Bahreïn: Campagne pour l'arrestation du fils tortionnaire du dictateur Alkhalifa alors que la répression s'intensifie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bahreïn: Campagne pour l'arrestation du fils tortionnaire du dictateur Alkhalifa alors que la répression s'intensifie

Message  Silver Wisdom le Sam 23 Juin - 7:37

Bonjour à tous,

Bahreïn: Campagne pour l'arrestation du fils tortionnaire
du dictateur Alkhalifa alors que la répression s'intensifie




L'arrestation, la torture et les abus sur une jeune femme étudiante à l'Université par les hommes de John Timoney et John Yates a secoué le pays entier. Zahra Al Shaikh, 21 ans, de Karbabad, a été arrêtée pour avoir participé à une manifestation anti-régime pacifique. Elle a été soumise à un traitement horrible, des images dénudées et indécentes d'elle ont été prises par les forces de sécurité. Elle est accusée d'activités contre le régime et est menacée d'une peine de prison de longue durée. Les Bahreïnis ont été horrifiés par le traitement affligé à cette jeune fille du Bahreïn et ont juré de ne pas accepter la règle imposée d'Alkhalifa et d'y résister à tout prix.



(...)
L'ancien chef de la police de Miami John Timoney et son homologue britannique, John Yates,
ancien commandant de Scotland Yard, ont été affectés le mois dernier par les dirigeants du Bahreïn
pour "superviser la réforme" des forces de sécurité du royaume du golfe Persique. Officiellement,
la nomination de l'Américain et le Britannique était d'apporter une politique occidentale professionnelle
aux forces du Bahreïn et en particulier, améliorer le situation des droits humains
du ministère de l'intérieur du Bahreïn et de l'Agence de sécurité nationale.
(...)
Cependant, quelques semaines seulement après leur prise de fonction,
les commandants occidentaux semblent avoir reçu un mandat qui va bien au-delà
des relations publiques, à savoir, affûter la répression contre le mouvement pro-démocratie.


Source
BAHRAIN: CRUSHING PRO-DEMOCRACY PROTESTS
http://www.setyoufreenews.com/2012/01/03/bahrain-crushing-pro-democracy-protests/
Alors que le régime a intensifié sa répression Alkhalifa contre les Bahreïnites, Mohammad Al Buflasa a été arrêté
et emmené aux chambres de torture. M. Al Buflasa est un jeune du Bahreïn qui fut le premier à être emprisonné
après la Révolution à la suite d'un discours à Pearl Roundabout en Février 2011. Il est resté derrière les barreaux pendant dix mois avant d'être libéré. Il a des origines sunnites et sa participation à la révolution populaire a provoqué
la colère des Alkhalifa qui ont essayé de présenter un argument sectaire pour expliquer la Révolution.
Plusieurs ONG ont publié des déclarations demandant la libération immédiate d'Al Buflasa, mais,
à ce jour, Mohammad est toujours incarcéré dans les cachots de torture des Alkhalifa.


Mohamed Al-Buflasa began a hunger strike in protest at his continued detention without charge
http://www.ihrc.org.uk/activities/alerts/9693-action-alert-bahrain-mohamed-al-buflasa-began-a-hunger-strike-in-protest-at-his-continued-detention-without-charge

L'un des tribunaux Alkhlaifa a publié un jugement contre la reconstruction de la mosquée qui avait été détruite
par les forces conjointes d'Al Khalifa et d'Al Saud. Le ministère de la Justice Alkhalifa a considéré que leur reconstruction par les citoyens etait illégale. Ainsi, une nouvelle guerre des mosquées s'est développée
et davantage de mosquées chiites sont ciblées pour être démolies.
Le rapport Bissioni était critique quant à la destruction de symboles religieux des autochtones.


Bissioni acted as a lawyer and was economic with the truth; more martyrs fall
http://www.vob.org/en/index.php?show=news&action=article&id=939

La mort du prince Nayef ben Abdel Aziz a conduit à un chaos politique en Arabie Saoudite qui craint un vide politique après sa mort. Alors que les Bahreïnites n'ont pas exprimé le moindre signe de douleur en faisant valoir que Nayef avait été responsable de l'invasion de Bahreïn par les troupes saoudiennes, l'ambiance générale est contre les attaques continues sur les Bahreïnites par les forces saoudiennes et d'Alkhalifa. Le rôle de l'Arabie Saoudite au Bahreïn a été catastrophique et avait fait de nombreux morts et blessés.

Suite de l'article (en anglais)
Campaign to arrest Alkhalifa dictator’s torturer son as repression intensifies
http://globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=31544
Traduction de Golden Awaken

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Bahreïn : « Silence ! On tue. »

Message  Silver Wisdom le Sam 23 Juin - 7:52

Bonjour à tous,

Bahreïn : « Silence ! On tue. »



Les images sur les événements du Bahreïn sont rarissimes. La petite monarchie du Golfe ne délivre pas de visas
aux journalistes. Stéphanie Lamorré vient de passer un mois clandestinement dans le pays, où elle a pu partager
la vie des insurgés. Elle a filmé depuis l’intérieur des villages assiégés, la situation politique et sociale,
les manifestations quotidiennes violement réprimées. Aux côtés de trois femmes,
la réalisatrice nous plonge au coeur de la réalité du pays. Nafissa, Maryam et Zainab :
trois regards croisés d’activistes courageuses qui expliquent leur besoin vital de visibilité.

Certaines images peuvent heurter votre sensibilité.
Nous tenons également à rappeler que les opinions exprimées par les intervenants n’engagent que leur auteur.


Publiée le 17 août 2012 par Thomas Hamza al-Toursi

Source
Bahreïn, plongée dans un pays interdit (documentaire)
http://mecanoblog.wordpress.com/2012/06/15/bahrein-plongee-dans-un-pays-interdit-documentaire/

Vous pourrez remarquez que ce documentaire
ne parle pas de John Timoney et John Yates!
On nous donne des informations qui sont tronquées.
Et ce n'est pas la première foi qu'une chaîne de télé le fait.

Mr Calvi ne s'indigne pas face à cette répression/massacre/tyrannie
Et je me demande bien pourquoi!!!


Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Lun 12 Nov - 7:48, édité 2 fois (Raison : Mise à jour de lien vidéo (II))

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Bahreïn condamne trois policiers pour assassinat durant l'insurrection, et envisage des versements aux familles des victimes

Message  Silver Wisdom le Mer 27 Juin - 14:28

Bonjour à tous,

Le Bahreïn condamne trois policiers
pour assassinat durant l'insurrection, et envisage
des versements aux familles des victimes

Article by: REEM KHALIFA , Associated Press



Le Bahreïn a déclaré mardi que trois officiers de police en attente de jugement
pour avoir tuer des démonstrateurs lors des manifestations de rue l'année dernière
vont maintenant faire face à des accusations de meurtre et risquent la peine de mort.


Les accusés, qui n'ont pas été nommés, notamment un lieutenant de police,
selon une déclaration faite par la Gulf nation's Information Affairs Authority.
Ils étaient à l'origine jugés sur une accusation moins élevée d'homicide involontaire.

Ils sont jugés pour trois meurtres distincts survenus en Février et Mars 2011.
La condamnation sur des accusations d'homicide involontaire est passible d'une peine maximale
de sept ans de prison, mais une condamnation pour assassinat peut entraîner la réclusion à perpétuité
ou la peine de mort, selon la déclaration de l'IAA.

"S'ils sont reconnus coupables d'assassinat, les employés du ministère de l'Intérieur
sont susceptibles de recevoir les peines les plus sévères prévues par la loi."
Un rapport publié en Novembre par une commission autorisée
par les dirigeants musulmans sunnites de Bahreïn citait des comptes rendus médicaux
qui ont trouvé que les trois victimes ont été abattues à bout portant.
Le rapport a déterminé que leurs décès étaient le résultat d'un usage d'une force excessive de la police.


Le procès des officiers reprendra le 10 Juillet 2012.
Dans ce contexte, les autorités ont indiqué qu'ils ont commencé le processus d'accorder
des compensations aux familles des personnes tuées pendant le soulèvement.

Au moins 50 personnes ont été tuées depuis le début
des violences dans l'île nation stratégique, la maison de la 5ème Flotte de l'US Navy.
Beaucoup étaient des manifestants, mais les forces de sécurité étaient également parmi les morts.
(Parce que les militaires n'ont pas le droit de mourir????
N'oublions pas que nous parlons de répression ici!!!!)


Un total de 2,6 millions de dollars est en cours d'être versée aux familles des 17 victimes,
selon un communiqué de l'IAA. Elle a cité le juge Khalid Hassan Ajaji, un fonctionnaire de ministère de la Justice,
qui a déclaré que le bureau qui gère les revendications a commencé ce travail en Mars.
La déclaration n'a pas nommé les destinataires.
Cependant, trois avocats de la défense représentant plusieurs victimes parmi les manifestants de l'opposition
ont indiqué qu'ils n'étaient pas au courant de ces paiements consentis à ce jour.

"Rien n'a été versée à aucune victime, d'après mes informations,"
l'avocat de la défense Mohsen al-Alawi a déclaré à l'Associated Press.
"Le gouvernement a dit qu'il paiera les victimes, mais rien n'a été payé."
Deux autres avocats, Abdullah al-Shamlawi et Jalila al-Sayed,
ont également déclaré qu'ils ne savaient pas si ces paiements avaient été réalisés.

En Septembre dernier, le roi du Bahreïn a ordonné la création d'un fonds pour indemniser les victimes
des troubles inspirés du printemps Arabe qui ont éclaté en Février 2011.
Le pays a subi presque quotidiennement des manifestations pendant 16 mois
suite au soulèvement de la majorité chiite du royaume cherchant à avoir plus de droits politiques
de la part de la monarchie sunnite soutenu par l'Occident.

Source
Bahrain charging 3 police with murder in uprising deaths, plans payouts to victims' families
http://www.startribune.com/world/160383355.html
Traduction de Golden Awaken

La manipulation du pouvoir dans toute son oeuvre!

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Bahreïn, la révolution occultée...

Message  Silver Wisdom le Ven 21 Sep - 13:57

Bonjour à tous,

Bahreïn, la révolution occultée...



Au Barhein, les manifestants ne sont pas des figurants et ils ne sont pas armés!!!

Cachez cette révolte populaire que les puissances occidentales et les pays du Golfe ne sauraient voir!!!
Pas touche aux monarchies absolutistes sanguinaires du Golfe, nos amies!


Le souffle du "printemps arabe" n'épargne pas le royaume de Bahreïn. Mais la communauté internationale
semble indifférente au sort des opposants bahreïnis. Pourquoi cette volonté de passer sous silence ce mouvement
de contestation ? Pourquoi cette volonté des autorités de Bahreïn, des gouvernements occidentaux,
des médias internationaux comme Al Jazeera et, enfin, des pays du Golfe et de la région,
de cacher ce soulèvement populaire? Quelles sont les revendications des manifestants?


Bahreïn, la révolution oubliée par Super_Resistence

Source de l'article (ainsi que des dossiers à visiter)
Bahreïn, la révolution occultée... (reportage) + dossier
http://www.internationalnews.fr/article-bahrein-la-revolution-occultee-reportage-107320855.html

Les révoltes occultées au BAHREIN


RT. les révoltes occultées au BAHREIN S/T par hussardelamort

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Bahreïn : un cri dans la nuit

Message  Silver Wisdom le Lun 24 Sep - 12:23

Bonjour à tous,

Bahreïn : un cri dans la nuit

Ce n’est pas parce que les médias ne parlent plus de la révolution
de l’ex 14e province de l’Iran : le Bahreïn qu’il n’y a plus de révolution.
Bien au contraire, cette révolution arabe ne s’est jamais interrompue.
Mais les liens très étroits avec les gérontocrates moyen-âgeux du Golfe et les enjeux stratégiques
comme la base de la Cinquième Flotte de l’U.S. Navy à proximité du détroit d’Ormuz sont tels
qu’il est préférable pour les politiques occidentales de ne pas témoigner d’une quelconque position,
ou plutôt il convient d’user d’une vieille recette qui marchera toujours,
celle du deux poids deux mesures.




En mai 2011, le président Barack H. Obama s’était exprimé sur les changements au Moyen-Orient
liés au Printemps arabe. Il avait notamment déclaré à propos du Bahreïn :




« Le Bahreïn est un partenaire de longue date et nous avons pris des engagements pour sa sécurité.
Nous reconnaissons que l’Iran a essayé de tirer parti des troubles là-bas et que le gouvernement bahreïni
a un intérêt légitime dans la séparation constitutionnelle de la justice et du pouvoir.

Néanmoins, nous avons insisté, à la fois publiquement et en privé, pour dire que les arrestations massives
et la force brutale sont contraires aux droits universels des citoyens bahreïnis, et nous continueront de le faire,
et de telles mesures ne créeront pas les raisons légitimes pour faire disparaître la réforme.
La seule manière d’avancer est que le gouvernement et l’opposition engagent le dialogue.
Et il ne peut y avoir de réel dialogue lorsque des composantes de l’opposition pacifique sont en prison. [Applaudissements] Le gouvernement doit créer les conditions du dialogue et l’opposition doit participer
à l’élaboration d’un avenir juste pour tous les Bahreïnis. »

Le casse-tête d’Obama au Bahreïn : décodage
http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/M_K_Bhadrakumar/Bahrein_Irak_Iran_Printemps_arabe_Chiites_Arabie_Saoudite_Obama_230511.htm
Et la réprimande s’est arrêtée là, à ce discours. D’autres pays n’ont pas eu ce luxe.
Pourquoi le Bahreïn n’est pas la Syrie ? Pour décoder le casse-tête d’Obama au Bahreïn
et comprendre une partie de la réalité de la situation, il faut aller plus en profondeur et s’étendre non seulement
sur les questions politico-religieuses et celles économiques et stratégiques indispensables à la politique étrangère américaine, en prenant en compte la relation entre les États-Unis et le Conseil de coopération du Golfe (CCG).




Obama souffre-t-il de dissonance cognitive ? Bien sûr que non. Après tout la Syrie est soutenue
par la Russie et la Chine au Conseil de sécurité des Nations Unies, tandis que le Bahreïn accueille
la Cinquième Flotte des Etats-Unis - défenseur du « monde libre » contre ces méchants Iraniens
qui veulent fermer le détroit d’Ormuz.

Il y a un an, l’écrasante majorité de la population du Bahreïn - la plupart sont pauvres, des sujets chiites
négligés et traités comme des citoyens de troisième classe, mais avec parmi eux des sunnites instruits,
sont descendus dans les rues pour exiger de la dynastie Al-Khalifa un minimum de démocratie.

Tout comme la Tunisie et l’Egypte, et contrairement à la Libye et à la Syrie,
le mouvement pro-démocratie à Bahreïn était purement local, légitime, non-violente
et non contaminé par l’Occident ni infiltré par le Conseil de coopération du Golfe (CCG).

La réponse a été une répression des plus violentes,
avec en plus une invasion de l’Arabie Saoudite dans les rues de Manama.
Cela a été le résultat d’un accord tacite conclu entre la Maison des Saoud et Washington :
nous vous fournissons une résolution de la Ligue arabe vous permettant d’aller à l’ONU, puis de lancer
les bombardements humanitaires de l’OTAN sur la Libye, [et en échange] vous nous laissez tranquilles
pour briser ce printemps arabe qui est un non-sens (voir : The US-Saudi Libya deal, 2 avril, 2011.)

L’administration Obama n’a pas éprouvé le besoin de faire main-basse sur la « célébration »
de la mobilisation démocratique au Bahreïn par l’envoi d’un grand manitou du département d’Etat.

Pourquoi le Bahreïn n’est pas la Syrie
http://www.michelcollon.info/Pourquoi-le-Bahrein-n-est-pas-la.html
Lors de l’entrevue avec Adam Hanieh pour Real News, l’universitaire spécialisé en économie politique
du Moyen-Orient et l’auteur de « Capitalism and Class in the Gulf Arab States », a déclaré :

« l me semble crucial de situer la politique américaine, la politique étrangère des Etats-Unis
au Moyen-Orient via la relation USA-CCG. Malheureusement, c’est un élèment souvent oublié lorsque l’on parle
du Moyen-Orient en général, et particulièrement des soulèvements en Égypte et Tunisie,
ceux-ci ne peuvent être compris, je pense, sans les replacer dans le contexte de la politique américaine
envers le CCG. Le CCG est le cœur du capitalisme au Moyen-Orient. C’est le premier lieu d’accumulation.
C’est aussi le lien avec le marché global. Et la politique étrangère américaine, pas juste des États-Unis,
de l’Europe et d’autres États, perçoit sa relation au Moyen-Orient via les yeux du CCG.
Évidemment cela a rapport aux vastes réserves de pétrole de la région. Mais cela a aussi rapport
au poids financier du CCG. On peut voir que le CCG est un investisseur majeur dans l’économie globale.
Pour toutes ces raisons les Etats-Unis, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, et particulièrement
dans la période post 1970, lorsqu’ils sont devenus la puissance dominante au Moyen-Orient,
a vraiment mis l’emphase sur une force militaire et une alliance politique avec le CCG,
comme coeur de sa politique moyen-orientale. Comme vous l’avez mentionné,
les Etats-Unis ont leur 5e flotte basée à Bahreïn. Mais il y a aussi le CentCom, le QG de CentCom,
qui pour l’essentiel coordonne les politiques militaires américaines dans 27 Etats voisins,
incluant l’Asie Centrale, l’Afghanistan et l’Irak. Le QG du CentCom est au Qatar. »
Un documentaire sur le soulèvement populaire, filmé de l’intérieur par les journalistes d’Al-Jazeera,
seule télévision présente sur place. Abandonnée par les pays arabes et ignorée par l’Occident,
cette révolution commence dans l’espoir pour se terminer dans le carnage,
malgré le courage des manifestants réunis sur la mythique place de la Perle.



[i]Source de l'article

Bahreïn : un cri dans la nuit
http://mecanoblog.wordpress.com/2012/09/23/bahrein-un-cri-dans-la-nuit-documentaire/

Pour approfondir


L’ex 14e province d’Iran : Le Bahreïn
http://mecanoblog.wordpress.com/2011/04/24/l’ex-14e-province-d’iran-bahrein/


Les Américains, les rois du Golfe et la répression brutale au Bahreïn
http://mecanoblog.wordpress.com/2011/04/20/les-americains-les-rois-du-golfe-et-la-repression-brutale-au-bahrein/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Journaliste de CNN: Le média reçoit de l’argent de dictateurs étrangers pour diffuser de la propagande flatteuse

Message  Silver Wisdom le Mer 3 Oct - 8:52

Bonjour à tous,

Journaliste de CNN :
Le média reçoit de l’argent de dictateurs étrangers
pour diffuser de la propagande flatteuse



Painting by Anthony Freda: www.AnthonyFreda.com

Si vous avez fait attention à l’actualité, vous savez que les médias américains
agissent comme presstituées pour les riches et puissants Américains.

Mais il apparaît que les médias font aussi des passes pour des intérêts étrangers.




De manière spécifique, la journaliste d’enquête Amber Lyon, trois fois vainqueur d’un Emmy
( Les oscars du journalisme), fut jusqu’à récemment une journaliste très respectée de CNN:

Lyon a été licenciée par CNN après qu’elle eut refusé d’arrêter de rapporter sur son expérience de terrain concernant la torture systématique et les meurtres dont sont victimes les manifestants au Bahreïn aux mains de leur gouvernement.

Le reportage spécial de Lyon sur le Bahreïn fut programmé à la diffusion à la fois sur CNN USA et sur CNN International, mais fut retiré d’antenne après seulement quelques diffusions limitées, ceci étant dû aux pressions exercées par le Bahreïn via ses lobbyistes aux Etats-Unis.

(...)
Des preuves accablantes

Malgré tout, l’équipe commence, sur place, à travailler sur le montage
et parvient même à terminer un segment de 13 minutes qui a depuis été mis en ligne sur You Tube.
Ce long extrait comprend de nombreuses preuves des exactions commises par le régime
comme les témoignages de Bahreïniens décrivant les tortures subies par des proches
et surtout des images montrant les forces gouvernementales tirant sur des manifestants désarmés.
Traumatisée par ce qu'elle à vu, et craignant pour la vie des personnes qu’elle a rencontrées,
Amber Lyon veut, à son retour en avril 2011, immédiatement alerter l’opinion publique :

"J’ai réalisé qu’il y avait une corrélation entre l’importance de l’attention médiatique
que recevaient les activistes et la capacité du régime à les atteindre.
Je me suis donc sentie obligée de montrer au monde ce à quoi nos sources,
qui risquaient la vie pour nous parler, devaient faire face".

(...)

CNN a-t-il tenté d'étouffer un reportage sur le Bahreïn ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20120905.OBS1349/cnn-a-t-il-tente-d-etouffer-un-reportage-sur-le-bahrein.html

Bahrain portion of iRevolution on CNN June 19 2011


Pour les sous titres, touche en forme d'écran en bas de la vidéo
Dans le même temps où Lyon risquait sa vie sur le terrain pour faire un travail de reportage honnête sur Bahreïn,
un autre journaliste de CNN filmait lui un morceau de propagande sur la façon dont les leaders du Bahreïn
constituent une équipe de vrais amis de la démocratie et des réformateurs pro-démocratie bien sympathiques.

Oui, oui, vous avez bien lu: Le gouvernement de Bahreïn a payé CNN pour que la chaîne diffuse
un infomercial en faveur de ce régime brutal en prétendant qu’il s’agissait de vrai journalisme.


Lyon dit que la Chine et bien d’autres nations étrangères et autoritaires
paient également CNN et d’autres chaînes de télévision de masse
pour qu’elles diffusent des morceaux de propagande flatteuse et choisis.

Nous sommes reconnaissant à Mlle Lyon d’avoir exposé cette pratique révoltante et honteuse,
tout spécifiquement parce que le véritable journalisme est traité comme étant du terrorisme
par le gouvernement américain.

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Source originale de l'article
3 Time Emmy Award Winning CNN Journalist:
Mainstream Media Takes Money from FOREIGN Dictators to Run Flattering Propaganda

http://www.zerohedge.com/contributed/2012-09-30/3-time-emmy-award-winning-cnn-journalist-mainstream-media-takes-money-foreign

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Un adolescent chiite tué par la police à Bahreïn

Message  Silver Wisdom le Dim 11 Nov - 12:02

Bonjour à tous,

Un adolescent chiite tué par la police à Bahreïn

Un adolescent chiite a été tué à Bahreïn vendredi par la police,
déployée pour empêcher des protestataires de rejoindre les manifestations organisées
par l'opposition chiite après la prière, a indiqué Al-Wefaq, principale formation de cette opposition.




Ali Radhi, 16 ans, a été tué alors qu'il se rendait dans le village de Diraz, à l'ouest de Manama,
pour participer à la prière hebdomadaire de vendredi, dirigée par cheikh Issa Qassim, a indiqué le parti via Twitter.

Les circonstances de la mort de l'adolescent n'étaient pas connues dans l'immédiat,
mais l'opposition a indiqué que la police avait fait usage de gaz lacrymogène contre les fidèles.



Al-Wefaq a mis en ligne sur Facebok et Twitter des photos montrant des civils tentant de rejoindre Diraz
et sur lesquelles on voit des personnes âgées au sol.

Selon ce parti, elles ont été la cible de tirs de gaz lacrymogènes de la police qui bloquait les rues menant à ce village de Manama.

Source de l'article
Bahreïn: un adolescent abattu par la police
http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=8061&cid=276

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Bahreïn : le savoir-faire français au service de la répression

Message  Silver Wisdom le Mar 19 Fév - 8:53

Bonjour à tous,

Bahreïn : le savoir-faire français au service de la répression

Paris a envoyé grenades lacrymogènes
et CRS pour former les forces antiémeute du royaume du Golfe.
Or elles tuent les manifestants depuis deux ans.



Des manifestants bahreïnis submergés de gaz lacrymogène tiré par les forces de sécurité du royaume,
lors d'un rassemblement dans un village chiite, près de Manama, le 23 avril 2012.
© AL-WEFAQ MEDIA CENTRE / AFP


Le fâcheux précédent tunisien, au cours duquel Michelle Alliot-Marie, alors chef de la diplomatie française, avait proposé au régime
de Ben Ali le "savoir-faire" français en matière de sécurité pour mieux maîtriser les manifestants, semble se répéter dans un autre pays
touché par le Printemps arabe : le royaume de Bahreïn. C'est en tout cas ce que révèle Jean-Marc Manach sur son blog Bug Brother
du Monde.fr. D'après ce journaliste, des agents antiémeute toxiques français permettraient aux forces de sécurité bahreïnies
de réprimer les manifestants chiites de ce minuscule royaume du Golfe.




(...)
Le Rapport sur les exportations d'armement de la France, mis en ligne en novembre 2012, et qui se félicite du fait que
"la France se maintient parmi les cinq premiers exportateurs mondiaux", révèle par ailleurs que la France a vendu
pour plus de 26M€ d'armes au Bahreïn en 2011, dont 16M€ de "bombes, torpilles, grenades, pots fumigènes,
mines, missiles, produits "pyrotechniques" militaires (et) cartouches", et 421 000 € d'"agents chimiques ou biologiques toxiques,
« agents antiémeutes », substances radioactives, matériel, composants et substances connexes" définies comme suit :


"Substances qui, dans les conditions d’utilisation prévues à des fins antiémeutes,
provoquent rapidement chez l’homme des irritations ou une incapacité physique provisoires
qui disparaissent en l’espace de quelques minutes dès que l’exposition aux gaz a cessé
(les gaz lacrymogènes forment un sous-ensemble des « agents antiémeutes »)."
(...)

A quoi servent les « agents antiémeutes toxiques » français au Bahreïn ?
http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/01/21/a-quoi-servent-les-agents-antiemeutes-toxiques-francais-au-bahrein/
Lassée par une sous-représentation à la tête du pays, la majorité chiite (à 70 %) de cet État de 1 230 000 habitants
(dont 550 000 nationaux) manifeste au quotidien depuis deux ans jour pour jour contre le pouvoir sunnite dont il exige
des élections libres et la fin des discriminations à son encontre. Mais Manama a décidé d'employer la manière forte
pour étouffer toute velléité démocratique. Sur les 87 morts recensés depuis février 2011, 43 seraient ainsi décédés des suites
de leur exposition au gaz lacrymogène, dont deux, un jeune garçon de huit ans et un vieillard de 87 ans, encore récemment.

Des grenades lacrymogènes dans les maisons

"Des grenades lacrymogènes ont été directement tirées sur les contestataires, et jusqu'à l'intérieur de leur domicile",
explique au Point.fr Reda al-Fardan, militant bahreïni du site bahrainwatch.org, qui a publié les photos de ces grenades.
"Outre les projectiles américains et britanniques, nombre de cartouches grises et reconnaissables à leur tête rouge
appartiennent à la même marque : le français Alsetex", ajoute-t-il. "Un grand nombre de grenades lacrymogènes françaises
retrouvées place de la Perle (place centrale de Manama)", confirme au Point.fr Aymeric Elluin, responsable de la campagne
"Armes et Impunité" chez Amnesty International. "Le problème est qu'elles sont mal utilisées par les forces de sécurité bahreïnies,
de sorte qu'elles tuent autant que des armes à feu."



Contactée par Le Point.fr, la marque française Alsetex, spécialiste de la "gestion démocratique des foules" et qui a depuis
pris le soin de supprimer de son site internet les modèles incriminés, affirme être soumise à une obligation de confidentialité
tout en précisant que toute exportation à l'étranger est soumise à une autorisation du gouvernement français.
Du côté gouvernemental, on assure que, "suite à l'affaire tunisienne, l'exportation de l'ensemble des produits pour le maintien de l'ordre
vers Bahreïn a cessé le 17 février 2011", tout en rappelant que la France a été parmi les premiers pays à prendre cette mesure unilatérale.

L'aide de l'Arabie saoudite

Pourtant, d'après le militant bahreïni Reda al-Fardan, "des gaz lacrymogènes de marque Alsetex ont bel et bien été observés
dans le pays jusqu'à mars 2012". "Si de telles cartouches françaises ont été retrouvées dans le royaume, il s'agit peut-être de stocks",
indique-t-on à Paris. D'après le chercheur Jean-Paul Burdy, professeur d'histoire à l'Institut d'études politiques de Grenoble, ces cartouches françaises pourraient provenir de pays tiers comme l'Arabie saoudite ou le Qatar, membres avec Manama du Conseil de coopération du Golfe.

Personne n'a oublié qu'en plein coeur du Printemps de la Perle le royaume avait fait appel à 1 000 soldats saoudiens et 500 émiratis
pour lui venir en aide. "Nos exportations de matériel de maintien de l'ordre contiennent des clauses de non-réexportation, tout ne peut pas
être contrôlé", admet-on de source gouvernementale. Mais la mouture 2012 du rapport annuel du Parlement français sur les exportations
d'armes françaises relance la suspicion autour de nouvelles ventes françaises de gaz lacrymogène à Bahreïn après le 17 février 2011.


Rapport au Parlement 2012 Octobre 2012 sur les exportations d’armement de la France (pdf)
http://www.defense.gouv.fr/content/download/188581/2078724/file/Le%20Rapport%202012%20sur%20les%20exportations%20d’armement%20au%20Parlement.pdf

Exportations de matériel de guerre

D'après ce document, la France a obtenu en 2011 neuf autorisations d'exportation de matériel de guerre (AEMG) vers Bahreïn
pour un montant d'environ 17 millions d'euros, dont 421 000 euros concernent des agents chimiques toxiques "antiémeute" de catégorie ML7. Pour Amnesty International, cette dernière classification peut correspondre à du gaz lacrymogène. Du côté gouvernemental,
on assure au contraire qu'il s'agit "uniquement de matériel d'alerte biologique et de détection chimique".

Le rapport 2012 fait également état de 16 millions d'euros d'AEMG de type ML4 (missiles, roquettes, bombes) et de 500 000 euros d'AEMG
de classe ML5 (radar). "Il est problématique de vendre des armes à des régimes dictatoriaux dont on sait qu'ils répriment leurs manifestants", estime le député français Pouria Amirshahi, secrétaire de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.
À Paris, on rappelle qu'aucun embargo sur les ventes d'armes de guerre ne vise Bahreïn et que chaque matériel passe au préalable
en "commission interministérielle des exportations des matériels de guerre".

"Le royaume n'est pas du tout dans le même registre qu'un pays comme la Syrie,
souligne-t-on. On parle ici de maintien de l'ordre, pas de guerre civile."


Guerre de faible intensité

"Bahreïn connaît depuis deux ans un état de guerre de faible intensité", estime pourtant le chercheur Jean-Paul Burdy.
"Les jeunes tiennent les quartiers chiites de la conurbation de Manama, et la police ne peut y pénétrer que par des coups de force."
À en croire ce spécialiste du royaume, qui se rend régulièrement à Bahreïn, les forces de l'ordre agiraient par pure vengeance en ciblant délibérément l'intérieur des domiciles et voitures des opposants, faute de pouvoir contenir les manifestations quotidiennes qui se poursuivent.

Si l'ambassadeur de France pour les droits de l'homme, François Zimeray s'est déplacé en décembre dans la monarchie du Golfe
pour lui rappeler qu'il ne faut pas incarcérer des militants pour des propos tenus sur Twitter, ni des médecins parce qu'ils avaient soigné
des manifestants, l'ambassadeur de France en poste à Bahreïn, Christian Testot, a par la suite assuré le royaume que la coopération
entre les deux alliés n'était pas remise en cause. Il ne faut pas oublier que le roi du Bahreïn a été reçu en catimini
par François Hollande à l'Élysée en août dernier pour évoquer un renforcement de cette même coopération.



La présidence de la République n'a pas prévenu la presse française de la visite à Paris du roi Hamed de Bahreïn. (sic?!)
© Capture d'ecran / Bahrain News Agency (http://www.bna.bh)


Tout sourire, François Hollande serre la pince au roi du Bahreïn sur le perron de l’Elysée.
La photo, publiée par l’agence de presse officielle du royaume, rappelle celles de Nicolas Sarkozy
en compagnie de Kadhafi, Moubarak ou Ben Ali avant la chute de leur régime respectif.


Sauf que Hamed ben Issa Al Khalifa est toujours au pouvoir au Bahreïn. Que le régime réprime depuis un an
et demi la révolte de son peuple en envoyant ses soldats. La France avait d’ailleurs contribué à former
les forces de l’ordre bahreïnies à la « gestion des foules ». Et que François Hollande avait affiché
sa volonté de rompre avec ses prédécesseurs, promettant de « ne pas inviter les dictateurs à Paris ».

(...)

François Hollande en plein dictateur-tour
http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/08/07/le-dictateur-tour-de-francois-hollande-234459

Trouble jeu de la France

"On ne comprend pas les signaux divergents successivement envoyés à Bahreïn par le gouvernement français,
s'insurge le militant Reda al-Fardan. Ce qui est sûr, c'est que Manama n'a aucune raison de mettre fin à la répression
lorsque le roi obtient du président français une telle légitimité internationale." En août dernier, l'agence de presse officielle BNA
annonçait que les domaines futurs de coopération entre les deux pays toucheraient la presse, la politique,
l'éducation, la culture, la technologie et la défense.


Foreign Minister meets his French counterpart
http://www.bna.bh/portal/en/news/518310

"Défense ne veut pas dire maintien de l'ordre", insiste-t-on à l'Élysée. De son côté, le Quai d'Orsay indique qu'un haut comité de coordination
s'est récemment réuni en séance de travail pour identifier les futurs domaines de collaboration. Le ministère des Affaires étrangères
rappelle également qu'un accord de coopération militaire lie déjà les deux pays depuis 2009 dans le cadre des opérations de piraterie
dans l'océan Indien, mais également de la formation de la garde royale bahreïnie. Celle-ci ne serait pourtant pas le seul corps armé
qui bénéficie du "savoir-faire" français.

Un régime répressif depuis 2005

Comme Le Point.fr le révélait en février 2011, les forces antiémeute de Bahreïn, en action depuis le début du Printemps de la Perle,
ont été formées par des policiers français issus des compagnies républicaines de sécurité (CRS), en vertu d'un accord de coopération
en matière de sécurité intérieure signé en novembre 2007 à Paris. À la Direction générale de la police nationale,
on assure que la dernière opération de gestion démocratique des foules à Barheïn date de 2008.

"C'est une opération intéressante, car elle privilégie l'emploi d'armes non létales,
ce qui est un plus dans ces pays-là", indique une autre source proche du dossier.
"Le royaume de Bahreïn est connu pour faire un usage excessif de la force depuis 2005",
rappelle pour sa part Aymeric Elluin, d'Amnesty International.
"Et cela concerne à chaque fois l'usage de grenades lacrymogènes."


Armin Arefi
Source de l'article
Bahreïn : le savoir-faire français au service de la répression
http://www.lepoint.fr/monde/bahrein-le-savoir-faire-francais-au-service-de-la-repression-14-02-2013-1627297_24.php

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bahreïn: Campagne pour l'arrestation du fils tortionnaire du dictateur Alkhalifa alors que la répression s'intensifie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum