Questions sur le SIDA… Sommes-nous confrontés à un nouveau mythe ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Questions sur le SIDA… Sommes-nous confrontés à un nouveau mythe ?

Message  Silver Wisdom le Dim 9 Déc - 9:55

Bonjour à tous,

Questions sur le SIDA… Sommes-nous confrontés à un nouveau mythe ?



La vérité sur le sida telle qu’elle se dessine actuellement est que cette maladie n’en est pas une.
Les symptômes qu’on a rassemblés sous cette appellation sont ceux d’une foultitude de maladies
qui ont en commun une déficience immunitaire dont le responsable n’est aucunement un virus quelconque,
c’est plus que probable. Le premier virologue un peu sérieux aurait pu le dire il y a bien longtemps:
car le HIV est un rétrovirus, et les rétrovirus ne tuent jamais leur hôte.


Les premiers cas américains présentaient cette déficience à la suite d’absorption massive de nitrite d’amyle, ou poppers,
grands ravageurs du système immunitaire pulmonaire, d’où les pneumonies à pneumocystes. Comme les soirées gays
voyaient une incroyable consommation de ces stimulants par inhalation, il n’est pas étonnant que les homosexuels
aient été les premiers touchés (écouter à ce propos l’opinion du Dr Duesberg).




(...)
• Si le VIH est la cause du SIDA, pourquoi des milliers de victimes du SIDA n’ont-elles jamais été infectées par le VIH ?
Le courant scientifique dominant a éludé cela en inventant une autre nouvelle maladie afin de désigner ces cas de SIDA séronégatif :
le manque de lymphocytes CD4 T dû à une cause inconnue.

• Pourquoi des centaines de milliers de personnes ayant été, depuis de nombreuses années, infectées par le VIH,
sont-elles demeurées en parfaite santé ? Le courant dominant a appelé ces personnes des « contrôleurs d’élite »
mais n’a jamais été en mesure de fournir la moindre explication à ce phénomène qui pourrait conduire au vaccin depuis longtemps promis.

• Pourquoi Luc Montagnier, le découvreur du virus VIH, affirme-t-il désormais que ce virus ne peut être la seule cause du SIDA ?

• Pourquoi n’a-t-on encore pu mettre au point aucun vaccin, après plus de vingt-sept années de recherches ayant englouti
plusieurs dizaines de milliards de dollars, alors que Jenner avait produit le premier vaccin antiviral contre la variole au départ
d’une vache atteinte de la vaccine. Cela en 1796 (!), en moins d’une année et pour une somme de dépassant pas 60 livres sterling ?
(...)

Voir le sida autrement avec le Professeur Étienne De Harven


Dr Étienne De Harven - Voir le SIDA autrement par culture-libre

L’INVENTION du VIRUS du SIDA - Peter H. Duesberg
http://www.resurgence.be/150-l-invention-du-virus-du-sida-h-duesberg-9782874341267.html

Peter Duesberg - The Invention of AIDS
Désolé, mais cette interview est en anglais


Mise en ligne le 17 nov. 2011 par linuxfrik
Les cas africains correspondent à une malnutrition, une hygiène déplorable et à une misère qui ne peuvent
que laminer le système immunitaire. Dans les deux cas, vous pouvez attraper tout ce qui passe sans pouvoir vous défendre.
Les autres cas sont le plus souvent des diagnostics abusifs, dus à des tests douteux qui n’ont rien de spécifique
et qui sont d’interprétation variable selon les pays…Leur caractéristique, reconnue celle-là, est d’être une véritable mine d’or.

Une autre cause de la perte du système immunitaire est… le traitement anti-sida, qui produit exactement les mêmes symptômes:
ainsi, sous AZT, on a observé l’apparition progressive de symptômes qui confortaient les médecins et le public dans l’existence du sida,
alors que seul l’AZT produisait ces symptômes, et conduisait lentement vers la mort tout en prétendant l’éviter.

C’est ainsi qu’on a transformé en “sidaïques” (terme utilisé ici à dessein pour insister sur le côté discriminatoire qu’inclut
souvent la vie de ces patients) des hommes et des femmes en bonne santé, catégorisés séropositifs à la suite de tests douteux:
ce que le HIV n’avait pas réalisé, l’AZT l’a fait, et ces pauvres gens ont effectivement présenté progressivement
les symptômes incriminés et en sont morts.

L’idée de désigner un virus comme responsable avait trois avantages:
Ainsi on évitait de stigmatiser la communauté homosexuelle, puisque la maladie touchait les deux sexes.


Ensuite on pouvait terroriser toute la population mondiale au point de lui soutirer des sommes colossales
pour lutter contre un mirage, et réclamer des subsides pour des traitements imaginaires
(quel drogue pourrait lutter contre un virus qui n’existe tout simplement pas, au moins en tant qu’agent causal?),
ou pour chercher un introuvable vaccin.

Enfin on désignait le sexe comme coupable, ce qui arrangeait bien tous les culs-bénis de la terre,
et on sait que l’Amérique est un terrain fertile pour cette espèce archaïque et bizarre. Ne rejetez pas pour autant le préservatif,
il y a bien d’autres maladies sexuellement transmissibles qui le justifient pleinement (si du moins il est correctement utilisé).

De plus la disparition progressive des maladies épidémiques (polio, tuberculose), risquait de mettre à sec les financements de la recherche, c’est dire si ce virus increvable était le bienvenu.

Voilà tout ce qui explique cet absurde consensus autour d’une erreur, ou plutôt d’une fraude.

Voilà l’histoire du sida telle que je l’ai progressivement comprise, et le film qui suit (en cinq épisodes +fin, le tout en 75 minutes),
vous fera petit à petit réaliser la justesse des arguments qui m’ont amené à cette conclusion.

Cette conclusion, elle n’est pas facile à envisager, encore moins à avaler, dans le contexte d’intoxication médiatique
en vigueur depuis trente ans. Vous pouvez vous contenter de la vérité officielle si ça vous rassure, les remises en question
ne sont jamais confortables. Mais comme pour les vaccins, cette autre escroquerie plus ancienne mais toujours vivace,
il vous faudra bien un jour franchir le pas, et comprendre que vos dirigeants et vos scientifiques ne vous veulent pas plus
de bien que vos militaires, et que leur intérêt passe bien avant le vôtre.

A moins que la bêtise, cette donnée incontournable de la nature humaine, ne se soit faite la complice des escrocs.

Bonne lecture, c’est bien fait, et vous n’allez pas perdre votre temps.

SIDA, LA CHOQUANTE VÉRITÉ


DOC EXCLUSIF INÉDIT: SIDA, LA CHOQUANTE VÉRITÉ... par passmendjambe


DOC EXCLUSIF INÉDIT: SIDA, LA CHOQUANTE VÉRITÉ... par passmendjambe


DOCUMENTAIRE: SIDA, LA CHOQUANTE VÉRITÉ (HOUSE... par passmendjambe


DOCUMENTAIRE: SIDA, LA CHOQUANTE VÉRITÉ (HOUSE... par passmendjambe


DOCUMENTAIRE: SIDA, LA CHOQUANTE VÉRITÉ (HOUSE... par passmendjambe


DOCUMENTAIRE: SIDA, LA CHOQUANTE VÉRITÉ -HOUSE... par passmendjambe

« Les médicaments employés dans le traitement du SIDA sont les causes établies d’immuno-déficience.
L’AZT tue aussi bien les cellules saines que les cellules malsaines.
L’AZT est inutile si ce n’est pour commettre des meurtres légaux. »


Les médicaments du sida
http://www.sidasante.com/azt/aztindex.htm
Source et suite de l'article
Santé: Questions sur le SIDA… Sommes-nous confrontés à un nouveau mythe ?
http://resistance71.wordpress.com/2012/12/09/sante-questions-sur-le-sida-sommes-nous-confrontes-a-un-nouveau-mythe/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La vérité sur le SIDA : un complot, un business, une tuerie avérée

Message  Silver Wisdom le Mar 11 Déc - 9:57

Bonjour à tous,

La vérité sur le SIDA :
un complot, un business, une tuerie avérée


La tragédie des années 1970s, c'est celle d'une réorientation acrobatique de la recherche sur le cancer qui avait,
durant les années 1970, été dominée par l'idée d'un hypothétique lien de causalité qui existerait entre certains rétrovirus
et le cancer chez l'homme. Cette hypothèse n'a jamais reçu l'ombre d'une confirmation.


Fort malheureusement, et principalement aux Etats-Unis, des investissements colossaux avaient été faits dans cette direction
durant toute la décennie 1970. Devant l'absence de tout résultat, il fallait sauver la face, éviter l'humiliation ! L'occasion de sauver
la face fut offerte par une publication de Michael Gottlieb, parue dans les rapports des CDCs d'Atlanta, en juin 1981,
occasion qui fut saisie par les plus hautes sphères de la science médicale américaine avec une précipitation consternante !
La publication de Gottlieb se rapportait à 5 cas de pneumonie à Pneumocystis carinii, observés chez 5 homosexuels
de la région de Los Angeles, en fait les 5 premiers cas de SIDA présentés dans la littérature médicale mondiale.


Michael S. Gottlieb and the Identification of AIDS
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1470620/

L'histoire du SIDA est indissociable de celle de la recherche sur le cancer dans les années 1970.
Si on ne s'était pas acharné à démontrer le rôle tout à fait hypothétique des rétrovirus dans le cancer chez l'homme,
l'article de Gottlieb n'aurait probablement pas suscité les réactions universelles que nous avons connues, et (qui sait ?)
peut-être aurait-on pu éviter l'obligation d'inventer le VIH avec, comme dramatique conséquence,
ce que David Rasnick a très proprement appelé " La bourde du SIDA ".


La bourde du $ida par David Rasnick, PhD
http://www.sidasante.com/textes/bourde.htm

L'évolution des méthodes était spectaculaire : la biologie et la génétique moléculaire prenaient une part de plus en plus
dominante de tous les programmes de recherche. Les méthodes moléculaires auraient pu contribuer mieux qu'elles ne l'ont fait
si leurs applications ne s'étaient pas faite de manière très exclusive, souvent précipitée, ou en omettant les expériences
de contrôle essentielles ! Un exemple historique est donné par les publications de Temin et de Baltimore: si ces auteurs
avaient pris le temps qu'il fallait pour vérifier le degré de purification des virus qu'ils utilisaient, ils n'auraient jamais interprété
leurs résultats comme ils l'ont fait, c'est-à-dire en prétendant que l'enzyme transcriptase inverse était d'origine virale.
Nous savons aujourd'hui que des débris cellulaires étaient très probablement présents dans leurs préparations soi-disant " purifiées ",
et que cette contamination par des débris cellulaires expliquait, à elle seule, la présence de l'activité enzymatique.
Mais il fallait aller très vite ! Baltimore a même raconté qu'il avait fait les expériences lui-même... en deux jours (!),
tant il voulait que ses résultats soient publiés dans Nature, dans le même fascicule que ceux de Temin...

Cette précipitation était apparemment contagieuse car elle a gagné le comité Nobel à Stockholm,
attribuant le prix Nobel à Temin et à Baltimore dès 1975 !


Dans un climat aussi compétitif et générateur de tant d'anxiété, les dérapages devenaient inévitables.
Plusieurs cas graves de fraude scientifique éclatèrent durant les années 1970, concernant des personnalités fortes en vue,
travaillant dans des institutions prestigieuses... L'effet très démoralisant de ces accidents était amplifié
par un mitraillage médiatique impitoyable ! Le spectacle était navrant : d'un côté des collègues qui dérapent dans la fraude,
de l'autre des grands patrons qui se laissent embarquer par Big Pharma...


Mise en ligne le 4 déc. 2011 par salambessouma

A lire également

Contestation de la responsabilité du VIH dans le sida
http://fr.wikipedia.org/wiki/Contestation_de_la_responsabilité_du_VIH_dans_le_sida

Les dissidents du SIDA
http://www.onnouscachetout.com/themes/sida/sida-dissidence.php


Les 10 plus gros mensonges sur le sida
http://www.alterinfo.net/Les-10-plus-gros-mensonges-sur-le-sida_a8262.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum