci de 47 ans a été ordonnée,
afin d'établir le montant des dommages et intérêts.

Intoxiqué par inhalation de "Lasso", un pesticide interdit depuis 2004, Paul François souffre de graves troubles neurologiques.
Il se bat pour faire reconnaître en France la toxicité de ces produits.

La justice a ordonné une expertise afin d'évaluer les préjudices et fixer les dommages et intérêts.

La firme a fait part de son intention de faire appel. Selon Yann Fichet,
le directeur des affaires institutionnelles de Monsanto France,
il "n'existe pas d'éléments scientifiques suffisants qui démontrent le lien de causalité
entre une éventuelle intoxication au chlorobenzène et les problèmes de santé de M. François".

Monsanto renvoie la balle vers les autorités sanitaires

Côté Monsanto, on rappelle que les pesticides sont nécessaires à l’agriculture et ont permis d’augmenter les rendements.
Et l’Union de l'Industrie de Protection des Plantes (UIPP) souligne que le Lasso avait bénéficié
d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée par le ministère de l'Agriculture.

"Je pense que si on avait un problème fort sur la santé avec les pesticides on l'aurait déjà vu",
argumente Jean-Marie Bocquet, directeur général de l'UIPP, précisant que 75% environ des substances,
parmi les plus toxiques, ont été retirées en application de la réglementation européenne.

Sources :
Monsanto reconnu coupable d'intoxication
Pesticides : Monsanto reconnu coupable
Monsanto Found Guilty of Chemical Poisoning in France

Bien Amicalement.
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Roundup et le glyphosate

Message  Silver Wisdom le Dim 4 Mar - 10:06

Bonjour à tous,


Structure chimique du Glyphosate

Le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P) est un désherbant total folliaire systémique,
c’est-à-dire un herbicide non sélectif étant absorbé par les feuilles et ayant une action généralisée,
autrefois produit sous brevet, exclusivement par la société Monsanto à partir de 1974, sous la marque Roundup.
Le brevet étant tombé dans le domaine public en 2000, d'autres sociétés produisent désormais du glyphosate.

Utilisations et polémiques

Le glyphosate est notamment utilisé par le gouvernement colombien, aidé par le gouvernement des États-Unis dans son Plan Colombie pour détruire les champs de coca produisant de la drogue qui finance des actions de groupes rebelles. Ces actions détruisent des milliers d'hectares de reliques de forêt tropicale, parfois classées réserves naturelles, comme la forêt du Putumayo, et des exploitations agricoles légales. Les populations de ces forêts craignent des impacts sur leur santé, comme dans le cas du Roundup pulvérisé en Palestine, ou, antérieurement,
avec l'agent orange utilisé comme défoliant pendant la guerre du Viêt Nam. Les communautés amérindiennes sont parmi les premières touchées. L'Équateur voisin craint aussi des conséquences sanitaires et écologiques des fumigations colombiennes de glyphosate près de ses frontières, dans le Putumayo. Le refus colombien d'abandonner ces pulvérisations aériennes a provoqué en 2006-2007 une crise diplomatique entre les deux pays.

La culture majoritaire de soja OGM résistant au glyphosate en Argentine et au Brésil a entraîné une utilisation massive de ce désherbant, en substitution d'autres produits. Des résistances sont apparues, amenant à l'utilisation de doses de plus en plus importantes et à des mélanges avec du paraquat. Néanmoins son usage a permis d'éviter le travail du sol, sans herbicides totaux les techniques d'agriculture de conservation n'auraient peut-être pas pu être développées en Amérique du Sud.

Contamination des milieux (eau, air, sol)

Les analyses permettant de détecter le glyphosate dans l'eau ont longtemps été difficiles, longues et coûteuses. Elles étaient donc rares. Depuis que dans les années 2000, des progrès techniques ont amélioré leur précision et en ont diminué les coûts, on prend conscience que bien que dégradable, le glyphosate, comme de nombreux herbicides et insecticides, y compris interdits depuis des années, est très souvent présent dans les eaux et les sols. Une étude de l'IFEN (août 2006) a montré que le glyphosate et l'AMPA, son produit de dégradation, étaient les substances les plus retrouvées dans les eaux en France. Ce résultat n'est pas étonnant en soi, le glyphosate est l'herbicide le plus vendu en France.

Dossier sur la pollution des eaux par les pesticides
http://www2.dijon.inra.fr/bga/umrbga/publications/20-conference-COLUMA/Nouveaux-produits/10-Bonin.pdf
http://www.agroscope.admin.ch/data/publikationen/ch_pv_07_pub_RSVAH_39_5_333-339_f.pdf

Le glyphosate étant très peu volatil dans l'air son impact sur la pollution atmosphérique est négligeable et concerne surtout des aérosols provenant des dispositifs d’épandages. Les fiches de sécurité n'exigent pas d'appareil de protection respiratoire, ce qui n'est pas le cas de tous les pesticides, y compris autorisés en agriculture biologique.

Les synergies d'actions entre pesticides sont étudiées depuis une dizaine d'années, les synergies sont très loin d'être systématiques : additivité et dominance de la molécule la plus toxique sont les phénomènes les plus fréquents.

Source
http://fr.wikipedia.org/wiki/Glyphosate

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le glyphosate est toxique et le “ Roundup ” est encore plus mauvais.

Message  Silver Wisdom le Dim 4 Mar - 10:19

Bonjour à tous,



Le glyphosate est toxique
et le “Roundup” est encore plus mauvais.


De nouveaux résultats de recherches soulèvent des inquiétudes sérieuses quant à la sécurité liée à l’emploi de l’herbicide le plus généralement utilisé, spécialité commerciale « Roundup » dont la matière active est le glyphosate. Ces résultats devraient se traduire par des ondes de choc auprès des partisans des cultures de plantes génétiquement modifiées pour être tolérantes à cet herbicide. Ces cultures représentent maintenant 75% de toutes les plantes génétiquement modifiées et cultivées à travers le monde.

Mais le pire réside dans le fait que le Roundup, qui est la formulation commerciale la plus commune de cet herbicide, est bien plus toxique que la matière active elle-même qu’elle contient ; par ailleurs, le Roundup est fabriquée par le même géant des biotechnologies qui a créé les plantes génétiquement modifiées et tolérantes à cet herbicide [i.e. Monsanto]. La spécialité commerciale est une association de glyphosate avec d’autres produits chimiques comprenant un agent tensioactif mouillant (détergent), le polyoxyéthylèneamine qui favorise la dispersion des gouttelettes pulvérisées sur les feuilles des plantes. L’utilisation du « Roundup » a particulièrement augmenté dans les pays où l’on cultive des plantes génétiquement modifiées – et tolérantes à cet herbicide – qui ont été créées par Monsanto.

Le glyphosate tue les plantes en inhibant une enzyme, la synthétase 5-énolpyruvyl-shikimate-3-phosphate (= EPSPS), laquelle est nécessaire pour la synthèse des acides aminés aromatiques tels que la phénylalanine, la tyrosine et le tryptophane ; ces acides aminés participent à la synthèse des vitamines et de beaucoup de métabolites secondaires tels que les folates , l’ ubiquinone et des naphthoquinones . On a cru pendant longtemps que cet herbicide avait une action plutôt spécifique et qu’il était moins toxique que d’autres herbicides, parce que la voie biochimique du shikimate n’est pas présente chez les mammifères ni chez les humains. Cependant, le glyphosate agit en empêchant la liaison du phosphoénol pyruvate au niveau du site actif de l’enzyme, or le phosphoénol pyruvate est un métabolite central qui est présent dans tous les organismes vivants ; de ce fait, il présente la potentialité d’affecter d’autres voies métaboliques.

Ceci a été confirmé par beaucoup d’études portant sur la toxicité liée à cet herbicide ; ces travaux publiés ont été passés en revue dans le rapport intitulé « The Case for a GM-free Sustainable World » qui a été diffusé par l’ISP (Independent Science Panel), un jury international pour une science indépendante.

The Case for a GM-free Sustainable World
http://www.psrast.org/caseforGMfreeW.pdf

Il y a, en effet, une évidence directe que le glyphosate inhibe la transcription de l’ARN chez les animaux à une concentration qui se situe bien au-dessous du niveau qui est recommandé pour l’application en pulvérisation de la spécialité commerciale. La transcription a été inhibée et le développement embryonnaire a été retardé chez des oursins après une exposition à de faibles concentrations de l’herbicide et/ou de l’agent tensioactif , le polyoxyéthylèneamine. On doit considérer ce pesticide comme pouvant présenter un risque pour la santé par inhalation lors d’une application par pulvérisation.

Une recherche récente a prouvé qu’une brève exposition au glyphosate commercial avait endommagé le foie chez des rats, comme indiqué par la dispersion des enzymes intracellulaires dans cet organe. Dans cette étude, le glyphosate et son agent tensioactif contenu dans la spécialité « Roundup » se sont également avérés agir en synergie pour augmenter les dommages au niveau du foie.

Lire l'article en entier
http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article133

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Roundup de Monsanto est-il toxique ?

Message  Silver Wisdom le Dim 4 Mar - 10:36

Bonjour à tous,



Le Roundup de Monsanto est-il toxique ?

La firme américaine Monsanto, sous le coup d'une plainte du gouvernement indien pour biopiraterie depuis le mois d'août, doit faire face à de nouvelles critiques répétées depuis des années. Le célèbre désherbant Roundup, produit de la firme, contient du Glyphosate, dont la toxicité est mise en avant par de nombreuses études. L'article suivant, publié dans l'édition papier du Monde, fait le point sur la situation.

Le Roundup et son principe actif, le glyphosate, sont de nouveau au centre d’une controverse. Dans un rapport édité par Earth Open Source (EOS), une petite organisation non gouvernementale (ONG) britannique, une dizaine de chercheurs mettent en cause les autorités européennes pour leur peu d’empressement à réévaluer, à la lumière de nouvelles données, l’herbicide à large spectre le plus utilisé au monde. Le texte, qui circule sur Internet depuis juin, rassemble les indices selon lesquels le pesticide phare de Monsanto est potentiellement tératogène – c’est-à-dire responsable de malformations foetales.

Les auteurs du rapport citent notamment une étude publiée, fin 2010, dans Chemical Research in Toxicology, selon laquelle l’exposition directe d’embryons de batraciens (Xenopus laevis) à de très faibles doses d’herbicide à base de glyphosate entraîne des malformations. Menés par l’équipe de l’embryologue Andres Carrasco, de l’université de Buenos Aires, ces travaux identifient en outre le mécanisme biologique à la base du phénomène:exposés au phytosanitaire, les embryons de Xenopus laevis synthétisent plus de trétinoïne, dont l’effet tératogène est notoire chez les vertébrés. Monsanto réfute ces conclusions, précisant qu’une exposition directe, « irréaliste », permettrait aussi de conclure à la tératogénicité de la caféine… « Le glyphosate n’a pas d’effets nocifs sur la reproduction des animaux adultes et ne cause pas de malformations chez la descendance des animaux exposés au glyphosate,même à très fortes doses », ajoute Monsanto sur son site Web.

La réévaluation prévue pour 2012 aura lieu en 2015

Pour la Commission européenne, les indices rassemblés par EOS ne constituent pas un motif suffisant pour changer le calendrier en cours. La dernière évaluation du Roundup remonte à 2002. La réévaluation était prévue en 2012, mais le retard accumulé par Bruxelles va repousser ce nouvel examen à 2015.

Ce retard n’est pas la principale raison des protestations de l’ONG. « De nouvelles règles d’évaluation des pesticides, potentiellement plus contraignantes, sont en train d’être finalisées, dit Claire Robinson, qui a coordonné la rédaction du rapport d’EOS. Mais la réévaluation qui sera rendue en 2015 reposera encore sur l’ancienne réglementation, pour laisser aux industriels le temps de s’adapter. » Ce que la Commission ne dément pas. Les nouvelles règles - qui, de source industrielle, doivent être « finalisées à l’automne » - prévoient un examen obligatoire de la littérature scientifique, en plus des études présentées par les industriels. Les travaux publiés dans les revues savantes par les laboratoires publics devront donc être systématiquement pris en compte,même si « cela ne veut pas dire qu’ils sont aujourd’hui systématiquement ignorés, loin de là », tempère Thierry Mercier, de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Dans le cas du glyphosate et de son principal produit de dégradation, l’acide aminométhylphosphonique (AMPA), plusieurs études publiées ces dernières années mettent en lumière leur toxicité pour certains organismes aquatiques. « Le glyphosate ou l’AMPA ne sont pas des molécules très problématiques en elles-mêmes, en tout cas moins que d’autres, explique Laure Mamy, chercheuse à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et spécialiste du devenir de ces composés dans l’environnement. Le problème, c’est la quantité. C’est la dose qui fait le poison. » Or, si le glyphosate se dégrade relativement rapidement, « l’AMPA peut persister plusieurs mois dans les sols ». En France, selon l’Institut français de l’environnement (IFEN), cette molécule est désormais le contaminant le plus fréquemment retrouvé dans les eaux de surface.

Stéphane Foucart, Le Monde, le 9 août 2011

Lire l'article en entier
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/environnement-securite-energie-thematique_191/le-roundup-de-monsanto-est-il-toxique-article_64529/

Rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif au glyphosate
http://asset.rue89.com/files/DIVE2009sa0034.pdf

Dossier de presse
http://www.mdrgf.org/pdf/Dossier_presse_Roundup_final.pdf

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Roundup de Monsanto est-il toxique ?

Message  Silver Wisdom le Dim 4 Mar - 10:46

Bonjour à tous,

Le Roundup de Monsanto est-il toxique ?


Ajoutée par fooddemocracynow le 27 avril 2011


Ajoutée par conspirationblogs le 28 mai 2010


Ajoutée par weedkillerone le 9 déc. 2008

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Roundup de Monsanto apparaît être dévastateur sur les papillons

Message  Silver Wisdom le Mer 7 Mar - 8:44

Bonjour à tous,



Le Roundup de Monsanto apparaît
être dévastateur sur les papillons

de Mike Barett pour Activist Post

Le Roundup de Monsanto, contenant l'ingrédient actif glyphosate, est lié à plusieurs problèmes de santé et environnementaux que vous ne pouvez l'imaginer. Semblable à la façon dont les pesticides ont contribué au déclin des abeilles, le Roundup de Monsanto est lié à la diminution de la population de papillons monarques en tuant les plantes mêmes que les papillons ont besoin pour leur habitat et leur nourriture.

Ce qui a été montré être une menace encore plus grande à la population,
cependant, c'est le maïs et le soja Roundup Ready de Monsanto.

Les cultures Roundup Ready et le glyphosate menant à la chute des populations d'insectes.

Une étude publiée en 2011 dans "the journal Insect Conservation and Diversity" a constaté que la superficie croissante de maïs et de soja Roundup Ready génétiquement modifiés a fortement contribué à la diminution des populations de papillons monarque en Amérique du Nord. L'asclépiade, une plante que les papillons dépendent pour l'habitat et la nourriture, est détruite par l'utilisation massive de pesticides à base de glyphosate et les cultures Roundup Ready.

"Cette asclépiade a disparu d'au moins 100 millions d'acres de ces cultures en rangs, a déclaré le Dr Taylor, un écologiste de l'Université du Kansas et Directeur de Recherche et Directeur du programme de conservation Monarch Watch. "Votre asclépiade est pratiquement disparu ... l'utilisation de glyphosate sur les cultures RR est le facteur principal de ce qui arrive ... Quand vous regardez les parties du Midwest où il y a une utilisation considérable de ces cultures et que vous voyez les populations de monarques s'effondrer. Il est difficile de nier la conclusion. "
Le glyphosate est si présent aujourd'hui qu'il a été constaté qu'il polluait l'eau potable dans le monde par le biais de la contamination généralisée dans les nappes aquifères, les puits, et les sources. Ce qui peut être le plus choquant, c'est que de très fortes concentrations de glyphosate ont été trouvées dans 100 pour cent des échantillons d'urine analysés dans une étude récente.

Source
Monsanto’s Roundup Shown to be Ravaging Butterfly Population

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La Mort est dans le pré

Message  Silver Wisdom le Mer 18 Avr - 7:53

Bonjour à tous,

La Mort est dans le pré



Un documentaire qui démontre les ravages des pesticides sur la santé des agriculteurs français.

Réalisé par Eric Guéret, ce film de 52 min montre le cynisme de l'agriculture industrielle,
l'incroyable combat de ces agriculteurs victimes des pesticides et nous rappelle qu’il est urgent
de sortir du modèle agricole industriel actuel.

Ce documentaire débute par le témoignage de l’agricultrice Caroline Chenet, veuve depuis un an
suite à la mort de son mari d’une leucémie, empoisonné par les produits chimiques.
Elle est aussi la voix off du documentaire.

S’en suivent des témoignages, tous plus édifiants les uns que les autres, d’agriculteurs,
rendus malades à cause des pesticides.

Ainsi nous pouvons entendre Paul François, ce céréalier charentais de 48 ans, nous raconter son combat
contre la firme Monsanto. Il est aujourd’hui Président et fondateur de l'association "Phyto-victimes"
regroupant les victimes des pesticides (qu’elles soient malades ou endeuillées).
Lors du dernier Salon de l’Agriculture, les membres de cette association avait fait irruption
pour dénoncer la désinformation dont ils ont été victimes des années durant, informer le monde agricole
des dangers encourus et pour demander que les pouvoirs publics reconnaissent enfin l’extrême gravité
de la situation et agissent.

le 13 février dernier, le tribunal de Lyon a reconnu la responsabilité de Monsanto dans l’intoxication
d’un cultivateur français. Paul François, céréalier charentais, souffre en effet de troubles neurologiques
depuis qu’il a inhalé des vapeurs de Lasso, un puissant herbicide produit par le géant américain de l’agrochimie.
Après cinq ans de bataille juridique, neuf mois d’arrêt de travail et cinq d’hospitalisation, le malade voit enfin son préjudice reconnu. Un espoir pour d’autres agriculteurs dans le même cas que lui. Mais Monsanto a fait appel…

« Il est urgent de sortir de l’agriculture industrielle qui contamine gravement l’environnement,
et particulièrement l’eau, est un échec sur le plan de l’emploi et de la vitalité des territoires
– avec une perte de 25% des emplois agricoles en 10 ans dans l’UE – ,
écrase les producteurs, amène des substances nocives jusque dans nos assiettes et,
comble du cynisme, empoisonne des agriculteurs. On se demande bien à qui cette agriculture profite ?
Certainement pas à la très grande majorité de nos agriculteurs, ni de nos concitoyens »,

constate Isabelle Autissier, Présidente du WWF France.
Sources
La Mort est dans le pré : coup de semonce pour Monsanto
http://tele.premiere.fr/News-Tele/La-Mort-est-dans-le-pre-coup-de-semonce-pour-Monsanto-3327016

LA MORT EST DANS LE PRÉ
http://www.wwf.fr/s-informer/actualites/la-mort-est-dans-le-pre



La bande annonce du doc


Publiée le 28 mars 2012 par Summitata

Pour l'instant, le documentaire n'est disponible que sur puzzle.fr, donc pas pour longtemps.
Si vous trouvez la vidéo en version intégrale, je vous invite à la poster à la suite de ce post.
D'avance merci.

Le documentaire : "La Mort est dans le Pré"

La mort est dans le pré du mardi 17 avril 2012 à 22h40
http://www.pluzz.fr/la-mort-est-dans-le-pre-2012-04-17-22h40.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Nos agriculteurs sont en train de mourir ! Tous contre MONSANTO !..

Message  Silver Wisdom le Mer 25 Avr - 7:19

Bonjour à tous,

Nos agriculteurs sont en train de mourir !
Tous contre MONSANTO !..




Lutter contre cette peste qu’est Monsanto, le distributeur de mort lente…Comment?

Ne comptons pas sur un Sarko ou un Hollande pour nous débarrasser de cette chienlit.
Nous devons mener un combat permanent afin d’éradiquer cette entreprise vendeuse de mort.

Personnellement, je connais une famille de cultivateurs de fruits dont le fils 18 ans
a contracté un cancer des poumons à force de respirer cette saloperie de pesticides.

Je signale au passage que Sarko a autorisé en 2010 l’aspersion des pesticides par voie aérienne, ce qui avait été interdit. Je vous propose de regarder cette émission Infra rouge, cinquante trois minutes d’un verdict sans appel.  

Des hommes et des femmes s’élèvent contre le monstre Monsanto.
Nous devons les soutenir et les aider à éradiquer le mal.

Prochainement, je vous donnerai le nom d’une application sur I phone qui permet de savoir grâce au code barre quels produits chimiques vous achetez en même temps que le produit de supermarché et quels effets ils ont sur la santé.
On a fait le test.

Déjà, on n’allait plus dans les supermarchés, mais là, je crois même qu’on va faire un grand détour quand on en verra un. Les supermarchés vous vendent de la mort, cessez de les encourager les amis.

Ou bien ne vous étonnez plus de voir vos enfants souffrir d’hyperactivité,
ne soyez pas étonnés d’apprendre que les français meurent de moins en moins en bonne santé….

Pour ceux qui auraient loupé le reportage « La mort est dans le pré »

Ce documentaire inédit est consacré aux agriculteurs français qui ont contracté des maladies mortelles dont il est aujourd'hui avéré qu'elles découlent de leur utilisation de pesticides dans leur pratique professionnelle.


Publiée le 9 juil. 2013 par duke29830
Si le lien venait à nouveau à disparaître (sic) : Cliquez Ici

Source
http://lesmoutonsenrages.fr/2012/04/24/nos-agriculteurs-sont-en-train-de-mourir-tous-contre-monsanto/

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Mar 8 Avr - 11:46, édité 2 fois (Raison : Modification lien vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Monsanto reconnu coupable d'intoxication

Message  Silver Wisdom le Jeu 24 Mai - 9:47

Bonjour à tous,

Monsanto entre dans sa période de « Vaches maigres »



Après avoir impunément massacré et pillé la Planète, le géant Monsanto essuie quelques revers bien mérités.
La firme a fait l’objet de poursuites à plusieurs reprises au cours des dix dernières années mais qui se sont souvent soldées par une entente à l’amiable. Et trop souvent, Monsanto qui a osé poursuivre des agriculteurs pour vol de semences brevetées s’en est tiré sans aucun problème.
Mais comme l’enseigne La Bible : « Après les vaches grasses, les vaches maigres ».

Le vent semble donc avoir tourné pour ce Goliath de l’agriculture. En France, le 13 février, le tribunal de grande instance de Lyon a condamné Monsanto pour l'intoxication au Lasso de Paul François, un agriculteur charentais
qui a connu de graves troubles neurologiques après avoir inhalé en 2004 ce pesticide aujourd'hui interdit.

Et le 4 avril dernier le tribunal de l’État du Rio Grande do Sul, au Brésil, l’a condamné à rembourser les royalties payées depuis 2003, ce qui représente près de 6,2 milliards d’euros pour plus de cinq millions d’agriculteurs.



De nombreuses associations d’agriculteurs et de travailleurs agricoles s’étaient associées pour porter plainte contre l’obligation faite aux agriculteurs de payer des royalties non seulement sur les semences achetées mais également sur les semences conservées des récoltes précédentes. Ils ne pouvaient donc ni ressemer les années suivantes, ni donner ou échanger leurs semences.

C’est le juge Giovanni Conti, qui a ordonné de suspendre la collecte des redevances sur les semences génétiquement modifiées de soja pour Monsanto ainsi que le remboursement des frais de licence payés depuis 2003/2004, en soulignant que les pratiques commerciales des entreprises transnationales semencières comme Monsanto ont violé la loi brésilienne sur les variétés. Si Monsanto ne respecte pas ce jugement, une pénalité de 400 000 euros par jour sera alors appliquée.

Au Brésil, Monsanto entendait introduire, pour la campagne 2012/2013, une nouvelle variété de soja GM, « intacta RRpro », autorisée au Brésil en 2010, et souhaitait aussi augmenter les royalties de 48 euros/hectares, passant ainsi à 145 euros/hectares. Monsanto justifiait à nouveau cette augmentation par l’assurance de meilleurs rendements avec cette variété et des épandages moindres.



Inf’OGM expliquait dans un article publié en 2006 qu’au Brésil, qui est une république fédérale, les inventions biotechnologique sont réglées par les articles 10 et 18 de la loi 9 279 qui date de 1996 et qui établit, a priori, la brevetabilité de toutes les inventions. L’article 10 exclut de la définition de l’invention « tout ou partie d’êtres vivants naturels et des matériels biologiques trouvés dans la nature, ou encore qui en sont isolés, y compris le génome ou germoplasme de tout être vivant naturel et les processus biologiques naturels. » Les êtres vivants trouvés dans la nature ne sont donc pas considérés comme une invention dans leur tout ou en parties. Quant à l’article 18, il définit la matière non-brevetable, dont les êtres vivants et parties d’êtres vivants, à l’exception des micro-organismes transgéniques. « Ces micro-organismes, à l’exception de tout ou partie de plantes ou d’animaux, expriment, par l’intervention humaine directe dans leur composition génétique, une caractéristique qui, normalement, n’est pas réalisable par l’espèce dans des conditions naturelles ».



Mais Monsanto avait réussi à contourner cette loi, notamment en signant des accords avec producteurs et négociants qui, en bout de course, imposaient le paiement des royalties. Ce que les organisations contestaient donc en justice.

Au niveau de l’État fédéral, Monsanto envisage de faire appel de cette décision, mettant en cause notamment la recevabilité de la plainte déposée par des organisations puisqu’elle n’a de relations commerciales qu’avec des individus. À présent, c’est à la Cour suprême du Brésil de déterminer si cette décision a ou non une portée nationale.

Une situation similaire s’était présentée en Argentine où Monsanto avait cherché aussi à « négocier » des royalties, mais après les mises en cultures. Les négociations ayant échoué, Monsanto avait alors cherché à attaquer les entreprises européennes qui importaient du soja GM. À plusieurs reprises, les tribunaux européens ont dénié à Monsanto ce droit de récupérer ses royalties sur le soja GM importé sous forme de farine ou de tourteaux pour alimentation animale.

En France, le Certificat d’Obtention Végétale remplace les brevets et une nouvelle loi impose maintenant aux agriculteurs de payer des royalties sur leurs semences de ferme (pour 21 plantes), c’est-à-dire lorsqu’ils conservent une partie de leur récolte et qu’ils la ressèment l’année suivante. C’est ce même dispositif que les organisations agricoles viennent de faire annuler pour le soja transgénique au Brésil.

Il nous reste à espérer que la même chose se produira partout ailleurs et surtout en France, car, pour le collectif
«Semons la biodiversité», qui regroupe entre autres la Confédération paysanne et Agri pour l'environnement, ce texte
«bafoue un droit ancestral des paysans, entame leur autonomie et représente une entrave à la biodiversité cultivée».

Auteur : Sylvie Simon

Source
http://www.sylviesimonrevelations.com/article-monsanto-entre-dans-sa-periode-de-vaches-maigres-105443515.html

A lire également
Monsanto condamné au brésil devra rembourser des milliards aux paysans
http://ledormeur.forumgratuit.org/t428-monsanto-condamne-au-bresil-devra-rembourser-des-milliards-aux-paysans
Monsanto : une militante contre les herbicides menacée de mort
http://www.i-services.com/membres/newsbox/151229-97380-1643-97897/monsanto-une-militante-contre-les-herbicides-menacee-de-mort.php

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le glyphosate liés à la maladie de Parkinson et des maladies similaires

Message  Silver Wisdom le Ven 2 Nov - 10:44

Bonjour à tous,

Le glyphosate liés à la maladie de Parkinson et des maladies similaires

Nous connaissons déjà les liens entre les herbicides et la stérilité chez les hommes, les anomalies congénitales,
les maladies mentales , l'obésité et le cancer peut-être, mais maintenant nous avons quelque chose de nouveau
à ajouter aux méchants effets des pesticides, la maladie de Parkinson et les maladies neurodégénératives associées.





Une étude récente démontre que l'exposition au Roundup de la Ste Monsanto et autres pesticides
est directement liés à l'augmentation de la maladie de Parkinson et de troubles neurodégénératifs dans le monde.

Les dangers associés à l'exposition aux pesticides sont beaucoup plus inquiétants qu'on ne le pensait jusqu'ici,
comme l'illustre cette nouvelle étude trés choquante publiée récemment dans la revue Neurotoxicology et tératologie.

(...)

Maladie de Parkinson :
Roundup et autres pesticides responsables des troubles neurodégénératifs d'après une nouvelle étude

http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=11&id=763
Une nouvelle étude, publiée dans la revue Neurotoxicology et tératologie, indique une connexion
entre un composant Roundup de Monsanto et la maladie de Parkinson.
Le glyphosate est soupçonné d'induire la mort cellulaire , avec des répercussions effrayantes.

GreenMedInfo.com rapporte que l'étude portait sur les liens entre les herbicides (désherbants) et des lésions cérébrales.
Selon les auteurs de cette étude, ces produits chimiques "ont été reconnus comme le principal facteur environnemental
associé aux maladies neurodégénératives, comme la maladie de Parkinson".

Glyphosate induced cell death through apoptotic and authophagic mechanisms (pdf non gratuit : $31.50)
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0892036212000438

La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative du système nerveux.
Elle progresse lentement au fil du temps avec des symptômes communs tels que des tremblements,
de la rigidité, difficulté à marcher, une mauvaise posture, le manque de mouvement, et la lenteur des mouvements,
selon l' Université du Maryland Medical Center.

Selon le CDC, la maladie de Parkinson est la 14 ème principale cause de décès aux États-Unis en 2010
(la dernière année pour laquelle des données sont disponibles), il y a eu une augmentation de 4,6% du nombre de décès
attribuables à cette maladie. On peut se demander s'il y a un lien entre ce saut
et la prévalence croissante des herbicides Roundup dans l'air, la nourriture et l'eau.


In 2005, there were an estimated 4.1M people worldwide with Parkinson's disease.
In 25 years, that number is predicted to climb to 8.7M.

Parkinson's is on the Rise
http://www.pdf.org/en/science_news/release/pr_1216654001

Des études indiquent que le glyphosate est toxique pour l'ADN humain
"à des concentrations diluées 450 fois plus faible que celle utilisée dans les applications agricoles." (...)

Oui, c'est si grave.

Une étude de cas a trouvé une femme qui a été exposée au glyphosate en milieu professionnel pendant 3 ans dans une usine chimique.
Elle portait des gants et un masque. Elle était à l'origine une bonne santé, femme d'âge moyen. Mais, elle a développé la «rigidité,
la lenteur et les tremblements de repos dans les quatre membres." Elle connaît également de graves étourdissements, de la faiblesse,
et une vision floue. Et elle n'est pas la seule dans ce cas.

Ce qui est si effrayant à propos du nombre croissant de recherches sur le Roundup de Monsanto, ses composants,
et leur présence dans presque tout ce qui nous entoure, c'est le refus du gouvernement fédéral de reconnaître le risque.
Malgré une préoccupation croissante à l'échelle internationale, le pouvoir en place se contente apparemment de fermer les yeux
tandis que le peuple demande des comptes et la preuve de la non toxicité des aliments.

Jusqu'à ce que les pesticides et les herbicides ne soient plus utilisés sur une grande échelle,
la croissance de ces maladies devrait se poursuivre. Mangez 100% de produits biologiques chaque fois
que c'est possible afin de contourner l'exposition aux pesticides et herbicides destructeurs.

Traduction trouvée sur S.O.S. Planète

Source originale de l'article
Monsanto’s Roundup, Glyphosate Linked to Parkinson’s and Similar Diseases
http://naturalsociety.com/monsantos-roundup-glyphosate-parkinsons-neurodegenerative/

A lire également (en anglais)
Study: Roundup and other pesticides directly linked to Parkinson’s, neurodegenerative disorders
http://www.prisonplanet.com/study-roundup-and-other-pesticides-directly-linked-to-parkinsons-neurodegenerative-disorders.html
Study: Roundup diluted by 99.8 percent still destroys human DNA
http://www.naturalnews.com/035050_Roundup_Monsanto_DNA.html

Documentation

Maladie professionnelle : lien établi entre pesticides et la maladie de Parkinson pour les agriculteurs
http://www.miroirsocial.com/actualite/maladie-professionnelle-lien-etabli-entre-pesticides-et-la-maladie-de-parkinson-pour-les-agriculteurs

Décret n° 2012-665 du 4 mai 2012 révisant et complétant les tableaux des maladies professionnelles en agriculture
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025804441&dateTexte=&categorieLien=id

Herbicide tolerance and GM crops (pdf en anglais)
http://www.greenpeace.org/international/Global/international/publications/agriculture/2011/363%20-%20GlyphoReportDEF-LR.pdf

Version résumée du précédent pdf (pdf)
http://www.greenpeace.org/belgium/Global/belgium/report/2011/gmo_executive-summary_FR_roundup.pdf

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le principal herbicide du monde contient des substances plus toxiques que prévu

Message  Silver Wisdom le Dim 31 Mar - 8:32

Bonjour à tous,

Le principal herbicide du monde
contient des substances plus toxiques que prévu




Dans une nouvelle recherche publiée dans Toxicology, revue internationale de haut niveau,
Robin Mesnage, Benoît Bernay et le Professeur Gilles-Eric Séralini de l'Université de Caen
viennent de prouver, à travers l'étude de 9 herbicides de type Roundup,
que le composé le plus toxique n'est pas le glyphosate le plus évalué par les autorités,
mais un composé pas toujours mentionné sur les étiquettes appelé POE-15.



Ethoxylated adjuvants of glyphosate-based herbicides are active principles of human cell toxicity (pdf)
http://gmoseralini.org/wp-content/uploads/2012/11/2012.-Mesnage-et-al.-Ethoxylated-adjuvants-of-glyphosate-based-herbicides-are-active-principles-of-human-cell-toxicity.pdf

Les méthodes les plus modernes au niveau cellulaire (3 types de lignées humaines) et de spectrométrie de masse
(études sur la nature des molécules), ont été appliquées pour identifier ce composé et en analyser les effets.

Le contexte

Le glyphosate est le «principe actif» des principaux herbicides du monde, du type Roundup, et des formulations commerciales apparentées.
Il est évalué sur mammifères avant autorisation. Mais les liquides dans lesquels il est dilué lors de sa mise en bidon (les formulations),
comme tous les pesticides, contiennent aussi des adjuvants secrets classés «inertes» pour stabiliser le principe actif
et lui permettre de pénétrer les plantes, comme des détergents corrosifs. Du coup, ces herbicides peuvent affecter
toutes les cellules vivantes, notamment humaines.

Cela est négligé, car on confond souvent le glyphosate et le Roundup, la non-toxicité présumée du premier servant
de base aux autorisations du second. Les agences sanitaires et les fabricants d'herbicides à base de glyphosate évaluent
à long terme sur les mammifères le glyphosate seul et non l'herbicide dans sa formulation commerciale,
mais gardent jalousement confidentiels les détails de ces études réglementaires réalisées par les firmes,
dont Monsanto, tout comme les agences sanitaires et environnementales.

Conclusion et conséquences

Cette étude démontre que tous ces herbicides à base de glyphosate sont plus toxiques que le glyphosate seul, et explique pourquoi.
Leur évaluation et les doses maximales autorisées dans l'environnement et l'alimentation apparaissent donc erronées.

Une boisson (comme l'eau du robinet) régulièrement contaminée par les résidus d'herbicides comme le Roundup,
ou bien une alimentation à base d'un OGM tolérant le Roundup, comme maïs ou soja transgéniques, ont déjà été démontrées
comme toxiques chez le rat dans l'étude récente de l'équipe du Professeur Séralini, qui a d'ailleurs publié les réponses à toutes les critiques. Cette nouvelle recherche explique et confirme en grande partie ses résultats scientifiques.


"Un poison" : l'enquête secrète qui accuse les OGM et Monsanto
http://ledormeur.forumgratuit.org/t591-un-poison-l-enquete-secrete-qui-accuse-les-ogm-et-monsanto

Mais au-delà, il s'agit d'une grave question de santé publique. Non seulement les autorisations des herbicides de type Roundup
doivent être urgemment remises en cause, mais les procédures d'évaluation doivent être totalement revues.
Elles doivent être effectuées de façon transparente et contradictoire au sein de la communauté scientifique.

En effet, les organismes et agences d'évaluation, toujours du même avis final que Monsanto sur l'innocuité,
et qui ont bien sûr contribué à autoriser ces produits, sont en fait pris à défaut par leur laxisme
et leurs pratiques confidentielles qui évitent des évaluations complètes.

Leur impartialité est en cause pour toute réévaluation. La première étape d'une nouvelle évaluation est la mise en ligne
par les agences sanitaires de toutes les données qui ont permis les autorisations et leurs avis positifs sur l'usage du Roundup,
les effets sur la santé de ces produits devant être légalement publics.


Les adjuvants de la famille du POE-15 apparaissent maintenant comme de nouveaux principes actifs
de toxicité sur les cellules humaines, et doivent être régulés comme tels, c'est-à-dire pris en compte dans les tests de toxicité.
Nous appelons à une révision des processus d'homologation des pesticides en vue d'incorporer des tests à long terme
sur le pesticide en formulation tel que vendu en magasin et utilisé dans l'environnement. De plus, étant donné que
ces composés toxiques confidentiels sont d'un usage très général, il est à craindre, selon ces découvertes,
que l'ensemble des toxicités des pesticides existants aient été fortement sous-estimées.


Cette étude a été conduite à l'Université de Caen, avec le support structurel du CRIIGEN.
Le CRIIGEN fait partie du Réseau Européen de Scientifiques pour une Responsabilité Sociale et Environnementale
(ENSSER www.ensser.org).

Contact : criigen@unicaen.fr ; téléphone 0231565684
Un article de criigen.org, relayé par SOS-planete
Source originale de l'article
THE MOST WIDELY USED HERBICIDE IN THE WORLD CONTAINS COMPOUNDS MORE TOXIC THAN DECLARED
http://www.criigen.org/SiteEn/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=89&Itemid=132

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete.
Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel
(contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon,
à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.
Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Paul François (Interview de JOL Press)

Message  Silver Wisdom le Mar 18 Mar - 13:14

Entretien avec Paul François (Interview de JOL Press)

Il y a tout juste dix ans, Paul François, agriculteur quadragénaire de Charente,
s'intoxiquait en utilisant un désherbant fabriqué par Monsanto



~ Paul François a gagné son procès contre Monsanto! ~

Il en a gardé des séquelles neurologiques, et ne peut plus aujourd'hui travailler qu'à mi-temps. Après de longs séjours répétés à l'hôpital, ce père de famille décide l'impensable : il va attaquer en justice la multinationale américaine. Rien que ça ! Même ses collègues tentent de l'en dissuader... Mais qu'à cela ne tienne, Paul François met la machine judiciaire en route. Et gagne... Celui qui est aujourd'hui à la tête de Phyto-victimes, une association qui vient en aide aux agriculteurs victimes de pesticides, revient pour nous sur son histoire. Une après-midi ensoleillée comme une autre, en ce 27 avril 2004 dans le village de Bernac, au Nord de la Charente. Paul François, exploitant céréalier propriétaire de 240 hectares, vient de répandre un puissant herbicide sur son champ de maïs. Afin de s’assurer que la cuve du pulvérisateur a été rincée correctement, il se penche… Mauvaise idée. La cuve, restée en plein cagnard durant toute l’après-midi, est chauffée à blanc. A l’intérieur : 70 à 80°C. Les traces du désherbant restantes, du Lasso, fabriqué par Monsanto, se sont transformées en gaz sous l’effet de la chaleur. Coma. Amnésie. Re coma. Des mois d’hospitalisation… Aujourd’hui, Paul François ne peut plus travailler qu’à mi-temps.

Il a bataillé des mois pour que soit établi le lien entre ses problèmes de santé et le désherbant de Monsanto, les médecins s’entêtant dans un premier temps à extrapoler toutes autres sortes d’explications, il fut même suspecté de toxicomanie ! Il décide de lancer une procédure en responsabilité civile contre Monsanto. Il est le premier en Europe à entreprendre une telle démarche, aux Etats-Unis, des actions de groupe ont abouti à des procès. L’audience a lieu en décembre 2011 à Lyon, siège de la filiale française du géant américain. Un an plus tard, le tribunal reconnaissait la responsabilité de la multinationale dans l’intoxication de l’agriculteur. « Le pot de terre a vaincu le pot de fer », commente aujourd’hui Paul François. Le combat n’est pour autant pas terminé pour ce père de famille, aujourd’hui à la tête de l’association Phyto-victimes, créée en 2011 pour venir en aide aux agriculteurs victimes de pesticides : Monsanto a fait appel.


~ Où va nous mener la chimie agricole ? ~

Entretien avec Paul François, qui nous aide à comprendre pourquoi l’utilisation de pesticides continue à faire des ravages chez les agriculteurs dans un silence presque complet.

JOL Press : Quel est le nombre ou la proportion d’agriculteurs dont la santé est affectée par l’usage de pesticides ?

Paul François : Il est très difficile de le savoir. Cela pour plusieurs raisons. La première tient au fait que pour pouvoir établir qu’un agriculteur est atteint d’une pathologie liée à l’utilisation de pesticides, il faut qu’il y ait reconnaissance d’une maladie professionnelle. Or, il y a encore quelques années, aucune pathologie liée aux pesticides chez les agriculteurs n’était reconnue comme maladie professionnelle. Les choses commencent à évoluer. La maladie de Parkinson a été reconnue comme telle il y a deux ans, beaucoup d’agriculteurs jeunes en sont atteints. Il est question aujourd’hui d’inscrire également les leucémies et certains lymphomes. La deuxième raison pour laquelle il est compliqué de connaître le nombre d’agriculteurs malades à cause de l’usage de pesticides, c’est que les principaux intéressés eux-mêmes n’en parlent pas... Reste que, à Phyto-victimes, au vu des appels quotidiens que l’on reçoit, on estime qu’il doit y avoir des milliers d’agriculteurs affectés plus ou moins gravement par l’utilisation des pesticides.
Pourquoi est-ce un sujet tabou chez les agriculteurs ?

Il y a certaines pathologies dont il est plus gênant de parler. J’ai à l’esprit cet homme de 40 ans qui, après l’ablation de la prostate qu’il avait subie en raison d’un cancer, m’a dit: « On m’a volé ma vie d’homme. » Il y a souvent aussi un sentiment de culpabilité. Pendant des années, les fabricants de pesticides nous tenaient un discours très rassurant sur l’inocuité des produits : ceux-ci étaient homologués, ils étaient de vrais « médicaments » pour les plantes, etc. Résultat, les agriculteurs ne se protégeaient pas, travaillaient à mains nues. Et aujourd’hui, ils se sentent coupables de ne pas avoir fait plus attention. Il y a ensuite tous ceux qui continuent à penser que « c’est le prix à payer ». Et enfin ceux qui craignent une « mauvaise publicité », les agriculteurs étant souvent déjà mal vus des consommateurs pour leur impact sur l’environnement.
Qui entretient ce discours ?

Les firmes ! Les fabricants prétendent que si les agriculteurs respectent toutes les préconisations de protection, ces derniers n’ont aucune raison de tomber malades. Or c’est un énorme mensonge : ils savent pertinemment que ce qui est préconisé est inapplicable !
Même si ces mesures de protection étaient applicables, ne seraient-elles pas illusoires,
dans la mesure où les techniques de traitement font que les produits sont volatiles ?


Absolument. C’est notamment l’immense problème des perturbateurs endocriniens. Des médecins, comme le Dr Sultant au CHU de Montpellier, ont bien montré qu’il y a de plus en plus dans le milieu agricole de cas de maladies enfantines, comme des leucémies foudroyantes, et des enfants nés anormaux. Il est aisé de comprendre que les épouses d’agriculteurs, qui ont pu participer aux travaux d’exploitation et donc être en contact avec les pesticides, les ont par la suite transmis via le cordon ombilical à leur bébé lors de la grossesse, ou après, lors de l’allaitement. Par ailleurs, vous avez de très nombreux villages qui se trouvent au milieu de vignes ou d’arbres fruitiers. Il y a donc des écoles, des villages qui peuvent recevoir à leur insu les embruns des pesticides utilisés à haute dose dans la viticulture et l’arboriculture. Le problème des perturbateurs endocriniens est une bombe à retardement.
Les agriculteurs sont-ils conscients des dangers des pesticides sur leur santé ?

Il ont en majorité conscience que la chimie telle qu’elle est utilisée dans l’agriculture aujourd’hui peut avoir des conséquences négatives pour l’environnement et le consommateur. Ils commencent aussi à réaliser que l’utilisation de ces pesticides peut endommager leur propre santé et celle de leurs proches (encore 20% des agriculteurs utilisant des pesticides ne prennent toutefois aucune précaution au moment de leur emploi (travail à mains nues, pas de masque…), selon une étude de la protection sociale agricole). L’exemple des agriculteurs qui ont commencé à réduire leur usage de pesticides devrait les encourager. Ceux qui ont atteint l’objectif de 50% d’utilisation de pesticides sur leur ferme continuent à produire autant ou quasiment autant que ceux qui continuent à utiliser les pesticides de manière intensive. Leurs marges économiques sont souvent meilleures. Ce qui serait aujourd’hui une grande décision politique serait de décider que, d’ici quinze ans, toute la chimie utilisée dans l’agriculture soit de la chimie « propre ».

~ La chimie verte : une nouvelle industrie de substitution (pdf) ~

Vous avez gagné en première instance votre procès contre Monsanto.
Qu’est-ce que cette victoire signifie pour vous ?


Elle prouve que le pot de terre peut vaincre le pot de fer. Si l’on est dans son bon droit, il faut être tenace, la justice fonctionne. Elle permet également de montrer à mes collègues agriculteurs qu’on ne peut pas faire confiance aux fabricants. Le produit qui m’a empoisonné, le Lasso de Monsanto, avait été retiré dès les années 1980 du marché de nombreux pays. Cela n’a été fait en France qu’en 2007. Or ce qui est dangereux pour un Canadien ou un Américain doit l’être aussi pour un Français, non ? La firme, sans aucun scrupule, nous a laissés utiliser un produit qu’elle savait dangereux. Elle vous répondra qu’elle n’avait aucune raison de le retirer du marché français puisqu’elle respectait la législation hexagonale. C’est vrai... Mais cela signifie donc que lorsqu’une firme aujourd’hui soutient que ses OGM sont sains et vont permettre de nourrir la planète, elle sait peut-être, en réalité en interne, qu’ils sont cancérigènes.
Pourquoi êtes-vous le seul agriculteur à vous être retourné
contre le fabricant du produit qui vous a rendu malade ?


Moi, j’ai eu un accident aigu avec un produit bien déterminé, donc je pouvais « facilement » poursuivre la firme. Mais la plupart des agriculteurs souffrent d’intoxications chroniques dûes à plusieurs produits. Il est donc plus compliqué d’identifier la molécule à l’origine de la pathologie.
Pourquoi n’y a-t-il pas davantage d’agriculteurs qui se tournent vers le bio ?
Vous même, après votre accident, vous n’avez pas sauté le pas…


Le bio est extrêmement technique, bien plus que la chimie, c’est pourquoi d’ailleurs elle remporte un tel succès. Il n’y a pas si longtemps encore, trois exploitations bio sur cinq déposaient le bilan. Je refuse l’argument selon lequel la décision de passer au bio releverait de la seule responsabilité des agriculteurs. La prise de conscience doit également se faire du côté des consommateurs. Demandez à un chef de rayon poulets dans une grande surface, il vous dira que ce qu’il vend le mieux, ce n’est pas le poulet bio, ni même labellisé, mais le poulet qui n’a jamais vu le jour, abattu au bout de 45 jours à peine. Le bio existera demain lorsque tout le monde aura compris qu’un produit de qualité a un coût. Sans doute pourrait-on se permettre de manger mieux avec un budget identique si l’on gaspillait moins : 30% des matières premières alimentaires finissent à la poubelle...
Propos recueillis par Coralie Muller pour JOL Press
Source de l'article :
«Ils mentent!»: le seul agriculteur qui ait fait condamner Monsanto revient sur son histoire
http://www.jolpress.com/agriculture-pesticides-paul-françois-phyto-victimes-monsanto-agriculteur-perturbateurs-endocriniens-bio-ogm-article-824899.html
via Les Moutons Enragés

avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Roundup et le glyphosate

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum