Entente sur le Libor :Le scandale financier du siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entente sur le Libor :Le scandale financier du siècle

Message  Silver Wisdom le Sam 5 Mai - 7:34

Bonjour à tous,

Entente sur le Libor :
Le scandale financier du siècle




En ce printemps radieux, les cartels fleurissent. Après la révélation d’une entente sur le lait, les œufs, la lessive,
les croquettes pour chien, des soupçons portent sur les taux interbancaires. Une dizaine de régulateurs
enquêtent sur un énorme scandale financier, révélé par la presse suisse et britannique.


De quoi s’agit-il ?

«Libor» : l’acronyme ne vous dit peut-être pas grand-chose. Derrière ces cinq lettres se cache pourtant l’un des plus grands scandales financiers présumés de l’histoire. Plusieurs grandes banques internationales sont soupçonnées d’avoir manipulé le London Interbank Offered Rate (Libor en abrégé) afin de camoufler leurs difficultés de financement lors de la crise financière.

Ce taux d’intérêt qui sert d’étalon à la finance mondiale, aurait été maintenu artificiellement bas
entre 2007 et 2011 par les grandes banques qui fournissent les données servant à son calcul.

Parmi elles, que des grands noms de la finance mondiale : Bank of America, Barclays, Citibank, Crédit Suisse, Deutsche Bank, HSBC, JP Morgan, Royal Bank of Scotland, UBS… L’enjeu est colossal. Le Libor est étroitement lié au fonctionnement de l’un des plus grands marchés monétaires du monde : le marché interbancaire (celui où les banques se prêtent entre elles).

Le Libor est un ensemble de taux servant de référence au marché monétaire. Calculés chaque jour à Londres,
à 11 heures précises (heure de Londres), ces taux sont publiés par l’association des banques britanniques,
la respectable British Bankers’ Association.

Tandis que les taux des banques centrales (Banque d’Angleterre, Réserve fédérale américaine, Banque centrale européenne, etc), sont donnés sur une base mensuelle, le Libor reflète les taux auxquels les plus grands établissements privés empruntent quotidiennement entre eux. Il est publié pour les 10 plus grandes devises mondiales et pour 15 maturités, allant d’un jour à 12 mois. Soit 150 chiffres publiés chaque jour.



Dans le collimateur de plusieurs autorités de contrôle (aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, au Japon et en Suisse, notamment), ces établissements financiers appartiennent en fait au «club» des 16 banques qui participent à la fixation quotidienne du Libor, le taux interbancaire offert à Londres.

«Trafiquer» le niveau réel du Libor peut avoir des conséquences considérables sur les coûts de financement des entreprises et des particuliers. Crise ou pas, «la manœuvre est double, souffle un vieux briscard de la finance internationale. Il s’agit de tirer vers le bas les taux à court terme sur les dépôts tout en gonflant les taux à plus long terme pour les grands crédits syndiqués aux entreprises.» Sans oublier que tirer les taux à court terme vers le bas permet de se refinancer à bon compte tout en rassurant les marchés sur sa solidité financière. Intéressant quand on a de gros besoin de liquidités.

L’opacité qui entoure cette affaire de manipulation de taux témoigne de l’âpreté du combat mené Londres pour éviter toute régulation. Face aux récentes propositions de directives européennes visant à maîtriser la finance de l’ombre, les banquiers anglo-saxons resserrent les rangs.



Sources
Entente sur le Libor: 6 questions autour d’un scandale financier
http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20120329.CHA4880/entente-sur-le-libor-6-questions-autour-d-un-scandale-financier.html
Le scandale financier du siècle
http://trends.levif.be/economie/actualite/banque-et-finance/le-scandale-financier-du-siecle/article-4000089738341.htm

Le LIBOR manipulé dès 2007 par les Banques
Revue de presse internationale de Pierre Jovanovic 7 septembre 2011


Le LIBOR manipulé dès 2007 par les Banques par khalem2012

A lire
Le scandale financier qui arrive par UBS
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/a6d504b0-76ac-11e1-8c74-acd7aad2ec49/Le_scandale_financier_qui_arrive_par_UBS

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Enquête contre douze banques sur entente sur le Libor

Message  Silver Wisdom le Sam 5 Mai - 7:58

Bonjour à tous,

COMCO ouvre une enquête contre des banques



La Commission de la concurrence (COMCO) poursuit son investigation contre douze banques internationales,
dont UBS et Credit Suisse, soupçonnées d'accords cartellaires. Mais elle est ralentie par l'impossibilité d'échanger
des informations avec les autres pays qui enquêtent sur les mêmes cas
.


La COMCO a eu connaissance de possibles accords cartellaires entre des banques qui auraient collaboré pour influencer les taux de référence LIBOR et TIBOR ainsi que le commerce sur dérivés. La COMCO a de ce fait ouvert une enquête contre les deux grandes banques suisses UBS et Crédit Suisse et plus de dix institutions financières étrangères ainsi que contre d’autres opérateurs.

Le Secrétariat de la COMCO (le Secrétariat) a reçu une auto-dénonciation qui alléguait que plusieurs banques auraient influencé les taux de référence LIBOR et TIBOR pour certaines devises. LIBOR (« London Interbank Offered Rate »)
et TIBOR (« Tokyo Interbank Offered Rate ») sont des taux de référence établis par des associations bancaires qui devraient refléter les taux d'intérêt sur les marchés interbancaires. Ces taux sont calculés quotidiennement pour différentes valeurs, en se fondant sur les données fournies par un groupe déterminé de banques. Par ces comportements, les traders pouvaient obtenir une distorsion des taux de référence en leur faveur. De plus, les traders semblent s'être concertés sur les différences entre les cours d'achat, respectivement de vente de produits sur dérivés (Spreads), ce qui leur permettait de vendre ces produits financiers aux clients à des conditions désavantageuses.

D'autres pays enquêtent sur les mêmes cas, mais la COMCO ne peut pas échanger d'informations avec elles. "Nous sommes en déséquilibre par rapport aux parties" qui elles ont connaissance de tous les éléments du dossier au niveau mondial. La COMCO n'a par exemple pas accès à certaines preuves comme des procès-verbaux internes. Les négociations avec l'UE sont toutefois presque à terme, s'est réjoui M. Martenet ( le président de la COMCO).

La COMCO a pris le dossier en mains en février, après une autodénonciation d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique a ainsi annoncé dans son rapport annuel s'être vu accorder indulgence et immunité conditionnelles dans le cadre de ces enquêtes. La banque ne subira pas de sanctions dans les pays concernés, pour autant qu'elle se montre coopérative, affirme-t-il.

Mais si l'UBS bénéficie d'une bienveillance conditionnelle, elle n'est toutefois pas à l'abri d'autres plaintes
de la part des autorités impliquées, a noté Vincent Martenet mardi devant la presse.



Sources
COMCO ouvre une enquête contre des banques
http://www.admin.ch/aktuell/00089/index.html?lang=fr&msg-id=43321
COMCO: poursuit son enquête contre douze banques sur entente sur le Libor
http://www.romandie.com/news/n/CHCOMCO_poursuit_son_enquete_contre_douze_banques_sur_entente_sur_le_Libor24240420121731.asp

Pour info (au format pdf mais en anglais)
Rapport annuel de UBS
http://www.ubs.com/global/en/about_ubs/investor_relations/quarterly_reporting/2011/4q11/_jcr_content/par/table_e130.1781268774.file/dGFibGVUZXh0PS9jb250ZW50L2RhbS9zdGF0aWMvcXVhcnRlcmxpZXMvMjAxMS80cTExLzRRMTFfRmluYW5jaWFsX3JlcG9ydC5wZGY=/4Q11_Financial_report.pdf

Je me permet de remettre cette vidéo qui, à mon sens,
est criante de vérité lorsque l'on voit le comportement de ces vautours.


La théorie du Cygne Noir et les Banquiers par GoldenAwaken

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La finance britannique sur le gril (scandale Libor et Eurobor)

Message  Silver Wisdom le Lun 2 Juil - 8:40

Bonjour à tous,

La finance britannique sur le gril
(scandale Libor et Eurobor)




Plusieurs enquêtes sont ouvertes pour manipulation
des taux interbancaires de référence Libor et Euribor.


La banque britannique RBS a licencié quatre de ses traders à la fin 2011 pour leur implication présumée
dans l'affaire des manipulations du taux interbancaire Libor, a-t-on appris dimanche de source proche du dossier.

« Quatre traders ont été renvoyés pour cela. Cela s'est passé à la fin de l'année dernière », a indiqué cette source.
Des enquêtes ont été ouvertes sur plusieurs continents pour des tentatives de manipulation des taux interbancaires
de référence Libor et Euribor. Ces taux définissent le prix auquel les banques se prêtent de l'argent,
mais aussi indirectement ceux des crédits aux ménages et aux entreprises.

RBS, qui a été sauvée à grand frais de la faillite en 2008 par le contribuable britannique,
est au nombre des banques visées par ces investigations.


Employés dans le quartier de la City à Londres, le 29 juin. | AP/Lefteris Pitarakis

Le président du conseil d'administration de Barclays, Marcus Agius, quitte son poste
après les critiques du public et des politiques sur une manipulation de taux interbancaires Libor et Euribor
par son établissement, a annoncé la banque britannique lundi dans un communiqué.
"Les événements de la semaine dernière ont mis en évidence des comportements inacceptables
au sein de la banque et ont porté un coup dévastateur à la réputation de Barclays", a estimé M. Agius


Marcus Agius est aussi convoqué mercredi devant une commission parlementaire britannique pour s'expliquer
sur cette affaire. Barclays a annoncé mercredi qu'elle allait payer au total l'équivalent de 290 millions de livres
(362 millions d'euros) pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique
et américain sur des tentatives de manipulation des taux interbancaires Libor et Euribor.
(...)


La finance britannique sur le gril
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/07/02/la-finance-britannique-sur-le-grill_1727649_3234.html

Sale temps pour Barclays

Après l'affaire de manipulation de taux Libor et Euribor par Barclays,
Marcus Agius abandonne la présidence de la banque.

Le président du conseil d'administration de Barclays, Marcus Agius, quitte son poste après les critiques du public
et des politiques sur une manipulation des taux interbancaires Libor et Euribor par son établissement,
a annoncé la banque britannique lundi dans un communiqué.
(...)


Affaire du Libor : le président de Barclays quitte ses fonctions
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202149712642-le-president-de-barclays-sur-le-point-de-partir-339556.php
Sa concurrente britannique Barclays a été la première grande institution financière à être sanctionnée.
Elle a écopé cette semaine d'amendes record des deux côtés de l'Atlantique pour avoir tenté de manipuler le Libor. Son directeur général, Bob Diamond, est convoqué mercredi devant la commission parlementaire
du Trésor pour s'expliquer.

A la suite de ce scandale, le gouvernement britannique a annoncé samedi que le fonctionnement
du Libor allait être passé au crible par une instance indépendante.

Plusieurs voix se sont élevées ce week-end au Royaume-Uni pour demander
que la loi soit durcie pour que les banquiers indélicats répondent de leurs actes devant la justice.


« L'opinion n'arrive pas à comprendre pourquoi des personnes sont jetées
en prison pour des larcins et que ces gens s'en sortent »,
a souligné dimanche le ministre du Commerce, Vince Cable.

« Des investigations doivent bien sûr encore être menées, mais une fois que ces enquêtes seront terminées,
si des délits ont été commis, leurs auteurs devront être traduits en justice »,
avait expliqué samedi son collègue de la Justice, Ken Clarke.
Le directeur de l'Autorité britannique des services financiers (FSA), Adair Turner, a souligné pour sa part
sur la BBC que des « mesures significatives » avaient déjà été prises pour éviter que de telles manipulations
ne se reproduisent. La FSA a infligé une amende de 59,5 millions de livres (73 millions d'euros) à Barclays,
la « plus grosse jamais imposée » par ses services, mais, a noté son directeur,
la loi ne prévoit pas de poursuites pénales dans ce genre d'affaires.

RBS a été au coeur d'un autre scandale fin juin, un bug informatique ayant empêché pendant plusieurs jours
des millions de clients de retirer de l'argent ou de faire des virements.

AFP

Source
Royal Bank of Scotland a licencié quatre traders l'an dernier
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202149417155-royal-bank-of-scotland-a-licencie-quatre-traders-l-an-dernier-339545.php?xtor=AL-4003-%5BChoix_de_la_redaction%5D-%5BRoyal%20Bank%20of%20Scotland%20a%20licenci%C3%A9%20quatre%20traders%20l'an%20dernier%5D

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Mar 3 Juil - 7:37, édité 1 fois (Raison : Suppression de vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le scandale du Libor dévaste la City

Message  Silver Wisdom le Mar 3 Juil - 7:36

Bonjour à tous,

Le scandale du Libor dévaste la City
François Roche pour La Tribune



Copyright Reuters

La manipulation du Libor, le plus important taux interbancaire du monde, par un certain nombre de grandes banques, dont Barclays et RBS, provoque un scandale politique d'une ampleur inédite en Grande -Bretagne.
C'est toute la crédibilité de la City qui est en cause.




Tiens, un scandale financier. Tiens, c'est sur un marché de plus de 300 trillions de dollars. Tiens, cela implique des manipulations de cours. Tiens, c'était connu du milieu et les journalistes ne se réveillent que maintenant.
C'est ballot, alors que le sommet européen venait juste de s'achever en fanfare... Zut alors.

Pour ceux qui suivent de près les sites financiers, la nouvelle n'a pas été réellement surprenante :
le LIBOR, le marché des taux interbancaires à Londres, est massivement manipulé. C'est une information
qui circule depuis plusieurs années dans les milieux boursiers, et qui était déjà disponible
depuis février dernier pour ceux qui se donnaient la peine de s'informer.

(S.W: Et déjà en septembre 2011, Pierre Jovanovic en parlait dans sa revue de presse.
Voir précédent posts
)



Manipulation And Abuse Confirmed In $350 Trillion Market
http://www.zerohedge.com/news/manipulation-and-abuse-confirmed-350-trillion-market

Pour rappel, le LIBOR est le London Interbank Offered Rate, autrement dit le taux auquel les banques
se prêtent de l'argent. Ce taux est fixé à 11h (heure de Londres), par un groupement de banques déterminé
(la British Bankers' Association) et concerne les prêts non gagés par des titres. Au passage, il existe
la même chose sur d'autres marchés, comme celui de la zone euro (EURIBOR). De façon indirecte,
ces taux définissent aussi ceux des crédits aux ménages et aux entreprises.


LIBOR, les raisons d'un scandale
http://www.contrepoints.org/2012/07/02/89046-libor-les-raisons-dun-scandale
C'est une véritable tornade qui va s'abattre dans les jours qui viennent sur l'industrie bancaire, après les révélations, vendredi 29 juin, que la Barclays avait négocié avec les régulateurs britannique et américain, le paiement
d'une amende de 450 millions de dollars, pour avoir manipulé de façon frauduleuse la fixation du Libor,
le plus important taux interbancaire du monde, établi quotidiennement par 16 banques ( dont BNP-Paribas,
Crédit Agricole et Société Générale), et qui sert de référence à plus de 350 mille milliards de dollars de produits financiers, allant des prêts aux particuliers et aux entreprises jusqu'à une multitude de produits structurés.
La Royal Bank of Scotland est aussi impliquée dans le scandale et pourrait avoir à payer, selon
le quotidien britannique The Times (édition du 29 juin), une amende de 150 millions de livres
(l'équivalent de 186 millions d'euros et de 235 millions de dollars). La banque a confirmé avoir licencié quatre
de ses traders à la fin de 2011. Le fait que la Royal Bank of Scotland soit détenue à 82% par l'Etat à la suite
d'une opération de sauvetage spectaculaire en 2008, ajoute encore à l'ampleur de l'affaire en Grande-Bretagne.

Une vingtaine de grandes banques dans le collimateur

Mais d'autres banques pourraient être visées. Des enquêtes ont été ouvertes sur plusieurs continents.
Selon l'agence Reuters, Citigroup, HSBC et UBS vont être également examinées. Selon le Financial Times,
le nombre de banques sous enquête devrait même être plus élevé et concerner une vingtaine d'établissements
dans le monde. Au cours du week-end, les réactions se sont multipliées à Londres, dont la tonalité est très dure
pour l'industrie bancaire. Le secrétaire à la justice, Ken Clarke a précisé que si les enquêtes en cours révélaient
des délits pénaux, la justice serait saisie. Le gouverneur de la banque d'Angleterre a dénoncé le recours
à « la tromperie comme moyen de faire de l'argent » et milite pour une réforme de grande ampleur de l'industrie bancaire britannique. George Osborne, le Chancelier de l'Echiquier, a indiqué que ce qui arrive à Barclays
« est totalement inacceptable et révélateur d'un système financier qui met plus haut que tout l'appât du gain ».
Quant au Premier ministre, David Cameron, il demande « que les dirigeants prennent la totale responsabilité
de leurs actes, et il est très important que cela aille jusqu'au sommet de l'organisation ».



(...)
Ce taux est établi quotidiennement par 16 banques internationales (dont HSBC, UBS, BNP Paribas,
Crédit Agricole, Société Générale…) pour 10 devises et 15 périodes de référence allant du jour le jour à 12 mois.
(...)

D’autres banques comme Citigroup, HSBC, Royal Bank of Scotland et UBS seraient
dans le collimateur de la justice pour les mêmes faits de manipulation.


Le directeur général de Barclays démissionne sur fond de manipulation du LIBOR
http://www.agenceecofin.com/banque/0307-5595-le-directeur-general-de-barclays-demissionne-sur-fond-de-manipulation-du-libor
(...)

Relations trop étroites entre le gouvernement et les banquiers

En outre cette affaire tombe d'autant plus mal, que la Grande-Bretagne est en train de revoir ses modes
de régulation (une nouvelle loi dite « Financial Services Bill », est en cours de discussion au Parlement)
et de contrôle des banques et qu'elle étudie sérieusement la possibilité de séparer les activités de banque de dépôt
et de banque d'affaires. Ces dernières semaines, les lobbies de la City tentaient de convaincre le gouvernement
et les législateurs d'assouplir un peu leur position. L'ambiance, depuis quelques jours, est totalement à l'inverse
de ce que les banquiers recherchaient. « Depuis quelques temps maintenant, les grands banquiers de ce pays
entrent et sortent de Downing Street quasiment toutes les semaines, pour défendre leurs intérêts privés au motif
que c'est dans l'intérêt de la City et donc de l'économie britannique. Cette honteuse affaire du Libor doit faire cesser cette relation trop étroite », écrivait dans The Times du 29 juin l'ancien Chancelier de l'Echiquier, Nigel Lawson.

Source et article en entier
Le scandale du Libor dévaste la City
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120701trib000706679/le-scandale-du-libor-devaste-la-city-.html

A lire également.
LIBOR trafiqué : le plus grand scandale financier de tous les temps ?
http://www.contrepoints.org/2012/05/07/82204-le-plus-grand-scandale-financier-de-tous-les-temps
Les clefs pour comprendre le scandale du Libor
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202149111522-les-clefs-pour-comprendre-le-scandale-du-libor-339696.php

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La City se prépare à un grand nettoyage après le scandale du Libor

Message  Silver Wisdom le Mer 4 Juil - 6:58

Bonjour à tous,

La City se prépare à un grand nettoyage
après le scandale du Libor




Bob Diamond, le directeur général de Barclays, a jeté l'éponge hier,
suivi par Jerry del Missier, qui faisait figure de dauphin.


Le scandale de la manipulation du Libor aura finalement eu raison de Bob Diamond.
Un jour après la démission du président de Barclays, Marcus Agius, le directeur général a annoncé
à son tour hier qu'il quittait le navire, conséquence d'une «pression extérieure qui a atteint
un niveau qui risquait de porter atteinte à l'entreprise».

A la suite de cette annonce, Marcus Agius reprend provisoirement du service:
il devient président à plein temps et sera chargé de trouver un remplaçant au directeur général.

Si les analystes parient sur un outsider capable de changer la culture de la banque, Antony Jenkins,
le patron de la banque de détail et Rich Ricci, celui de la banque d'investissement,
apparaissent comme des candidats internes sérieux.

Un temps pressenti, Jerry del Missier, ex patron des marchés, qui venait de prendre la direction des opérations,
a aussi annoncé son départ hier. La démission de Bob Diamond ne bouleverse pas l'agenda de la semaine:
l'ancien directeur général sera auditionné aujourd'hui devant une commission parlementaire
sur l'implication de la banque dans le scandale du Libor.

Le rôle de la Banque d'Angleterre devrait aussi être évoqué: Bob Diamond a fait état de conversations
en octobre 2008 avec Paul Tucker, gouverneur adjoint, qui aurait estimé que la banque publiait des taux trop élevés. Pierre angulaire de la future supervision bancaire outre-Manche, la BoE risque sa crédibilité d'autant que
Paul Tucker est considéré comme favori pour succéder en 2013 au gouverneur Mervyn King.
Le gouvernement britannique a déjà annoncé lundi son intention de lancer une enquête parlementaire
sur les pratiques bancaires ainsi que sur le Libor.



Les patrons de la Banque d'Angleterre et de l'Autorité des services financiers britanniques
auraient personnellement demandé à Bob Diamond de partir.
Ce dernier a répliqué en révélant une conversation impliquant la Banque d'Angleterre.
(...)

Les révélations de Bob Diamond

Bob Diamond a répliqué hier en révélant un coup de fil du numéro deux de la Banque d'Angleterre,
Paul Tucker, dans lequel ce dernier aurait invité Barclays à sous-estimer son taux d'emprunt au jour le jour.
Cet élément ne manquera pas d'agiter aujourd'hui la commission du Trésor qui va entendre Bob Diamond
et Marcus Agius, le président du conseil. Dans ce contexte, les audiences s'annoncent tendues.
D'autant que le président de cette commission, Andrew Tyrie, menace de ne pas conduire
l'enquête parlementaire sur les activités bancaires commandée par le Premier ministre
s'il n'a pas le soutien des deux partis, ce qui serait embarrassant pour David Cameron.
(...)


L'avenir de Barclays en suspens après le départ de son patron emblématique
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202153534593-l-avenir-de-barclays-en-suspens-apres-le-depart-de-son-patron-emblematique-340529.php?xtor=AL-4003-%5BChoix_de_la_redaction%5D-%5BL'avenir%20de%20Barclays%20en%20suspens%20apr%C3%A8s%20le%C2%A0d%C3%A9part%20de%20son%20patron%20embl%C3%A9matique%5D
Source
La City se prépare à un grand nettoyage après le scandale du Libor
http://www.agefi.fr/articles/la-city-se-prepare-a-un-grand-nettoyage-apres-le-scandale-du-libor-1230523.html

A lire également (en anglais)
Barclays blames 'senior Whitehall figures' for Libor scandal as Bob Diamond resigns - live
http://www.guardian.co.uk/business/2012/jul/03/bob-diamond-quits-barclays
Revenge of a fallen titan: Ousted Barclays boss makes damning claims
Bank of England and Labour ministers were involved in rigging interest rates

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2168449/Bob-Diamond-resignation-Ousted-Barclays-boss-makes-damning-claims-Bank-England-Labour-ministers-involved-rigging-rates.html

“Ce qui ne peut perdurer finira forcément par cesser”

“Celui qui a péché par la Dette doit périr dans la Dèche”

"L’Ultralibéralisme et le Néokeynésianisme
sont les deux faces d’une même pièce :
Une sorte d’immense farce tragico-comique"



The Wolf
http://leblogalupus.com/2012/07/03/manipulation-et-scandale-du-libor-le-directeur-de-barclays-bob-diamond-refuse-quant-a-lui-de-demissionner/
Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Liborgate : Un scandale de 350000 milliards de dollars de produits financiers

Message  Silver Wisdom le Mer 11 Juil - 7:28

Bonjour à tous,

j'ai toujours pour habitude de vous indiquer articles, pdf et vidéos au travers de mes posts.
Mais pour une fois, vous n'aurez qu"une image (assez explicative) sur ce scandale financier qu'est le Libor.


Infographic: LIBOR Scandal Explained
http://arabiangazette.com/infographic-libor-scandal-explained/

Même si les textes sont en anglais, il ne vous sera pas difficile de comprendre
les tenants et aboutissants avec cette excellente infographie.


Liborgate :
Un scandale de 350000 milliards de dollars de produits financiers


Emission de Bfm Business du 11 Juillet 2011, avec Christophe Nijdam, analyste d’AlphaValue,
à propos du scandale du Libor, le "Liborgate", considéré comme le scandale financier du siècle.


Publiée le 12 juil. 2012 par DubRudy

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Dim 15 Juil - 7:06, édité 2 fois (Raison : Mise à jour de lien vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

USA: le Congrès veut entendre Geithner et Bernanke sur le scandale du Libor

Message  Silver Wisdom le Sam 14 Juil - 8:03

Bonjour à tous,

USA: le Congrès veut entendre
Geithner et Bernanke sur le scandale du Libor




Le Congrès américain a convoqué le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner
et le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke pour leur demander des explications
sur le scandale du Libor, a-t-on appris mardi auprès du Sénat.


La date n'a pas été fixée mais l'audition devrait se dérouler en juillet,
a précisé le président de la Commission bancaire du Sénat, le démocrate Tim Johnson, dans un communiqué.

Je suis préoccupé par les allégations croissantes de manipulation, potentiellement à grande échelle,
du Libor et d'autres taux interbancaires par certains établissements financiers, a indiqué M. Johnson.

Il est important que nous comprenions comment une manipulation (de ces taux) peut avoir un impact
sur les consommateurs américains et le système financier des Etats-Unis, a-t-il ajouté.

La commission bancaire organisera des auditions en juillet avec (...) MM. Geithner et Bernanke
et je leur demande de se tenir prêts à répondre aux questions des sénateurs sur cette affaire, a-t-il conclu.


Le Washington Post a affirmé jeudi 12 juillet que le secrétaire d'Etat américain au Trésor, Timothy Geithner,
avait mis en garde dès 2008 les autorités britanniques de risques de manipulation du Libor. | AFP/JEWEL SAMAD


(...)
Le journal américain publie des extraits d'un courriel de juin 2008 signé par M. Geithner,
alors à la tête de la Réserve fédérale de New York, dans lequel il suggère aux régulateurs britanniques
de modifier les règles de fixation du Libor pour parvenir à "une procédure crédible".

A la suite de cette révélation par le Washington Post, la Banque d'Angleterre a elle aussi publié
dans l'après-midi un échange de courriers électroniques datant de juin 2008 entre son gouverneur Mervyn King
et Timothy Geithner, dans lequel il émet une série de six recommandations destinées
à "renforcer la crédibilité du Libor", notamment par la mise en œuvre
de "procédures destinées à éviter des erreurs de soumissions accidentelles ou délibérées".
(...)


Geithner s'est alarmé de risques de manipulation du Libor dès 2008
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/07/13/geithner-se-serait-alarme-de-risques-de-manipulation-du-libor-des-2008_1733318_3234.html
Le Libor sur le dollar est actuellement basé sur des informations fournies par 18 institutions financières
d'importance mondiale, y compris plusieurs banques américaines. Il sert à fixer les taux d'intérêt
d'un vaste éventail de produits financiers, notamment les prêts immobiliers, les prêts étudiants et les cartes de crédit.

Pour David Kotok, président du cabinet de conseil Cumberland Advisors, le scandale du Libor fait douter
de l'efficacité de la surveillance des marchés par la Banque centrale américaine, la Fed,
et notamment son antenne de New York, plus particulièrement chargée du suivi de Wall Street.

Selon lui, les banques ayant trempé dans les manipulations de taux devraient perdre
leur statut d'interlocuteur préférentiel, un statut aussi recherché que lucratif attribué par la Fed de New York
à certaines banques qui sont ainsi autorisées à acheter des bons du Trésor directement au gouvernement.



On se demande quel serait le message envoyé si la Fed de New York retirait son statut d'interlocuteur préférentiel
à Barclays pendant une certaine période, à titre de punition, indique M. Kotok dans une note à ses clients.
Et on se demande ce que le marché penserait si la Fed de New York ne faisait rien.



(...)
En outre, "à partir d'avril 2011, un certain nombre de plaintes en nom collectif et autres poursuites individuelles
ont été déposées auprès de plusieurs tribunaux contre plusieurs banques ayant servi sur le panel du Libor
et leurs affiliées, y compris certaines filiales de Citigroup", précise Citi dans ce document.
Toutes ces poursuites ont été confiées "au tribunal de Manhattan (Southern District of New York)
devant la juge Naomi Buchwald", conclut Citi dans un rapport trimestriel daté du 10 mai.

JPMorgan Chase indique pour sa part faire l'objet de poursuites "aux côtés d'autres banques dans une série
de plaintes individuelles ou plaintes en nom collectif dans plusieurs Etats (américains) accusant
(ces banques) d'avoir" menti dans leurs déclarations de taux entrant dans la fixation du Libor.

Bank of America ne fait, pour l'instant en tout cas, aucune mention dans ses propres déclarations boursières
de demandes d'informations de la part des autorités sur ce sujet. Les titres de ces banques sont d'ores
et déjà sanctionnés par la perspective de possibles retombées financières, alors que Barclays a dû s'acquitter
d'une amende de 450 millions de dollars.

Le système bancaire anglo saxon devient maintenant nocif pour l'intérêt général.
Il est temps de le réguler et de lui imposer un minimum de mesure, de bon sens et d'honnêteté.


Le scandale du Libor : Les banques contre l'intérêt général ?
http://www.ubiznews.com/biz/economie/item/6182-le-scandale-du-libor--les-banques-contre-lint%C3%A9r%C3%AAt-g%C3%A9n%C3%A9ral-
Dans un communiqué publié mardi, la Fed de New York a assuré avoir coopéré
à l'enquête des autorités britanniques sur les agissements de Barclays, après avoir été informée dès fin 2007
de problèmes avec le Libor, mais laisse entendre qu'elle n'avait pas les moyens humains de lancer une enquête séparée sur le Libor en pleine crise financière.
(©AFP / 10 juillet 2012 19h44)

Source
USA: le Congrès veut entendre Geithner et Bernanke sur le scandale du Libor
http://www.romandie.com/news/n/_USA_le_Congres_veut_entendre_Geithner_et_Bernanke_sur_le_scandale_du_Libor30100720121948.asp?

A lire également (en anglais)


US knew of Lloyds' role in Libor scandal
http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/banksandfinance/9399419/US-knew-of-Lloyds-role-in-Libor-scandal.html#


New York Federal Reserve knew about Libor rate-fixing issues as far back as 2007
and proposed changes but were ignored

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2171646/Libor-scandal-New-York-Federal-Reserve-knew-rate-fixing-issues-far-2008.html?ito=feeds-newsxml


Disgusting Transcipt Reveals FED Assisted Banks In LIBOR Manipulation Scam
http://blog.alexanderhiggins.com/2012/07/13/disgusting-transcipt-reveals-fed-assisted-banks-libor-manipulation-scam-148661/

Sinon, rien de nouveau à l'Ouest!!!
Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Sam 14 Juil - 8:08, édité 1 fois (Raison : Ajout d'infos)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Libor: la Société Générale citée à comparaître aux Etats-Unis

Message  Silver Wisdom le Dim 28 Oct - 16:04

Bonjour à tous,

La Société Générale citée à comparaître aux Etats-Unis

En tout, 16 banques sont inquiétées dans ce scandale de manipulation des taux.


Les Etats de New York et du Connecticut ont assigné à comparaître la Société Générale
dans l'affaire des manipulations du Libor. (c) AFP


Les Etats de New York et du Connecticut ont assigné neuf grandes banques supplémentaires à comparaître dans l'affaire
des manipulations du Libor, dont la Société Générale, a rapporté jeudi 25 octobre le Wall Street Journal.

9 More Banks Subpoenaed Over Libor
http://online.wsj.com/article/SB10001424052970203897404578079413742864842.html?mod=WSJEurope_hpp_LEFTTopStories

Ces citations à comparaître ont été signifiées en août et septembre à l'américaine Bank of America,
les japonaises Norinchukin et Bank of Tokyo Mitsubishi, Credit Suisse, la britannique Lloyds, la néerlandaise Rabobank,
Royal Bank of Canada, Société Générale et l'allemande West LB, a précisé le quotidien des affaires américain,
citant des sources proches du dossier.

Ces nouvelles citations portent à 16 le nombre de banques inquiétées dans ce scandale
qui a décapité la britannique Barclays et entaché l'image de la City de Londres.

Les américaines JPMorgan et Citigroup, les britanniques Barclays, HSBC et RBS, la suisse UBS
et l'allemande Deutsche Bank figuraient parmi les premières banques assignées cet été à comparaître
par les ministres de la Justice des deux Etats américains.

Le scandale qui a rattrapé Barclays

Le Libor, taux interbancaire de référence, est fixé sur la base de taux communiqués par un panel de banques internationales
dont font partie les sept banques mentionnées. Il influence un grand nombre de produits financiers grand public
comme les prêts étudiants.

Le scandale du Libor a éclaté fin juin, lorsque Barclays a révélé qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros
pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain sur la manipulation du Libor et de l'Euribor,
son équivalent européen.


Cette affaire, qui a notamment entraîné la démission du président et du directeur général de Barclays,
a rattrapé d'autres grandes banques alors que des enquêtes ont été ouvertes dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis.




(...)
Barclays a annoncé mercredi dernier qu'elle allait payer au total l'équivalent de 290 millions de livres (360 millions d'euros)
pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans cette affaire de manipulation des taux interbancaires. Le directeur général de la banque, Bob Diamond, a présenté sa démission en début de semaine.

Scandale du Libor : neuf nouvelles banques assignées en justice
http://fr.rian.ru/business/20121026/196428402.html

Vu sur : Le-veilleur.com
Source de l'article
Libor: la Société Générale citée à comparaître aux Etats-Unis
http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20121026.CHA2457/libor-la-societe-generale-citee-a-comparaitre-aux-etats-unis.html?xtor=RSS-16

Ceci pourrait être la sortie de secours que Jérôme Kerviel attendait,
car si les pertes engendrées découlent de ce scandale...


Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Scandale du Libor : premières arrestations au Royaume-Uni

Message  Silver Wisdom le Mer 12 Déc - 8:08

Bonjour à tous,

Scandale du Libor : premières arrestations au Royaume-Uni

Rappel : L'enquête sur la manipulation du taux interbancaire a été ouverte en juin.


Source lmage : Crashdebug.fr

Trois personnes ont été arrêtées mardi au Royaume-Uni, dans le cadre de l'enquête sur la manipulation du taux interbancaire Libor,
une première qui fait monter la pression d'un cran dans ce scandale touchant de nombreux poids lourds de la finance.

Assisté de la police de la City de Londres, le centre financier de la capitale britannique, l'Office britannique de lutte
contre la délinquance financière (SFO) a "exécuté trois mandats de perquisition" aux domiciles de trois hommes,
âgés de 33, 41 et 47 ans, dans le Surrey (sud de Londres) et l'Essex (est de Londres), a-t-il indiqué dans un communiqué.
Ces hommes, de nationalité britannique, "ont été arrêtés et amenés à un poste de police de Londres pour être interrogés
en relation avec l'enquête sur la manipulation du Libor", a ajouté le SFO. Un porte-parole du SFO a précisé que c'était
"la première fois" que des personnes étaient arrêtées, ce qui marque une nouvelle phase dans l'action des autorités face à ce scandale.
Il a en revanche refusé de donner d'autres détails sur les personnes interpellées et sur les banques qui pourraient être impliquées.

Enquêtes ouvertes dans plusieurs pays

Le scandale du Libor a éclaté fin juin, lorsque Barclays a révélé qu'elle allait payer 290 millions de livres pour mettre fin
à des enquêtes des régulateurs britannique et américain sur la manipulation des taux interbancaires britannique Libor
et européen Euribor entre 2005 et 2009. Une enquête pénale avait été ouverte peu après par le SFO.

Cette affaire, qui a décapité Barclays en entraînant la démission de son président et de son directeur général, a rattrapé depuis
d'autres grandes banques alors que des enquêtes ont été ouvertes dans plusieurs pays, dont la France, où le parquet de Paris
a ouvert une enquête préliminaire après la plainte d'une actionnaire de la Société générale. Aux États-Unis, une quinzaine
d'établissements de divers pays ont été assignés à comparaître, dont JPMorgan, Citigroup, Barclays, UBS ou Deutsche Bank.

Taux central dans le monde de la finance, le Libor, qui est fixé sur la base de taux communiqués par un panel de banques internationales, conditionne plus de 300.000 milliards de dollars de produits financiers et a une incidence sur les prêts aux ménages et aux entreprises.
Après Barclays, la banque suisse UBS serait proche d'un accord avec les autorités américaines et britanniques et pourrait payer
une amende de 450 millions de dollars, avait affirmé la semaine dernière le New York Times. Royal Bank of Scotland (RBS),
autre poids lourd de la City, s'attend, elle, à payer des amendes représentant « beaucoup d'argent »,
avait indiqué fin septembre son patron, Stephen Hester.


Libor (Barclays Interest Rate Manipulation Case)
http://topics.nytimes.com/top/reference/timestopics/subjects/l/london_interbank_offered_rate_libor/index.html

« Système cassé »

La fixation de l'Euribor, équivalent en zone euro du Libor, est également dans le collimateur et Bruxelles s'apprête
à mettre en cause de son côté des banques pour collusion après une enquête de plusieurs mois, selon le Wall Street Journal.

Montées au créneau après ce scandale alors que la City traîne de nombreuses casseroles et n'a jamais eu aussi mauvaise
réputation auprès de l'opinion, les autorités britanniques vont réformer le Libor afin d'éviter les dérives.
Dénonçant un « système cassé », Martin Wheatley de l'Autorité britannique des marchés financiers (FSA),
chargé par le gouvernement de dessiner la réforme du Libor, avait recommandé fin septembre un
« complet remaniement » de la fixation du taux qui ne sera plus du ressort de l'Association des banquiers britanniques (BBA).

Il avait en outre jugé que les personnes coupables de manipulation devraient être passibles de poursuites et condamnées
à des peines de prison. Reprises par le gouvernement, ses recommandations ont été incluses dans la loi sur les services financiers,
en cours d'examen au Parlement.


Source Image : Le-veilleur.com

Source de l'article
Scandale du Libor : premières arrestations au Royaume-Uni
http://www.lepoint.fr/monde/scandale-du-libor-premieres-arrestations-au-royaume-uni-11-12-2012-1556908_24.php

Il semblerait enfin que les exactions des banksters ne soient pas impunies.

La Théorie du Cygne noir, développée par le philosophe Nassim Nicholas Taleb, est une théorie dans laquelle
on appelle cygne noir un certain événement imprévisible qui a une faible probabilité de se dérouler
(appelé évènement rare en théorie des probabilités ), et qui, s'il se réalise, a des conséquences
d'une portée considérable et exceptionnelle. Taleb a dans un premier temps appliqué cette théorie au monde
de la finance. En effet, les évènements rares sont souvent sous-évalués en termes de prix.

(...)

Nassim Taleb et la théorie du cygne noir
http://ledormeur.forumgratuit.org/t409-nassim-taleb-et-la-theorie-du-cygne-noir?highlight=black+swan
Merci à Folamour (Crashdebug.fr) et le-veilleur (Le-veilleur.com) pour relayer cette information.

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Mer 19 Déc - 17:18, édité 1 fois

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

UBS va payer une amende de 1,1 milliard d’euros

Message  Silver Wisdom le Mer 19 Déc - 13:55

Bonjour à tous,

UBS va payer une amende de 1,1 milliard d’euros

La banque suisse UBS a annoncé, mercredi 19 décembre, qu’elle allait payer une amende de 1,4 milliard de francs suisses
(1,1 milliard d’euros) dans le scandale du Libor après un accord avec les autorités américaines, britanniques et suisses.
La banque a précisé qu’elle s’attendait à une perte au quatrième trimestre en raison des provisions pour litiges.




Dans le cadre de cet accord, UBS a accepté de se reconnaître coupable en réponse à une accusation de fraude
par voie électronique pour sa filiale japonaise, a-t-elle indiqué dans un communiqué.


Ce montant global de 1,4 milliard de francs suisses inclut des amendes à hauteur de 160 millions qui seront versées
aux autorités britanniques et de 1,2 milliard de dollars au département de la justice américaine. La banque reversera
également 59 millions de francs suisses à la Finma, l’autorité de surveillance des marchés suisse,
qui a ordonné la confiscation de bénéfices indûment réalisés.

Rappel



Emission de Bfm Business du 11 Juillet 2011, avec Christophe Nijdam, analyste d’AlphaValue,
à propos du scandale du Libor, le « Liborgate », considéré comme le scandale financier du siècle.


Liborgate : le scandale du siècle sur 350 000 milliards de $ de produits financiers


Publiée le 12 juil. 2012 par DubRudy

(...)

Liborgate : le scandale du siècle sur 350000 milliards de $ de produits financiers
http://lejournaldusiecle.com/2012/07/12/liborgate-le-scandale-du-siecle-sur-350000-milliards-de-de-produits-financiers/
UNE TRENTAINE DE BANQUIERS CONCERNÉS

« Trois douzaines de banquiers et de cadres haut placés seront impliqués dans la collusion présumée de fixation
des taux d’intérêt sur le Libor lorsque UBS parviendra à un accord avec les régulateurs globaux plus tard dans la semaine »,
précisait, mardi, le Financial Times, se référant à des sources proches du dossier.


UBS to pay $1.5bn in Libor settlement
http://www.ft.com/intl/cms/s/0/0c8bd408-4945-11e2-b25b-00144feab49a.html#axzz2FVPsMkMU

UBS avait été le premier établissement à dénoncer un mécanisme d'entente sur le Libor, taux qui définit les conditions
dans lesquelles les banques se prêtent de l'argent entre elles mais qui sert également de référence à de nombreux produits financiers.

En juin, Barclays, la seule banque effectivement sanctionnée à ce jour dans ce dossier, a versé aux autorités américaines
et britanniques une amende de 453 millions de dollars pour manipulation du taux d'intérêt interbancaire offert à Londres.

Source de l'article
Scandale du Libor : UBS va payer une amende de 1,1 milliard d'euros
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/19/scandale-du-libor-ubs-va-payer-une-amende-de-1-4-milliards-d-euros_1808126_3234.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entente sur le Libor :Le scandale financier du siècle

Message  09991 le Mer 6 Fév - 19:19

Libor : RBS écope de 444 millions d'euros d'amendes



La britannique Royal Bank of Scotland, contrôlée par l'Etat, a annoncé mercredi 6 février qu'elle allait payer plus de 600 millions de dollars d'amendes, soit environ 444 millions d'euros, aux autorités britanniques et américaines pour avoir manipulé le taux interbancaire Libor, central dans le monde de la finance.

Dans le détail, la banque a précisé qu'elle allait payer 87,5 millions de livres (soit environ 101 millions d'euros) à l'autorité des marchés financiers britannique, la FSA (Financial Services Authority), 325 millions de dollars à l'agence américaine chargée de réguler les produits dérivés, la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) américaine, et 150 millions au département américain de la justice "afin de mettre fin aux enquêtes". Reste à savoir si la banque plaidera coupable de malversations sur le plan pénal – une option à laquelle la direction de RBS n'est pas favorable.


"CORRIGER LES ERREURS DU PASSÉ"


Après cette condamnation, le patron de la branche banque d'investissement de RBS, John Hourican, quittera le groupe même s'il n'est pas impliqué dans l'affaire. Au total, 21 salariés du groupe ont pris part aux manipulations du Libor, en particulier en yens et en francs suisses.
Tous ont quitté le groupe ou ont été soumis à des mesures disciplinaires", indique RBS
Pour son président, Philip Hampton,
c'est un triste jour pour RBS mais également un jour important pour continuer à corriger les erreurs du passé.

L'affaire de la manipulation du Libor avait éclaté fin juin, lorsque la banque britannique Barclays avait révélé qu'elle allait payer 290 millions de livres pour mettre fin aux enquêtes des régulateurs britannique et américain. La banque suisse UBS a écopé fin décembre d'une amende record de 1,1 milliard d'euros.

Près d'une vingtaine d'autres grandes banques internationales sont dans la ligne de mire des autorités, notamment aux Etats-Unis, où une quinzaine d'établissements ont été assignés à comparaître, dont JPMorgan, Citigroup, Barclays, UBS ou Deutsche Bank. En France, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte d'une actionnaire de la Société générale.

Libor : Deutsche Bank suspend cinq salariés de plus



Le géant bancaire allemand Deutsche Bank a suspendu cinq salariés soupçonnés d'avoir participé à la vaste manipulation des taux interbancaires du Libor et de l'Euribor, rapporte mercredi l'agence Dow Jones Newswires, citant une source proche du dossier. Elle en avait déjà suspendu deux dans le cadre de cette affaire.



Fin juillet, Deutsche Bank avait reconnu qu'une poignée de ses salariés étaient impliqués dans l'affaire mais qu'ils avaient agi "de leur propre chef", sans l'aval de la direction mise hors de cause, d'après les premiers éléments d'une enquête interne.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/02/06/libor-rbs-prete-a-un-accord-avec-les-autorites-britanniques-et-americaines_1827652_3234.html

A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
avatar
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entente sur le Libor :Le scandale financier du siècle

Message  09991 le Mar 24 Sep - 21:12

Libor : des poursuites contre 13 banques, dont la Société générale





Société Générale fait partie des 13 banques poursuivies par la NCUA. | Benoit DECOUT/REA



Un régulateur du secteur financier américain a annoncé, lundi 23 septembre au soir, qu'il attaquait en justice treize banques internationales, dont JPMorgan Chase, Barclays PLC, la française Société générale et les suisses UBS et Credit suisse, qu'il accuse de manipulation du London Interbank Offered Rate (Libor), un taux d'intérêt à très court terme appliqué aux prêts que les banques se font entre elles.



La National Credit Union Administration (NCUA), qui supervise le secteur des caisses d'épargne aux Etats-Unis, entend ainsi récupérer une partie des sommes perdues du fait de ces manipulations par US Central, WesCorp, Members United, Southwest and Constitution, cinq établissements qu'elle supervisait et qui ont fait faillite depuis.

La plainte, pour violation des lois anti-trust fédérales et régionales, a été déposée auprès d'une cour du Kansas, selon un communiqué mis en ligne lundi soir sur le site de la NCUA.




Debbie Matz


Certaines sociétés manipulaient les taux d'intérêt internationaux de telle manière qu'ils ont coûté aux cinq [caisses d'épargne] des millions de dollars", a relevé la président de la NCUA, Debbie Matz, qui s'est dite déterminée à les rendre "responsables de leurs actions".

"C'est de notre responsabilité de récupérer de l'argent par tous les moyens possibles à ceux qui ont causé des milliards de pertes aux caisses d'épargne", a souligné Mme Matz.

La NCUA souligne qu'une quarantaine de procédures ont été engagées dans le monde contre les banques chargées de déterminer le cours du Libor.

A ce jour, des amendes d'un montant total d'environ 2,5 milliards de dollars ont été appliquées à trois des principaux acteurs de ce marché : UBS, Royal Bank of Scotland et Barclays.






http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/24/libor-des-poursuites-contre-13-banques-dont-la-societe-generale_3483295_3234.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter





A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
avatar
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entente sur le Libor :Le scandale financier du siècle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum