Etat d'urgence dans la forêt péruvienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etat d'urgence dans la forêt péruvienne

Message  Silver Wisdom le Jeu 28 Mar - 14:28

Bonjour à tous,

Etat d'urgence dans la forêt péruvienne



C'est l'état d'urgence dans la forêt péruvienne: baryum, plomb, chrome...
polluent le sol de façon dramatique, au point que le gouvernement a déclaré l'état d'urgence.
Une pollution directement liée aux exploitations de pétrole.



Photographies : © reuters.

Face à cette catastrophe qui s'étend, les autorités ont décidé d'agir en mettant en place une loi fixant les seuils pour plusieurs
contaminants des sols. Reste aux exploitants pétroliers de s'y conformer d'ici 90 jours. Parmi les entreprises pointées du doigt, Pluspetrol.

"Nous savons que cette entreprise a eu de mauvais comportements environnementaux dans le passé
car il n'y avait pas de réglementation (sic), mais c'est aussi le cas actuellement car elle n'agit pas
de manière responsable et ne donne pas d'informations correctes sur ce qui se passe dans la zone"

a déclaré le ministre péruvien de l'Environnement.


(...)
Il aura fallu des décennies pour faire flancher le gouvernement Péruvien mais les indigènes de la forêt amazonienne
viennent de remporter une victoire importante contre Pluspetrol, l’entreprise argentine qui exploite les ressources de la forêt
dans cette région depuis 2001. (...) A l’origine de cette décision, une étude des sols réalisée en février et mars 2013,
qui a montré des niveaux trop élevés de carbonate de baryum, de plomb, de chrome, de pétrole et de composés apparentés.

(...)

La forêt amazonienne du Pérou en état d’urgence environnementale
http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/La-foret-amazonienne-du-Perou-en-etat-d-urgence-environnementale/(theme)/301
Une action en justice contre Pluspetrol a déjà été lancée par le gouvernement en mars 2012 suite à la contamination de l'environnement
dans un des plus gros puits de pétrole du pays. L'exploitant est désormais obligé de nettoyer les dégâts causés par sa production.


Peru declares environmental state of emergency in its rainforest
http://www.guardian.co.uk/environment/2013/mar/26/peru-declares-environmental-emergency-rainforest

Une décision qui devrait limiter la pollution dans la forêt péruvienne,
mais qui n'empêchera pas la destruction de nombreuses zones puisque l'Etat a décidé
d'accorder 29 nouvelles concessions de gaz et de pétrole cette année.


Source de l'article
Etat d'urgence dans la forêt péruvienne
http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1604908/2013/03/28/Etat-d-urgence-dans-la-foret-peruvienne.dhtml

Ces "Rois du Pétrole" n'ont pour Dieu que le profit,
méprisant de façon éhontée notre si belle Terre.
Mais ne vous inquiétez pas trop, messieurs, votre tour arrive bientôt....




Des Médias silencieux quant à la catastrophe du Golfe du Méxique
http://ledormeur.forumgratuit.org/t43-des-medias-silencieux-quant-a-la-catastrophe-du-golfe-du-mexique

Pollution en Équateur : amende historique pour le géant pétrolier Chevron
http://ledormeur.forumgratuit.org/t775-pollution-en-equateur-amende-historique-pour-le-geant-petrolier-chevron

Shell et le delta du Niger
http://ledormeur.forumgratuit.org/t128-shell-et-le-delta-du-niger

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Des compagnies pétrolières s'apprêtent à décimer les dernières tribus péruviennes

Message  Silver Wisdom le Jeu 2 Mai - 11:44

Bonjour à tous,

Des compagnies pétrolières s'apprêtent
à décimer les dernières tribus péruviennes




Un consortium international s'apprête à extraire du gaz naturel
dans une réserve d'Amazonie occupée par les derniers peuples isolés du Pérou.
Les phases exploratoires auraient déjà décimé la moitié des populations locales,
en propageant des virus contre lesquels les Indiens ne sont pas immunisés.





A 100 km du Machu Picchu, la vie des Indiens isolés est menacée.

Un gigantesque projet gazier, connu sous le nom de Camisea, se trouve au cœur de leur territoire
dans lequel le gouvernement péruvien est actuellement à la recherche de nouveaux gisements de gaz.


(...)

Comme le Machu Picchu, le Parc national de Manu est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO
et est considéré comme étant plus riche en biodiversité que « tout autre lieu sur Terre ».
Plusieurs tribus isolées vivent dans la réserve Nahua-Nanti : les Nahua, les Nanti, les Matsiguenga, et les Mashco-Piro et,
comme tous les groupes isolés, ils dépendent étroitement de la forêt pour leur survie...




Mise en ligne le 8 févr. 2011 par survivalintl
Uncontacted Amazon Tribe: First ever aerial footage
http://www.uncontactedtribes.org/brazilfootage
Projet gazier Camisea
http://www.survivalfrance.org/sur/camisea
Le plus gros gisement du pays se trouve sur les terres des Indiens

Pour le Pérou, Camisea est un véritable trésor enfoui au milieu de la jungle : le sous-sol abrite en effet le plus gros gisement
de gaz du pays. Mais pour les populations autochtones, le projet menace de tourner au cauchemar et pourrait bien signer
leur disparition définitive. Au cours d'une récente manifestation à Londres, l'ONG Survival International a remis
au président Ollanta Humala une pétition signée par plus de 120.000 personnes, demandant l'arrêt de l'expansion de l'exploitation.

Le projet Camisea est entre les mains d'un consortium international constitué par le groupe espagnol Repsol,
l'Américain Hunt Oil, le Sud-Coréen SK, l'Algérien Sonatrach et par deux compagnies argentines, Techpetrol et Pluspetrol.



The many faces of the Camisea natural gas project
http://wwf.panda.org/what_we_do/where_we_work/amazon/problems/other_threats/oil_and_gas_extraction_amazon/camisea_amazon/

Les tests sismiques nécessiteront des milliers d'explosifs

La requête de Survival fait suite à un avertissement de l'ONU, qui sollicitait en mars dernier la suspension immédiate
des plans d'expansion du projet, qui « menacent la survie physique et culturelle des peuples autochtones habitant la région ».
L'exploitation du gaz aura lieu en plein coeur de la réserve naturelle Nahua-Nanti, initialement créée afin de protéger les terres
et le mode de vie des tribus non contactées.

Selon Survival International, « Les entreprises prévoient à présent de mener à bien des tests sismiques dans la jungle,
qui nécessiteront l'utilisation de milliers d'explosifs et la perforation d'une vingtaine de puits d'exploration. »




Men painted with red and black vegetable dye watch the Brazilian government plane. © Gleison Miranda/FUNAI/Survival

Il y a des choses que l'argent ne peut pas acheter, et il y en a d'autres qu'il prend de force.
Pour le reste, il y a les manifestations. Manifester c'est ce qu'a décidé de faire Survival International, mais également
de nombreuses personnes de part le monde pour s'opposer au projet gazier Camisea. A Londres, Madrid, Berlin
ou encore San Francisco, hommes et femmes se sont rassemblés mardi devant les ambassades péruviennes,
armés d'une pétition à destination du gouvernement qui atteint pour le moment les 120.000 signatures à Paris.


Manifestation mondiale pour s'opposer au projet Camisea qui menace des tribus du Pérou
http://www.maxisciences.com/amazonie/manifestation-mondiale-pour-s-039-opposer-au-projet-camisea-qui-menace-des-tribus-du-perou_art29322.html
Copyright © Gentside Découvertes
Des peuples vulnérables aux maladies et à la pollution

L'ONG dénonce des opérations violant un décret de 2003, visant justement à interdire toute expansion du projet.
« Ces Indiens font actuellement partie des populations les plus vulnérables de la planète, car ils ne sont pas immunisés
contre les maladies les plus courantes, ce qui veut dire que tout contact avec eux peut leur être fatal »
, s'indigne Rebecca Spooner, responsable de Survival International. Selon elle, les premières phases d'exploration menées à bien au cours des années 1980
sur ce territoire sauvage ont déjà coûté la vie à la moitié de la tribu Nahua. « Au-delà du contact, il faut également prendre
en compte les perturbations sur la faune dont dépendent les tribus, ainsi que la pollution de l'eau et de l'air »
, ajoute l'activiste.
Malgré ces avertissements, le ministère de l'Énergie et des Mines du Pérou a déjà approuvé une partie du projet en 2012,
et serait sur le point d'autoriser la seconde phase d'expansion.

Une histoire désastreuse

Dans les années 1980, des employés de Shell entrèrent en contact avec des membres de la tribu nahua lors de l'exploration pétrolière
et gazière de leur territoire. Etant très peu immunisés contre les maladies du monde extérieur, plus de la moitié des Nahua
a succombé aux épidémies. Depuis 2004, au moins cinq fuites de gaz importantes ont contaminé les sols et les cours d'eau.
Les riverains en ont été lourdement affectés.




"Autrefois, lorsque Shell travaillait ici, les maladies ont tué la plupart d'entre nous. [...]
Nous savons que notre terre et nos rivières seront détruites si une autre compagnie vient ici. Les rivières seront polluées,
les poissons mourront et les animaux prendront la fuite. Monsieur le Ministre, nous vous demandons: qu'allons-nous manger
lorsque les fleuves seront morts et les animaux partis? [...] Nous ne voulons pas d'entreprises travaillant ici,
nous voulons de l'eau propre, et une vie tranquille et paisible."


Extrait d'un communiqué de presse d'Amazon Watch, novembre 2003.

le paradis saccag : le projet camisea au pérou
http://www.foei.org/fr/publications/link/mining/16case.html
L'expansion de Camisea

Camisea est dirigé par un consortium de compagnies gazières géré par la compagnie argentine Pluspetrol regroupant
les entreprises Hunt Oil (nord-américaine) et Repsol-YPF (espagnole). En avril 2012, le ministère péruvien de l'Energie
annonçait l'intention du gouvernement de développer l'exploration gazière dans le bloc 88. Ce qui signifie de nouveaux puits,
la multiplication des tests sismiques et plus de nuisances pour les Indiens.

Mais il y a plus...

Le Pérou a récemment annoncé la mainmise gouvernementale sur un autre bloc dans la région de Camisea qui pénétrera
dans la réserve indienne et coupera leur territoire en deux. Le bloc porte ironiquement le nom de Fitzcarrald,
le baron du caoutchouc qui a été le premier a ouvrir la région aux compagnies de caoutchouc au XIXe siècle.
Le boum du caoutchouc a causé l'asservissement et la mort de dizaines de milliers d'Indiens.
La compagnie pétrolière étatique PetroPeru n'a pas dévoilé ce projet et la population locale n'en a jamais été informée.


Gas company targets protected Manú park in Peruvian Amazon
http://www.guardian.co.uk/environment/2013/feb/11/gas-company-manu-park-amazon?intcmp=122

Protection juridique

En 2003, sous la pression de la Banque interaméricaine de développement, un décret suprême avait été adopté pour renforcer
la protection de la réserve Nahua-Nanti. La Banque avait accordé au Pérou un prêt de plus de 75 millions de dollars pour développer
le projet Camisea sous certaines conditions. L'une d'entre elles était la promesse « qu'aucune nouvelle autorisation d'exploitation
des ressources naturelles ne serait accordée ». Ce qui signifie que toute nouvelle opération dans la réserve Nahua-Nanti est illégale, conformément au droit international et péruvien.


Les Nations-Unies demandent la suspension immédiate d’un projet gazier en Amazonie
http://www.survivalfrance.org/actu/9060

Vous pouvez agir

Ecrivez au président péruvien pour lui faire part de votre opposition au projet gazier Camisea.
Votre message s'ajoutera à ceux de milliers d'autres sympathisants à travers le monde pour signifier
au gouvernement que son mépris des populations isolées est réprouvé par la communauté internationale.

Ecrivez une lettre pour exiger l'arrêt de l'expansion du projet Camisea
http://www.survivalfrance.org/agir/lettres/camisea

Source de l'article
Amazonie : Des compagnies pétrolières s'apprêtent à décimer les dernières tribus péruviennes
http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=1&idrub=50&id=1219

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum