Le Dormeur doit se Réveiller
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-44%
Le deal à ne pas rater :
Lecteur de Cartes SD/Micro SD, USB Type C Micro USB OTG et Lecteur de ...
8.99 € 15.99 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ?

Aller en bas

Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ? Empty Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ?

Message  Silver Wisdom le Dim 10 Mar - 9:19

Bonjour à tous,

Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ?
Édité par Daphnée Leportois Auteur parrainé par Yannick Comenge (Màj le 8 mars 2013)

Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ? 0781339741243
Red Bull, Burn et Energy Drink Zero, boissons énergisantes sous surveillance, le 09 juin 2012 (S.SALOM-GOMIS/SIPA).

Le 6 juin 2012, deux morts par crise cardiaque en lien avec la consommation
de boissons énergisantes ont été signalés par les autorités sanitaires.
Coline Letourmy, ingénieur en nutrition, fait le point sur ces boissons dont l'innocuité
n'a toujours pas été démontrée mais qui sont néanmoins commercialisées depuis quelques années.


Un dispositif de nutrivigilance, mis en place depuis 2008, a, en effet, rapporté 24 cas d’effets indésirables pour lesquels les boissons
énergisantes sont incriminées. Pour 13 d’entre eux, "un lien de causalité possible ou probable a pu être établi". Pas bon signe tout ça…

Les effets indésirables en question : effets cardiologiques (tachycardie) et/ou neurologiques (crises épilepsies, paresthésies,
tremblements, vertiges) et/ou psychiatriques (angoisses, agitation, confusion). Rajoutons à cela trois cas d’AVC et deux cas
d’arrêts cardiaques (dont un mortel) ! Cependant, le lien avec la consommation de boissons énergisantes n’a pu être clairement établi…

Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ? 2458224
health effects of energy drinks on children, adolescents, and young adults pdf
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3065144/

Taurine, ingrédient stimulant et dangereux

Ainsi la consommation de boissons énergisantes serait-elle dangereuse pour la santé ?
Pourquoi une telle incertitude subsiste encore aujourd’hui ?

Pour bien comprendre, il faut d’abord définir le terme "boisson énergisante", ce qui est difficile car il n’y a aucun cadre réglementaire.
D’après l’Anses, les boissons énergisantes sont des boissons permettant de stimuler le système nerveux grâce à des ingrédients stimulants :
la taurine, la caféine, le guarana, le ginseng, des vitamines….


Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ? 000015405_5

(...)

La question de la sécurité des boissons énergisantes est suivie par l’Anses depuis de nombreuses années.
L’Agence a été saisie à plusieurs reprises depuis 2001 pour évaluer l'innocuité et l'intérêt nutritionnel de ces boissons
par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), et a rendu 5 avis.

Considérant les hauts niveaux de concentration de substances comme la taurine et le D-glucuronolactone dans ces produits,
l'Agence a considéré, dans ses avis, que la sécurité d'emploi n'était pas assurée.
De plus, l'intérêt nutritionnel de ces boissons n'a pas pu être démontré.


(...)

Boissons énergisantes
http://www.anses.fr/fr/content/boissons-énergisantes
Si on prend une canette de Red Bull, une des plus célèbres boissons énergisantes, on peut lire dans la liste des ingrédients :
taurine et D-glucurono-gamma-lactone. Ce sont ces deux ingrédients qui seraient dangereux. La taurine et la D-glucurono-gamma-lactone
sont des molécules que l’on trouve également naturellement, bien qu’en quantité beaucoup plus faible, dans des produits alimentaires.


Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ? 913391

Aucune étude indépendante sur le Red Bull en France.
Cette boisson aromatisée avec des extraits de feuilles de coca décocaïnisés, est classé « narcotic » dans de nombreux pays.
Le Pdg de Red Bull interdit que l’on visite son usine de fabrication.



Red bull - fabrication et enquête médicale par rikiai

Vu sur : RenoVatio
D'avis défavorable en avis défavorable

En 1996, le CSHPF (Conseil supérieur d’hygiène publique de France) a émis un avis défavorable sur les boissons énergisantes,
telles que le Red Bull : l’innocuité des boissons énergisantes contenant de la taurine (4000 mg/L) et du glucuronolactone (2400 mg/L)
ne peut pas être certifiée. Sur la base de cet avis défavorable, la commercialisation du Red Bull a été interdite pendant 13 ans.

Pendant 13 ans, la marque a saisi l’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) à plusieurs reprises
dans l’espoir d’un avis favorable. À quatre reprises, l’Afssa a émis un avis défavorable...


En 2001, l’évaluation de l’emploi de diverses substances nutritives et de caféine dans une boisson présentée
comme "énergisante" conclut que "l’autorisation d’emploi de ces diverses substances n’est pas acceptable, leur innocuité
aux concentrations préconisées par le pétitionnaire n’étant pas démontrée".

En 2003, les études expérimentales apportent des "éléments de suspicion de toxicité rénale
pour la D-glucurono-g-lactone et d’effets neuro-comportementaux indésirables, sinon durables du moins transitoires, de la taurine.
Enfin, l’effet de la taurine sur la glande thyroïde mériterait d’être approfondi."

L’Afssa estime que les études présentées apportent des compléments d’information importants, elle estime que :

- les enquêtes de consommation montrent que la consommation de ce type de boisson peut être élevée ;

- l’intérêt nutritionnel de la boisson pour les populations ciblées n’est pas démontré ;

- les données expérimentales toxicologiques ne permettent pas de se prononcer sur l’innocuité de la taurine
et de la D-glucurono-g-lactone, elles apportent a contrario des éléments de suspicion de toxicité rénale
pour la D-glucurono-g-lactone et d’effets neuro-comportementaux indésirables, sinon durables du moins transitoires, de la taurine.
Enfin, l’effet de la taurine sur la glande thyroïde mériterait d’être approfondi.
Afssa – Saisine n° 2002-SA-0260 (pdf)
http://www.afssa.fr/Documents/NUT2002sa0260Er.pdf
En janvier 2006, l’avis apporte une nouvelle analyse des résultats des études de toxicocinétique
et de toxicité subaiguë de la taurine et de la D-glucuronolactone chez le rat en raison de biais méthodologiques évoqués par la marque.
En l’absence de nouvelles données, l’agence reste sur sa position précédente.

En novembre 2006, l’agence réitère ses doutes quant à l’innocuité de la boisson qui combinerait
"plusieurs agents susceptibles de générer des troubles neurophysiques". Des études complémentaires sont nécessaires
afin de lever ou confirmer les doutes sur les risques cardiovasculaires, néphrotoxiques, et neurologiques.
Les risques liés à la consommation de la boisson d’une part lors d’une activité sportive (risque cardiovasculaire) et,
d’autre part, à la consommation concomitante d’alcool (potentialisation des effets de l’alcool) sont évoqués.
Par application du principe de précaution, l’Afssa réaffirme donc son avis défavorable quant à l’innocuité de la boisson en question.

La toute première étude du genre sur les boissons énergisantes fait peur aux spécialistes.
Nos adolescents consomment beaucoup de ces boissons et n'en connaissent pas les risques.
Chez les adultes aussi, une forme d'addiction s'est installée. Plus de la moitié des jeunes en consomment avec de l'alcool
et 40% quand ils font du sport. Jean Fève, le président du Conseil Supérieur de la Santé, est interviewé par Charlotte Notteghem.


Boissons énergisantes : un produit dangereux pour la santé


Publiée le 9 mars 2013 par News360x
Commercialisation : de la version sans taurine à l'originale

L’histoire ne s’arrête pas là : fin 2007, la marque a porté plainte contre la France contre l’interdiction de la commercialisation du produit.
Elle s’appuie pour cela sur la réglementation européenne qui stipule l’obligation de démontrer la toxicité du produit.

Avril 2008 voit sortir une version allégée du Red Bull dans laquelle la taurine est remplacée par un autre acide aminé, l’arginine.
Sous la pression, la France finit toutefois par céder et le Red Bull est commercialisé dans sa formule originale en juillet de la même année.
Les mentions "déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes" et "à consommer avec modération" doivent être apposées sur le produit.

Et depuis ? L’Efsa (l’Autorité européenne de sécurité des aliments) a émis un avis scientifique en 2009 sur l’innocuité de la taurine
et de la D-glucurono-gamma-lactone en tant qu’ingrédients individuels de boissons énergisantes. D’après ce rapport,
la dose sans effet indésirable observé (DSEIO) est de 1000 mg par kg de poids corporel et par jour pour les deux substances :

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a adopté un avis scientifique sur deux ingrédients
couramment utilisés dans des boissons dites énergétiques. Suite à une demande de la Commission européenne,
le groupe scientifique de l’EFSA sur les additifs alimentaires et les sources de nutriments ajoutés aux aliments (groupe ANS)
a conclu que l’exposition à la taurine et au d-glucuronolactone via la consommation régulière de boissons énergétiques
ne devait pas susciter d’inquiétude en termes de sécurité.


(...)

L’EFSA adopte un avis scientifique sur deux ingrédients communément utilisés dans certaines boissons énergétiques
http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/ans090212.htm
Effets non démontrés (sic)

Alors le Red Bull, dangereux ou pas… ? La commercialisation du Red Bull ne signifie pas que les boissons énergisantes
ne sont pas dangereuses pour la santé, mais seulement que les effets des boissons énergisantes n’ont pas encore été démontrés.
C’est l’exemple parfait de la pression qu’un lobbying peut exercer sur les pouvoirs publics.

Les recommandations des instances sanitaires sont alors ignorées…
Le dispositif de nutrivigilance et l’appel aux médecins devraient permettent d’avoir plus de données.

On en revient à la question principale : boire ou ne pas boire de boissons énergisantes ?
Au même titre que l’alcool, les boissons énergisantes peuvent avoir des effets sur la santé.


Si vous ne pouvez pas vous passer de ce type de boisson, n’oubliez pas le maître mot : "à consommer avec modération" !
Et surtout évitez les boissons énergisantes lors d’une activité sportive (des boissons adaptées existent)
et l’association avec l’alcool (le fameux vodka-Red Bull)…

Ces modes de consommation sont, d’après des travaux de l’Anses qui paraîtront cet automne,
en augmentation. 27% des consommateurs de moins de 35 ans associent, au moins de temps en temps,
les boissons énergisantes à de l'alcool.


Source de l'article
Boissons énergisantes : une consommation mortelle de taurine ?
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/571592-boissons-energisantes-une-consommation-mortelle-de-taurine.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum