Le Dormeur doit se Réveiller
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -9%
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et ...
Voir le deal
319.99 €
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de dinosaures
49.99 €
Voir le deal

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012

Aller en bas

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 Empty Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012

Message  Silver Wisdom Mar 23 Oct - 12:30

Bonjour à tous,

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012

Toutes les prévisions, qu'elles émanent de l'OCDE ou du FMI, sont à la baisse.
Il va falloir tout de même que quelqu'un cloue un jour le bec de ce jouvenceau.
Pourquoi lui est-il si difficile de voir la réalité des marchés?



Publiée le 23 oct. 2012 par BusinessBourse BB

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 Empty Rattrapée par le ralentissement mondial, la machine économique japonaise cale

Message  Silver Wisdom Mar 23 Oct - 13:12

Bonjour à tous,

Rattrapée par le ralentissement mondial,
la machine économique japonaise cale


Au second trimestre, le PIB nippon n'a progressé que de 1,4 % en rythme annualisé,
contre 5,5 % au cours des trois premiers mois de l'année. Les exportateurs du pays souffrent du ralentissement
en Occident et en Chine, où ils envoient une large partie de leurs composants.


Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 352817_0202214957459_web

L'économie japonaise, qui évoluait depuis l'an dernier à un rythme bien supérieur à celui des autres
grandes puissances mondiales, semble avoir été soudain rattrapée au second trimestre par la crise
qui fait déjà souffrir l'Occident et impacte la Chine. Sur la période allant d'avril à juin, le PIB nippon a,
selon les premiers calculs du gouvernement diffusés hier, vu sa croissance, en rythme annuel,
progresser de seulement 1,4 %. Trois mois auparavant, cette hausse était encore de 5,5 %.

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 Topelement
Les exportations japonaises ont chuté en septembre.
Tokyo enregistre son plus important déficit commercial depuis 1973.
Professeur à l’IMD, Jean-Pierre Lehmann voit des parallèles avec la situation de l’Europe.

Comme l’Europe, un Japon en queue de train
http://www.tdg.ch/economie/europe-japon-queue-train/story/24067062

L'étonnant dynamisme de l'activité était largement entretenu depuis la fin de l'année dernière par le gigantesque effort
de reconstruction enclenché dans les régions de la côte orientale frappée, le 11 mars 2011, par un séisme puis un tsunami.
Pour aider ses industriels à se relancer après la catastrophe, le gouvernement avait aussi réactivé plusieurs programmes de soutien à la consommation, et notamment offert de généreuses subventions aux acheteurs de voitures peu gourmandes en énergie.

Stagnation des achats

Mais ces deux moteurs semblent commencer à s'essouffler. Au second trimestre, l'investissement public,
qui comprend les constructions d'infrastructures, ne progressait plus, en glissement annuel, que de 7,2 % contre 15,2 %
sur les trois premiers mois de l'année. « On constate des goulots d'étranglement comme notamment l'insuffisance
de main-d'oeuvre dans le secteur de la construction ou le manque d'ingénieurs en génie civil », note Ryutaro Kono,
l'économiste en chef de BNP Paribas, qui pointe les retards pris par certains chantiers de reconstruction.
Dans le Tohoku, certaines collectivités n'ont pas encore achevé de déblayer les gigantesques montagnes
de déchets créées par la catastrophe.

La consommation des ménages, qui constitue la plus large part du PIB de l'Archipel, n'a enregistré, elle,
qu'une légère poussée de 0,6 %. « C'est une source d'inquiétude au moment où les politiques de soutien sont
en train d'être réduites », explique Jun Kawakami, un expert de Mizuho Securities. Dans les segments ne profitant pas
de campagne gouvernementale de subventions, la demande ne cesse de baisser. « Les ventes d'équipements électriques
pour les particuliers s'affaiblissent », rappelaient, la semaine dernière, les chercheurs du Japan Research Institute,
avant de noter les stagnations des achats d'écrans plats.

Les ventes au détail au Japon ont baissé de 0,8% en juillet par rapport au même mois de l'an dernier,
leur premier recul en huit mois, les effets des mesures de relance s'estompant progressivement.

Ce recul plus marqué qu'attendu (les économistes prévoyaient une baisse de 0,2%) intervient
après une hausse de 0,2% seulement en juin, alors que la croissance de la consommation était plus nette en début d'année.

Ces chiffres confirment la tendance au ralentissement de la consommation, qui représente environ 60% de l'activité de l'archipel, après le rebond marqué qui a suivi le choc économique provoqué par le séisme et le tsunami de mars 2011.

Sur un mois, les ventes de détail ont baissé de 1,5% après un repli de 1,2% en juin.

"La consommation privée est hésitante en ce moment et elle va probablement ralentir encore à partir de septembre,
lorsque le soutien des aides gouvernementales à l'achat de voitures peu polluantes commencera à disparaître",
explique Yasuo Yamamoto, économiste du Mizuho Research Institute.


Japon-Nouveaux signes de faiblesse de la consommation
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E8JU1XJ20120830
Prudence des grands clients

Moins portées par la consommation locale, les entreprises nippones souffrent aussi de plus en plus du ralentissement
de la demande mondiale. La crise de la dette souveraine en Europe et le ralentissement en Chine, où les groupes japonais fournissent des composants plus tard intégrés à des produits destinés à l'Occident, pèsent sur les carnets de commandes
des industriels. Leurs exportations n'ont ainsi augmenté au deuxième trimestre que de 4,8 %, en rythme annualisé.
Si Sony, Toyota ou Panasonic reconnaissent la prudence de leurs grands clients, ils se plaignent aussi de la force
du yen qui rend chacun de leur produit fabriqué dans l'Archipel très peu compétitif sur les marchés étrangers.

La Banque du Japon fait aussi marcher la planche à billets


Publiée le 19 sept. 2012 par euronewsfr
Ayant décortiqué l'ensemble de ces chiffres, la plupart des analystes estiment que
la croissance japonaise pourrait continuer à ralentir dans les prochains mois.
Sur l'ensemble de 2012, le PIB nippon ne devrait, selon BNP Paribas, progresser que de 2,3%.

CORRESPONDANT À TOKYO, Yann Rousseau
Source de l'article
Rattrapée par le ralentissement mondial, la machine économique japonaise cale
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202214372854-rattrapee-par-le-ralentissement-mondial-la-machine-economique-japonaise-cale-352817.php

A lire également

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 1197795-drapeau-japon-flag
Au mois de septembre, le pays affiche un déficit record de 558,6 milliards de yens (5,5 milliards d’euros).
Le pire niveau depuis 33 ans selon le ministère des Finances nippon.

Le Japon enregistre le pire déficit commercial depuis 1979
http://lejournaldusiecle.com/2012/10/22/le-japon-enregistre-le-pire-deficit-commercial-depuis-1979/

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Mar 23 Oct - 13:24, édité 1 fois (Raison : Ajout d'info)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 Empty Japon : Sans financement rapide, l’Etat s’arrêtera de fonctionner

Message  Silver Wisdom Lun 29 Oct - 15:16

Bonjour à tous,

Japon : Sans financement rapide, l’Etat s’arrêtera de fonctionner

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 Yoshihiko-noda-le-30-aout-2011-10527042qvtqz_1713
Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda a agité lundi le spectre d’une paralysie complète de l’Etat,
déjà lourdement endetté, pour forcer l’opposition à voter une loi de financement le plus tôt possible.


« Si la situation continue, les services administratifs vont se retrouver à l’arrêt,
ce qui pèsera sur la vie quotidienne des gens et entravera la reprise économique »,
a déclaré M. Noda devant la Chambre des députés.
A l’instar des États-Unis pendant l’été 2011, le Japon est au bord de la cessation de paiement à cause
d’un désaccord entre majorité et opposition. A Tokyo, le blocage se cristallise autour d’une loi purement technique.
D’habitude, l’adoption de ce texte qui autorise le gouvernement à émettre les obligations nécessaires au fonctionnement
des services centraux de l’Etat s’apparente à une formalité, mais il est bloqué actuellement au Sénat.


Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 4yena
© Flickr.com/richard-g/cc-by

Le Japon peut déposer le bilan d'ici 2017, par conséquent les investisseurs doivent acheter les actifs
en d'autres monnaies, a déclaré Hiroshi Fujimaki, ancien conseiller du milliardaire George Soros.

Selon M. Fujimaki, après la faillite le taux du yen baissera de 80 à 85% pour atteindre 400-500 yens/1 dollar.
Parallèlement les taux d'intérêt des obligations japonaises de 10 ans augmenteront jusqu'à 80%.
En 2014 la dette publique constituera 245% du PIB.

Hiroshi Fujimaki note qu'en attendant le Japon n'a pas d'issue. Tokyo n'a que deux solutions:
soit faire marcher à plein la planche à billets jusqu'au début de l'inflation, soit déclarer la faillite.


Le Japon menacé de faillite
http://french.ruvr.ru/2012_06_15/Japon-crise-financiere/
Le principal mouvement de droite, le Parti Libéral-Démocrate (PLD), a en effet décidé cette année de ne pas le voter
tant que M. Noda n’aurait pas dissout la Chambre des députés afin de convoquer des élections législatives anticipées.

M. Noda a appelé à « des discussions franches entre la majorité et l’opposition »
et à « cesser d’utiliser la loi d’émission des obligations comme une carte politique »,
alors que des dépenses au profit des collectivités locales ont déjà dû être reportées.


Le Parti Démocrate du Japon (PDJ, centre-gauche) de M. Noda est majoritaire à la Chambre des députés
mais minoritaire au Sénat; or, le feu vert des deux chambres du Parlement est nécessaire au passage de cette loi budgétaire.

A défaut, le gouvernement de la troisième puissance économique mondiale pourrait se retrouver
à court d’argent dès le début décembre, bien que la plupart des analystes jugent cette hypothèse peu vraisemblable.


Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 75708
Le premier ministre japonais Yoshihiko Noda plébiscite des discussions franches entre la majorité et l'opposition.
Kim Kyung Hoon / Reuters


(...)
La cessation de paiement est proche

L'émission de nouvelles obligations d'Etat doit couvrir environ 40% du budget d'avril 2012 à mars 2013.
Conséquence du blocage, des dépenses gouvernementales, notamment au profit des collectivités locales,
ont déjà dû être différées. A l'instar des Etats-Unis pendant l'été 2011, le Japon est au bord de la cessation de paiement
à cause d'un désaccord entre majorité et opposition. Mais à la différence de la situation qui prévalait à Washington,
le blocage se cristallise à Tokyo autour d'une loi purement technique.
(...)

Le chaos coûterait cher, y compris à l'opposition

Le Parti Démocrate du Japon (PDJ, centre-gauche) de M. Noda est majoritaire à la chambre des députés
mais minoritaire au Sénat. Or le feu vert des deux chambres du Parlement est nécessaire au passage de cette loi budgétaire.
A défaut, le gouvernement de la troisième puissance économique mondiale pourrait se retrouver à cours d'argent dès le début décembre bien que la plupart des analystes jugent cette hypothèse peu vraisemblable.
"L'arrêt des services gouvernementaux est possible sur le papier, mais cela n'arrivera pas",
a affirmé David Rea, de l'institut de recherche Capital Economics.
Les deux principaux partis ont trop à perdre à créer le chaos par leur inaptitude à s'entendre,
"aussi il est très improbable qu'un accord ne soit pas trouvé avant la fin novembre", a-t-il souligné.
(...)

Le Japon risque d'être à court d'argent pour des raisons politiques
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-japon-risque-d-etre-a-court-d-argent-pour-des-raisons-politiques_355067.html
« L’arrêt des services gouvernementaux est possible sur le papier, mais cela n’arrivera pas », a affirmé David Rea,
de l’institut de recherche Capital Economics. Les deux principaux partis ont trop à perdre à créer le chaos par leur inaptitude
à s’entendre, « aussi il est très improbable qu’un accord ne soit pas trouvé avant la fin novembre », a-t-il souligné.

Le conflit porte sur la date des élections législatives anticipées, que M. Noda a promises au PLD en échange de son soutien
au vote d’une augmentation de la taxe sur la consommation, obtenu en août. A l’époque, le Premier ministre avait promis
de dissoudre la Chambre des députés « dans un proche avenir », une expression vague au cœur du blocage actuel.

Les législatives doivent se tenir au plus tard à l’été 2013, mais la droite réclame un scrutin au plus vite pour bénéficier
de l’impopularité de l’exécutif, accusé de mauvaise gestion des suites de l’accident nucléaire de Fukushima,
de faiblesse diplomatique face à la Chine et d’indécision économique et sociale.

Ce contretemps parlementaire pourrait ne constituer qu’une péripétie, si elle ne mettait en lumière
les blocages structurels de la vie politique dans un Japon lesté de la plus lourde dette des pays développés.

Le pays est endetté à hauteur de 236% de son produit intérieur brut (PIB) en 2012 (quelque 10.000 milliards d’euros),
a souligné le FMI dans son dernier rapport mondial sur le sujet, un taux bien supérieur à ceux des Etats européens
menacés par les marchés comme la Grèce (170%), l’Italie (126%) ou l’Espagne (90%).

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 Gateway

Plus de 90% de la dette du Japon est il est vrai détenue par des Nippons, ce qui met ses finances publiques à l’abri des sautes d’humeur des investisseurs internationaux. Le pays dispose en outre d’amples réserves de change et d’une monnaie forte.

Mais ce trou se creuse rapidement, avec un déficit public estimé à 10% par le FMI cette année, et pourrait se transformer
en un fardeau insupportable pour les générations à venir, d’autant que les naissances sont rares
et la population vieillissante, avertissent nombre d’experts.

Source de l'article
Japon : Sans financement rapide, l’Etat s’arrêtera de fonctionner
http://lejournaldusiecle.com/2012/10/29/japon-sans-financement-rapide-letat-sarretera-de-fonctionner/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012 Empty Re: Olivier Delamarche - 23 Octobre 2012

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum