Le Dormeur doit se Réveiller
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-29%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
352.99 € 499.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -26%
DeLonghi Détartrant écologique pour ...
Voir le deal
9.90 €

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Sam 24 Aoû - 14:48

La Russie fournit les preuves Satelittes aux Nations Unies sur les auteurs du massacre.


Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Syrie-10


INHFR - La Russie qui fournit aux Nations Unies les images satellites, irréfutables, des 2 missiles chargés de produits chimiques qui se sont abattus sur Al Ghouta faisant des centaines de morts, dont la plupart des enfants, ont été lancés depuis la région de Douma en Syrie, sous contrôle des rebelles! Information relayée par d’autres médias.


Russie - Le Ministre des Affaires Étrangères Russe : «Nous détenons plus de nouvelles preuves que cet acte criminel était d’une nature provocatrice», a-t-il souligné. "Et en particulier, des rapports ont circulé sur Internet,  que les matériaux de l’incident et l’objet des accusations contre les troupes gouvernementales, avaient été publiés pendant plusieurs heures à l’avance de l’attaque en question . Ainsi, il s’agissait bien d’une action planifiée à l’avance.
Suite de l’article sur RT  http://rt.com/news/syria-chemical-prepared-advance-901/

Que dit la Presse occidentale ?

Blackout totale ! La France, mise en difficulté fait allusion, et pour la première fois depuis le début de cette insurrection, Le Figaro, très connu pour le soutien qu’il apporte à Fabius et aux rebelles, se pose pour la première fois des questions jamais vues auparavant, même si le titre est 100% sioniste, le texte en dit long:

"Quel intérêt aurait eu Bachar el-Assad à lancer une attaque non conventionnelle au moment précis où il venait d’autoriser des inspecteurs de l’ONU ?" – Le Figaro 22/08/2013 CQFD !

Source Journal Al Khabar le martyre de centaines de Syriens, à Al-Ghouta près de Damas, dont la plupart étaient des enfants, a soulevé l’opinion publique mondiale, ce mercredi dernier (21/08/2013), et notamment avec la propagation des images d’enfants et de civils martyrs, qui ont péri dans ce massacre. Les médias de l’opposition Syrienne ont accouru accusant le régime d’avoir commis ce massacre, dans une pression sur le Conseil de sécurité, qui s’est rapidement réuni, avant que la surprise survienne. http://www.alkhabar-ts.com/index.php?page=view_news&id=3f5966b928a4cf07557488b5fa93d93d9e788f3fa403289949095326b643764a#ixzz2cjElnYhL
Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Attaque-chimique-syrienne

Le Conseil de sécurité réuni vient de rendre son rapport avec la mention «fragile», et la déclaration claire
«Nous voulons découvrir la vérité sur l’accusation du régime syrien qu’il aurait utilisé les armes chimiques sur la campagne de Damas, et nous accueillons la décision de l’Organisation des Nations Unies pour enquêter sur cette affaire",
une déclaration qui vient s’ajouter à celle de la délégation Italienne qui rapporte  «la délégation syrienne a présenté une vision qui mérite que l’on s’attarde dessus ! ». Et pour la première fois de son genre,  la déclaration également de la délégation française, connue pourtant pour être la plus radicale et enclin en faveur de l’opposition.

La délégation française avait fournit tout ce qu’elle possédait en informations sur le massacre qui a coûté la vie, selon les dernières statistiques neutres, à environ 800 syriens, dont la plupart étaient des enfants. Mais c’est la première fois que la délégation attribue ces informations à la coalition de l’opposition et à son Président "Awinnen Jarba," dans une tentative française de se soustraire à ces renseignements et d’en porter la responsabilité à " Awinnen Jarba".



A quoi est du ce revirement ?


Une source diplomatique syrienne de haut niveau, a révélé à la Télévision d’Al Khabar, que la délégation Russe a rendu la version sur les faits qui se sont produits, en fournissant des documents irréfutables, extraits des images satellites qui viennent appuyer de ce fait la version officielle syrienne. Qu’effectivement des militants armés ont bien lancé les deux rockets remplies de produits chimiques, depuis la zone rurale de Douma, toujours sous contrôle des rebelles, ce qui a laissé toute l’assemblée (du Conseil de Sécurité) sans voix et les a obligés à revoir leurs positions.

La source, qui a préféré garder l’anonymat, a déclaré à la Télévision d’AlKhabar, que la version officielle syrienne sur le massacre (présentée au Conseil de Sécurité), a confirmé que les militants ont effectivement tiré deux roquettes chargés de produits chimiques depuis la zone rurale de Damas, encore sous contrôle des Rebelles, et cela en fournissant les images des satellites russes, qui confirment les faits.

Le diplomate a souligné, à cet égard, que la position russe était, ce jour-là, exceptionnellement la seule position la plus radicale de toutes, que se soit celle des pays européens ou des États Unis, à exiger de faire procéder à une enquête sur ce massacre. Il a ensuite  expliqué par ces mots que «La position de la Russie est basée sur des images satellites illustrant de manière incontestable que les militants sont effectivement ceux qui ont utilisé le chimique."

Sur la raison pourquoi les militants de l’opposition ont commis ce massacre, la source diplomatique a précisé qu’«une faction des militants, ont tiré ces roquettes pour exploiter la présence de la Commission d’enquête et accroître les documents (en leur faveur), et cela en collaboration avec l’un des pays arabes, mais sans avoir cette fois-ci, préalablement informé les pays occidentaux sur une telle étape à franchir."

La source a également rapporté la précision donnée dans la version de la délégation syrienne, que les États membres n’ont pas demandé les images aux satellites américains, comme à leur habitude dans les cas précédents, se contentant des images russes, qui se sont révélées identiques aux images des États Unis, établissant ainsi une preuve définitivement irréfutable" .

Le diplomate a ajouté que ce massacre aura désormais des effets politiques majeures sur la position des pays qui soutiennent l’insurrection, à commencer par la France, qui devra réévaluer sa position, d’autant plus que ce crime a été commis sans que ses renseignements généraux en aient été préalablement informés, ce qui la place aujourd’hui dans une position critique".

Le diplomate a ajouté que la faction armée, des rebelles qui ont lancé ces deux roquettes, est une faction radicale qui œuvre sous les ordres d’un État arabe du Golfe, sans indiquer son nom, sachant que l’Arabie saoudite est le plus grand partisan des militants de l’opposition et des factions militantes en particulier.

Ce massacre a touché plusieurs villages d’Al-Ghouta Est, et a causé, sur estimation des recensement des organismes neutres, le martyre d’environ 800 syriens, dont la plupart des enfants, et plusieurs milliers de blessés



- voir video de la TV Russe en duplex avec les Etats Unis, sur l’ancienne attaque chimique de khan Al Assal, en bas de page
- Toujours sur l’ancienne attaque chimique à khan Al Assal. Conférence de Presse à New York New-York / Le délégué permanant de la Russie auprès de l’ONU, Vitali Tchourkin, a affirmé que son pays déploie des efforts avec le Conseil de sécurité pour faciliter l’entrée des experts onusiens en Syrie et enquêter sur l’usage par "l’opposition syrienne" des armes chimiques à Khan al-Assel dans la banlieue d’Alep. 11 juillet 2013

Source Journal Al Khabar  
http://www.alkhabar-ts.com/index.php?page=view_news&id=3f5966b928a4cf07557488b5fa93d93d9e788f3fa403289949095326b643764a#ixzz2cjElnYhL


Publiée le 11 juil. 2013  
La Russie a accusé jeudi les occidentaux de propager des accusations peu crédibles et des «scénarios bizarres» à propos de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie.

Un autre mensonge est la publication sur youtube, la veille de l’attaque chimique qui a couté la vie à des centaines d’innocents syriens, d’une video d’un enfant entre la vie et la mort, avec un titre sur le massacre qui allait se produire le lendemain !

La video a été publiée par le site des rebelles, et titrée du massacre de l’attaque chimique sur AL Ghouta le 21/08/2013, le lien video sur Youtube atteste encore de sa publication réelle, en date du 20/08/2013, soit la veille !

Al Ghouta a réellement été attaquée, et des centaines de syriens ont succombé à une mort chimique,

Comment un enfant montré sur cette video peut-il mourir le lendemain ? Et comment les rebelles peuvent-ils savoir la veille qu’une attaque chimique allait se produire le lendemain sur Al Ghouta, pour titrer à l’avance leur video de la date du massacre, c’est à dire du 21/08/2013, alors que Youtube atteste automatiquement de la date réelle de la publication, qui est clairement indiquée au 20/08/2013 ?

La video en question a donc été publiée sur youtube, la veille de ce massacre, elle ne peut pas correspondre à un évènement du lendemain, ce qui indique qu’une ancienne video a été attribuée au massacre du lendemain, dans un loupé de timing entre youtube et le site qui publie cette video  ! Une véritable fabrication de l’information avant qu’elle ne se produise ! C’est la seule explication à ce loupé qui a manifestement échappé à la vigilance du site de l’opposition qui a publié cette video !


Titre de la video : Ghouta Est le 21/08 – Dernier soupir d’un enfant sans que personne puisse le sauver

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Attack10

https://www.youtube.com/verify_controversy?next_url=/watch%3Fv%3DVGOAmM1rN8s%26list%3DTLTH2mPHNki-g%26bpctr%3D1377248021
INHFR – L’Islam se désavoue de ces khawaridjes Takfiristes, de leur Takfir, et de la terreur qu’ils sèment sur Terre. Le Prophète nous a prévenu de ce qu’ils allaient commettre en meurtres et en Takfir, et nous a prévenus des procédés qu’ils utilisent en se servant de l’Islam,  selon leurs passions et leurs idéologies pour arriver à leur fin!

Et ce n’est pas la peine de chercher à dire que nous sommes pour la politique d’untel ou d’untel, notre modèle de politique est la khilafa à venir du Mahdi, et non celle des Khawaridjes ni d’aucune politique moderne. Mais il est hors de question que nous restions silencieux face aux massacres des innocents qui paient de leurs vies, pour ces mensonges de Khawaridjes Takfiristes qui n’ont fait que cumuler les preuves des mensonges depuis le début de cette sortie kharidjite. Une cupidité pour le pouvoir, et prêts à  tous les sacrifices pour y arriver, jusqu’à se servir de Fatwas et de mensonges sur le Coran qui n’ont aucune base Coraniques. Le Coran est innocent des Fatwas et des actes barbares des khawaridjes, et nous nous en désavouons totalement !

Nous condamnons tous les pays complices de ce complot mondiale à l’encontre de la Syrie, arabes et occidentaux ! L’Union Européenne, aux côtés du gouvernement américain et Israélien, ont tout fait pour légaliser l’envoie des armes à ces rebelles terroristes, qui viennent des quatre coins du globe envahir la Syrie et massacrer son peuple, sunnites, shiaas et chrétiens. Un peuple dont la majorité s’oppose à cette révolution !

Aussi, nous appelons à tous les esprits justes et qui refusent de cautionner le mensonge, ce complot et cet acharnement à l’encontre du peuple syrien, musulmans ou chrétiens ou autres, de dénoncer tous d’une même voix haute, ce complot et ce génocide humain qui a lieu en Syrie en toute impunité, depuis plus de deux ans maintenant !

Nous publions une video d’un laboratoire chimique des djihadistes rebelles de la Syrie, qui ne cache pas avoir recours au chimique, et cela  depuis les débuts de cette sédition, qu’ils ont provoquée en Syrie. Ce recours au chimique montre l’horrible mort que ces victimes syriennes ont du en souffrir avant de mourir, lors de cette attaque chimique sur les populations rurales d’Al Ghouta, en Syrie. Plus d’articles seront joints également.

http://imranhoseinfr.wordpress.com/2013/08/23/syrie-le-massacre-chimique-dal-ghouta-la-russie-fournit-les-preuves-satelittes-aux-nations-unies-sur-les-auteurs-du-massacre/

Laboratoire chimique des Djihadistes Rebelles de Syrie



Publiée le  6 déc. 2012

Article Les Djihadistes de Syrie arrêtés en Turquie avec 2 kg de gaz sarin
http://imranhoseinfr.wordpress.com/2013/05/31/des-djihadistes-syriens-arretes-en-turquie-avec-du-gaz-sarin/?preview=true&preview_id=5005&preview_nonce=c77acb5e3f

L’ancienne attaque chimique sur Khan Al Aassal en Syrie déjà reconnue avoir été perpétrée par les rebelles


Publiée le 10 juil. 2013

http://imranhoseinfr.wordpress.com/2013/08/23/syrie-le-massacre-chimique-dal-ghouta-la-russie-fournit-les-preuves-satelittes-aux-nations-unies-sur-les-auteurs-du-massacre/





A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Lun 26 Aoû - 20:39

Syrie: des terroristes entrain de tirer des obus chimiques (vidéo)


Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Terrro10


Une vidéo tournée en Syrie montre de la façon la plus claire possible, des mercenaires islamistes, entrain de charger un canon, avec une bombonne de substances chimiques. On remarquera que les terroristes utilisent un système de mise à feu à distance censé les protéger des gaz qui s’échapperaient lors du départ de l’obus chimique.


Justement, on peut voir l’artificier actionner le dispositif de mise à feu puis s’éloigner en courant. Et même après le tir on ne voit aucun de ces criminels revenir rapidement vers le canon.

Pour rappel, en mai 2013, à la Radio-Télévision suisse-italienne (RSI), Carla Del Ponte, membre, on ne peut plus crédible de la commission d’enquête sur la Syrie dépendant du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a fait une déclaration fracassante qui n’était pas du goût des puissances occidentales qui interviennent directement en Syrie. “Nous disposons de témoignages sur l’utilisation d’armes chimiques en particulier le gaz sarin. Pas de la part du gouvernement, mais des opposants”, a affirmé l’ex-procureure générale du Tribunal pénal international pour les crimes commis en ex-Yougoslavie (TPIY).

Tollé général, quelques heures après, l’ONU dément, officiellement, les propos de Del Ponte. Qu’est-ce qui pousserait une dame de l’envergure, de l’expérience et de la crédibilité de Mme Del Ponte à sortir des propos sans fondements ?




Publiée le 25 août 2013  


Une vidéo choc tournée en Syrie montre de la façon la plus claire possible, des mercenaires, entrain de charger un canon, avec une bonbonne de substances chimiques. On remarquera que les terroristes utilisent un système de mise à feu à distance censé les protéger des gaz qui s'échapperaient lors du départ de l'obus chimique.





http://www.algerie1.com/actualite/syrie-des-terroristes-entrain-de-tirer-des-obus-chimiques-video/




A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Mar 27 Aoû - 19:12

Tragiques répétitions avant la 3ème Guerre Mondiale


Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Ww310


Ces dernières heures, les nouvelles se bousculent et la pression s'accentue sur Damas. Des armes chimiques nous dit-on ! La ligne rouge des gaz de combat aux allusions mémorielles à peine voilée. Le cassus belli tant attendu. La meute de loups est aux abois. Washington, Paris, Londres suivis par leurs obligés, comme Ankara, veulent la peau de Bachar, c'est entendu. Il faut dire qu'après avoir usé sans vraiment de succès des arguments droits-de-l'hommistes en accusant le régime de Damas de tous les maux de la planète, d'être une dictature tyrannique, répressive et sanguinaire, au point que "Bachar el Assad ne mériterait pas d'être sur Terre", l'opinion, en dépit de la collaboration active des médias aux ordres, commence soit à se lasser ou bien, peut-être, à comprendre la supercherie derrière cette morale qui dissimule un néo-colonialisme virulent.

Voilà que "l'Axe du Bien", la "Communauté Internationale", ceux qui ont toujours raison et prompts à secourir la veuve et l'orphelin, Goldman Sachs et Exxon, veulent dans un angélisme touchant venger le massacre de civils victimes d'une agression au gaz de combat. Pour l'occasion et pour que cette comédie produise son effet auprès d'une population en voie de lobotomisation avancée, il nous faudra oublier les centaines de milliers d'enfants morts suite à l'embargo irakien, la scandaleuse prison de Guantanamo indigne d'une nation qui prétend à la civilisation, ou le plus grand camp de concentration à ciel ouvert qu'est la bande de Gaza.

Malheureusement, la version officielle, propagée sans relâche par les médias occidentaux, ne repose que sur peu de choses pour ne pas dire rien. Des vidéos prescientes d'un massacre qui aurait eu lieu le lendemain, sont brandies comme preuves irréfutées et irréfutables. Des témoignages impartiaux de l'opposition syrienne sont considérés comme la parole de l'Evangile, ou plutôt de la Thora devrait-on dire ici. Et tous ces arguments indignes même de la fiole de Colin Powell à l'ONU sont assénés sans retenue sur les radios ou les chaines de télévision. Il ne sera pas fait mention de l'incongruité pour Damas de réaliser des attaques à l'arme chimique ayant l'avantage sur le terrain et sachant les inspecteurs de l'ONU sur place. Il ne sera pas fait mention non plus dans nos médias que photos satellites à l'appui, non démenties par les États-Unis, les Russes ont montré que les tirs avaient été réalisés depuis une position rebelle.

Mais néanmoins, cela suffira-t-il pour empêcher les puissances de l'OTAN d'intervenir d'une manière ou d'une autre en Syrie ? Rien n'est moins sûr. Car il apparaît clair qu'une faction influente de l'administration Obama souhaite ardemment avoir quelque chose à négocier à l'occasion de la conférence pour la Paix en Syrie, Genève II, qui devrait se tenir dans les prochaines semaines. Or, il est acté que les djihadistes perdent chaque jour du terrain au profit de l'armée régulière de Bachar el Assad. A ce rythme, sans intervention occidentale, le conflit pourrait être pratiquement remporté par l'armée régulière au moment de la conférence.

Il est donc urgent d'intervenir pour l'Occident, non seulement pour ne pas perdre la face, si tant est qu'il y ait encore une quelconque crédibilité à assurer tant les mensonges et les trahisons de nos élites envers son propre peuple sont chaque jour plus criant, mais également pour atteindre leurs objectifs géostratégiques dans la région. Le gaz syrien est plus que jamais convoité, sa position entre les états du Golfe et l'Europe en font un parfait lieu de transit pour quelques pipelines bien placés. Un dépeçage en bonne et due forme de la Syrie ne serait pas non plus pour déplaire à une Turquie qui enverrait ainsi un signal fort à sa remuante communauté kurde, actuellement en étroite relation avec son homologue syrienne, de se tenir tranquille. Et le voisin israélien, relativement discret sur le cas de Bachar el Assad, n'en pense certainement pas moins. L'état Hébreu pouvant tout à fait se satisfaire d'une destruction d'un encombrant voisin arabe pour affaiblir par effet de dominos à la fois le Hezbollah libanais et les Palestiniens sans oublier d'affirmer plus que jamais son occupation et son annexion illégale du fertile plateau du Golan.

Enfin, la mise au pas de la Syrie serait un coup dur porté à l'ennemi iranien, pays qui ose encore contester l'ingérence étasunienne et l'arrogance israélienne dans la région, et priverait opportunément la Russie d'une précieuse base maritime dans la méditerranée. Avec tous ces intérêts occidentaux convergents, il est presque surprenant que la Syrie de Bachar tienne encore à l'heure actuelle.

Puisque intervention il y aura, avec ou sans la bénédiction du pantin Ban Ki Moon, il faudrait en effet être naïf pour croire que l'intense travail de désinformation médiatique pour se rallier l'opinion publique n'ait pas quelques finalités guerrières. D'aucun imagine que nous nous dirigeons vers une intervention à la libyenne : un blocus aérien suivi par un intense bombardement de l'OTAN pour soutenir les troupes djihadistes. Dans cette hypothèse, la question est de savoir si comme en Libye, la Chine et surtout la Russie resteront les bras croisés à observer les violations du droit international faites au nom des Droits de l'Homme par les puissances occidentales. Et l'Iran mettra-t-elle ses mises en garde à exécution en cas d'intervention militaire de Washington ? Ce qui est sûr, c'est que nous sommes actuellement dans un degré de tension nettement supérieur à celui du conflit libyen à son époque. De là à évoquer un conflit mondial, il y a un pas qu'il faudrait ne pas franchir.


A l'heure actuelle, que ce soit les États-Unis, la Russie, la Chine, et encore moins la France ou la Grande-Bretagne, aucune puissance, mis à part Israël, n'est réellement prête pour diverses raisons, à s'engager dans un conflit dur et frontal dans la région. Politiquement, Obama n'a absolument aucun intérêt à se lancer dans un nouveau conflit, lui qui peine à se défaire du bourbier afghan et qui pense à achever sereinement son second et dernier mandat. Quant à la Russie et à la Chine, actuellement en pleine rénovation et même reconstruction de leur puissance militaire, il serait surprenant qu'ils s'engagent ouvertement dans une éventuelle opération en Syrie, malgré leurs mises en garde à peine voilées. La Russie souhaite en tout état de cause gagner du temps et retarder le plus possible le jour où elle devra, car elle se doit de l'envisager, engager ses troupes dans un conflit majeur, tant les divergences politiques, diplomatiques et idéologiques avec l'Occident ne font que se creuser chaque jour davantage comme le montre les ridicules accusations d'homophobies et d'appel au boycott des Jeux Olympiques de Sotchi.

L'actuel conflit syrien, tragique, peut finalement être considéré, après la Libye, comme une nouvelle répétition grandeur nature du scénario guerrier qui devrait avoir lieu lors de l'agression programmée de la République Iranienne. Car il n'est pas impossible qu'en Syrie, la Russie et la Chine reculent une nouvelle fois face à l'impérialisme occidental, ce qui ne manquera pas d'ajouter du ressentiment au ressentiment déjà existant et préparer ainsi les germes d'un réel embrasement de la région et du monde lorsque Téhéran sera la cible de Washington et de Tel-Aviv.

Car entendons-nous bien, même si la Russie et la Chine sont aujourd'hui craints par l'Occident, il est assez improbable que ces deux nations se risqueraient à des pertes humaines pour le moment. Parce qu'au-delà même d'une force militaire en reconstruction, les opinions dans ces deux pays n'ont pas été véritablement préparées à une telle éventualité.



Quant à la soi-disant "Communauté Internationale" à travers ce conflit syrien, il est possible qu'elle en profite pour tester et évaluer les capacités et la détermination de ses rivaux. Et ce qui est à craindre paradoxalement est justement une absence de réaction russe et chinoise face à l'intervention militaire de l'OTAN qui donnera à cette organisation un sentiment conforté d'impunité, et pourrait alimenter à tort dans les esprits des néo-conservateurs et autres va-t-en-guerre l'idée d'une certaine impuissance russe et chinoise à s'opposer aux interventions occidentales. Il n'y aurait ainsi plus aucun obstacle psychologique à poursuivre ouvertement le remodelage du Proche-Orient en s'en prenant ensuite à un Iran encerclé de toute part.

Comme on peut le voir, en cas d'intervention armée de Washington et de ses caniches, aucun scénario idyllique n'existe. La mer de sang qui ne se sera pas déversée aujourd'hui, le sera sans doute demain. La renonciation à l'escalade par les Russes et les Chinois en Syrie permettant temporairement d'échapper à l'embrasement de la région pourrait au contraire contribuer ultérieurement à un conflit mondial et généralisé lorsque l'Iran sera dans le viseur de la Maison Blanche, de Westminster, de l'Elysée et de la Knesset. En attendant, puisqu'aucun média mainstream sous perfusion étatique ne se risquerait à aller contre la doxa, nous ne pouvons qu'avoir une pensée de solidarité et de compassion pour le peuple syrien, victime du grand échiquier des puissants, et dont les morts vont continuer de s'entasser par dizaine de milliers au nom de leur propre libération...




Vue sur : http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/08/tragiques-repetitions-avant-la-3eme.html#more




Sources originale : http://kairoslogos.blogspot.com/2013/08/tragiques-repetitions-avant-la-3eme.html






A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Sam 31 Aoû - 9:37

Le rôle d’Israël dans l’annonce de l’attaque contre la Syrie


Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Arton111


(Réseau Voltaire)Selon le site internet du magazine Foreign Policy du 28 août 2013, la NSA aurait intercepté les communications entre le chef de l’unité syrienne des armes chimiques et un haut responsable du ministère syrien de la Défense. Ce dernier était paniqué après l’attaque chimique ayant coûté la vie à 1 429 personnes .


Cette information, largement diffusée par la presse atlantiste, a contribué à accroître la certitude affichée par les États occidentaux en la culpabilité de la Syrie.

Pourtant, la source de l’intoxication n’est pas états-unienne : la veille, 27 août, la chaîne de télévision Jewish News One annonçait que les interceptions avait été réalisées par Tsahal.

De son côté, une source militaire syrienne a confirmé, antérieurement à l’attaque, la présence d’officiers de Tsahal à Douma (zone contrôlée par la Brigade de l’islam) d’où les deux obus contenant des produits chimiques (mais pas nécessairement des gaz de combat) ont été tirés.

L’emballement occidental est ensuite le fait de quelques individus liés à Israël, sous l’impulsion du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.



http://www.voltairenet.org/article179982.html




A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Dim 1 Sep - 21:06

A révélé : Vendu des produits chimiques de gaz neurotoxique en Syrie 10 mois après le début de la guerre de la Grande-Bretagne


Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Syria-10


FURIEUX, les politiciens ont réclamé le premier ministre David Cameron expliquer pourquoi les certificats d'exportation de produits chimiques ont été accordées aux entreprises en janvier dernier – 10 mois après le début de la révolte syrienne.


Grande-Bretagne autorisé les entreprises de vendre des produits chimiques vers la Syrie susceptible d'être utilisé pour faire du gaz neurotoxique, le Sunday Mail peut révéler aujourd'hui.

Certificats d'exportation pour le fluorure de potassium et de fluorure de sodium ont été accordées mois après le début de la guerre civile sanglante au Proche-Orient.

Le produit chimique est susceptible d'être utilisé pour fabriquer les armes comme le sarin, considéré comme le gaz neurotoxique utilisé lors de l'attaque sur la banlieue de Damas rebelles qui ont tué près de 1 500 personnes, dont 426 enfants, il y a 10 jours.

Les forces du Président Bashar Assad ont été blâmés pour l'attaque, menant aux appels pour une intervention armée de l'Ouest.

Les députés britanniques ont voté contre l'adhésion de l'Amérique dans une grève. Mais hier soir, le Président Barack Obama a déclaré qu'il demandera l'approbation du Congrès de prendre des mesures militaires.

L'exportation de produits chimique licences ont été accordées par département du Secrétaire d'exploitation Vince Cable pour affaires, l'Innovation et les compétences en janvier dernier – 10 mois après le soulèvement syrien a commencé.

Elles ont été révoquées seulement de six mois plus tard, lorsque l'Union européenne a imposé des sanctions sévères sur le régime d'Assad.

Hier, les hommes politiques et militants du commerce des anti-armes a exhorté le premier ministre David Cameron pour expliquer pourquoi les licences ont été accordées.

Dunfermline et West Fife du travail MP Thomas Docherty, qui fait partie de comités de la Chambre des communes sur le contrôle de l'exportation des armes, des plans pour déposer demain les questions parlementaires et écrire au câble.



"Approuvant la vente de produits chimiques qui peuvent être convertis en armes meurtrières au cours d'une guerre civile est une question très sérieuse.

"Nous avons besoin de savoir qui ces produits chimiques ont été vendus à, pourquoi ils ont été vendus, et si le gouvernement britannique étaient conscients que les substances chimiques susceptibles de servir à des armes chimiques.

« La crise humanitaire en Syrie rend une explication complète autour de ces affaires louches encore plus important. »

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Syria-11


Mark Bitel de la campagne contre le commerce des armes (Ecosse) a dit: "le gouvernement britannique prétend avoir une politique éthique sur les exportations d'armes, mais quand il descend à la pratique de la réalité est très différente.

"Le gouvernement est hypocrite de parler des armes chimiques si elle octroie des licences aux entreprises qui souhaitent exporter vers des régimes comme la Syrie.
« Nous avons vu David Cameron, dans le sillage du printemps arabe, se précipiter hors du Moyen-Orient, avec les compagnies d'armes pour promouvoir les affaires. »
Quelques détails ont émergé en juillet de vente au Royaume-Uni des produits chimiques à la Syrie, mais les dates cruciales des exportations ont été retenus.

Le gouvernement ont refusé d'identifier les titulaires de permis ou de dire si les certificats ont été délivrés pour une ou deux sociétés.

Les produits chimiques se présentent sous forme de poudre et hautement toxiques. Les licences spécifié qu'ils devraient être utilisés pour la fabrication de structures en aluminium comme les cadres de fenêtre.

Professeur Alastair Hay, un expert en toxicologie environnementale à l'Université de Leeds, a déclaré: "ils ont une variété d'utilisations industrielles.

"Mais quand vous faites un agent neurotoxique, vous fixez un élément de fluorure et c'est ce qui lui donne
ses propriétés toxiques.

« Le fluorure est clé pour faire de ces munitions.

« Si ces éléments étaient utilisés par la Syrie de faire des agents neurotoxiques est quelque chose seulement l'enquête subséquente révélera. »
Le département des affaires, de l'Innovation et de compétences a dit: « le gouvernement du Royaume-Uni exploite l'un des régimes de contrôle des exportations de bras plus rigoureuses au monde.

"Certificat d'exportation ne serait pas accordée où nous évaluons il existe un risque clair les marchandises pourraient être utilisés pour la répression interne, provoquent ou prolongent des conflits au sein d'un pays, être utilisés de manière agressive contre un autre pays ou risquent de notre sécurité nationale.

« Quand les circonstances changent ou nouvelle information vient à la lumière, nous pouvons – et nous faire-révoquer les permis où l'exportation proposée n'est donc plus conforme aux critères. »

Régime d'Assad ont nié la responsabilité de l'attaque de gaz neurotoxique, disant que les accusations sont « pleine de mensonges ». Ils ont pointé du doigt rebelles.

Inspecteurs enquêter sur ces atrocités quitta Damas juste avant l'aube hier et traversé le Liban après avoir recueilli des preuves pendant quatre jours en désarmement des Nations Unies.

Maintenant, ils se rendent au siège de la néerlandaise de l'Organisation pour la prévention des armes chimiques.

Il pourrait prendre jusqu'à deux semaines pour les résultats des tests sur des échantillons prélevés de victimes de l'attentat, ainsi que de l'eau, des sols et des éclats d'obus, à être dévoilé.

Jeudi soir, Cameron réfère à un rapport de Comité mixte du renseignement sur l'utilisation d'Assad des armes chimiques, alors qu'il tentait en vain de convaincre les députés de soutenir une action militaire. Selon le rapport, que le régime avait utilisé des armes chimiques, au moins 14 fois depuis l'an dernier.

Le Président russe Vladimir Putin hier ont attaqué la position de l'Amérique et a exhorté Obama pour montrer les preuves à l'ONU que le régime d'Assad était coupable.

La Russie et l'Iran sont les plus fervents alliés de la Syrie. Les Russes ont donné des armes et soutien militaire à Assad pendant la guerre civile qui a fait plus de 100 000 victimes.

Poutine a dit qu'il serait « une foutaise » pour la Syrie à fomenter des adversaires et des étincelles militaire
représailles de l'Occident par l'utilisation d'armes chimiques.

Mais la maison blanche, soutenue par le gouvernement français, reste convaincu de la culpabilité d'Assad, et Obama propose une action militaire « limitée, étroit » pour sanctionner le régime.

Il a le pouvoir d'ordonner une grève, mais la nuit dernière a déclaré qu'il demanderait l'approbation du Congrès.

Obama appelle l'attaque chimique « une atteinte à la dignité humaine » et a déclaré: « Nous sommes prêts à frapper chaque fois que nous choisissons ».

Il a ajouté: "notre capacité à exécuter cette mission n'est pas sensible au temps. Il sera en vigueur demain ou la semaine prochaine, ou un mois à compter de maintenant.

« Et je suis prêt à donner cet ordre. »
Certains craignent une attaque contre la Syrie suscitera des représailles contre les alliés des Etats-Unis dans la région, telle
comme la Jordanie, la Turquie et Israël.

Seigneur du général Dannatt, ancien chef de l'armée britannique, a qualifié le scrutin de la réserve comme une « victoire pour la démocratie et de bon sens ».

Il a ajouté que le « battement de tambour de guerre » avait dégénéré parmi le public britannique dans ces derniers jours.





http://www.dailyrecord.co.uk/news/uk-world-news/britain-sold-nerve-gas-chemicals-2242520



Texte traduit par Google de l'Anglais-Français.





A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Mar 3 Sep - 19:48

Beaucoup, beaucoup » d’agents secrets israéliens en Syrie


Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Israel10


Le quotidien français Le Figaro vient de révéler qu’« un premier groupe de 300 hommes, sans doute épaulés par des commandos israéliens et jordaniens, ainsi que par des hommes de la CIA, aurait franchi la frontière le 17 août. Un second les aurait rejoints le 19 ». Ils progresseraient vers Damas.

Syrie : l’opération anti-Assad a commencé, par Isabelle Lasserre(22/8/13)

http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/22/01003-20130822ARTFIG00438-syrie-l-operation-anti-assad-a-commence.php


On sait qu’en mars 2013, les Israéliens avaient remis au général Martin Dempsey, chef d’état-major de l’armée étasunienne, un plan « en deux étapes » prévoyant d’apporter un soutien grandissant à l’ALS (Armée syrienne libre) en créant une zone d’exclusion aérienne, puis de soutenir le « camp laïc » face à la « menace islamiste ».


Des rebelles en uniformes israéliens !


L’implication directe d’Israël dans la guerre civile a été signalée à plusieurs reprises ces derniers mois, y compris par le général Salim Idriss, chef d’Etat-major de l’ALS, qui a déclaré, en avril 2013, dans une interview à CNN, qu’il avait « beaucoup, beaucoup » d’officiers des services de renseignement israéliens opérant en Syrie (2).

En juillet dernier, Laeth Horan, porte-parole de la « Brigade des martyrs de Yarmouk » – affiliée à l’ALS - a remercié Israël pour les soins apportés aux rebelles syriens blessés à la frontière du Golan, et envisagé – « pour l’après-guerre » - dix ans de coopération entre son organisation et l’Etat juif .

Début août, l’agence de presse iranienne Ahlul Bayt a affirmé que des membres de l’ALS habillés d’uniformes israéliens combattaient les troupes gouvernementales. Elle citait un officier syrien qui - sous couvert d’anonymat - lui a déclaré avoir vu des inscriptions en hébreu à l’intérieur des uniformes de rebelles tués appartenant aux Brigades d’Al-Ghouta . L’information, invraisemblable, n’a été reprise nulle part. Mais, on peut se demander depuis l’article du Figaro de mercredi dernier, si les cadavres en question n’avaient pas été habillés par les services syriens pour prouver à l’opinion publique syrienne et arabe –faute de mieux - la participation de conseillers militaires israéliens aux combats.




Gaz toxique : opération planifiée à l’avance ?


La région d’Al-Ghouta, dans la grande banlieue de Damas, est celle où Bachar al-Assad est accusé d’avoir utilisé, ces derniers jours, des gaz de combat. On ne voit pas quel intérêt il aurait eu à le faire, au moment où une commission d’enquête de l’ONU se trouve justement en Syrie pour cela. A l’inverse, on est en droit de penser qu’il s’agit d’une manipulation de grande ampleur organisée pour justifier la création d’une zone d’exclusion aérienne. Le général Dempsey aurait inauguré récemment à Amman un Centre de commandement US à cet effet.



Pour Alexandre Loukachevitch, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, les informations sur l’utilisation d’armes chimiques constituent une « provocation planifiée à l’avance ». Les rebelles, dit-il, ont déployé « un missile contenant une substance chimique toxique »pour « torpiller les chances de convocation d’une deuxième conférence de Genève ». Il demande, ce qui va de soi, l’ouverture « d’une enquête compétente et objective ».



Gilles Munier




http://www.mondialisation.ca/beaucoup-beaucoup-dagents-secrets-israeliens-en-syrie/5347959





A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Mar 3 Sep - 20:04

Un reportage associe l’attaque au gaz à Ghouta à l’opposition syrienne soutenue par les Etats-Unis




Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Syrie-11



Un reportage publié par l’agence Mint Press News (MPN) basée à Minneapolis associe l’attaque aux armes chimiques à Ghouta, banlieue de Damas, aux forces d’opposition soutenues par les Etats-Unis et qui combattent le régime syrien. Ceci contredit catégoriquement les allégations américaines infondées selon lesquelles le président syrien Bachar al-Assad est responsable de l’attaque de Ghouta, affirmation qui sert de prétexte à Washington pour attaquer la Syrie.


MNP a publié un article contenant les interviews de combattants de l’opposition se trouvant sur le terrain à Ghouta. Les deux auteurs de l’article sont les journalistes pigistes jordaniens Yahya Ababneh et Dale Gavlak, un correspondant de longue date de l’Associated Press, basé à Amman en Jordanie depuis plus de deux décennies et qui travaille actuellement pour l’AP, la National Public Radio ainsi que pour MPN.

Parmi les personnes interviewées il y a Abu Abdel-Moneim dont le fils figure parmi les 13 combattants de l’opposition tués à l’intérieur d’un tunnel servant à stocker ce qui était apparemment des armes chimiques.

Abdel-Moneim a dit que les armes avaient été fournies par un Saoudien nommé Abu Ayesha et qui dirige un bataillon rebelle. Il a décrit certaines de ces armes comme une « structure en forme de tube » tandis que d’autres ressemblaient à « d’énormes bouteilles de gaz. » Elles étaient entreposées dans des tunnels tandis que des combattants de l’opposition dormaient eux-mêmes dans des mosquées et des maisons privées avoisinantes.



Une combattante qui a parlé à l’agence d’information s’est plainte,
« Ils ne nous ont pas dit ce qu’étaient ces armes, ni comment les utiliser. Nous ne savions pas que c’étaient des armes chimiques. Nous n’imaginions absolument pas que c’était des armes chimiques. »
Elle a dit
, « Lorsque le prince saoudien Bandar donne de telles armes aux gens, il doit les donner à ceux qui savent les manipuler et les utiliser. »

Le prince Bandar est l’ancien ambassadeur saoudien de longue date aux Etats-Unis et qui est rentré de Washington pour diriger les services secrets saoudiens. Il a passé des décennies aux Etats-Unis, entretenant les liens les plus étroits avec l’appareil de renseignement militaire américain. Il serait le principal commanditaire saoudien, collecteur de fonds et fournisseur d’arme aux forces de l’opposition syrienne. Au moins une dizaines de combattants de l’opposition qui ont été interviewés pour le reportage de MPN ont dit qu’ils étaient à la solde de l’Arabie saoudite.


Un dirigeant de l’opposition à Ghouta a dit à MPN que le Front al-Nusra, l’une des principales milices fondamentalistes islamiques opérant en Syrie, avait la garde des armes chimiques.
« Ils ne partagent pas d’informations secrètes. Ils ont simplement utilisé des rebelles ordinaires pour transporter et utiliser ce matériel, » a-t-il dit.
« Nous étions très curieux au sujet de ces armes. Et malheureusement, certains des combattants n’ont pas manipulé correctement les armes et ont déclenché les explosions. »

En plus du reportage de MPN, un article paru dans le journal allemand taz a aussi associé les forces d’opposition aux attaques aux armes chimiques. Letaz a affiché le transcript d’une conversation téléphonique interceptée et mise en ligne (posted) sur Facebook entre un combattant d’al Nusra en Syrie et un financier se trouvant dans l’émirat du Qatar dans le Golfe persique et qui est allié aux Etats-Unis.


En essayant de convaincre le financier que ses forces étaient en position de force pour attaquer et reprendre la ville de Homs, le combattant d’al Nusra dit :
« Frère, nous avons été aussi loin que [censuré], et nous avons utilisé des armes chimiques, mon frère. »


Après une pause, le financier qatari répond :

« Oui, j’en ai été informé. Donne-moi des précisions, prépare-les et dis-moi comment je dois transférer l’argent. »



Aucun effort n’a été fait pour répondre, expliquer ou réfuter ces reportages de la part du gouvernement américain ou des médias à la botte du patronat qui, au lieu de cela, brament unanimement que l’atrocité a été commise par le gouvernement syrien.

Selon le journal britannique Independent, le service de renseignement saoudien, dirigé par le prince Bandar, a été le premier à prétendre, dans des messages adressés en février aux Etats-Unis et à d’autres puissances impérialistes, que le régime syrien a utilisé du gaz sarin. A l’époque la commissaire de l’ONU, Carla del Ponte avait examiné les accusations et avait conclu que c’étaient les rebelles qui avaient employé des armes chimiques et pas le régime d’Assad.




Patrick Martin


https://www.wsws.org/

Article original, WSWS, paru le 2 septembre 2013



http://www.mondialisation.ca/un-reportage-associe-lattaque-au-gaz-a-ghouta-a-lopposition-syrienne-soutenue-par-les-etats-unis/5347947






A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  09991 Ven 6 Sep - 19:58

Alerte médias ! Les USA et la France vont "punir la Syrie" avec des armes chimiques et radioactives contenant de l’uranium appauvri !


Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Missil10


L’hypocrisie et le mensonge des Etats-unis et de la France qui vont utiliser des armes chimiques et radioactives avec l’emploi de l’uranium « appauvri » !

Pour agir « ponctuellement » après l’utilisation d’armes chimiques par la Syrie (cf.version officielle), un comble démoniaque va être franchi par les Etats-unis et la France…ils vont utiliser des armes à l’uranium « appauvri » qui sont, par leurs composés,chimiques et radioactives.

Le comble de l’horreur va s’accomplir d’une manière machiavélique !




Comment ?



Avec l’utilisation de différents missiles et notamment les missiles Tomahawk voire Cruise ou Phalanx.

Si des aéronefs interviennent (A-10, Mirage, Rafale ou hélicoptères Apache et Tigre) des bombes et missiles seront lancés sous les génériques GBU et AASM principalement.

Toutes ces armes contiennent de l’uranium « appauvri » !

Ce sont les seules technologies actuelles qui permettent des interventions rapides et en profondeur dans leurs cibles.

Lorsque les cibles sont atteintes, les armes explosent et se consument à 5000°C et libèrent tout un panel de micro-particules chimiques et radioactives.

Les sols, les eaux et les populations sont ainsi contaminés pour des millions d’années si l’on se réfère à certains éléments radioactifs. Il en résulte une augmentation très importante des cas de cancers, de leucémies, de mutations génétiques et notamment parce que l’ADN est irrémédiablement touché.

La faune, la flore et les humains sont donc touchés « pour l’éternité » si l’on peut dire.

On en a d’ailleurs eu des « exemples » dans les Balkans, en Irak, en Bosnie, etc.

L’utilisation militaire de l’uranium appauvri viole la Législation Internationale Humanitaire actuelle, incluant les principes qu’il n’y a pas de Droit illimité au choix des moyens et méthodes de guerre (Art.22 Convention VI de LA HAYE-HCIV ; Art.35 du Protocole Additionnel de GENEVE-GP1), l’interdiction de causer d’inutiles souffrances et des blessures superflues (Art.23&HCIV, Art.35&2GP1), la guerre aveugle (Art.51&4C et 5bGP1), aussi bien que l’utilisation de poison ou d’armes empoisonnées.

Le déploiement et l’utilisation de l’uranium « appauvri » dans les armes violent les principes de protection des Droits Internationaux Humains et Environnementaux. Ils contredisent le Droit à la vie établi par la résolution 1996/16 du Sous-Comité à l’ONU des Droits Humains.

Les Etats s’abritent derrière le « paravent » mensonger des rapports de l’Organisation Mondiale de la Santé, du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique et de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord…pour dire que les armes à l’uranium appauvri sont des armes conventionnelles et ne sont ni chimiques ni radioactives et ne sont interdites par aucune Convention Internationale !

C’est, par exemple, la récente réponse du Ministre de la Défense français pour affirmer d’une manière mensongére que la France « n’a jamais utilisé ces armes et pas au Mali » !…alors que, pour qui sait reconnaître les armes sous les fuselages avant l’envol, la France a utilisé des armes à l'uranium appauvri au Mali !

Or, il existe en France l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) qui a sorti un rapport le 30 juillet 2008 intitulé :

« Uranium, properties and biological effects after internal contamination » ou « Uranium, propriétés et effets biologiques après une contamination interne ». Cette étude très documentée présente notamment les effets de l’Uranium appauvri sur le champ de bataille !

Ces réponses sont donc scandaleuses, mensongéres et criminelles puisqu’elles devraient être considérées comme des crimes contre l'humanité aux yeux de la Législation Internationale !

Dans les missiles Tomahawk, se trouve de l’uranium « appauvri » pour une masse de 300KG !

On peut imaginer la quantité de poussières d’uranium qui se répand dans l’atmosphère et dans les zones d’impact après l’explosion et la destruction des armes à 5000°C !




Message aux journalistes :


Je souhaiterais intervenir sur un plateau en direct (ou dans votre autre média, radio ou presse écrite) pour dénoncer ces faits graves qui vont être effectués par les Etats-unis et la FRANCE…Les Etats savent mais ne disent rien ! Les populations du Monde entier doivent savoir.

Le plateau direct pourrait être dans vos studios ou chez moi en duplex à Rumilly en haute-savoie ou en duplex depuis les studios de France 3 Annecy, etc…selon votre choix.

Enfin, pour reparler du Mali, le Président Hollande n’a jamais répondu à ma lettre ouverte en date du 24 janvier 2013 ni Monsieur le Ministre de la Défense quant à l’utilisation des armes à l’uranium appauvri au Mali.

M.Le Drian a répondu « en tapant en touche » à deux Députés et une sénatrice qui se sont (mal) inspirés de mes nombreux textes sur le sujet paru sur mon blog !

M.OBAMA a été Prix Nobel de la paix…encore un autre comble dans cette horrible affaire.




Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Tlamireau
Thierry Lamireau


lesoufflecestmavie.unblog.fr

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Auteur d’articles pour le GSIEN (Groupement de Scientifiques pour l’Information sur l’Energie Nucléaire)

Je suis à l’origine de l’émission « Pièces à conviction » de FRANCE3 « URANIUM : la FRANCE contaminée » qui avait fait tant de bruit il y a 3 ans pour parler de diverses pollutions radioactives en FRANCE. J’en suis à l’origine parce que des journalistes avaient lu un article personnel paru dans « La Gazette Nucléaire » du GSIEN et j’avais également participé à l’émission.

Enseignant

Ancien JRI et ancien producteur/animateur à RADIO FRANCE (Atelier de Création Radiophonique de FRANCE CULTURE, animateur dans deux locales de RADIO FRANCE)

De nombreux prix Nationaux et Internationaux reçus en RADIO et pour mon documentaire « URANIUM EN LIMOUSIN »

NOTA :

M’envoyer un message si vous voulez traiter ce sujet sur votre média (télé, radio, presse écrite).


http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/09/01/message-aux-journaliste...



http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/09/alerte-medias-les-usa-et-la-france-vont.html





Source originale : http://www.legrandsoir.info/message-aux-journalistes-urgent-les-etats-unis-et-la-france-vont-utiliser-du-chimique-et-du-radioactif-en-punissant-la-syrie-ou.html






A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.  Empty Re: Syrie – Le Massacre Chimique d’Al Ghouta.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum