Un trader français fait trembler la City

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un trader français fait trembler la City

Message  Silver Wisdom le Sam 14 Avr - 13:55

Bonjour à tous,

CITY - Un trader français sème la panique

Selon le Wall Street Journal paru lundi, un trader français aurait pris des risques inconsidérées,
avec le soutien toutefois de sa banque d'attache, JP Morgan, et menace de déstabiliser le marché des CDS.
"Voldemort" ou "The London whale", selon les goûts de chacun. Il s'appelle Bruno Michel Iksil,
travail chez JP Morgan Chase et est depuis vendredi au centre de toutes les attentions.
Cette affaire pose questions et rappelle l'affaire Kerviel.



A London-based JPMorgan trader whose huge bets are said to be distorting
debt markets is raising old fears about banks making proprietary bets.


Depuis quelques jours, les marchés sont intrigués par les positions massives initiées par un trader français de la banque JP Morgan, nommé Bruno Michel Iksil, d'après les informations du Wall Street Journal (WSJ). Au nom de l'établissement financier, ce dernier rebaptisé la "baleine de Londres" ou "Voldemort"
- du nom du magicien noir de la saga Harry Potter -
aurait pris, depuis la City, d'importantes positions sur des CDS, ces contrats de protection financière
entre acheteurs et vendeurs sur les défauts d'institutions. En outre, Bruno Michel Iksil parie essentiellement
sur une amélioration de la situation de crédit, au point de déstabiliser le marché des CDS.

Pour se protéger, certains hedge funds auraient même pris des positions opposées, selon des personnes proches
du dossier, citées par le quotidien financier. Le WSJ précise que, malgré les positions de Bruno Michel Iksil,
aucune fraude n'a été constatée, le règlement n'ayant pas été enfreint...

Les informations du WSJ n'ont pas été confirmées par la banque JP Morgan. Bruno Michel Iksil travaille
pour le bureau principal d'investissements de la banque (CIO). Une unité "centrée sur la gestion des actifs
à long terme (...) et qui ne se concentre pas sur les profits à court terme",
a simplement rappelé l'établissement au WSJ.

Surpris par le volume de ses paris, des courtiers auraient surnommé l'opérateur de marchés "la baleine de Londres". Selon le quotidien financier, il avait investi de gros montants au nom de la banque dans des produits d'assurance,
les "credit default swap" (CDS), qui sont des contrats de protection financière destinés à se protéger
d'un éventuel défaut de paiement d'une institution.

En cas de faillite de l'organisation concernée, celui qui a vendu le CDS doit verser une certaine somme à l'acheteur, comme dans le cas d'une assurance. Or M. Iksil s'est récemment mis à vendre ces CDS.
Le trader de JPMorgan fait donc un pari optimiste, puisqu'il estime qu'il n'aura pas à verser de "prime"
aux acheteurs de ces CDS.

«Les CDS sont devenus un indicateur du risque, mais aussi un instrument de spéculation. Ils tirent les taux d’intérêt vers le haut ou le bas, et contribuent à livrer le marché de la dette à la spéculation»,
constate l’économiste Jean-Paul Pollin.

Les volumes concernés étaient tellement importants que "récemment, en partie à cause de
mouvements de marchés ayant pu résulter des opérations de M. Iksil, d'autres fonds spéculatifs
et autres investisseurs ont fait des paris opposés" et misent donc sur une faillite des institutions concernées,
avait expliqué le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

Selon les sources du quotidien financier, M. Iksil a gagné 100 millions de dollars par an ces dernières années
en travaillant pour le principal bureau d'investissement (Chief investment office, CIO) de JPMorgan.

Sources
http://www.lejdd.fr/Economie/Marches/Actualite/La-City-de-Londres-pourrait-etre-destabilisee-par-un-trader-francais-surnomme-la-baleine-501502/
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/positions-du-trader-iksil-tempete-dans-un-verre-d-eau-pour-jpmorgan-13-04-2012-1953456.php

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Sam 12 Mai - 16:11, édité 1 fois

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Ce trader de JPM aurait pris des positions spéculatives désastreuses pour officiellement 3 milliards de $

Message  Silver Wisdom le Ven 11 Mai - 16:54

Bonjour à tous,

La Fin de la route
Par Menthalo pour L.I.E.S.I



La baleine échouée ci-dessus fait référence à celle de Londres, dont les médias ont parlé il y a quelques semaines.
Ce trader de JPM aurait pris des positions spéculatives désastreuses pour officiellement 3 milliards de $, contre l’ensemble du marché. Pauvre petit lampiste, qu’on charge de tous les maux. La Baleine a joué avec les CDS, que justement il faut surveiller.

Et JPM avec GS, Citibank et Bank of America ont émis plus de 90% de ces produits de “destruction massive”.
Créér ces produits financiers a généré énormément de chiffre d’affaires, créant une bulle financière sans précédent, qui a permis au Dollar de garder sa puissance hégémonique. Mais à l’heure où au lieu d’encaisser des primes d’assurances, il est question de régler les dégâts de cette crise de la dette, ces géants de la finance pourraient imploser et faire tomber l’immense château de cartes.

On ne parle pas de la faillite de l’Islande, étouffée par les médias qui n’évoquent que celle de la Grèce. Quid des nationalisations bancaires en Espagne ? des difficultés des financières italiennes ? du Crédit Agricole ? de Dexia, du non-financement des régions par la Caisse des dépôts ? etc …

Article en entier
La Fin de la route

Nicolas Doze - La JP Morgan perd 2 milliards $



Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Retour de baton pour la JP Morgan Chase

Message  Silver Wisdom le Sam 12 Mai - 16:30

Bonjour à tous,

Retour de baton pour la JP Morgan Chase


Jamie Dimon , PDG de JPMorgan, a dévoilé des pertes de courtage de plus de 2 milliards de dollars.
Crédits photo : Mark Lennihan/AP


C’est le trader français surnommé «la baleine de Londres» qui est à l’origine des pertes de 2 milliards de dollars
cumulées en six semaines. Une somme qui pourrait encore grossir.


JPMorgan a annoncé après la clôture des marchés américains de lourdes pertes de plus de 2 milliards suite
à l’achat massif de produit dérivés qui avaient été à l’origine de la crise financière de 2008. Le PDG, Jamie Dimon,
a évoqué des pertes liées à des «contentieux d’environ 200 millions de dollars» et des «pertes de courtage
avant impôt de plus de 2 milliards de dollars» lors d’une conférence téléphonique surprise.

Le patron de la première banque américaine en termes d’actifs a ajouté que ces pertes pourraient encore grossir
à hauteur d’un milliard de dollars supplémentaire. Le portefeuille d’actifs incriminé présente encore
«beaucoup de volatilité», a expliqué le dirigeant. «Nous allons le gérer au maximum», mais «il pourrait nous coûter jusqu’à un milliard de dollars ou plus» et «le risque va perdurer pendant plusieurs trimestres», a ajouté le PDG.


Crédits photo : LUCAS JACKSON/REUTER

Cette perte massive s’explique par l’achat de produits dérivés, dit «credit default swap» (CDS) visant à couvrir l’exposition de la banque aux crédits. «En couvrant ce portefeuille d’actifs, il y a eu une mauvaise stratégie, mal exécutée, elle est devenue plus complexe et a été mal suivie», a reconnu Jamie Dimon. Le dirigeant de JPMorgan a admis avoir découvert ces problèmes de gestion suite à un article du Wall Street Journal début avril décrivant l’étonnement de la City de Londres face aux positions très risquées et massives d’un trader français de JPMorgan, Bruno Michel Iksil, dans les CDS. Ce dernier était surnommé la «baleine de Londres». À l’époque, Jamie Dimon avait qualifié ces informations de «tempête dans un verre d’eau».

Dans les échanges électroniques après Bourse, le titre de la banque américaine a plongé de 6,73% à 38 dollars, les investisseurs estimant que les gains réalisés sur les produits de dette, de près d’un milliard, ne suffiront pas à couvrir les pertes massives annoncées.

Un trader français coûte des milliards à JPMorgan

La « baleine de Londres » est un trader français (qu’il soit béni) qui a fait
perdre 2 milliards à la JP Morgan, somme qui peut encore évoluer,
et du coup, face à ces problèmes,
l’agence de notation Fitch a baissé la note de la banque.
Fitch abaisse la note de JPMorgan


© reuters.

L'agence de notation financière Fitch a annoncé vendredi qu'elle abaissait la note de la première banque américaine, JPMorgan Chase, s'inquiétant pour ses liquidités à la suite des pertes massives annoncées la veille.
La note d'émetteur de long terme et la note de solidité ont été abaissées à "A+" contre "AA-" et l'agence a placé ces notes sous surveillance négative, ce qui signifie qu'elle pourrait encore les abaisser à court terme.


"Fitch estime que la taille des pertes est gérable. Cela dit, l'ampleur des pertes et le fait que ces positions (ne peuvent être liquidées rapidement) implique une perte de liquidité", justifie l'agence dans un communiqué. "Cela soulève aussi des questions sur l'appétit pour le risque de JPMorgan Chase, son cadre de gestion du risque, ses pratiques et sa supervision", ajoute Fitch, qui conclut que "les risques potentiels pour la réputation" de la banque ne correspondent plus à une notation "AA-".

JPMorgan a dévissé de 9% en Bourse vendredi après avoir annoncé des pertes de 2 milliards de dollars au moins sur du courtage lié à des dérivés de crédit qui étaient sensés couvrir la banque dans son exposition au crédit, mais ont en réalité mal tourné et aggravé le bilan de la banque.

Fitch abaisse la note de JPMorgan

Sources vues au lien suivant
Retour de baton pour la JP Morgan Chase

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

"Baleine de Londres" : l'audition des responsables de JPMorgan tourne au jeu de massacre

Message  Silver Wisdom le Sam 16 Mar - 10:06

Bonjour à tous,

"Baleine de Londres" :
l'audition des responsables de JPMorgan tourne au jeu de massacre




Une ancienne dirigeante de JPMorgan Chase s'est défaussée en accusant les traders
de la banque et ses subordonnés d'avoir mené des paris ayant conduit à la perte
de six milliards de dollars causée par la "baleine de Londres", le trader qui a concentré
sur lui l'essentiel des accusations. Elle ajoutait devant les parlementaires américains
que ses équipes lui avaient dissimulé des pertes et des informations importantes.



Les anciens et actuels dirigeants de la JPMorgan Chase témoignent sur les pratiques commerciales
de la "Baleine de Londres" qui ont conduit à 6,2 milliards de dollars de pertes pour la banque.




Pour ceux qui désirent voir la totalité de l'audition
Senate Hearing on Derivative Trades (en 3 parties soit plus de 6 heures de vidéo, bon courage)
http://www.c-spanvideo.org/event/215753
Ina Drew, ancienne directrice des investissements, a affirmé qu'elle ne se sentait personnellement responsable de ce désastre financier.
"Certains membre de l'équipe de Londres n'ont pas réussi à évaluer leurs positions correctement et, de bonne foi,
ont minimisé leurs pertes enregistrées et prévues et m'ont dissimulé des informations importantes", a expliqué Ina Drew.
"De toute évidence, des erreurs ont été commises", a-t-elle reconnu.

Ina Drew a travaillé plus de trente ans au sein de cette institution avant de démissionner en mai.

Selon un rapport du Sénat américain publié jeudi, JPMorgan Chase a occulté des risques, trompé les investisseurs,
provoqué les régulateurs et tenté de contourner la réglementation, lorsqu'elle s'est trouvée confrontée à des pertes énormes liées
à un portefeuille de dérivés risqués. La direction de la banque a été alarmée des mois durant de ces transactions malencontreuses
sur dérivés qui lui ont coûté en définitive plus de 6,2 milliards de dollars sans pour autant réagir, ajoute ce rapport
de la sous-commission permanente d'investigation.




Voici les "quelques fraudes" de JP Morgan dans cette affaire

Bank Secrecy Act violations;
Money laundering for drug cartels;
Violations of sanction orders against Cuba, Iran, Sudan, and former Liberian strongman Charles Taylor;
Violations related to the Vatican Bank scandal (get on this, Pope Francis!);
Violations of the Commodities Exchange Act;
Failure to segregate customer funds (including one CFTC case where the bank failed to segregate $725 million of its own money from a $9.6 billion account) in the US and UK;
Knowingly executing fictitious trades where the customer, with full knowledge of the bank, was on both sides of the deal;
Various SEC enforcement actions for misrepresentations of CDOs and mortgage-backed securities;
The AG settlement on foreclosure fraud;
The OCC settlement on foreclosure fraud;
Violations of the Servicemembers Civil Relief Act;
Illegal flood insurance commissions;
Fraudulent sale of unregistered securities;
Auto-finance ripoffs;
Illegal increases of overdraft penalties;
Violations of federal ERISA laws as well as those of the state of New York;
Municipal bond market manipulations and acts of bid-rigging, including violations of the Sherman Anti-Trust Act;
Filing of unverified affidavits for credit card debt collections (“as a result of internal control failures that sound eerily similar to the industry’s mortgage servicing failures and foreclosure abuses”);
Energy market manipulation that triggered FERC lawsuits;
“Artificial market making” at Japanese affiliates;
Shifting trading losses on a currency trade to a customer account;
Fraudulent sales of derivatives to the city of Milan, Italy;
Obstruction of justice (including refusing the release of documents in the Bernie Madoff case as well as the case of Peregrine Financial).
Out of Control : New Report exposes JPMorgan Chase as mostly a Criminal Entreprise
http://www.nakedcapitalism.com/2013/03/david-dayen-out-of-control-new-report-exposes-jpmorgan-chase-as-mostly-a-criminal-enterprise.html
Ce même jour, la Réserve fédérale américaine a demandé à JPMorgan Chase et à Goldman Sachs d'améliorer leurs procédures
pour déterminer le montant de leurs redistributions aux actionnaires, tout en avalisant leurs plans de rachats d'actions
et de versements de dividendes. Cette avalanche de mauvaises nouvelles pour une JPMorgan, longtemps considérée comme
la banque américaine la plus sûre et la mieux gérée, risque de ternir la réputation à la fois de l'établissement et de son directeur général,
Jamie Dimon. Ce dernier n'avait pas ménagé ses critiques lorsque Washington a entrepris d'encadrer plus sévèrement
Wall Street après la crise financière de 2008-2009.

Des sources de la sous-commission ont indiqué que les pertes semblaient dépasser 6,2 milliards de dollars, sans qu'il soit possible
de les chiffrer exactement parce que les transactions faites à l'origine par le Chief Investment Office (CIO) de Londres ont été déplacées
dans d'autres départements de la banque. Elles ont ajouté que la banque avait refusé de leur donner davantage d'informations concernant
la valorisation de ces positions.

Le sénateur Carl Levin, qui préside la sous-commission, a dit qu'il n'avait pas encore décidé s'il soumettrait le rapport à des autorités
judiciaires civiles ou pénales. Il a ajouté que celle-ci pourrait prodécer à de nouvelles auditions, voire convoquer Jamie Dimon lui-même.


JP Morgan accused by Senate panel of flouting rules and ignoring regulators
http://www.guardian.co.uk/business/2013/mar/15/jp-morgan-senate-panel-trading-losses

(...)

Source et suite de l'article
"Baleine de Londres" : l'audition des responsables de JPMorgan tourne au jeu de massacre
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/03/15/baleine-de-londres-l-audition-des-responsables-de-jpmorgan-tourne-au-jeu-de-massacre_1849297_3234.html#ens_id=1793281&xtor=RSS-3208

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trader français fait trembler la City

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum