Des Médias silencieux quant à la catastrophe du Golfe du Méxique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des Médias silencieux quant à la catastrophe du Golfe du Méxique

Message  Silver Wisdom le Lun 9 Jan - 14:47

Bonjour à tous,



Tout le monde sera d’accord pour dire que la catastrophe du Golfe du Méxique est certainement une des pires,
avec celle de Fukushima, que la Planète, notre Planète, est subi lors de ces dernières années.

On a affirmé que le puits MC 252 de BP avait été bouché le 15 juillet 2010.
Des membres d’EcoRigs ont pourtant trouvé en surface du pétrole brut
provenant du puits en septembre 2010, avril 2011 et août 2011.
Cette vidéo a été enregistrée récemment (août 2011) à 190 km et
à 341 degrés Nord du puits DeepWater Horizon MC 252. Pour la première fois dans l’Histoire,
le dispersant Corexit est appliqué sur une fuite située sur la tête du puits, à 1500 m de profondeur.
Le but est d’empêcher le pétrole de remonter à la surface.
Le Corexit décompose le brut en petites particules en l’émulsifiant sous forme de gouttelettes ayant une densité spéciale, supérieure à celle de l’eau de mer, de façon à faire couler le brut.

Le pétrole fuit donc toujours au fond du Golfe, comme LIESI l’avait indiqué il y a déjà un an.
Comme la tête du puits a explosé, le pétrole continuera encore de fuir pendant des années.
Il semble également que l’énorme pression mise sur le fond marin ait fissuré celui-ci,
laissant s’échapper le brut de façon totalement incontrôlable.
BP a donc choisi de couler le brut au fond en employant un flot massif et continu de Corexit au fond du Golfe.

Et les médias sont étrangement silencieux.
BP et ses amis arrosent les médias de dollars et les entrailles du Golfe du Mexique de Corexit,
et tout est étouffé. Et pourtant!

BP MC252 appears to be leaking in Gulf August 18, 2011



La crise bancaire ne doit pas éclipser des drames humains qui se poursuivent

Actuellement le problème résiduel (si je peux m’exprimer ainsi) est bien le dispersant utilisé et
connu sous le nom de Corexit 9500 étant reconnu par des experts comme quatre fois plus toxique.
Goldman Sachs: The Pirates of Poison in the Gulf

Mais la question que je suis posée est la suivante : à qui profite le crime?
Effectivement, une recherche fortuite sur le site de Nalco dévoile l' histoire de l'entreprise,
elle mène tout droit à la porte de Goldman Sachs.
Il se trouve que Rodney F. Chase est à la fois un membre du conseil d’administration de BP
et un membre du conseil d’administration de Nalco, le manufacturier dudit dispersant.
The BP Corexit Japanese Connection

Bien sur, pendant ce temps, nos médias qui sont si obéissants nous révèlent que le danger est minime.
Marée noire: l'EPA se veut rassurante sur la toxicité des dispersants
EPA Releases First Round of Toxicity Testing Data for Eight Oil Dispersants

Le problème devenant sérieux, la Maison Blanche tape du poing sur la table
(espérant qu’ils ne se soient pas fait mal) mais le mal est déjà fait et il ne reste plus qu’à pleurer.
Gulf oil spill: White House orders BP to cut use of dispersant by half



Mais ça ne s’arrête pas là, malheureusement.
Le dispersant n’est pas uniquement toxique pour l’écosystème du golfe, il l’est aussi pour nous, humains.
"Les molécules de Corexit 9500 molécules se transformeront en gaz et
seront absorbées par les nuages puis seront relâchées sous forme de pluies toxiques
menaçant de contaminer l’eau potable et la nourriture de l’Amérique du Nord."

Désolé mais la vidéo n'est plus disponible. (Censure?)
Golfe du Mexique : Pluies de pétrole

Bien Amicalement

avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Marée Noire Manipulation Choquante

Message  Silver Wisdom le Lun 9 Jan - 15:10

Bonjour à tous,



Le 17 Décembre 2011, c’est avec stupéfaction mêlée à de la colère, en lisant mes mails,
que j’ai appris que BP avait alloué 92 millions de dollars au cours des trois dernières années
pour de la publicité concernant les efforts qu’ils ont réalisés afin de rendre
es côtes américaines du Golfe du Mexique un paradis sur Terre.
Ces gens sans scrupules sont prêts à redorer leur blason aux yeux du monde en indiquant aux touristes
qu’il est sain de se baigner dans ces eaux « propres » et de manger la nourriture qui en provient.

The Gulf Coast Makes A Perfect Winter Getaway



Voices from the Gulf: Florida Business Owners



Il existe plusieurs vidéos de ce type que vous trouverez sur YouTube au lien suivant :
bp ads gulf of mexico

Ils ont même une page sur leur site officiel faisant la promotion du tourisme sur les côtes du golfe
New ads promote tourism along the Gulf Coast

Qu’est-ce que ces tyrans ont à voir avec le bien-être de la population?
Qu’en est-il de la mort et la maladie de l'équipe de nettoyage embauchée
quand ils ont promis d'aider à reconstruire l'économie locale.
Que dire des maladies qui s'ensuivit pour les pêcheurs, baigneurs,
et la vie marine ainsi que la biodiversité après que du Corexit eut été déversé.
Ils n'ont rien fait réellement pour se débarrasser dans le golfe du cocktail bouillonnant brun,
sinon que de soudoyer les forces de l'ordre,
des églises et autres organisations afin de manipuler une foi de plus la population.

Il est grand temps que ces personnes sans foi ni loi soient confronter à un tribunal
afin de les confondre pour leurs méfaits, et il ne s’agit pas uniquement des responsables de BP.
Mais BP est bien trop important pour l’administration américaine et notamment pour le pentagone.

The Big Fix Official Trailer



Source :
BP Sponsoring Tourism Ads for the Gulf

J'espère que ce film ne sera pas censuré
afin que la manipulation de ces personnes soit montré au grand public.

Espérant ne pas vous avoir choqué dans mes propos.

Bien Amicalement
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Deepwater Horizon : la base de la chaîne alimentaire a été contaminée

Message  Silver Wisdom le Ven 30 Mar - 14:38

Bonjour à tous,

Deepwater Horizon : la base de la chaîne alimentaire a été contaminée



La catastrophe de Deepwater Horizon a causé une marée noire démesurée et bien visible entre les mois d'avril et juillet 2010. De manière plus insidieuse, il semble maintenant que la base même de la chaîne alimentaire du golfe du Mexique ait été impactée. Malheureusement, ce problème ne s'est pas arrêté avec le colmatage de la fuite. Des traces d'hydrocarbures aromatiques polycycliques ont été trouvées dans du zooplancton deux mois après les faits.


Le Mighty Servant 3, avec deux autres bateaux, en train de récolter le pétrole d'une nappe, le 18 juin 2010. Au total, environ 120 millions de litres ont été récupérés. Ce type de pollution est clairement visible. L'entrée de molécule cancérigène dans les chaînes alimentaires l'est moins. © BP

Les marées noires ont des effets néfastes souvent clairement visibles (oiseaux mazoutés, plages goudronnées, etc.) mais parfois plus insidieux car invisibles. Le pétrole brut se compose entre autres d'hydrocarbures aromatiques polycycliques ou PAH dont les effets cancérigènes sont connus, notamment chez les poissons. Des cas de branchies atrophiées ont déjà été signalés. Les PAH ont une autre caractéristique : les différentes molécules qui les composent varient en proportion au sein de chaque source de pétrole. Ils correspondent à de véritables signatures chimiques propres et uniques à chaque puits.

Siddartha Mitra, de l'université de Caroline de l'Est, a recherché la présence de ces composés au sein du mésozooplancton du golfe du Mexique deux mois après la fin de la catastrophe. Ces animaux sont à la base de la chaîne alimentaire et les polluants qu'ils contiennent peuvent s'accumuler dans les organismes qui s'en nourrissent, tels que les poissons. De fortes concentrations de PAH libérés par le puits endommagé ont été détectées jusqu'à près de 200 kilomètres du site. Cette étude est publiée dans la revue Geophysical Research Letters.

La signature chimique du pétrole retrouvée sur près de 200 km

Le plancton a été échantillonné en août et septembre 2010 à des distances comprises entre 20 et 300 km par rapport au puits. Un filet à plancton Mocness a été tiré derrière un bateau pour capturer des animaux planctoniques présentant une taille supérieure à 200 µm, entre la surface et 500 mètres de profondeur. Ceux-ci ont été congelés dès leur sortie de l'eau. Les PAH ont ensuite été extraits, purifiés et dosés en laboratoire. Des échantillons de pétrole fournit par BP ont été utilisés pour définir précisément la signature chimique du puits Macondo-1.

Entre 0,03 et 97,9 ng par g de plancton de PAH ont été trouvés. La pollution a été détectée jusqu'à 180 km du puits. Cependant, aucun lien n'a pu être établi entre la distance séparant le site de prélèvement du lieu de la catastrophe et la concentration en polluants. La distribution des PAH dans le golfe du Mexique est irrégulière. Une des raisons invoquées est que la fuite a eu lieu à 1,5 km de profondeur (et non en surface) et le pétrole a été exposé à de nombreuses substances dispersantes. Son taux de dilution a donc fortement varié dans le temps et la contamination n'a pas été homogène. De plus, les courants marins ont certainement joué un rôle non négligeable.

De même, la profondeur n'a pas d'effet significatif sur les mesures. Ce résultat semble évident puisque le mésozooplancton peut effectuer de nombreuses migrations verticales. Précisons que toutes les autres causes de pollution ont été exclues grâce au calcul du rapport entre la concentration le fluoranthène et celle du couple fluoranthène et pyrène. La valeur obtenue (0,44) signifie bien que la source de l'empoisonnement correspond à du pétrole liquide, et non à des sédiments contaminés ou à des rejets du fleuve Mississippi.



Colmater la fuite n'a pas arrêté la pollution de Deepwater Horizon

Le mésozooplacton a un taux de renouvellement moyen d'une semaine. Il est par ailleurs capable d'excréter les polluants en quelques jours. Pourtant, les échantillons prélevés deux mois après le colmatage de la fuite contiennent toujours des animaux contaminés. La pollution persiste donc dans le temps. Plusieurs raisons sont invoquées. Premièrement, les concentrations en hydrocarbures aromatiques polycyclique pourraient avoir été telles que l'arrêt de la fuite et la dilution n'auraient pas suffi à les faire baisser rapidement. Deuxièmement, un échantillon se compose de plusieurs espèces présentant chacune un métabolisme propre pas toujours connu. Et enfin, le zooplancton pourrait transmettre les PAH dans les lipides de ses œufs.

Ainsi, la base même de la chaîne alimentaire du golfe du Mexique a souffert de la catastrophe de Deepwater Horizon. Ce phénomène permet d'expliquer en partie les taux de PAH détectés chez des organismes présentant un niveau trophique supérieur.

Source
http://fr.sott.net/articles/show/7432-Deepwater-Horizon-la-base-de-la-chaine-alimentaire-a-ete-contaminee

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Encore le désastre deux ans après la marée noire

Message  Silver Wisdom le Dim 22 Avr - 7:12

Bonjour à tous,

Encore le désastre deux ans après la marée noire



Le 20 avril 2010, une gigantesque marée noire débutait dans le golfe du Mexique.
La catastrophe écologique se manifeste encore, deux ans plus tard, dans le quotidien des locaux.


Des dauphins morts s'échouent toujours sur le rivage, le corail étouffe sous une couche de pétrole:
deux ans après la pire marée noire de l'histoire des États-Unis, le golfe du Mexique est loin d'avoir pansé ses plaies.



780 millions de litres de pétrole en mer

Le 20 avril 2010, une déflagration avait secoué la plate-forme Deepwater Horizon, exploitée par BP. Onze employés avaient été tués. Et du pétrole commençait à s'écouler dans la mer. Il aura alors fallu 87 jours au pétrolier britannique pour venir à bout de la fuite du puits Macondo, par 1.500 mètres de profondeur. En près de trois mois, 780 millions de litres de brut se seront alors écoulés dans le golfe du Mexique. La catastrophe écologique ne fait plus, depuis longtemps, la une de la presse américaine, pourtant, les pêcheurs et les habitants du pourtour du golfe continuent à retrouver des crevettes sans yeux ou des crabes criblés de trous. Des analyses montrent d'ailleurs que le killi, un petit poisson à la base de l'alimentation de nombreuses espèces, est infesté de produits chimiques.

Des effets sur «plusieurs générations»

De plus, «du pétrole se trouve toujours dans l'eau», assure Wilma Subra, chimiste et militante qui analyse régulièrement la faune et la flore marines du golfe du Mexique. À l'en croire, il est encore bien trop tôt pour prévoir les conséquences à long terme de la catastrophe sur l'écosystème. Ses effets pourraient se faire sentir sur «plusieurs générations». Car la marée noire a aussi engendré une tragédie humaine. Les pertes économiques sont importantes pour les habitants, en particulier ceux liés aux métiers de la mer. Et ce, malgré un accord à l'amiable conclu avec BP de 7,8milliards de dollars afin de compenser «la majorité des pertes économiques de particuliers ainsi que les dommages sanitaires» (L'accord ne comprend pas les plaintes déposées par les actionnaires et entreprises touchés par le moratoire sur les forages dans le golfe du Mexique). Sur le terrain, même si les experts assurent que les fruits de mer sont propres à la consommation, les prix de vente ont vertigineusement chuté et les pêches se sont révélées décevantes.

Les pêcheurs en souffrance

«Nous souffrons», commente laconiquement George Barisich, président d'une association de pêcheurs de Bayou Pointe-au-Chien, un village de pêcheurs d'Amérindiens de Louisiane. Avant la marée noire, il employait huit personnes et engrangeait 100.000 dollars de bénéfices par an. L'année dernière, il n'avait plus que deux employés et a perdu 40.000 dollars. Cruelle ironie du sort: au moment de la marée noire, les pêcheurs étaient à peine en train de se remettre du passage dévastateur de l'ouragan Katrina, cinq ans plus tôt.



Sources
http://naturealerte.blogspot.fr/2012/04/20042012usa-deux-ans-apres-la-maree.html
http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/etats-unis-encore-le-desastre-deux-ans-apres-la-maree-noire-21-04-2012-1676427.php

Dossier avec de nombreux liens (en anglais)
The Gulf Ecosystem Is Being Decimated
http://veracityvoice.com/?p=14500


David Dees Illustrations


David Dees Illustrations

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Modification drastique de l’écosystème marin après la catastrophe de Deepwater dans le golfe du Mexique

Message  Silver Wisdom le Sam 9 Juin - 7:05

Bonjour à tous,

Modification drastique de l’écosystème marin
après la catastrophe de Deepwater dans le golfe du Mexique




Il y a deux ans, une plateforme pétrolière explosait en plein milieu du Golfe du Mexique, à 400 kilomètres des côtes, libérant quelque 5 millions de barils dans cette portion de l’Atlantique étendue comme trois fois la France. Autrement dit, 700 000 tonnes de brut déversées dans la mer, soit 20 fois la cargaison de l’Erika. Les marées noires sont spectaculaires pour les yeux sensibles, offrant le spectacle de rochers maculés de cambouis avec des oiseaux mazoutés qu’il faut se dépêcher de sauver. Deux ans plus tard, le brut a disparu et l’on s’imagine que tout revient dans l’ordre, or, ce n’est pas du tout le cas si l’on en croit cette étude de chercheurs américains qui se sont penchés sur l’écosystème des petits organisme dans les zones benthiques. Ce n’est pas parce que les choses sont invisibles qu’elles n’existent pas. Ces chercheurs sont allés faire des prélèvements dans cinq lieux situés dans la baie Mobile en Alabama. Puis ils ont utilisé des marqueurs génétiques et morphologiques afin de comparer la flore microbienne avant et après la pollution par le brut échappé de la plateforme Deepwater qui doit son nom aux plus de 10 000 mètres représentant un record de profondeur en matière d’extraction du pétrole.



Les résultats sont édifiants et riches d’enseignement. Avant la marée noire, on pouvait relever une grande diversité des espèces marines eucaryotes avec un écosystème composé de métazoaires, de protistes, d’algues et champignons. Un ensemble d’espèces qui selon les auteurs est assez représentatif des écosystèmes qu’on trouve dans beaucoup de fonds marins. En combinant les marqueurs biologiques et les analyses morphologiques, ces chercheurs ont trouvé une variation très importante de l’écosystème lorsqu’ils ont étudié les fonds marins après la catastrophe écologique. On est passé d’un milieu composé d’une diversité de métazoaires à un milieu dominé par les champignons. Plus précisément, la composition du système fungique a sensiblement varié, réduisant de beaucoup sa diversité pour faire apparaître le développement de quelques souches connues pour leur aptitude à digérer les hydrocarbures. Les analyses taxonomiques ont montré par ailleurs une transformation notable de la faune des nématodes qui globalement, a diminué tout en offrant une opportunité de développement pour les espèces nécrophages et prédatrices, capables notamment de se nourrir de résidus contenant des hydrocarbures et des champignons largement présents. Ces résultats illustrent parfaitement la mise en œuvre de la sélection naturelle traduite par des avantages adaptatifs pour les espèces ayant pu (ou su) profiter avantageusement du milieu modifié par la diffusion des hydrocarbures alors que d’autres espèces moins adaptées finissent par abandonner leur place que l’équilibre naturel leur avait assignée.

A noter les résultats contrastés si l’on compare les écosystèmes dans les divers lieux étudiés et notamment les fonds entourant l’île des dauphins où les nématodes sont plus diversifiés, ainsi que les types fungiques. L’adaptation de l’écosystème s’avère complexe et contrastée. D’après les auteurs, la configuration géographique et l’intervention humaine ont influencé le cours des choses naturelles. En effet, certaines plages ont été plus soigneusement nettoyées et d’autres protégées par des barrières flottantes, ce qui n’est pas le cas pour d’autres zones de la baie. Au final, la conclusion penche vers une réduction de la diversité des métazoaires. Mais on ne peut prédire quel sera l’impact sur d’autres espèces ni pendant combien de temps l’écosystème adapté aux hydrocarbures persistera. On peut en effet s’attendre à ce que les hydrocarbures soient éliminés sans aucune garantie que la flore et la faune marine puissent revenir à l’état initial.


Dramatic Shifts in Benthic Microbial Eukaryote Communities
following the Deepwater Horizon Oil Spill (Blik et all. PloS, 6 juin 2012)

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0038550

Ces études offrent un intérêt double, indiquant en premier lieu quelles peuvent être les conséquences d’une pollution d’envergure sur un écosystème avec peut-être des conséquences écologiques et sanitaires sérieuses. La chaîne alimentaire est en effet perturbée alors les micro-organismes essentiels (protistes notamment) pour purifier les milieux aquatiques voient leur composition modifiée. Cela dit, la nature pourrait faire bien les choses comme on dit et finir par retrouver un équilibre après avoir digéré les hydrocarbures qui en fin de compte, sont des molécules organiques basiques, nettement moins toxiques que les métaux lourds qui eux, se concentrent dans la chaîne alimentaire. L’autre intérêt est scientifique. Ces travaux livrent une image détaillée et élargie de la transformation d’un écosystème suite à une grosse perturbation. A méditer la présence des nématodes prédateurs. Est-ce un hasard ou bien une conséquence naturelle que l’apparition d’espèces interprétables comme « offensives » voire « agressives » lorsque le milieu change ? Des espèces pouvant devenir agressives et même invasives, on en connaît quelques unes et notamment le criquet pèlerin dont on parle à peu près tous les dix ans, lorsqu’il dévaste des territoires grands comme la France. La nature dévoile une rapidité adaptative et on espère voir ces travaux se poursuivre les prochaines années afin de tirer quelques enseignements sur les capacités de récupération des milieux marins après une pollution de cette importance. Souhaitons également que d’autres zones puissent être explorées afin d’étendre le champ de connaissance sur ces phénomènes adaptatifs qui nous éclairent sur les mécanismes fondamentaux se produisant dans les écosystèmes.


Marée noire aux Etats-Unis : où est donc passé le pétrole de BP ?
http://www.rue89.com/2011/04/18/maree-noire-aux-etats-unis-ou-est-donc-passe-le-petrole-de-bp-200399

Source
Modification drastique de l’écosystème marin
après la catastrophe de Deepwater dans le golfe du Mexique

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/modification-drastique-de-l-118181

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La fuite de Deep Horizon s'est-elle rouverte?

Message  Silver Wisdom le Mer 17 Oct - 6:08

Bonjour à tous,

La fuite de Deep Horizon s'est-elle rouverte?



Une nouvelle nappe de pétrole de plusieurs kilomètres de long a été repérée par satellite
dans le Golfe du Mexique. Celle-ci pourrait être liée à la plate-forme Deepwater Horizon,
qui a explosé en 2010 et provoqué une terrible marée noire dans la région.
Il est cependant trop tôt pour dire si cette pollution est liée à une possible fuite du bouchon
mis en place sur le réservoir.




La nappe a été repérée par satellite en septembre à environ 80 kilomètres de la côte de la Louisiane
et mesure désormais 5 kilomètres de long. La Garde côtière américaine a prélevé des échantillons
afin de les faire analyser en laboratoire. Les résultats montrent en tout cas clairement un lien entre
ce pétrole et la marée noire. Le pétrole contenu est en effet de même composition que celui impliqué
dans la catastrophe de Deepwater Horizon, il y a deux ans.


Deepwater Horizon pipe 'responsible for new oil slick in Gulf of Mexico'
http://www.guardian.co.uk/environment/2012/oct/12/deepwater-horizon-oil-slick-gulf-mexico?newsfeed=true

Pourtant, on ne sait pas exactement d'où provient ce pétrole.

"La source exacte n'est pas encore claire", a déclaré la Garde côtière américaine dans un communiqué.
"Peut-être s'agit-il de pétrole résiduel de la plate-forme qui remonte des débris".
Mais même BP, qui la louait au moment du drame, soupçonne que ce pétrole provient de la plate-forme.

Mais certains scientifiques doutent de cette probabilité. Ian MacDonald, professeur d'océanographie
à l'Université de Floride, appelle à la prudence. "Nous ne savons pas encore quelle est la source de cette pollution", confie-t-il au Washington Post. "Il est trop tôt pour conclure qu'elle provient du réservoir de Deepwater".

BP, scientists believe recent Gulf oil sheen coming from 2010 wreckage,
not capped well

http://www.washingtonpost.com/business/bp-scientists-believe-recent-gulf-oil-sheen-coming-from-2010-wreckage-not-capped-well/2012/10/11/55516574-13e7-11e2-9a39-1f5a7f6fe945_story.html



Source de l'article
La fuite de Deep Horizon s'est-elle rouverte?
http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1518272/2012/10/16/La-fuite-de-Deep-Horizon-s-est-elle-rouverte.dhtml?utm_source=RSSReader&utm_medium=RSS

Vu sur : Sott.net

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

"Deepwater Horizon" : Nouvelle fuite, possibilité de marée noire

Message  Silver Wisdom le Mer 30 Jan - 17:46

Bonjour à tous,

"Deepwater Horizon" : Nouvelle fuite, possibilité de marée noire



Une importante fuite de pétrole continue de s'echapper dans le golf du Mexique plus de 33 mois
après la castastrophe de "Deepwater Horizon" en 2010, une nouvelle marée noire est à craindre.


La région marine de Macombo en Louisaine est toujours irisée de pétrole à la surface de l'océan depuis l'automne dernier,
sans qu'aucune explication de la part de BP ou des gardes côtes américains ait été fourni quant à son origine.
Elle s'est dramatiquement élargie depuis quelques jours. Sa persistance, même après des semaines de mauvais temps,
suggère que le débit de la fuite constatée est important. Les scientifiques qui l'ont échantillonné ont trouvé des preuves
de la présence de produits synthétiques tels que la boue de forage dans les échantillons.

Le plus troublant reste que cette nappe que l'on avait remarqué en automne dernier, et qui se répandait perpétuellement
sur une surface d'environ un demi-mile de la scène de l'explosion de Deepwater Horizon de 2010, est devenu beaucoup plus importante
depuis quelques jours. Elle s'étend aujourd'hui sur plus de 10 km dans le sens sud-nord et elle frôle même parfois la côte à moins de 2 km .

C'est grâce au travail incessant de l'association "On the Wings of care", qui continue depuis 2010 d'effectuer régulièrement
des survols de vigilance dans la région, que cette nouvelle marée noire a été rendu public. Déjà en Août 2011
et à nouveau en Octobre 2012, elle avait des preuves photographiques qu'elle a rendu public, ces preuves ont forcé BP
et les Gardes côtes américains à avouer et à reconnaître publiquement que la fuite de 2010 n'était pas correctement colmater
et que des nouvelles observations de nappes de pétrole étaient constaté régulièrement prés de la plate-forme de BP.

Depuis, c'est le silence complet, sinon que la nappe c'est aujourd'hui gravement élargie
et qu'une nouvelle marée noire est à craindre.


"Nous ne sommes toujours pas satisfait des réponses de BP à nos nombreuses questions face
à cette nouvelle marée noire, et nous craignons le pire , à savoir que ce pétrole provient de fissures sous la mer."
Une seule chose est indéniable, nous avons des preuves photographiques formelles:
Du pétrole est toujours en fuite, et ce, 33 mois après l'explosion de "Deep Water Horizon".


Source de l'article
29/01/2013...USA, Une importante fuite de pétrole continue de s'echapper
http://naturealerte.blogspot.fr/2013/01/29012013usa-une-importante-fuite-de.html

Vu sur : Les Chroniques de Rorschach

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Une énorme zone morte se forme dans le Golfe du Mexique

Message  Silver Wisdom le Mar 2 Juil - 9:37

Bonjour à tous,

Une énorme zone morte se forme dans le Golfe du Mexique

Une zone recouvrant l'équivalent de la moitié de la surface de la Suisse et où ne subsiste aucune vie a été repérée dans le Golfe du Mexique. Elle est due aux engrais de l'agriculture américaine qui se déversent dans la mer.


Une zone morte capturée par la NASA au large du delta du Mississippi. Image: NASA

C'est un phénomène inquiétant qui frapperait actuellement le Golfe du Mexique. Une énorme zone morte, de la taille de la moitié
de la Suisse, est en train de se former dans les profondeurs de cette mer intérieure entre les USA et le Mexique. Elle serait
la conséquence du ruissellement des eaux de pluie et des inondations particulièrement importantes ce printemps dans le Midwest américain. Celles-ci auraient charrié dans la mer des quantités très importantes d'azote et de phosphore issus des engrais
de l'industrie agricole. Ces produits auraient ensuite permis à des algues géantes de proliférer, des algues qui ont ensuite
étouffé les autres organismes marins, rapporte le site du National Geographic.


Biggest Dead Zone Ever Forecast in Gulf of Mexico
http://news.nationalgeographic.com/news/2013/06/130621-dead-zone-biggest-gulf-of-mexico-science-environment/

Selon les prévisions des universités de Louisiane et du Michigan, qui étudient le phénomène avec le «National Oceanic
and Atmospheric Administration» des Etats-Unis, la zone aurait une taille estimée à plus de 20'000 km2.
Un pareil phénomène avait déjà été observé en 2002. Mais il serait encore plus important cette année.


NOAA, partners predict possible record-setting dead zone for Gulf of Mexico
http://www.noaanews.noaa.gov/stories2013/20130618_deadzone.html

Ces zones mortes seraient courantes en été à la sortie des estuaires des grands fleuves américains, que ce soit dans
les océans ou même les grands lacs. Mais l'Europe n'est pas épargnée, puisque la plus grande zone sans vie jamais
enregistrée avait été repérée en 2010 dans les eaux de la mer Baltique, selon le National Geographic. Une mer qui abrite
à elle seule au moins 7 des 10 plus grandes zones mortes de la planète...


Les points noirs correspondent aux zones mortes dans cette carte de 2008

Des zones qui se multiplient dans le monde

En 2003, 150 zones mortes avaient été repérées dans le monde. Selon un rapport présenté à l'ONU,
ce chiffre est passé à 450 en 2008. Si la plus grande jamais observée atteindrait 70.000 kilomètres carrés, la majorité est bien
moins étendue et certaines ne sont que temporaires. Néanmoins, le retour à la normale prend beaucoup de temps et varie
en fonction de l'ampleur et de la durée du phénomène. De plus, ce retour à la normale exige d'agir sur la source du problème,
ce qui n'est pas toujours évident, en particulier lorsqu'il s'agit de renoncer à l'utilisation des produits chimiques dans l'agriculture.


Une 'zone morte' d'une superficie record se forme dans le golfe du Mexique
http://www.maxisciences.com/zone-morte/une-039-zone-morte-039-d-039-une-superficie-record-se-forme-dans-le-golfe-du-mexique_art29981.html
Lourdes conséquences sur la biodiversité

Le phénomène a de lourdes conséquences pour les écosystèmes marins. Il tue en effet la faune qui colonise les fonds océaniques, comme les crustacés, les moules ou les vers. Or, cette nourriture d'ordinaire abondante fait le bonheur des poissons qui se trouvent ainsi privés de leur habitat de prédilection.

Des études conduites en mer Baltique et aux États-Unis depuis la fin des années 1990 montrent que nombre de poissons,
dont on pourrait imaginer qu'ils puissent facilement fuir ces zones sans oxygène, y perdent rapidement connaissance et meurent asphyxiés. Et les homards ou les crevettes ne sont pas assez rapides pour se déplacer et meurent également inéluctablement.

Hypoxia: Dead Zone


Mise en ligne le  2 déc. 2009 par GreenFireMedia
Pour les sous titres, icône en forme d'écran en bas de la vidéo
Le phénomène est temporaire. S'il se produit surtout en été, il ne se reproduit pas toutes les années.
Et la réversibilité semble possible. Mais le retour à la normale prend beaucoup de temps. Il nécessite cependant
que l'homme intervienne à la source du problème, soit les produits chimiques utilisés dans l'agriculture.
Et là, le pari est loin d'être gagné...


Christine Talos
Source de l'article
Une énorme zone morte se forme dans le Golfe du Mexique
http://www.lematin.ch/sante/environnement/enorme-zone-morte-forme-golfe-mexique/story/23586750

Et on s'étonne des conditions climatiques auxquelles nous sommes confrontés!!!
Pour ceux qui penseraient que je commence à perdre la tête



Le Gulf Stream
http://170585.chez.com/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des Médias silencieux quant à la catastrophe du Golfe du Méxique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum