Feu vert d'Obama à de nouvelles sanctions contre l'Iran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un conflit avec l’Iran coûterait très cher

Message  Silver Wisdom le Jeu 26 Jan - 10:41

Bonjour à tous,



Selon le FMI, le cours du baril de pétrole bondirait de plus de 30 dollars si l’Iran décidait de fermer le détroit d’Ormuz Le Fonds monétaire international estime que le cours du baril de pétrole bondirait de plus de 30 dollars si l’Iran décidait de fermer le détroit d’Ormuz, a-t-il indiqué dans un document à l’intention du G20 publié mercredi
Ce document de travail du FMI pour les délégués du G20 réuni à Mexico les 19 et 20 janvier examine les «risques pour le prix du pétrole», centrée sur les tensions diplomatiques entre l’Iran et les pays occidentaux.

«Un arrêt des exportations de l’Iran vers les économies de l’OCDE non compensé par d’autres sources provoquerait probablement une hausse initiale du prix du pétrole d’environ 20 à 30%
(à peu près de 20 à 30 dollars le baril aujourd’hui),
probablement contrebalancé au fil du temps par d’autres producteurs et des stocks d’urgence»,
a expliqué le Fonds.

«Une fermeture du détroit d’Ormuz pourrait provoquer un bond beaucoup plus important,
y compris en limitant l’offre compensatoire d’autres pays de la région», a-t-il ajouté.

En effet, a rappelé le FMI, un tel blocus «serait perçu par les marchés comme présageant
des tensions géopolitiques mondiales fortement accrues, impliquant une rupture d’approvisionnement
beaucoup plus grave que toutes les précédentes».

Le détroit d’Ormuz, situé entre le golfe Persique et le golfe d’Oman,
voit transiter 40% des exportations mondiales de pétrole par voie maritime.
Téhéran, accusé par les Occidentaux de vouloir se doter de l’arme atomique et soumis à des sanctions,
a menacé fin décembre de le fermer.

«D’autres routes existent, mais seulement pour une petite fraction des volumes expédiés via le détroit,
et cela pourrait prendre du temps de les rendre opérationnelles,
tandis que les coûts de transport augmenteraient considérablement», a souligné le FMI.

Un conflit avec l’Iran coûterait très cher

Selon les propos de Mr Eric de Keuleneer, Professeur d'Economie à la Solvay Business School,
l'impact ne serait pas si conséquent.

Quel sera l'impact de
l'embargo européen sur le pétrole iranien?


Bien Amicalement.

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

L'Inde refuse de suivre les ordres d'embargo instauré par l'UE

Message  Silver Wisdom le Sam 25 Fév - 9:11

Bonjour à tous,

L'Inde refuse de suivre les ordres d'embargo instauré par l'UE



Une délégation indienne s’est rendue en Iran pour mettre au point les modalités de paiement du pétrole iranien en fonction de l’embargo imposé à l’Iran par les USA et l’Europe.

(L’Inde importe pour $12 milliards de pétrole iranien par an, soit 12% de sa consommation.)



Le résultat est le choix de l’or pour ce paiement, selon DEBKAFiles du 23 janvier 2012.
La Chine devrait suivre cette voie, tandis que des mécanismes bancaires
sont mis en place pour permettre ces transactions, notamment avec des banques turques.
La Russie doit également mettre en place une structure de cette sorte pour ses transactions avec l’Iran.

L'Inde et l'Iran sont en train de mettre en place un mécanisme financier pour contourner l'embargo décidé par les pays occidentaux. Les exportateurs indiens vont être payés en roupies d'ici à la fin du mois de février, l'utilisation de la monnaie indienne permettant de maintenir le commerce entre les deux pays malgré le gel des circuits financiers par les Etats-Unis.

Depuis plus d'un an, l'Iran a accumulé un impayé de trois milliards de dollars américains pour les marchandises importées depuis l'Inde, à laquelle elle achète essentiellement des céréales, des métaux et des produits chimiques. Ainsi, dans les ports iraniens, 220.000 tonnes de riz sont toujours en attente d'être payées pour être débarquées.

L'Inde, deuxième client de Téhéran pour le brut, refuse d'appliquer l'embargo sur les produits pétroliers décidé par les pays occidentaux et depuis près d'un an, les deux pays passent par une banque turque
pour régler les achats de pétrole.

« India is the first buyer of Iranian oil to agree to pay for its purchases in gold instead of the US dollar, DEBKAfile’s intelligence and Iranian sources report exclusively.

Those sources expect China to follow suit.

India and China take about one million barrels per day, or 40 percent of Iran’s total exports of 2.5 million bpd.

Both are superpowers in terms of gold assets. »By trading in gold, New Delhi and Beijing enable Tehran to bypass the upcoming freeze on its central bank’s assets and the oil embargo which the European Union’s foreign ministers agreed to impose Monday, Jan. 23.

The EU currently buys around 20 percent of Iran’s oil exports.

The vast sums involved in these transactions are expected, furthermore, to boost the price of gold and depress the value of the dollar on world markets. »Iran’s second largest customer after China, India purchases around $12 billion a year’s worth of Iranian crude, or about 12 percent of its consumption. Delhi is to execute its transactions, according to our sources, through two state-owned banks : the Calcutta-based UCO Bank, whose board of directors is made up of Indian government and Reserve Bank of India representatives ; and Halk Bankasi (Peoples Bank), Turkey’s seventh largest bank which is owned by the government. »

D’une façon générale, à mesure que les détails pratiques de ces transactions apparaissent, on commence à prendre conscience qu’il s’agit de la mise en place d’un “bloc” économique et commercial central avec tous ses mécanismes, et dont les acteurs sont des puissances incontestables. Cela implique la création de liens monétaires, bancaires, etc., entre l’Iran, la Turquie, la Russie, la Chine et l’Inde.

Je peux aussi dire aujourd'hui que c'est ce que voulait mettre en place le Colonel Kadhafi et que c'est d'ailleur pour ça qu'il a été éliminé.

Immaginez un seul instant que l'achat de pétrole se fasse en "OR" et uniquement en "OR", les USA qui sont ruinés ainsi que les pays Européens comment vont ils faire pour régler la facture de cet "Or" noir... ???

C'est aussi pour cela que je peux dire aujourd'hui que nous allons irémédiablement vers une guerre mondiale pour l'appropriation des pétroles, ça sera d'abord une guerre pour l'énergie , ça va être une sale guerre sous prétexte de territoires et de religions mais ça sera la 3ème guerre mondiale pour le pétrole et maintenant ce n'est qu'une question de semaines, voire de mois ... !!!

La suite de l'article
http://france.revolution.over-blog.com/article-l-inde-refuse-de-suivre-les-ordres-d-embargo-instaure-par-l-ue-et-decide-de-paye-le-petrole-iranien--97931346.html

L'Inde refuse toujours l'embargo contre l'Iran



RT. L'Inde refuse toujours l'embargo contre l'Iran S/T par hussardelamort

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Feu vert d'Obama à de nouvelles sanctions contre l'Iran

Message  Silver Wisdom le Sam 31 Mar - 16:25

Bonjour à tous,

Feu vert d'Obama à de nouvelles sanctions contre l'Iran


Barack Obama a estimé que le marché pétrolier mondial était en mesure
de supporter l'application de nouvelles sanctions visant les exportations de brut iranien. | REUTERS/JASON REED


Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a déterminé que le marché pétrolier mondial était en mesure de supporter l'application, fin juin, de nouvelles sanctions visant les exportations de brut iranien, a annoncé vendredi 30 mars la Maison Blanche, dans un mémorandum diffusé par la présidence américaine :

"Etant donné la situation économique actuelle, l'augmentation de la production par certains pays, le niveau des capacités [de production] disponibles et l'existence de réserves stratégiques, entre autres facteurs, j'ai déterminé (...) que la production de pétrole et de produits pétroliers d'autres pays que l'Iran permettait une réduction significative de l'achat de pétrole et de produits pétroliers à l'Iran par ou via des institutions financières étrangères"


Ce texte prévoit en particulier de sanctionner les institutions financières étrangères ayant des rapports avec la Banque centrale iranienne, qui gère généralement le commerce du pétrole de la république islamique, l'idée étant de tarir les ressources d'un pays très dépendant de la rente pétrolière.

L'annonce de la Maison Blanche, qui était attendue, intervient alors que les cours du brut sur les places mondiales sont déjà soutenus par la nervosité des opérateurs vis-à-vis de la situation en Iran. M. Obama a récemment estimé à 20 à 30 dollars par baril le renchérissement provoqué par la tension au Moyen-Orient.

En conséquence, les prix de l'essence à la pompe se rapprochent des plus hauts niveaux historiques aux Etats-Unis, une possible menace sur la reprise économique et une vulnérabilité pour M. Obama face à ses adversaires au moment où il brigue un second mandat de quatre ans à la Maison Blanche lors de la présidentielle du 6 novembre.

Vendredi, M. Obama a promis de "surveiller de près la situation pour s'assurer que le marché peut continuer à supporter une réduction des achats de pétrole et de produits pétroliers en Iran".

Le 31 décembre, M. Obama avait promulgué une loi de financement du Pentagone qui renforçait les sanctions contre le secteur financier de l'Iran via les institutions financières étrangères qui feraient affaire avec la banque centrale de ce pays.

L'annonce de vendredi est intervenue alors que la Turquie, l'un des principaux alliés de Washington au Moyen-Orient, mais qui partage une frontière terrestre avec l'Iran, a révélé le même jour avoir réduit de 20% ses approvisionnements de brut en provenance de ce pays.

Dans un article de 20 minutes :

La Turquie a annoncé ce vendredi une réduction de 10% de ses importations de pétrole en provenance d'Iran, cédant aux pressions des Etats-Unis qui ont menacé la semaine dernière les clients de Téhéran de représailles faute d'une baisse significative de leurs commandes. Les sanctions américaines et le boycott européen qui entrera en vigueur en juillet dans le cadre des sanctions contre la poursuite des activités nucléaires sensibles de l'Iran ont entraîné une forte hausse des prix du brut.
Washington avait annoncé la semaine dernière qu'il allait exempter onze pays, dont dix pays européens et le Japon, des nouvelles sanctions lancées contre l'Iran dans le cadre de la pression exercée sur son programme nucléaire, soupçonné d'être à visée militaire, ce que Téhéran dément.

La Turquie, qui ne figure pas parmi ces pays, cherche à bénéficier de la même exemption.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton était justement vendredi en Arabie saoudite, un autre pays de la région allié des Etats-Unis. Riche en or noir, l'Arabie s'est dit prête à compenser une partie d'une baisse des exportations iraniennes.

Sources
http://www.lepoint.fr/monde/feu-vert-d-obama-a-de-nouvelles-sanctions-contre-l-iran-30-03-2012-1446910_24.php
http://www.20minutes.fr/ledirect/908263/turquie-va-reduire-10-importations-petrole-iranien

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La Chine s´oppose aux sanctions américaines contre l’Iran

Message  Silver Wisdom le Sam 31 Mar - 16:51

Bonjour à tous,

La Chine s´oppose aux sanctions américaines contre l’Iran

Soutien traditionnel de l'Iran, la Chine, qui y achète beaucoup de pétrole, est devenue son premier partenaire commercial avec des échanges bilatéraux de 30 milliards de dollars, contre seulement 400 millions il y a 15 ans.
Les sanctions frappant l'Iran ont permis aux sociétés chinoises d'accroître largement leur présence dans ce pays.
Pékin répète souvent qu'il est opposé à l'usage de la force ou aux menaces d'usage de la force contre Téhéran.

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères dit que la Chine importe légalement du pétrole d’Iran par des canaux normaux de manière raisonnable et équitable. Cette annonce vient à la suite des paroles de la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton mardi, selon lesquelles les Etats-Unis exemptaient le Japon et 10 nations européennes des sanctions relatives à la question nucléaire iranienne. 12 autres pays, dont la Chine, font face à de possibles sanctions s’ils ne réduisent pas leurs importations de pétrole iranien d’ici la fin juillet.



Hong Lei, Porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères

"La Chine s’est toujours opposée au fait de voir un pays placer ses lois intérieures au-dessus des autres pays, en imposant des sanctions unilatérales sur des pays en se basant sur leur loi nationale."
Victoria Nuland, Porte-parole duDépartement d’Etat américain

"Nous aimerions voir tous les pays qui importent beaucoup de pétrole iranien devraient réduire leurs chiffres, comme nous le voyons avec l’UE et le Japon. Nous cherchons à aller encore davantage dans cette direction."
Wang Min, Représentant adjoint de la Chine à l’ONU

"La Chine a toujours pensé que les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU devaient être mises en place derechef et d’une façon globale et précise. Toutefois, les sanctions ne servent pas les résolutions."

Source
http://fr.cntv.cn/program/journal/20120323/107143.shtml

Vidéo
La Chine s´oppose aux sanctions américaines contre l’Iran
http://fr.cntv.cn/program/24henchine/20120323/114222.shtml

Reste à connaître la position de la Russie quant à ces sanctions,
et je pense que l'échiquier devrait être en place.


Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les Etats-Unis vendent leur blé à Téhéran en passant par Genève!

Message  Silver Wisdom le Mar 3 Avr - 9:36

Bonjour à tous,

Les Etats-Unis vendent leur blé à Téhéran en passant par Genève!

Cargill et Bunge orchestrent la vente de 180 000 tonnes de blé américain à l’Iran. Ces multinationales américaines disposent de «dérogations», les Etats-Unis autorisant la vente de certains produits agricoles . Les paiements se feraient par le biais de banques turques, en euros et ce alors que les Etats Unis empêchent l'Europe de commercer avec l'Iran.

D’aucuns rappelleront que le «business» ne fait pas de politique. D’autres s’indigneront. Affaire de sensibilité. Le paradoxe n’en demeure pas moins bien réel. Les Etats-Unis continuent de vendre le fruit de leurs moissons à l’Etat iranien. Au prix fort. Et, selon nos informations, en passant par Genève. Alors qu’en parallèle, la première puissance mondiale resserre le licol de sanctions économiques qui touchent la vie quotidienne des 75 millions de citoyens de la République islamique. Afin de maintenir sous pression un régime soupçonné de se doter de l’arme atomique, sous couvert de développer ses centrales nucléaires.

Depuis le début du mois de mars, le Ministère du commerce iranien – ou plus exactement son bureau des importations, le GTC – a obtenu la livraison de 120 000 tonnes de blé d’hiver provenant des fermes du Midwest, 60 000 tonnes devant suivre. Une cargaison d’environ 45 millions de dollars pouvant être chargée sur quatre petits cargos Handymax.

Deux intervenants du négoce genevois confirment que la vente est organisée par Cargill et Bunge. "D’autres grandes firmes genevoises pourraient être sur des opérations similaires", poursuit l’une des sources, évoquant un commerce similaire avec la Syrie.

Les deux multinationales américaines – dont le négoce avec le Moyen-Orient est piloté de Genève – bénéficient d’un «permis spécial» délivré par le Département du trésor américain (OFAC) leur permettant de continuer à exporter des produits alimentaires vers la République islamique. Un porte-parole de Cargill rétorque «ne pas pouvoir fournir ce genre de détail sur nos activités». Son homologue au sein de Bunge, indique que «nos exportations agricoles vers l’Iran et la Syrie se font en accord avec les lois sur les sanctions économiques, qui autorisent la vente de produits alimentaires à ces pays, pour des raisons humanitaires». Des dérogations similaires sont également prévues pour certains médicaments.

La reprise en main des achats céréaliers par l’Etat iranien l’automne dernier – et la menace de sanctions ayant conduit les banques européennes à ne plus financer les cargos en partance pour la République islamique – a écarté de ce commerce les sociétés de négoce du Vieux Continent.

Au fait, comment font Cargill et Bunge pour être payés, les banques iraniennes étant coupées du réseau de paiement international Swift? Le Département du trésor américain indique, pour la nourriture, «les banques américaines peuvent confirmer les lettres de crédit issues des banques d’un pays tiers» en règlement. L’une des sources genevoises contactée, précise que les dernières cargaisons de blé, auraient été «payées en euros, via une banque turque».

Cette même source ne dément pas que ces céréales aient été vendues à un prix supérieur à celui en vigueur sur le marché international. «Mais cela ne signifie plus grand-chose: avec l’Iran, le prix du marché, c’est le prix auquel se font les rares transactions conclues.» Un tarif «premium» destiné notamment à convaincre les affréteurs, réticents à envoyer leurs cargos vers un pays sur lequel l’étau de l’embargo se resserre.

Faites ce que je dis, Pas ce que je fais!!!
De qui ce moque-t-on, ici?
Je suis sur que vous avez la réponse!!


Sources
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/4e9598c8-7526-11e1-a81a-3d9ab30fb7c9/Les_Etats-Unis_vendent_leur_bl%C3%A9_%C3%A0_T%C3%A9h%C3%A9ran_en_passant_par_Gen%C3%A8ve
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/4e9598c8-7526-11e1-a81a-3d9ab30fb7c9%7C1

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu vert d'Obama à de nouvelles sanctions contre l'Iran

Message  09991 le Mar 29 Jan - 22:19

L'Iran interdit l'exportation d'hydrocarbures vers l'UE



Téhéran a formellement interdit la vente de pétrole et de gaz aux pays membres de l'Union européenne qui avaient imposé un embargo sur les importations d'hydrocarbures iraniennes en juillet 2012, rapporte l'agence Mehr.

Selon le porte-parole du ministère iranien de l'Energie Ali Reza Nikzad Rahbar cité par l'agence, l'interdiction restera en vigueur jusqu'à ce que l'UE cesse d'adopter des "décisions hostiles" à l'égard de la République islamique.

Depuis le 1er juillet 2012, le secteur pétrolier iranien est frappé par un embargo décrété par l'Union européenne en vue de contraindre Téhéran à renoncer à ses activités nucléaires controversées.

D'après les statistiques, avant l'imposition des sanctions européennes, les livraisons du pétrole iranien vers l'UE constituaient près de 18% de l'ensemble des importations pétrolières de Téhéran.

Les Etats-Unis et certains autres pays reprochent à Téhéran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert du programme nucléaire qu'il prétend réaliser à des fins pacifiques. L'Iran rejette ces accusations, affirmant que ses recherches nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.

http://fr.rian.ru/world/20130127/197348466.html

A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30

09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu vert d'Obama à de nouvelles sanctions contre l'Iran

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum