HSBC doit être fermée et sa direction poursuivie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HSBC doit être fermée et sa direction poursuivie

Message  Silver Wisdom le Dim 2 Sep - 11:03

Bonjour à tous,

HSBC doit être fermée et sa direction poursuivie



Jack Blum, qui a passé quatorze ans au Sous-comité anti-trust du Sénat
et au Comité des Affaires étrangères du Sénat à mener des enquêtes sur le blanchiment de l’argent de la drogue,
a publié une tribune dans Politico le 1er août, dans laquelle il dit qu’après lecture du rapport du Sénat sur le cas
de blanchiment d’argent impliquant la Hong Kong and Shanghai Banking Cor­poration,
la plus grande banque britannique et européenne, il est
« convaincu que HSBC devrait être poursuivie au pénal, ainsi que les membres de son comité directeur
et de son conseil d’administration. Le rapport et les auditions qui ont suivi ont montré
que la banque avait violé en connaissance de cause de nombreuses lois relevant du pénal ».




Blum rappelle le cas de la Banque de crédit et commerce internationale, qui avait fait l’objet d’enquête
et jugée coupable de crimes à la fin des années 1980, qui avait ensuite « été fermée et dont la direction
avait été poursuivie. HSBC mérite le même traitement ».

Blum ironise sur le fait que le département de la Justice américaine négocie une amende d’un milliard de dollars
avec HSBC, tout en l’autorisant à poursuivre ses activités, ce qui revient à payer un « ticket de parking »,
étant donné la taille et les profits de HSBC.
« Le Congrès a mis une clause dans les lois contre le blanchiment d’argent,
qui requiert que le gouverne­ment révoque la licence bancaire des firmes qui violent la loi »
, écrit Blum.

Ce que l’on appelle désormais le scandale du Libor et l’affaire du blanchiment d’argent par HSBC
ne sont en réalité qu’une seule et même opération, une entreprise criminelle organisée
par le syndicat des méga-banques transatlantiques basé à Lon­dres et par les banques centrales qu’il contrôle,
y compris la Ré­serve fédérale américaine, la Banque d’Angleterre et la Banque centrale européenne.

Une part importante de l’estimation timide de 800 milliards de dollars par an de cash flow d’argent du crime organisé issus du trafic de drogue, a été injectée dans le système bancaire après la paralysie, en 2007-2008, du marché interbancaire centré sur la City (avec son taux Libor), et combinée à l’injection massive d’argent par les banques centrales, en grande partie menée par Timothy Geithner, dirigeant de la Réserve fédérale de New York de 2004 à 2009. Cela inclut des swaps massifs sur les monnaies établis à cette époque, qui ont toujours cours aujourd’hui.
Durant son mandat à la Fed de New York, Geithner s’est assis sur les renseignements financiers collectés
par les banques membres de la Fed, qui lui étaient communiqués et qui indiquaient des transactions massives
en liquide chez nombre d’entre elles, associées au trafic mexicain de cocaïne.

Comme l’ancien responsable de la lutte anti-drogue aux Na­tions Unies Antonio Maria Costa l’a dit à l’EIR
dans une inter­view le 27 avril 2012, « entre 2008 et 2011, le besoin des banques en liquidités et les surplus
du crime organisé ont créé une opportunité extraordinaire pour un mariage de convenan­ce,
permettant au crime organisé de pénétrer le secteur ban­caire ».

Cela implique une complicité criminelle, en connaissance de cause, et ce aux plus hauts niveaux.
L’ancien membre de la brigade des stupéfiants de la police londonienne Martin Woods, à l’origine de l’alerte
sur le blanchiment d’argent par Wachovia lorsqu’il y était employé, avait dit en avril 2011 à The Obser­ver :
« Les plus grands paradis fiscaux du monde ne sont pas les îles Caïman, ni l’île de Man, ni Jersey.
Le blanchiment à grande échelle se fait à la City de Londres et à Wall Street »




Et ce sont les pantins politiques américains, issus de ces milieux (comme T. Geithner),
qui donnent des consignes à nos politiciens, via la Fondation franco-américaine (par exemple) ou autres
pour nous serrer le carcan des mesures d’austérité pour encaisser les juteux intérêts des dettes.

Et quand un politicien a bien travaillé pour Wall Street ou la City en conduisant son pays au carnage,
il est RÉCOMPENSÉ.


LIESI a eu l’occasion de d’évoquer les rémunérations de Tony Blair.
Dernière information :selon Le Canard,
Morgan Stanley propose à Sarkozy 45 minutes de conférence pour 250 000 €… 92 € la seconde…
En 1980, la HSBC rachetait la Marine Midland Bank basée à Buffalo, la principale banque américaine pour la négociation de monnaies avec le Panama, dont la monnaie était le dollar. Cette prise de contrôle a été l’une des pierres angulaires de la struc­ture financière criminelle ayant servi à la phase de décollage du boom de la cocaïne.

En 1999, la HSBC a racheté la Republic National Bank of New York, propriété du financier monégasque
Edmond Safra. La banque de Safra bénéficiait d’une relation exclusive avec la Réserve fédérale de New York
pour les tran­sactions en liquide, et était connue pour transporter des billets de 100 dollars fraîchement imprimés
de la Réserve fédérale de New York jusqu’en Russie dans les années 1990, en collusion criminelle
avec les oligarques russes et leur mafia. Lorsque la banque de Safra a essuyé de lourdes pertes
après la banque­route de la Russie en 1998, HSBC est intervenue pour repren­dre l’affaire.
Au cours des négociations, Safra a été tué dans sa demeure à Monaco. (Source : EIR)

Voilà qui illustre parfaitement notre grille de lecture depuis… 1994. Derrière les événements en trompe-l’œil,
il y a une autre réalité des choses. Même en période de Guerre (très) froide entre les deux blocs, il y a toujours quelques personnalités qui font la navette entre Washington et Moscou ou… Saint-Pétersbourg.

Sources de l'article
HSBC doit être fermée et sa direction poursuivie
http://liesidotorg.wordpress.com/2012/08/26/hsbc-doit-etre-fermee-et-sa-direction-poursuivie-partie-i/
https://liesidotorg.wordpress.com/2012/08/27/hsbc-doit-etre-fermee-et-sa-direction-poursuivie-partie-ii/http://liesidotorg.wordpress.com/2012/09/01/hsbc-doit-etre-fermee-et-sa-direction-poursuivie-partie-iii/
http://liesidotorg.wordpress.com/2012/09/01/hsbc-doit-etre-fermee-et-sa-direction-poursuivie-partie-iv/

Avec toutes ces scandales financiers, de plus en plus de banques tombent.
Serait-ce les premices d'un Chaos Organisé?


Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le fisc britannique enquête sur les comptes de HSBC à Jersey

Message  Silver Wisdom le Dim 11 Nov - 8:49

Bonjour à tous,

Le fisc britannique enquête sur les comptes de HSBC à Jersey

L'administration fiscale britannique a confirmé vendredi 9 novembre qu'elle se penchait sur des comptes de HSBC à Jersey,
après des informations de presse indiquant que des malfaiteurs se servaient de ces comptes offshore auprès de la banque
pour blanchir de l'argent ou frauder le fisc. Jersey, la plus grande des îles anglo-normandes,
est une démocratie parlementaire autonome et possède ses propres systèmes financiers, juridiques et judiciaires.




"Nous pouvons confirmer que nous avons reçu les données et que nous les étudions.
Nous recevons des informations provenant de nombreuses sources dont nous nous servons pour nous assurer
que les règles fiscales sont respectées", a indiqué l'administration fiscale (HMRC).
La lutte contre l'évasion fiscale est "une priorité pour nous", a-t-elle ajouté.


Blanchiment d’argent via HSBC Jersey
http://fr.euronews.com/2012/11/09/blanchiment-d-argent-via-hsbc-jersey/

Dans son édition de vendredi, le Daily Telegraph indique que le fisc britannique enquêterait sur les comptes offshore
ouverts par de gros trafiquants vivant au Royaume-Uni chez HSBC à Jersey, après une dénonciation qui donnait
des détails sur chaque client britannique détenant un compte dans cette île anglo-normande célèbre pour son faible taux d'imposition.




(...)
L'enquête a été lancée par le ministère du Revenu et des Douanes après une dénonciation qui donnait des détails
sur chaque client britannique détenant un compte dans cette île célèbre pour son faible taux d'imposition.
La liste comprend un client condamné pour trafic de drogue qui se trouve actuellement au Venezuela,
un homme condamné pour possession de centaines d'armes et trois banquiers poursuivis pour des fraudes de grande ampleur.

La banque a l'obligation légale de dénoncer tous ses doutes à propos de l'origine des fonds déposés sur comptes.
La banque cotée à Londres a augmenté lundi à 1,5 milliard de dollars ses provisions pour les pénalités financières qu'elle risque
de devoir payer aux Etats-Unis pour blanchiment d'argent, mais elle pourrait en plus faire face à des poursuites pénales.
(...)

HSBC probed over Jersey accounts: report
http://www.dailytelegraph.com.au/news/breaking-news/hsbc-probed-over-jersey-accounts-report/story-e6freuz9-1226513756284
PROVISIONS ALOURDIES POUR COUVRIR LES PÉNALITÉS FINANCIÈRES

HSBC a indiqué dans un communiqué "enquêter de façon urgente sur les informations faisant état de la perte
présumée de certaines données de clients à Jersey". "Nous n'avons pas été avertis d'une enquête de la part du HMRC
ou de tout autre autorité à ce propos mais si nous sommes avertis, nous coopérerons pleinement avec les autorités", a ajouté la banque.


En juillet, HSBC avait reconnu ses "défaillances" et présenté publiquement ses excuses
devant une commission d'enquête du Sénat américain

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/11/05/hsbc-la-facture-du-blanchiment-d-argent-sale-pourrait-etre-tres-elevee_1785817_3234.html

HSBC, première banque britannique, est déjà au centre d'une enquête des autorités américaines concernant
le blanchiment d'argent sale. Elle a augmenté lundi à 1,5 milliard de dollars ses provisions pour couvrir les pénalités financières
qu'elle risque de devoir payer aux Etats-Unis dans cette affaire et a prévenu que la facture pourrait être encore plus élevée.

Le rapport du Sénat américain avait souligné de "graves carences" dans le système antiblanchiment de la banque
qui a fait prendre des risques au système financier du pays en l'exposant à de possibles activités de blanchiment d'argent
lié au trafic de drogue ou au financement du terrorisme dans les années 2000. Sous l'effet de ces provisions,
son bénéfice net a été divisé par plus de deux au troisième trimestre à 2,498 milliards de dollars.

Source de l'article
Le fisc britannique enquête sur les comptes de HSBC à Jersey
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/11/09/le-fisc-britannique-enquete-sur-les-comptes-de-hsbc-a-jersey_1788564_3234.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

HSBC, grosses banques et blanchiment d’argent… Quand les banquiers sont des auxiliaires du crime international en toute impunité !

Message  Silver Wisdom le Mer 19 Déc - 10:19

Bonjour à tous,

HSBC, grosses banques et blanchiment d’argent…
Quand les banquiers sont des auxiliaires
du crime international en toute impunité !



HSBC executives testify at U.S. Senate (photo courtesy of The Guardian, 17 June 2012)

Dans ce que le New York Times a déclaré être “un jour sombre pour la loi” le 11 Décembre 2012, HSBC,
la seconde plus grosse banque mondiale, n’a pas été inculpée pour ses activités criminelles extensives
de blanchiment d’argent de régimes étant sous le coup de sanctions, de cartels de la drogue mexicains
et d’organisations terroristes incluant Al Qaïda. Alors qu’ils admettaient la culpabilité avec un verdict coupable assuré,
l’état et les autorités fédérales des Etats-Unis ont décidé de ne pas inculper la banque
“du fait qu’une inculpation criminelle pourrait mettre en danger une des
plus grosses banques du monde et ultimement déstabiliser le sytème financier mondial.”

Au lieu de cela, HSBC a accepté de payer un arrangement hors cour de justice pour un montant de 1,92 milliard de dollars.


La grande peur était qu’une inculpation signerait un arrêt de mort pour HSBC. Le ministère de la justice américain
qui était saisi de l’affaire, a été informé par le ministère des finances et la banque de la réserve fédérale que prendre
une “mesure si agressive” contre HSBC, pourrait avoir des répercussions négatives sur l’économie mondiale.
A la place, la banque paierait un forfait de 1,2 milliard de dollars et une amende de 700 millions de dollars pour avoir violé
les lois du Bank Secrecy Act et du Trading with the Enemy Act. Dans une déclaration officielle, le PDG de HSBC a déclaré:
“Nous acceptons la totale responsabilité pour nos erreurs passées.. Nous sommes déterminés à protéger l’intégrité
du système financier mondial. A cette fin, nous continuerons de travailler étroitement avec les gouvernements
et les régulateurs dans le monde.” Avec plus de 7 milliards de dollars de l’argent des cartels de la drogue mexicains blanchis
au travers de HSBC seulement, l’amende n’est qu’un tirage d’oreille, pas moins qu’une somme de perte et profit, en effet,
si le coût de blanchir des milliards de l’argent de la drogue est bien moindre que le profit à le faire, cela continuera.


Trop importante pour la condamner
Too big to jail
http://www.economist.com/news/finance-and-economics/21568403-two-big-british-banks-reach-controversial-settlements-too-big-jail

Faisant partie de cet arrangement, aucun banquier de la HSBC ne sera inculpé dans cette affaire.
Le New York Times reconnaît que “le gouvernement est convaincu de la notion de banques bien trop grosses pour pouvoir se planter.
” HSBC rejoint une liste de quelques banques parmi les plus grosses au monde qui ont payées des amendes
pour leurs activités criminelles, celles-ci incluant: le Crédit Suisse, la Lloyds, ABN Amro et ING parmi d’autres.
L’adjoint au ministre de la justice, Lanny A. Breuer, s’est réferré à cet arrangement comme un exemple pour HSBC “

d’être redevable pour des fautes époustoufflantes quant à son jugement.” Lanny Breuer qui est la patron de la division criminelle
du ministère, département responsable de la mise en accusation sur ce cas précis, était auparavant un associé dans une firme légale
(avec le ministre de la justice lui-même Eric Holder) et représentait un bon nombre de grosses banques et autre conglomérats
ayant à faire dans certains cas à des affaires de fraudes à la repossession de propriétés. Alors que Breuer et Holder étaient associés
à la firme Convington & Burling, la firme représentait des clients notables comme la Bank of America, Citigroup,
JP Morgan Chase et la Wells Fargo, parmi d’autres.

Il semblerait qu’au ministère de la justice, ils aient maintenant les mêmes fonctions:
protéger les banques majeures d’être persécutées et inculpées pour activités criminelles.


Montage créé avec bloggif
Too Big to Indict
http://www.nytimes.com/2012/12/12/opinion/hsbc-too-big-to-indict.html?_r=1&

Le point de focus fut bien sûr les 1,9 milliards de dollars d’amende payés par HSBC, mais très peu de mention fut faite
de ce que HSBC possède 2500 milliards de dollars en biens et avoirs et a gagné 22 milliards de dollars de bénéfices nets en 2011.
Mais pas de lézard, Le PDG de HSBC a dit qu’ils “acceptaient totale responsabilité pour leurs erreurs passées” et a ajouté:
“Nous avons dit que nous étions profondément désolés de ces erreurs et nous renouvelons nos excuses.”
Donc, non seulement les exécutifs de la seconde plus grosse banque au monde se sont excusés d’avoir blanchi
des milliards de dollars de l’argent de la drogue (entre autres crimes…), mais ils se sont en plus… encore excusés.
Ainsi ils paient une relativement faible amende et ne font face à aucune inculpation criminelle.


Bankers in the drug trade: too big to fail, too big to jail?
http://roarmag.org/2012/12/banker-impunity-drug-money-laundering-fraud/

Je me demande si un dealer de crack d’un ghetto quelconque échapperait aux charges criminelles s’il s’excusait non pas une fois mais deux… En fait nous n’avons pas à nous poser la question car en Mai 2012, alors que les exécutifs de HSBC témoignaient
devant une commission sénatoriale à Washington D.C, admettant leur rôle dans le blanchiment de l’argent de la drogue,
un pauvre dealer de crack noir américain fut condamné pour la vente de 5,5g de cocaïne/crack, juste de l’autre côté de la rivière
du bâtimnt du Capitole. Il fut condamné à 10 ans de prisons.

En Août de cette années, la banque a déclaré qu’elle avait mis 700 millions de dollars de côté pour payer
les amendes résultant d’activités illégales, ce qui de manière opportune fut exactement le montant de l’amende
décidée par le ministère de la justice (excluant la partie d’amende forfaitaire sur les profits). Lanny Breuer a déclaré
que cet arrangement hors cour était “très équitable, très réel et un résultat très fort”. Et oui, on pourrait dire que
les résultats sont “forts” et “réels”, dans la mesure où cela donne un précédent qui fera jurisprudence au sujet
des grosses banques qui ne seront pas poursuivies pour leurs vastes activités criminelles, précisément parce qu’elles
sont de grosses banques.. Le résultat “très réel” de ceci est est que nous pouvons garantir qu’une telle activité criminelle
va continuer de plus belle du fait que les banques sont officiellement protégées par l’état. A la nouvelle de l’arrangement,
l’action de HSBC en bourse a augmenté de 2,8%, un signal clair que les marchés financiers récompensent également
le comportement criminel et la culture “foncièrement polluée” de HSBC (des mots du rapport de la commission sénatoriale à son sujet).

Jack Blum, un avocat de Washington et ancien conseiller spécial pour le comité sénatorial en relations étrangères,
qui se spécialise maintenant dans le blanchiment d’argent et les crimes financiers a déclaré que
“si ces gens ne sont pas mis en accusation, qui le sera ?
Que devez-vous faire pour être inculpé ?
Ils ont franchi une ligne jaune établie de la règle bancaire.
Quand y a t’il un crime suffisamment gros pour qu’une grosse banque soit inculpée ?”


Mais Lanny Breuer du ministère de la justice a expliqué que son département a dû considérer “les conséquences collatérales”
de l’inculpation: “si vous inculpez une des plus grosses banques au monde, risquez-vous que des gens perdent leur emploi,
que d’autres insitutions financières, d’autres parties fuient la banque et que cela se répercute sur l’économie mondiale ?”

En d’autres termes, le ministère de la justice américain a décidé que les grosses banques sont au dessus de la loi
parce si elles ne l’étaient pas, il pourrait y avoir de très sérieuses conséquences pour le système financier mondial.
Ceci n’est pas valable juste pour HSBC, la banque “favorite” des cartels de la drogue mexicains d’après Bloomberg,
mais ceci est une excellente nouvelle pour toutes les banques. Après tout, HSBC n’est pas, loin s’en faut,
la seule banque impliquée dans le blanchiment de l’argent sale et autres activités criminelles. En 2010, Wachovia Bank
(maintenant partie de l’empire Wells Fargo), a payé quelques 160 millions de dollars d’arrangement pour avoir blanchi
378,4 milliards de dollars d’argent de la drogue. L’argent de la drogue a aussi été prouvé avoir été blanchi par
des institutions financières comme Bank of America, Citigroup, Banco Santander, et la branche banquière d’American Express.
Pratiquement toutes les grosses banques au monde ont été ou sont en ce moment sous enquête pour activités criminelles
par des procureurs américains: Barclays, Deutsche Bank, Citigroup, JP Morgan Chase, Royal Bank of Scotland,
UBS, Bank of America, Bank of Tokyo Mitsubishi, Credit Suisse, Lloyds, Rabobank, Royal Bank of Canada, and Société Générale,
parmi d’autres. Les enquêteurs et les régulateurs du scandale du Libor (NdT: taux d’intérêt fixé par les banques entre elles),
“le plus gros scandale financier de l’histoire”, rapportent que les plus grosses banques au monde s’engagent
dans la fraude organisée et fonctionnent comme des cartels de la mafia.


HSBC Mexican Branches Said to Be Traffickers’ Favorites
http://www.bloomberg.com/news/2012-12-12/hsbc-mexican-branches-said-to-be-traffickers-favorites.html

La criminalité pervasive de ce “cartel international” est si consistante qu’un des commentateurs financiers du journal The Guardian
a réferré les banques mondiales comme étant des “services financiers auxiliaires des cartels de la drogue”.
Mais en fait, où y aurait-il un meilleur endroit pour les cartels de la drogue pour déposer leurs bénéfices qu’un cartel financier ?
et pourquoi les banques abandonneraient-elles leur rôle essentiel dans le commerce mondial de la drogue ?
Alors que l’industrie pharmaceutique enregistre des revenus mondiaux record de centaines de milliards de dollars
(qu’on ne peut ignorer), le commerce mondial des drogues illégales d’après le bureau des Drogues et du crime de l’ONU
se chiffre en gros entre 2,5 à 5,5% du PIB mondial, soient environ 2100 milliards de dollars pour l’année 2009.
Cette même année, le bureau de l’ONU rapporta que des milliards de dollars de l’argent de la drogue sauvèrent
les plus grosses banques mondiales de la crise financière, car cet argent constituait le “seul capital d’investissement
en liquide” qui inondait les banques. Environ 325 milliards de dollars de l’argent de la drogue furent absorbés
par le système financier global en 2009. Il est parfaitement dans l’intérêt des banques de continuer à profiter
de cette mane de l’argent de la drogue et maintenant elles ont en plus le feu vert officiel
du gouvernement Obama pour continuer à le faire.

Estimating illicit financial flows resulting from drug trafficking
and other transnational organized crime (pdf)

http://www.unodc.org/documents/data-and-analysis/Studies/Illicit_financial_flows_2011_web.pdf

Bienvenus dans le monde de la criminalité financière, le “cartel international” des banques de l’argent
de la drogue et leurs protecteurs politiques. Ces banques non seulement blanchissent des milliards en argent de la drogue,
financent des terroristes et commettent des fraudes massives, mais elles commettent également
des crises économiques énormes et nos gouvernements leur donnent des milliers de milliards de dollars de sauvetage,
les récompensant encore d’avoir créé ces crises en première instance et de commettre des actes criminels.
Cerise sur le gâteau, nous les peuples, recevons la facture de ces sauvetages financiers à payer
et nous devons la payer au prix de la réduction de nos standards de vie, en étant punis de pauvreté
par des mesures d’austérité exceptionnelles et voyons nos ressources de travail et nos sociétés exploitées
par le biais de politiques de réformes structurelles. Ces banques criminelles dominent l’économie mondiale
et dictent les politiques à nos oligarchies nationales. Leur veulerie, pouvoir et nature parasitaire ne connaissent plus de limites.


Le simple fait que le ministère de la justice a refusé de poursuivre HSBC à cause des effets que cela pourrait avoir
sur le système financier mondial devrait être pour tous un signe clair que le sytème financier ne fonctionne pas du tout
pour le bien des gens et de la société et donc en cela, qu’il y a besoin d’un changement dramatique, les cartels doivent être détruits,
les banques brisées, les attitudes criminelles punies et non pas récompensées et les gens devraient édicter
la politique de la société et non pas un tout petit réseau de cartel banquier mondial criminel.

Ceci serait en fait très rationnel, donc cela ne sera pas sujet à discussion.


~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Source originale de l'article
Banking on Criminality: Drug Money and the Above-the-Law Global Banking Cartel
http://andrewgavinmarshall.com/2012/12/13/banking-on-criminality-drug-money-and-the-above-the-law-global-banking-cartel/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La longue histoire de blanchiment d'argent d'HSBC

Message  Silver Wisdom le Jeu 20 Déc - 12:19

Bonjour à tous,

La longue histoire de blanchiment d'argent d'HSBC
James Hall, le 19 décembre 2012 pour Activist Post




S'il y avait un doute persistant sur la suprématie du banquier internationaliste sur les régles juridiques, l'immunité d'HSBC concernant
les accusations criminelles prouve que les vrais maîtres de la planète sont les banksters criminels. Si cette entente était une anomalie
plutôt que la règle, on pourrait soutenir que l'opportunité de pragmatisme, bien que pitoyable, est nécessaire.

Malheureusement, pour les élites financières, les faits racontent une histoire très différente.


(...)
Dans les documents judiciaires déposés au tribunal fédéral de Brooklyn, le gouvernement fédéral a déclaré
que le procès contre HSBC se rapporte au blanchiment des produits du trafic de stupéfiants via
The Black Market Peso Exchange, une méthode par laquelle les blanchisseurs d'argent convertissent
l'argent issu de la drogue en pesos colombiens en achetant et en revendant des biens de consommation en gros.

'L'absence d'un programme anti-blanchiment efficace chez HSBC au Mexique et HSBC Bank USA, NA a contribué
à la conduite reprochée' dans l'affaire de blanchiment d'argent contre les trafiquants de stupéfiants, ont déclaré
les procureurs du ministère de la Justice dans les documents judiciaires.

(...)

Montage créé avec bloggif

Govt outlines HSBC ties to drug money laundering
http://www.elpasoinc.com/news/wire/us/article_011f2b27-a6cf-59ec-abab-2e7a7495671f.html
Publié dans The Global and Mail, le Sénat estime que HSBC n'a pas réussi à contrôler
le blanchiment d'argent de la drogue, ce qui indique la nature politique de cette enquête.


Montage créé avec bloggif
(...)
Une enquête sénatoriale d'un an a permis de découvrir que HSBC agissait comme intermédiaire dans cette affaire de narcodollars,
déguisait les sources de financement pour échapper aux sanctions américaines contre l'Iran, et avait parmi ses clients,
des entreprises ayant des liens présumés avec le terrorisme. La politique interne d'HSBC a été",de manière chronique,
polluée depuis un moment", a déclaré Carl Levin, sénateur du Michigan, qui a aidé à mener l'enquête.

(...)

HSBC failed to control drug-money laundering, Senate finds
http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/international-business/us-business/hsbc-failed-to-control-drug-money-laundering-senate-finds/article4422546/
Au lieu de poursuivre les charges criminelles, le Ministère de la Justice américain punit par une amende
et demande une réglementation plus stricte, mais insuffisantes. Certains des détails sont fournis aux banquesen état d'alerte
pendant que les régulateurs intensifient la pression sur HSBC. La façade de la responsabilisation est insultante.
Ian Fraser présente une évaluation correcte. Le règlement $1,9 milliards par HSBC crée un (autre) précédent dangereux.


(...)
"Le fait d'envoyer des exécutifs en prison est beaucoup plus dissuasif que de lyncher une entreprise,
alors que nombreux seront ceux qui argumenteront que les employés, qui n'avaient rien à voir
avec les activités criminelles de cette dernière, seront également lésés."

(...)


Publiée le 13 déc. 2012 par democracynow

Ian Fraser : HSBC’s $1.9 Billion Settlement Sets (Another) Dangerous Precedent
http://www.nakedcapitalism.com/2012/12/ian-fraser-hsbcs-1-9-billion-settlement-sets-another-dangerous-precedent.html

Le fouineur Matt Taibbi donne un aperçu sobre dans une vidéo qui mérite d'être regardée.
Ses observations rejoingnent celles de M. Fraser.

"Vous pouvez passer un certain temps en prison aux Etats-Unis pour tous les types d'infractions ridicules", dit Taibbi.
"dans le cas présent, nous avons une banque qui blanchi 800 millions de narcodollars,
et ils (DoJ) ne peuvent pas trouver un moyen de mettre tout le monde en prison pour cela?!"


Le risque d'aller en prison pour la gestion d' énormes sommes engendré par le trafic illicite de drogues est faible,
surtout lorsque les gouvernements sont redevables aux cabales bancaires, qui contrôlent l'appareil de la monnaie fiduciaire.

Dans l'étude de John Hoefle parue dans The Executive Intelligence Research (HSBC: Banque phare de la drogue de Grande-Bretagne, Inc),
la composition historique de transactions commerciales malhonnêtes qui dépassent même les opérations bancaires louches est documentée.


HSBC: Flagship BankOf Britain’s Dope, Inc.(pdf)
http://www.larouchepub.com/eiw/public/2012/eirv39n29-20120727/15-17_3929.pdf

Une fois que vous connaissez les ficelles d'un tel business, c'est une étape facile que d'institutionnaliser le blanchiment d'argent.
Regardez l'interview de Jeffrey Robinson. Son expertise ressemble beaucoup à celle fournie par Taibbi et Fraser. Cette image devient
plus claire alors que de nouvelles informations sont disponibles. Même la revue The Economist en conclue que Too big to jail
est la réalité du monde de la banque internationale. (voir message précédent pour lire l'article)


Publiée le 12 déc. 2012 par foxnewssuicide



La signification de refuser de poursuivre pénalement HSBC, et la longue liste d'autres méga banques
est une validation Prima Facie que l'économie mondiale fonctionne sous la direction égoïste
et souvent la permission pratique des plus grandes organisations bancaires internationales.


Le motif de poursuites sélectives par le ministère de l'injustice n'étonnera donc personne, quand la guerre contre la drogue
est tellement rentable pour les alliances diaboliques qui gèrent le trafic de drogue. Les opérations bancaires et gouvernementales
par consentement sont une construction historique qui se cache derrière la loi, tout en composant avec des pots de vin, des profits
et des comptes cachés à l'étranger. Le trafic de la drogue continue à prospérer parce que les gouvernements ont besoin d'une menace
d'un ennemi diabolique, tandis que les organismes chargés de son éradication sont souvent les joueurs de jeux corrompus.

Les établissements HSBC de ce monde sont les participants pervers du vrai triangle de la drogue, à savoir,
des trafiquants de drogue, des personnages gouvernementaux corrompus et des complices de blanchiment d'argent.


James Hall is a reformed, former political operative. This pundit's formal instruction in History,
Philosophy and Political Science served as training for activism, on the staff of several politicians and in many campaigns.
A believer in authentic Public Service, independent business interests were pursued in the private sector.
Speculation in markets, and international business investments, allowed for extensive travel and a world view for commerce.
Source de l'article
Long History of HSBC Money Laundering
http://www.activistpost.com/2012/12/long-history-of-hsbc-money-laundering.html
Traduction de Golden Awaken

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: HSBC doit être fermée et sa direction poursuivie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum