Le Mouvement des Pays Non-Alignés tient son sommet à Téhéran…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Mouvement des Pays Non-Alignés tient son sommet à Téhéran…

Message  Silver Wisdom le Jeu 30 Aoû - 9:36

Bonjour à tous,

Le Mouvement des Pays Non-Alignés
tient son sommet à Téhéran…




Le sommet de Téhéran des pays non-alignés envoie un message de paix

Lorsque le sommet des pays non-alignés va se rassembler dans la capitale iranienne ce week-end,
cela promet d’être le plus grand show de la planète, un spectacle de solidarité internationale
et de coexistence pacifique, face à l’agression impérialiste et la menace de guerre totale ouverte.

Le 16ème sommet du Mouvement Non Alignés (MNA) depuis sa création en 1961
peut difficilement se tenir à un moment plus crucial pour les affaires internationales.



Ouverture du sommet des Non-Alignés à Téhéran, jeudi 30 août.
(AFP PHOTO / HO / LEADER.IR)


Le sommet des Non-Alignés se tient à Téhéran jeudi et vendredi 31 août. L’Iran, dont le président
va prendre la direction tournante du mouvement, espère ainsi rompre l’isolement international
où l’a placé son programme nucléaire controversé. Les représentants des 120 membres du Mouvement
des non-alignés, dont quelque 70 ministres des Affaires étrangères, doivent examiner pendant deux jours
le projet de document final de ce sommet, qui doit rassembler plusieurs dizaines de chefs d’État ou de gouvernement.

Sans se référer à des cas particuliers, le document de travail publié sur le site iranien
du Mouvement des non-alignés dénonce toute forme de "sanctions économiques ", "pressions politiques "
ou "actions militaires " unilatérales, incluant les "attaques préventives " dont l’Iran a été menacé
par Israël ou les États-Unis. Il rejette la "diabolisation " de certains États par les Occidentaux,
une allusion transparente aux États-Unis qui ont accusé dans le passé l’Iran ou la Corée du Nord
d’appartenir à un "axe du mal ".

Seizième sommet des Non-Alignés à Téhéran
http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Seizieme-sommet-des-Non-Alignes-a-Teheran-_NG_-2012-08-30-847740
Il semble que jamais auparavant les mots de Fidel Castro n’ont eu autant de résonnance urgente,
lorsque le leader cubain déclara dans un sommet précédent en 1979 que le mouvement international
représentait “l’indépendance nationale, la souveraineté, l’intégrité territoriale et la sécurité des pays non-alignés”
dans “leur lutte contre l’impérialisme et toutes formes d’agression étrangère”.

Cinquante et un ans après la création du MNA à Belgrade (NdT: par Tito, Castro, Sukarno, Neru et Nasser),
le monde a peut-être survécu le spectre de la destruction mutuelle assurée par la guerre froide;
mais le monde unipolaire qui a depuis émergé, dominé par les Etats-Unis et ses alliés élitistes, nous ne faisons qu’être les témoins de la renaissance des guerres d’agression et, ironiquement, une nouvelle menace de guerre nucléaire, et les mêmes causes néfastes qui ont motivées à la création du mouvement en première instance.

Quelques 120 nations sont membre du mouvement, représentant environ 55% de la population mondiale
et environ les deux tiers du corps des nations-unies. En fait, le MNA est parfois référé comme étant
les “véritables Nations-Unies” car il semble bien plus démocratiquement représentatif des intérêts mutuels
de la majorité des populations mondiales que l’ONU, dominée , elle, outrageusement par l’occident
et son conseil de sécurité auto-proclamé.

Alors que les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux invoquent toujours de manière arrogante la couverture
de la “communauté internationale”, le mouvement non-aligné peut lui légitimement clâmer ce titre.
Quand les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France parlent de la “communauté internationale”, ce à quoi ils se réfèrent généralement est la cabale personnelle de pouvoir et d’intérêts géopolitiques particuliers les concernant.

Aujourd’hui, l’avantage supposé de la guerre froide est un leurre cynique total. Les membres du MNA
sont attaqués ou souffent des ravages de la belligérence de la soi-disante “communauté internationale”,
les puissances partisanes des Etats-Unis et de leurs alliés de l’OTAN. L’Afghanistan, l’Irak, le Yémen,
la Libye, la Somalie, le Pakistan entr’autres. A part le MNA, qui lui a condamné les agressions
et les interférences, quand les Nations-Unies ont-elles condamné de tels méfaits ?
De fait, l’ONU a honteusement donné son soutien moral et sa couverture diplomatique à ces guerres illégales.

Aussi, à l’encontre de l’ONU, le MNA a appelé explicitement pour le désarmement nucléaire
de cette élite mondialiste qui continue de posséder des dizaines de milliers d’armes de destruction massive
et ce en rupture de leurs propres obligations sous les conditions du traité de non-prolifération qu’ils ont signé.

La Syrie, membre du MNA, est assailli par un axe de puissance emmené par les Etats-Unis, axe qui inclut la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Turquie et Israël, dans une guerre larvée d’agression impérialiste par proxy. Aucune de ces puissances n’est bien sûr membre du mouvement.
Elles constituent en fait, le gang mondial des états renégats emmenés par Washington.

Dans sa tentative de destruction de la Syrie, l’axe emmené par les Etats-Unis est aidé par les dictatures
du Golfe telles l’Arabie Saoudite et le Qatar. Les monarchies arabes sont officiellement membres du MNA,
mais elles ne vont sûrement pas participer à la conférence de Téhéran pour des raisons évidentes et condamnables.

De cette façon, le sommet de Téhéran servira à exposer à la face du monde cette élite mondialiste néfaste
et va t’en guerre. La réunion exposera les prétendus membres de la “communauté internationale”,
comme n’étant rien d’autre qu’une bande de voyous qui ne fait que rançonner le reste du monde
sous la menace de l’agression permanente. Il sera exposé que cette élite soi-disant garante du droit international
et des droits de l’Homme n’est rien d’autre q’une clique d’escrocs, de racketeurs, dont la poursuite prédatrice infatigable pour des profits impérialistes est la malédiction pour cette terre et la paix mondiale.

C’est une justice poétique que l’Iran ait reçu l’honneur d’herberger cet évènement historique. Pour maintenant
près d’une décennie, la république islamique a dû vivre sous la menace constante et directe de la guerre
de la part des Etats-Unis et de ses sbires. Cette dernière année écoulée, ces menaces sont montées
de centaines de décibels. Dans un monde dominé par des états voyous tels les Etats-Unis, la Grande-Bretagne,
la France et leur chiens de garde illégalement armés nucléairement comme Israël, ceux-ci ont l’audacité de menacer quotidiennement l’Iran d’attaques militaires et ce faisant, mettent le monde dans l’ombre de l’annihilation totale.

L’Iran est l’autre membre qui est sujet à une guerre d’agression. Sabotage de ses infrastructures, assassinats
de ses scientifiques et kidnapping de ses citoyens, telle la mère iranienne Shahrzad Mirgholikhan, qui fut torturée
cinq années durant dans les prisons américaines; tout ceci fait partie du jeu de la belligérence. De la même manière que le sont les embargos criminels contre l’économie du pays, embargos orchestrés de près par Washington.

Cette criminalité haineuse, basée sur la suspicion et le mensonge, n’existe que parce que l’Iran exerce
son droit légal de développer une énergie nucléaire civile et de maintenir son indépendance politique.

Mais la justice poétique du sommet du MNA réside dans le fait que la majorité du monde est du côté de l’Iran
face à cette agression. Des pays aussi loin que le Mexique et le Brésil ou l’indonésie et la Malaisie ont clairement signifié que l’Iran a le droit de se développer selon ses propres termes sans interférence aucune ou dégradation hégémonique de l’extérieur.

Plus de 100 nations vont participer au sommet. Quelques 35 pays envoient leur chef d’état à Téhéran.
21 autres gouvernements seront représentés par leurs ministres des affaires étrangères.

Parmi ceux qui seront au sommet: le premier ministre indien Manmohan Singh, qui sera accompagné
d’une délégation de 150 officiels. Des délégués de pays observateurs du MNA, incluant la Chine, la Russie
et le Brésil sont aussi attendus.

Une présence historique sera celle du nouveau président égyptien Mohamed Morsi. Ceci constituera
la première visite officielle entre les deux pays depuis que les relations avaient été coupées en 1978
lorsque le régime égyptien s’aligna sur la politique des Etats-Unis contre la révolution iranienne.

Défiant la politique de torsion de bras de Washington et de sa clique d’état-nations lyncheurs, des pays d’Amérique Latine, d’Afrique et d’Asie iront à Téhéran. Soulignant leur indépendance et leur solidarité, bon nombre de ces nations sont maintenant reportées résumer leurs contrats d’import-export avec l’Iran, contrats d’importation de pétrole iranien, défiant ainsi les récentes sanctions américaines et européennes contre le pays.

C’est un signe du temps que même le secrétaire général inutile de l’ONU, Ban Ki-Moon, ait annoncé sa participation. Le premier ministre mégalomaniaque israélien Benjamin Netanyaou a qualifié la décision de Ban Ki-Moon d’aller en Iran comme étant “une grosse erreur”, tandis que Washington qualifiait la décision de “quelque peu étrange”.

Quoi qu’il en soit, Ban Ki-Moon doit faire un peu mieux que se montrer. Il doit quelque part trouver les tripes
pour parler catégoriquement contre la violence emmenée par les Etats-Unis contre l’Iran et la Syrie.
Ceci paraît néanmoins douteux au vu de son silence complice au sujet des crimes de Washington,
de ses attaques illégales de drones en Afghanistan, la Libye, le Pakistan et la Somalie. Quoi qu’il en soit,
le simple fait que Ban Ki-Moon se rende à Téhéran, malgré les pressions de Washington, est en soit,
une preuve de la justesse des actions de Téhéran et de son bon-droit.

Face à l’agression impérialiste américaine dans plusieurs régions, les nations du monde se dressent et disent;
“Assez est assez !” Ironiquement, les désirs de mort de Washington pour le monde sont exposés pour ce qu’ils sont, et dans sa tentative d’isoler l’Iran, l’empire devient en fait celui qui est isolé, diminué et qui entre en disgrâce.
Après avoir été si longuement vilifiée par Washington et ses complices, c’est l’Iran qui est maintenant portée
au pinacle par le reste du monde.

Une ironie finale est que deouis que la guerre froide entre les Etats-Unis et l’URSS s’est terminée il y a 20 ans, certains analystes pensaient que le MNA deviendrait inutile, une organisation sans but. Deux décennies plus tard,
le MNA saisit au vol l’occasion qui lui est donnée avec plus de ferveur et de justesse qu’il ne lui ait jamais été données et réalise peut-être son vrai moment de gloire et de mérite pour la cause de la paix mondiale et de la solidarité.

Ses pères fondateurs: Josip Tito de Yougoslavie, Jawaharlal Nehru d’Inde, Gamal Nasser d’Egypte, Kwame Nkrumah du Ghana et Sukarno d’Indonésie sont très certainement en train de sourire largement et ont le dernier fou-rire.

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Source de l'article
Iran NAM summit sends message of peace
http://www.presstv.ir/detail/257879.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

A écouter et à lire également

Entretien avec M.Thierry Meyssan, journaliste français,
au sujet du Sommet du Mouvement des Non-alignés.

http://french.irib.ir/analyses/interview/item/209140-thierry-meyssan,-journaliste-fran%C3%A7ais

Sommet des non-alignés : l'Iran pas si isolé ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120828.OBS0622/sommet-des-non-alignes-l-iran-pas-si-isole.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

16è sommet du Mouvement des non-alignés : Succès éclatant de l’Iran, échec cuisant du bloc sioniste

Message  Silver Wisdom le Sam 1 Sep - 7:02

Bonjour à tous,

16è sommet du Mouvement des non-alignés :
Succès éclatant de l’Iran, échec cuisant du bloc sioniste




Aucun état membre ne manquait à l’appel du 16è sommet du Mouvement des non-Alignés
qui s’achève vendredi 31 août. C’était l’occasion de tous les Etats présents de montrer qu’ils peuvent
tenir tête aux puissances impérialistes et aussi l’occasion de nouer des relations avec l’Iran,
en dépit des pressions et des demandes de boycott du sommet par les puissances occidentalo-sionistes.




Le Guide suprême de la République islamique d’Iran a prononcé le discours d’inauguration du 16è sommet
du Mouvement des pays membres non-alignés au cours duquel il a déclaré que le monde est désormais
« en mouvement vers un nouvel ordre international où le Mouvement des non-alignés
(2/3 de la population mondiale) peut et doit jouer un nouveau rôle.
Ce nouveau système doit être fondé sur la participation de toutes les nations
et sur l'égalité de leurs droits. [...] La gestion du monde ne doit pas être
exclusivement aux mains de quelques pays occidentaux. »





Téhéran est l'hôte du 16e sommet du Mouvement des pays non alignés.
Un sommet qui doit permettre de créer un nouveau modèle des rapports et attitudes politiques,
où les pays en dehors des deux ex blocs (occidental et soviétique) peuvent peser.


La continuation des difficultés internationales telles que les menaces issues des armes nucléaires,
l’existence continue d’un fossé entre les pays développés et les pays en voie de développement,
la continuation des discriminations inadmissibles au niveau international,
les défis de la protection de l’environnement, les questions liées aux droits de l’homme
et la nécessité d’éviter des approches sélectives et discriminatoires,
ainsi que d’autres complexités, représentent de véritables défis face à la concrétisation des principes
des Nations Unies, faisant apparaitre de plus en plus clairement la nécessité pour un ensemble indépendant,
tel que le Mouvement des non alignés, de jouer un rôle plus important.
Le sommet des pays non alignés à Téhéran sera une occasion idéale
pour réfléchir aux défis communs au niveau mondial et d’y trouver des solutions,
et ceci dans un cadre libérés des rapports fondés sur la domination
et la recherche de ses propres intérêts égoïstes.

Depuis son adhésion au Mouvement des non alignés en 1979,
la République islamique d’Iran a toujours œuvré de manière constructive
et active pour la concrétisation des nobles objectifs de ce Mouvement,
en prenant des positions indépendantes et stables telles que :
résoudre les crises et conflits internationaux par des moyens pacifiques,
œuvrer pour le désarmement nucléaire au niveau mondial, la révision de la structure
du Conseil de Sécurité de manière équitable, définir un ordre mondial juste et libéré de toutes formes
de discriminations et de dominations.

En accueillant le sommet des pays membres du Mouvement des non alignés,
la République islamique d’Iran mettra à profit sa période de présidence de 3 ans à la tête de ce mouvement,
afin de créer les opportunités adéquates pour que le Mouvement des non alignés
- la plus grande structure politique internationale après l’Onu -
soit en mesure de retrouver sa place et jouer le rôle qui lui incombe en vue de favoriser la mise en place
de rapports internationaux équitables et empêcher les discriminations et les pressions politiques
et économiques contre les pays du Tiers Monde.

Le sommet des pays non alignés à Téhéran :
une opportunité pour établir des rapports internationaux équitables

http://www.atlantico.fr/decryptage/sommet-pays-membres-non-alignes-opportunite-pour-etablir-rapports-internationaux-equitables-ali-ahani-463106.html?page=0,1
Le Président Iranien a critiqué la structure « injuste, antidémocratique et obsolète » du Conseil de Sécurité de l'ONU qui, sous couvert des « droits de l’homme », permet aux puissances impérialistes
de s’ingérer dans les affaires internes d’Etats souverains.
Il a réaffirmé la nécessité d’anéantir « les armes à destruction massive » et déclaré que
« ceux qui stockent ces armes destructrices n'ont pas le droit de se présenter
comme les porte-drapeaux de la paix mondiale ».


Paradoxalement, ce sont les Etats-Unis qui détiennent le plus gros stock d’armes nucléaires,
qui se présentent comme les garants de la lutte contre la prolifération de ces armes !
Ce sont encore les Etats-Unis et leurs alliés qui interdisent aux pays non-alignés comme l’Iran
l’utilisation de l’énergie nucléaire pacifique. Par leurs pressions et leurs sanctions,
ces pays souhaitent garder le monopole de production et de vente du combustible nucléaire…


(...)

D’autres propositions ont été faites pendant ce sommet comme la demande du président Ahmadinejad
de renoncer à une seule monnaie (le dollar) et de recourir à plusieurs monnaies pour les échanges commerciaux. Selon Ahmadinejad, la gestion du monde est réservée à certains pays capitalistes alors que la plupart des pays souffrent d'une dette extérieure supérieure à leur taux de production.

Ce sommet est une victoire de la diplomatie iranienne. Tous les membres étaient présents et ce,
malgré les pressions et les appels au boycott des puissances occidentales sionistes
(Etats-Unis, entité sioniste, en tête, etc.). Le Mouvement réunit le plus grand nombre de représentants après l’ONU,
il devrait à terme, proposer une alternative au bloc occidental unipolaire. Parallèlement à ce sommet,
le dernier Conseil de Sécurité qui s’est réuni le 30 août pour la mise en place d’une zone tampon en Turquie,
dans le dossier syrien, a essuyé un échec en raison du peu de participants.

Article en entier
16è sommet du Mouvement des non-alignés :
Succès éclatant de l’Iran, échec cuisant du bloc sioniste

http://www.partiantisioniste.com/communications/16e-sommet-du-mouvement-des-non-alignes-succes-eclatant-de-l-iran-echec-cuisant-du-bloc-sioniste-1200.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le monopole occidental du pouvoir est menacé

Message  Silver Wisdom le Lun 10 Sep - 14:56

Bonjour à tous,

Mouvement des Non Alignés :
Le monopole occidental du pouvoir est menacé

par Ismail Salami pour Dissident Voice


L’Occident a beau ignorer délibérément et mépriser ostensiblement
le sommet du Mouvement des Non Alignés de Téhéran, il apparaît clairement que ce sommet
a énormément chagriné Washington et Israël et qu’un dialogue entre les nations
pour parvenir à la paix garde toujours une grande potentialité.




La veille de l’inauguration du sommet des Non Alignés, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou
a fait preuve de son cynisme habituel en qualifiant la présence de représentants de haut niveau
de plus de 120 pays au sommet de « tâche sur l’humanité. »
La colère et le désespoir de Netanyahou sont cependant bien compréhensibles.




Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a dénoncé, mercredi, les pays participant
au Sommet des Non-alignés, à Téhéran, en les accusant de cautionner le régime iranien,
qui "nie l'Holocauste" et veut "annihiler" l’entité sioniste.

"Aujourd'hui, plus de 120 pays sont réunis, à Téhéran, et saluent un régime, qui, non seulement,
nie l'Holocauste, mais s'est engagé à annihiler l'Etat juif, à brutaliser son propre peuple,
tout en étant complice du meurtre de milliers de Syriens innocents", a prétendu Netanyahu.
(...)

Netanyahu dénonce la réunion des Non-Alignés, en Iran, qui "nie l’Holocauste"
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/209542-netanyahu-dénonce-la-réunion-des-non-alignés-en-iran-qui-nie-l’holocauste
Le sommet du MNA traitait toute une série de problèmes que l’Occident déforme comme le programme d’énergie nucléaire de l’Iran ou passe largement sous silence comme la question palestinienne et les attaques étasuniennes illégales de drones qui ont fait des nombreuses victimes civiles au Pakistan, Afghanistan, Somalie et Yémen.

Saisissant l’occasion d’exprimer la souffrance infligée à son pays, le ministre des Affaires étrangères pakistanais, Hina Rabbani Khar, a exprimé son inquiétude concernant les attaques illégales de drones au Pakistan et a demandé instamment à Washington de cesser d’actionner sa machine de guerre au Pakistan.


« Voyez-vous, la position du Pakistan est claire aujourd’hui et a toujours été claire.
Nous pensons que ces actions sont contre-productives. Elles violent la loi.
Elles sont illégales et doivent cesser. C’est ce que le Parlement du Pakistan a dit clairement »


Rabbani Khar, ministre des Affaires étrangères pakistanais
Le discours vigoureux de l’ayatollah Khamenei, le leader de la Révolution Islamique,
a été un évènement central du sommet ; au cours de son discours il a clairement réitéré la position officielle
de la République Islamique sur quelques points clés, notamment les armes nucléaires et dit explicitement
que l’Iran n’avait jamais cherché à en produire, que le pays ne suivrait jamais une voie aussi détestable
et que la recherche, la fabrication et l’utilisation de telles armes était une faute impardonnable.
Sa profonde analyse de la politique paradoxale de Washington mérite une attention particulière.
En parlant « d’ironie amère de notre époque », l’ayatollah Khamenei a souligné que le gouvernement étasunien
qui « possédait le stock le plus important et le plus meurtrier d’armes nucléaires et autres armes de destruction massive et qui était le seul pays à s’être rendu coupable de les utiliser, se faisait aujourd’hui l’ardent opposant
de la prolifération nucléaire » et que le même régime avait armé le régime usurpateur sioniste d’armes nucléaires,
ce qui constituait une menace majeure pour cette région sensible.

En fait Washington et Tel Aviv font le jeu du diable en essayant de diviser les nations
et de coloniser leurs territoires en créant des « ennemis mondiaux »
et en mobilisant les autres contre eux.


A cet égard le sommet du MNA peut jouer un rôle vital pour contrecarrer le rôle destructif du gouvernement étasunien et autres puissances agressives, en avançant son propre programme pour le monde, un programme constructif patronné par les membres du MNA. Pour contrer les effets de cet important sommet, les médias occidentaux
l’ont passé sous silence ou déformé et se sont bien gardés de rapporter les faits qui prouvent d’une manière
ou d’une autre que l’Occident a un agenda caché. Le silence des médias occidentaux concernant le sommet
de Téhéran équivaut à étouffer la vérité et l’espérance, et ce genre de comportement funeste permet de comprendre pourquoi les efforts mondiaux pour atteindre la paix et l’harmonie échouent régulièrement. Pour se libérer de l’emprise de la mafia médiatique, Ezzatollah Zarghami, le dirigeant des télécommunications (IRIB) iraniennes, a proposé
que le Mouvement des Non Alignés crée un second bloc médiatique. Une telle initiative serait vraiment la bienvenue
et elle serait certainement un moyen efficace de contrebalancer le parti-pris actuel des médias occidentaux.

On peut dire avec tristesse et sans craindre de se tromper, que ces médias sabotent volontairement les efforts
pour parvenir à une paix mondiale sous une direction unie. La priorité du MNA, à l’avenir, devrait être de formuler
une méthode efficace de résolution des crises et des conflits mondiaux et de parvenir à un consensus international pour réduire l’influence politique de Washington et son contrôle dictatorial de leader autoproclamé sur le monde.
Il est temps que les Etats-Unis cessent de jouer les gourous et de penser et de décider à la place des autres pays.

La premier pas des membres du MNA devrait être de libérer le Conseil de Sécurité de l’ONU
de son servile assujettissement aux Etats-Unis et à leurs alliés.


Un nouveau monde est en train de naître. Dans ce nouvel ordre mondial, l’impérialisme perdra de sa force
et l’idée de monter des opérations militaires sous le prétexte de combattre le terrorisme ou d’imposer la démocratie occidentale ne fera plus d’adeptes. On en est peut-être encore loin mais ça n’a rien d ’impossible.
Et cela peut devenir une réalité si toutes les nations joignent leurs efforts dans ce sens.

C’est exactement ce que craint le plus l’Occident avec à sa tête les Etats-Unis
et ce dont le monde a le plus besoin : des pays qui s’unissent pour braver ceux
qui font le mal et soutenir ceux qui vont dans la bonne direction.


Dr. Ismail Salami

Traduction : Dominique Muselet pour Le Grand Soir

Source originale de l'article
NAM: Towards Breaking Western Stranglehold of Power
http://dissidentvoice.org/2012/09/nam-towards-breaking-western-stranglehold-of-power/

Vu sur Mécanoblog

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Washington prend acte du retour des Non-Alignés

Message  Silver Wisdom le Sam 15 Sep - 7:58

Bonjour à tous,

Washington prend acte du retour des Non-Alignés
par Thierry Meyssan pour le Réseau Voltaire


Le 16ème Sommet des Non-Alignés vient de se tenir à Téhéran, du 26 au 31 août.
La plupart des médias occidentaux ont ignoré l’événement.
A leurs yeux ce Mouvement n’a aucune importance. Pourtant, 120 Etats y participaient,
représentant la majorité de la population mondiale et de l’économie mondiale.
Doit-on vraiment penser que toutes ces délégations se sont déplacées pour rien ?


Historiquement, le Mouvement des Non-Alignés, créé par Nasser, Nehru, Tito, Sukarno et Nkrumah,
vise à affirmer l’indépendance et la souveraineté des nations face à la logique des pactes militaires.
Durant la Guerre froide, les membres n’étaient donc ni alliés militaires des Etats-Unis, ni de l’Union soviétique. Comme l’impérialisme soviétique se limitait à exercer une tutelle sur les pays libérés par l’Armée rouge
durant la Seconde Guerre mondiale, les Non-Alignés n’avaient à craindre que l’impérialisme états-unien
et ses sous-impérialismes français et britannique, mais pas l’URSS,
dont ils étaient par conséquent souvent des alliés politiques.

Les Non-Alignés ont formé un mouvement et non pas une organisation. Tous les trois ans,
leur Sommet est un forum qui tente de dégager des consensus et non pas de prendre des décisions.
Dans la pratique, les petits Etats qui sont contraints par les grandes puissances de voter
selon leurs desiderata à l’Assemblée générale de l’ONU ont appris à prendre des positions collectives.
De la sorte, ils peuvent résister aux pressions bilatérales. Cependant, après la disparition de l’URSS,
les Non-Alignés ont été rangés parmi les souvenirs. La tentative cubaine de les réanimer, en 2006, a échoué.
Elle s’est heurtée à deux obstacles. D’une part, le manque de moyens financiers ; d’autre part, la mauvaise foi
de plusieurs Etats membres qui étaient ou qui se sont alignés sur les Etats-Unis,
pendant la période unipolaire ou même avant.


Origine du Mouvement des Non-Alignés
http://www.ina.fr/fresques/jalons/fiche-media/InaEdu01693/conference-de-bandung.html

La Déclaration finale du 16ème Sommet reprend les thèmes classiques de la souveraineté,
du désarmement et de l’égalité entre les nations (c’est-à-dire de la contestation du directoire mondial
exercé par le Conseil de sécurité des Nations Unies et du fonctionnement censitaire
des organisations financières internationales). Cependant les éléments nouveaux de cette Déclaration
apparaissent comme un soutien sans précédent à la République islamique d’Iran. Ils reprennent les thèmes chers
à Téhéran : accès à l’énergie pour le développement économique et particulièrement droit au nucléaire civil ; condamnation des sanctions unilatérales prises par les Etats-Unis et l’Union européenne en violation
de la Charte des Nations Unies ; condamnation des assassinats ciblés pratiqués à grande échelle
par Tel-Aviv et Washington pour éliminer leurs opposants partout dans le monde.

On mesure mieux le succès iranien lorsque l’on se souvient que le secrétariat d’Etat US
a exercé des pressions bilatérales sur tous les participants pour leur demander de ne pas envoyer
de délégation à Téhéran autre que leur ambassadeur sur place. Brisant le « containement » imposé
par Washington depuis la fuite du Shah Reza Pahlevi, une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement
et plus de 80 ministres des Affaires étrangères ont défié les Etats-Unis et ont fait le voyage.

La présence la plus remarquée a été celle de Mohammed Morsi, le nouveau président égyptien.
Ses prédécesseurs boycottaient la République islamique, c’est pourtant Morsi,
qui est membre des Frères musulmans, qui a renoué le contact interrompu au début de la Révolution khomeyniste. L’Egypte ne pouvait pas laisser l’Iran lancer un hold-up sur le Mouvement. Elle se devait d’occuper son siège
et de revendiquer sa place historique de membre fondateur. L’Iran chiite considérait comme prioritaire de découpler
Le Caire de Riyad et était prêt pour cela à passer outre le conflit qui l’oppose à la confrérie.

Certes, le président Morsi a prononcé un discours offensif contre la Syrie et a empêché que celle-ci
soit mentionnée dans le Déclaration finale, mais les règles du jeu ont été bouleversées :
le « containment » de l’Iran a pris fin et c’est désormais un processus de marginalisation diplomatique
de l’Arabie saoudite qui est en cours.

L’Iran se pose en arbitre d’une rivalité entre Etats sunnites. Qoms (la cité des théologiens chiites)
valorise l’université Al-Azar du Caire au détriment des téléprédicateurs saoudiens.
Bien que les Frères musulmans aient été jusqu’ici largement contrôlés par les Anglo-Saxons
et financés par le Conseil de coopération du Golfe, ils tentent de s’autonomiser en se rapprochant de Téhéran
au moment où leur accès au pouvoir dans plusieurs pays d’Afrique du Nord leur donne des moyens importants
et leur garantit l’indépendance financière. L’alliance objective qui se noue est contre-nature,
mais elle profite aux populations car elle réduit les tensions sectaires alimentées par les monarchies wahhabites.

Ce renversement diplomatique confère un véritable pouvoir aux Non-Alignés. Du coup, la transformation
du Mouvement en une Organisation redevient un enjeu. Sans attendre que ce débat trouve une solution,
la République islamique a mis en place un secrétariat provisoire pour les trois ans de sa présidence.
Il est dirigé par une troïka composée de l’Iran et de l’Egypte bien sûr, et par le Venezuela qui s’affirme
comme un acteur incontournable des relations internationales. Ces trois Etats représentent trois continents
(Asie, Afrique, Amérique), mais aussi trois choix de société (une révolution spirituelle,
l’acceptation du capitalisme libéral, le socialisme du XXIème siècle).

L’ouverture du Sommet a été l’occasion pour l’ayatollah Ali Khamenei d’adresser publiquement
un conseil aux Etats-Unis : affranchissez-vous de l’influence israélienne et défendez vos intérêts propres,
cessez de vous discréditer en soutenant les crimes israéliens. Comme en écho, le général Martin Dempsey,
chef d’état-major des forces armées US, lui répondait quelques heures plus tard lors d’une conférence de presse
à Londres. Après avoir critiqué comme vaines les intentions affichées par Israël de bombarder les sites nucléaires iraniens, il a déclaré que si Tel-Aviv passait à l’acte il ne souhaitait pas que Washington se rende complice
de ce crime. Pour la première fois depuis l’expédition de Suez en 1956, un haut responsable US prévient
que les Etats-Unis refuseront de soutenir les prochaines aventures de l’Etat sioniste.


Un général américain désapprouve la menace... par Guilux04

En annonçant de cette manière un changement stratégique, Washington prend acte de la nouvelle donne et reconnaît le retour sur la scène internationale de l’Iran et des Non-Alignés.

Source de l'article
Washington prend acte du retour des Non-Alignés
http://www.voltairenet.org/Washington-prend-acte-du-retour

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mouvement des Pays Non-Alignés tient son sommet à Téhéran…

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum