Le Dormeur doit se Réveiller
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
10 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -65%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
209 €

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner

Aller en bas

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Empty Le fluorure est lié à de très nombreux décès

Message  Silver Wisdom le Mer 2 Mai - 9:29

Bonjour à tous,

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Images?q=tbn:ANd9GcTYhvn-ESAsxb7vRPcfXEYgUqbipfO9zYNvHHTC7-uKAKg9vs-Hyg

Une étude scientifique prouve que
le fluorure est lié à de très nombreux décès


Une nouvelle recherche révèle que le fluorure de sodium est la cause de nombreux décès dans le monde.
Les chercheurs ont découvert que la consommation de fluorure stimule le durcissement des artères,
une condition connue comme étant de l'athérosclérose. Actuellement, le fluorure de sodium est ajouté à l'approvisionnement en eau de nombreuses villes dans le monde entier, malgré l'extrême opposition
de professionnels de la santé et d'études qui relient la substance à une diminution du QI et à l'infertilité.

Dans leurs recherches, les scientifiques ont examiné la relation entre l'apport de fluorure et le durcissement (calcification) des artères. Sur plus de 60 patients, les chercheurs ont constaté une corrélation significative
entre la consommation de fluorure et la calcification des artères. Publié en janvier dans la revue de médecine nucléaire, la recherche met en évidence le fait que l'exposition massive au fluorure peut être à l'origine
de l'épidémie de maladies cardiovasculaires qui est devenue le tueur numéro un.
En 2008, les troubles cardiovasculaires ont tué 17 millions de personnes.

Source
Fluoride Linked to #1 Cause of Death in New Research
http://naturalsociety.com/breaking-fluoride-linked-to-1-cause-of-death-in-new-research/

Alors pourquoi le Fluor est-il dangereux pour la santé ?

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Images?q=tbn:ANd9GcTvOYyCDTELnxjE0XTm1_WCArCUQOef-tdemHdjPMizJ--4lxGiCQ

Déclaration du Dr Phyllis Mullenix sur la neurotoxicité du fluorure

''La littérature scientifique nous portait à croire que les rats allaient facilement tolérer 175 ppm (parties par million) de fluorure dans l’eau potable. Il n’en fut rien. Les rapports de la littérature scientifique indiquaient que le fluorure n’allait pas traverser la barrière hémato-encéphalique. Mais il la traversa. L’exposition prénatale au fluorure n’était pas censé modifier le comportement de manière permanente. C’est pourtant ce qui s’est produit. Le sol se dérobait sous nos pieds et notre confiance en l’invulnérabilité du cerveau face au fluorure sombrait.''

NOTE : Le Dr. Mullenix fait partie de la liste des scientifiques ayant éprouvé des difficultés
dans leur carrière après avoir découvert que le fluorure est un agent néfaste pour la santé humaine et animale.
Elle a perdu son emploi suite à la publication de ses découvertes.

(Source : http://www.qvq.ca/afq/Articles/temoignage-dr-Mullenix.htm)
Il faut savoir que toutes les intoxications par le fluor génèrent des troubles psychiques graves pouvant conduire à la perte de la volonté, voire de la folie, surtout lorsque cette intoxication se produit pendant la phase de croissance. Ce n’est pas pour rien que l’eau de boisson ne doit absolument pas dépasser un seuil critique de fluor pour être potable.

D’autre part, rappelons que "le fluor désorganise la structure minérale des dents et de l’ossature, favorisant des microfractures au niveau du squelette"... Il agit lentement et en profondeur et favorise ainsi les scolioses, les cyphoses, l’hyperlaxité ligamentaire et la dégénérescence accélérée de l’organisme.
(Source : "des clefs pour vivre" du Dr Sony).

Sur le site internet de Project Censored, nous trouvons encore des infos passionnantes sur ce thème, notamment que des documents gouvernementaux, longtemps restés secrets jettent un rayon de lumière sur le débat concernant la fluoration de l’eau potable et ajoutent aujourd’hui un grand nombre de preuves scientifiques concernant les effets du fluor sur la santé. Ainsi, dans les années 1940 les scientifiques du Manhattan Project considérait qu’à faible dose le fluor ne comportait aucun risque pour l’organisme. On sait aujourd’hui que les chercheurs avaient reçu l’ordre de cacher les preuves des dangers du fluor et ses taux de toxicité pour éviter d’être poursuivi en justice par les victimes.
(source : www.sonoma.edu/projectcensored )

A l’automne 99, le Earth Island Journal publiait une info selon laquelle le chirurgien dentiste Hardy Limeback, Pdt de l’association des dentistes canadiens annonçait qu’il n’était plus en faveur de la fluoration de l’eau potable et que l’absorption de fluor présentait très peu d’intérêt pour les dents, à supposer même qu’elle en présentât un et qu’aujourd’hui les risques l’emportent sur les bénéfices, puisque le fluor a un effet néfaste sur les dents et les os.

Au fait le Téflon ou Tefal qui recouvre le fond de votre poêle à frire est du PTFE, c’est à dire du Polytétrafluoréthylène, c’est à dire une "résine fluorée" ou du fluor mélangé à du plastique.
(source Paul Caldwallader - pjcaddz@vienet.net.au)

Dans "Secrets toxiques : le Fluor et le programme de la Bombe A", les journalistes C. Bryson et J. Griffitns écrivent "la preuve que le FLUOR est inoffensif pour les êtres humains à faibles doses a été en grande partie fabriquée par des scientifiques qui travaillaient sur le programme de la bombe A et qui avaient des ordres du gouvernement US de fournir, en cas de litiges des preuves à opposer au cas où le Fluor provoquerait des dommages aux citoyens".

Selon Nina Silver (mail : nina@bestweb.net) c’est effectivement, de manière indésireuse que le fluor a été introduit sur le marché et vanté comme agent de prévention des caries dentaires. Malgré tout il faut savoir que le fluor servait d’élément important à la fabrication des bombes A pendant la guerre, et que d’autre part, le fluor est un sous produit des industries de l’aluminium et des pesticides. Les fermes qui se trouvaient à proximité des usines fabriquant le fluor avaient des récoltes brûlées et flétries, et des animaux toujours malades. Les ouvriers eux-mêmes travaillant à l’usine avaient de dangereuses concentrations de fluor dans le sang.

En outre, les tests effectués par le gouvernement US ont démontré que le fluor était très toxique et provoquait, entre autre, des lésions du système nerveux central, des malformations de naissance et contrairement à ce qui est toujours affirmé, tache et détruit les dents au lieu de la préserver. D’ailleurs, la loi américaine précise que tout dentifrice contenant du fluor doit mettre en garde le consommateur qui, s’il avale accidentellement plus de dentifrice qu’il n’en faut pour le brossage des dents doit "immédiatement consulter un médecin ou contacter un centre anti poison".

Dans "Union News" tirage à part du Washington Post du 25/07/97, l’article "votre dentifrice est-il sûr" cite cette phrase de Regine Miskewitz, directrice de la recherche des cosmétiques et soins de bouche chez ARM et AMMER "quand je reçois du fluor, ici, il porte la tête de mort et les tibias croisés"

Un autre témoignage enfin, celui de John Yiamouyiannis. "le fluor : facteur de vieillissement" (Fluoride : the Aging Factor, (1986) dans cet ouvrage qui eut un gros succès, l’auteur, biochimiste, décrit les effets nocifs et dévastateurs du fluor dans le monde entier, ceux d’un dangereux poison. Dans son livre, il cite de nombreux cas d’enfants présentant de graves symptômes ou ayant même trouvé la mort après ingestion de fluor sur le fauteuil du dentiste. Il cite les recherches menées dans divers pays (URSS, Japon, Af. du Sud, USA,...) par un grand nombre de chercheurs qui tous ont mentionné les défectuosités génétiques et les maladies imputables au fluor. Et le fluor n’est pas seulement présent dans le dentifrice, mais aussi dans l’eau de boisson.

Dans toutes les villes des USA, l’augmentation de la teneur de l’eau potable en fluor a correspondu à une augmentation de la mortalité par cancer du foie, cancer des os, et tumeurs des cellules squameuses de la bouche ; autres méfaits : convulsions, os douloureux, éruptions cutanées, problèmes gastro-intestinaux, nausées et vomissements.

Source
http://www.amessi.org/Danger-du-Fluor#.T6D9IbN1CSp

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Empty Avantages et risques liés à la fluorisation de l'eau

Message  Silver Wisdom le Mer 2 Mai - 9:54

Bonjour à tous,

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Images?q=tbn:ANd9GcRXWABSj9UsivN86Ozo5FIxZoMmGTN3cn_obm0z0bM2BvQp-A8fkg

Au travers de cette vidéo,
le Docteur Pierre-Jean Morin dénonce la fraude scientifique autour de la fluoration de l'eau.


Ajoutée par bourreux le 12 avril 2007

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Images?q=tbn:ANd9GcRnzEoZTccuKPGjh1PhXgcNioQ6ek11a2bOXU10uNxIZgJGIGY5Vw

Avantages et risques liés à la fluorisation de l'eau (pdf)
http://www.ontla.on.ca/library/repository/mon/2000/10297866.pdf

50 ARGUMENTS CONTRE LA FLUORATION
http://www.atquebec.org/images/c/ce/Comit%C3%A9-sans-fluor_50_ARGUMENTS_CONTRE_LA_FLUORATION.pdf

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Empty Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner

Message  Silver Wisdom le Jeu 6 Sep - 14:14

Bonjour à tous,

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé
que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner

3 septembre 2012 par Marco Torres


Il y a aujourd'hui plus de mythes de santé propagés par les médias et la médecine conventionnelle
qu'il n'y en a eu tout au long de l'histoire. Cela est dû en grande partie au manque d'éducation du public
et à l'élargissement du pouvoir des sociétés qui font la promotion de ces mythes pour atteindre
des buts particuliers et malveillants, tous au nom du profit.


Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Doctor_myths

Mythe n° 1
La médecine conventionnelle et le système des soins de santé
aident les malades.


Peut-être le plus grand mythe aujourd'hui est-il la fausse idée que se font les gens sur la médecine dominante
et le système des soins de santé qui aideraient les malades. Rien ne pourrait être aussi éloigné de la vérité.

La liberté des gens à choisir des soins naturels, une médecine alternative et des méthodes de prévention
pourrait bientôt être menacée par les lobbys corporatifs qui feront n'importe quoi
pour protéger leur richesse au dépens de votre santé.

Les incitateurs à la médecine conventionnelle prétendent que toutes les études sur les médicaments,
les autorisations de mise sur le marché, les traitements chirurgicaux, sont basées sur une preuve scientifique.
Mais est-ce réellement une science ? Ce qui passe pour de la ''science'' aujourd'hui est une collection
de mythes de santé, de demi-vérités, de malhonnêtetés intellectuelles et de rapports frauduleux
qui servent d'autres intérêts. La science n'est plus vraiment de la science. 90 % de toutes les maladies
(cancer, diabète, dépression, maladies cardiaques, etc.) sont facilement évitables par une hygiène alimentaire,
un régime, l'exposition au soleil et l'exercice. Aucune de ces solutions n'est jamais mise en avant par la médecine conventionnelle parce qu'elles ne rapportent pas d'argent. La science n'est plus vraiment de la science de nos jours.

Aucun produit pharmaceutique ne guérit ou ne résout réellement les causes sous-jacentes de la maladie.
Même les médicaments ''efficaces'' ne gèrent que les symptômes, habituellement au prix d'interférences
avec d'autres fonctions physiologiques qui engendreront un jour des effets secondaires.
Il n'existe aucun médicament sans effet secondaire. Le système médical actuel n'a aucun avantage financier
à améliorer la santé des patients. Le profit se trouve dans une prolongation de la maladie
et non dans le bien-être ou la prévention.

Presque tous les programmes de ''prévention'' d'aujourd'hui (comme les mammographies gratuites
ou autres programmes de dépistage) ne sont rien de plus que des combines de recrutement de patients
prévus pour accroître le chiffre d'affaires et la maladie. Ils utilisent les dépistages gratuits pour faire peur
aux gens afin qu'ils soient d'accord pour des traitements inutiles qui engendrent d'autres maladies.
La mammographie est un très bon exemple. La chimiothérapie en est un autre.

Personne n'a d'intérêt pour votre santé sauf vous. Aucune société, aucun médecin et aucun gouvernement
n'a un quelconque désir de vous rendre vraiment en bonne santé. Cela a très bien servi les intérêts financiers
à court terme des grandes puissances de l'ouest. Les seuls individus en bonne santé, conscients, ayant une démarche critique se démarquent tous à 100 % des produits pharmaceutiques et des aliments transformés.

Mythe n°2
Les vaccins sont préventifs et augmentent l'immunité.


Le terme ''immunisation'', souvent substitué à vaccination, est faux et devrait être légalement contesté. La recherche médicale a bien établi qu'une injection directe de protéines étrangères et autres matériaux toxiques (particulièrement les poisons connus comme sensibilisateurs d'immunité, tel le mercure) rend le receveur plus facilement touché par ce qu'il ou elle va rencontrer dans l'avenir. Cela veut dire qu'ils font le contraire d'une immunisation, en empêchant même généralement l'immunité de se développer après une exposition naturelle.

La fréquence réelle de problèmes de santé a été estimée par les autorités jusqu'à 100 % des cas, plus importante
que rapporté par les agences gouvernementales. Cette différence est due au manque d'obligation ou de motivation
des médecins pour rapporter les effets négatifs. Grâce aux mouvements anti-vaccinations qui exposent
maintenant la vérité sur internet, la communauté médicale est aujourd'hui en alerte maximum,
défendant ses prétentions et voient les fabricants de vaccins leur dire qu'elle ne devrait jamais laisser ses patients
(ou parents) penser que les risques pourraient dépasser les bénéfices, alors qu'en réalité,
c'est précisément le contraire qui est vrai.

Le rapport bénéfice/risque est une décision importante où chacun doit décider de se faire vacciner ou non. Contrairement à la croyance populaire et au marketing, les maladies d'enfance des pays développés
ne sont pas aussi dangereuses qu'on nous a amené à le croire. Être atteint d'une maladie particulière ne veut pas
dire qu'on en meurt. Les vaccins ont été en fait introduits à une époque où les maladies étaient descendues
à un niveau faible de risque. Ce fait est prouvé scientifiquement.

Les principales avancées dans la lutte contre les maladies de ces 200 dernières années ont été une meilleure alimentation et de l'eau propre...et non les vaccins. Une meilleure hygiène de vie, moins de surpeuplement, de meilleures conditions de vie contribuent aussi. Confirmation de ceci est également donnée dans des recherches publiées qui prouvent que la vaccination ne nous a pas sauvés.

Tous les vaccins contiennent des agents stériles, des neurotoxines, des immunotoxines
et des composants carcinogènes. Certains comportent du formaldéhyde, un carcinogène
qu'on retrouve dans presque tous les vaccins, des neurotoxines comme le glutamate monosodique,
le chlorure de potassium, le thimoséral, des agents stériles comme le Triton X-100, l'octoxynol-10,
le polysorbate 80 et des immunotoxines comme la néomycine, le phosphate de potassium monobasique,
le sodium déoxycholate pour n'en nommer que quelques-uns.

Ce n'est pas une coïncidence que plus vous en sachiez, moins vous vous ferez vacciner, ce qui contredit
les fausses idées de nombreux professionnels de la santé qui professent que les parents ne font pas de vaccins
parce qu'ils sont mal éduqués, pauvres ou désinformés. Les plus informés des dangers des vaccins
ne perçoivent plus jamais les professionnels de santé de la même façon car les motivations
de ces derniers apparaissent clairement.

Mythe n°3
Nous devrions tous nous concentrer
sur un abaissement du mauvais cholestérol


Certainement l'un des plus grands mythes de santé propagé dans la culture occidentale est l'abus du terme inventé, ''mauvais cholestérol'' par les médias et la communauté médicale. De plus, le public naïf au plan scientifique,
a été trompé par la frauduleuse corrélation entre un cholestérol élevé et les maladies cardiovasculaires.
Le cholestérol n'a pas été démontré comme causant réellement des maladies cardiovasculaires. Au contraire,
le cholestérol est vital pour notre survie, et tenter de l'abaisser artificiellement peut avoir des effets préjudiciables, particulièrement en vieillissant.
Nous sommes devenus une culture si obsédée par une alimentation pauvre en cholestérol et graisses
que de nombreux experts de la santé remettent maintenant en question ses conséquences.
Pouvons-nous vraiment maintenir un mode de vie diététique si éloigné de ceux de nos populations ancestrales
sans qu'il n'y ait aucun effet sur la santé ? De nombreux chercheurs concluent aujourd'hui que la réponse à cette question est NON. Les données actuelles suggèrent qu'abaisser le cholestérol précède le développement du cancer.

La science du type ''Oui-Oui'' offerte par les spécialistes du marketing à un public en général naïf
au plan scientifique a conduit pas mal de gens à croire que nous devrions remplacer certains choix alimentaires
par des produits spécialement conçus dans le but de réduire le cholestérol. Naturellement ceci se paie
et nécessite de la part de ceux qui peuvent se le permettre de dépenser quatre ou cinq fois plus
qu'un produit typique ordinaire. Mais est-ce que ce besoin apparent de protection s'efforçant
d'abaisser notre cholestérol est justifié ? Et vraiment, est-ce sain ?

Le cholestérol lui-même, qu'il soit LDL (Low density lipoprotein) ou HDL (high density lipoprotein)
est toujours le même. Le cholestérol est toujours un ingrédient nécessaire requis pour se répartir
régulièrement autour du corps pour un développement efficace de la santé, l'entretien et le fonctionnement
de nos cellules. La différence est dans les convoyeurs (les lipoprotéines HDL et LDL) et les deux types
sont essentiels pour un travail efficace de la logistique de distribution dans le corps.

Des problèmes peuvent malgré tout survenir, quand les particules LDL sont à la fois petites et que leur capacité
de charge soit prédominante sur le potentiel de transport du HDL disponible. Ceci peut conduire à un supplément
de cholestérol délivré dans le corps avec des ressources plus faibles pour renvoyer l'excédent au foie.

Mythe n°4
Prévention des décès par les dépistages et traitements médicaux


Même si la communauté médicale plaide en faveur de dépistages réguliers pour les malades,
il est possible qu'ils n'apportent que peu de bénéfices et qu'en réalité ils constituent un risque pour la santé.
Cela s'applique à presque tout type de dépistage médical pour les cancers et plusieurs autres maladies.
Le dépistage détient un immense risque en lui-même, pas seulement en raison des dégâts infligés
par les techniques de dépistage sur le corps, mais par la nature même des protocoles du suivi médical.
Ces protocoles encouragent habituellement les patients à s'engager plus loin dans des techniques plus invasives,
qui dégradent encore plus la santé et conduisent à un pourcentage plus élevé de décès.

Dans une étude suédoise qui a porté sur 60.000 femmes, 70 % des tumeurs détectées par mammographie
n'étaient pas du tout des tumeurs. Ces ''faux positifs'' ne sont pas seulement des contraintes financières
et émotionnelles, ils peuvent se poursuivre par de nombreuses biopsies inutiles et invasives.
En fait, 70 à 80 % de toutes les mammographies ne révèlent, après biopsie, aucune trace de cancer.

Le test sanguin pour la prostate (recherche de PSA = prostate specific antigen) recherche cet antigène produit
par la prostate. De hauts niveaux seraient associés à un cancer. Le problème est que l'association n'est pas toujours correcte, et quand elle l'est, le cancer de la prostate n'est pas nécessairement mortel. Seuls 3 % environ des hommes meurent d'un cancer de la prostate. Le test PSA conduit classiquement à un sur-diagnostic – à des biopsies et un traitement dont les effets secondaires sont l'impuissance et l'incontinence. Des biopsies répétées peuvent répandre des cellules cancéreuses sur la trajectoire de l'aiguille ou en déversant des cellules cancéreuses directement dans le courant sanguin ou lymphatique.

La couverture médiatique de nombreuses maladies se concentre trop sur les traitements
et pas assez sur la prévention, tendance qui pourrait s'avérer risquée à long terme pour les gens
qui ne savent pas comment prendre soin de leur santé.

Le genre principal d'histoire qu'on entend généralement dans les médias parle de traitement
et les récits se prêtent beaucoup mieux à cela que la prévention,
où les gens font de l'exercice et mangent correctement, ce qui ne remplit pas les articles.

Si notre approche actuelle de traitement continue, d'ici un siècle l'humanité pourra se retourner
vers la ''médecine moderne'' d'aujourd'hui et penser :
Comment ont-ils pu avoir des idées si primitives et autant se tromper ?
Quel manque d'humanisme de la part des gouvernements d'avoir permis aux industries médicales
de tuer les gens avec de fausses croyances et idées au nom de l'économie.
Pourquoi le gouvernement ne les a-t-il pas arrêtés ?
Qui étaient les personnes chargées de protéger ces citoyens ?

Une éducation préventive nécessite davantage de finances pour des recherches vers une approche en diététique, activité physique, comportementale, socio-économique, environnementale et médicale pour la prévention
des maladies chroniques. Les enfants qui deviennent des adolescents et ensuite des adultes nécessitent
davantage de responsabilités pour leur bien-être grâce à des décisions de santé conscientes motivées
par des applications pratiques et théoriques correctes. Ils ont besoin de savoir que les modalités de traitement
et les applications pharmaceutiques peuvent ne pas être facteurs de santé à longue échéance.
De considérables contributions politiques et financières sont également impératives pour investir dans une prévention plus efficace pour missionner des politiques qui touchent aux corps de santé et d'éducation.
Toute tergiversation ou manquement à résoudre ces questions dans les dix années à venir ne fera qu'apporter
une plus grave détérioration de la santé humaine et des systèmes de soins de santé. Une direction correcte
et une communication efficace concernant ces mesures préventives pourraient encore renverser
les tendances dépistage/traitement et par conséquence changer cette façon de penser
pour promouvoir finalement une meilleure santé à une population vieillissante.

Mythe n°5
Le fluor prévient la carie dentaire


Mettre du fluor dans l'eau est bidon. Consommer n'importe quelle quantité de fluor est dangereux
pour la santé et il N'A JAMAIS été prouvé qu'il empêchait les caries dentaires. C'est en réalité la plus grande fraude scientifique jamais encouragée par les gouvernements nationaux et internationaux. On a fait le lien entre
le fluor et l'ostéoporose, le cancer, les maladies auto-immunes et même de très petites concentrations
peuvent perturber de 50 % les enzymes de réparation de l'ADN.

Le fluor ajouté à l'eau est un déchet produit de l'aluminium et des engrais phosphatés.
Et ce n'est même pas du fluorure de calcium qui apparaît naturellement dans l'eau, mais du fluorure de sodium,
qui est une chose toute différente et porteur de mauvaises nouvelles.

- En fait, le fluorure de sodium n'apporte aucune bonne nouvelle. Sauf pour quelques rapports suspects
par les gens qui vendent le truc, il est prouvé après études sur études que le fluorure de sodium ne protège pas
les dents, et qu'il est néfaste pour les os. Et il l'est également pour d'autres parties du corps, telle la glande thyroïde.

- Le fluor est un carcinogène suspecté.

- Boire de l'eau fluorée va doubler le nombre de fractures du col du fémur
aussi bien chez les hommes que les femmes âgés.

- La stérilité féminine augmente avec la fluorisation de l'eau. Les scientifiques de la FDA ont rapporté une corrélation étroite entre les taux décroissants de fertilité chez les femmes entre 10 et 49 ans et des niveaux croissants de fluor.

- Le fluor n'a jamais été décrit comme réduisant efficacement la carie dentaire. Aucune relation de cause à effet ou même de lien n'ont été trouvés entre les taux de fluor dans l'eau et les caries dentaires dans une quelconque étude.

- Le fluor attaque aussi la glande pinéale. La pinéale contrôle notre horloge interne, aide à bien dormir,
travaille de concert avec nos glandes surrénales pour gérer le stress, nourrit le thymus et communique
24h/24 et 7j/7 avec le reste du système endocrinien pour tout faire fonctionner. Le fluor calcifie la glande pinéale.

- Le gouvernement classe le fluorure de sodium comme un déchet environnemental dangereux.

Quiconque le manipule porte une tenue de protection. Le déverser dans les rivières est un crime.
Le plus grand argument de départ que le fluor est sans danger à faible dose pour les humains vient
des scientifiques du programme de la bombe A, qui a été secrètement exigé pour fournir
''une preuve utile en cas de litige'' avec des marchands d'armes pour les dégâts commis par le fluor sur les citoyens. Des documents attestent que les premiers procès contre le programme américain de la bombe A
ne concernaient pas les radiations, mais les dégâts faits par le fluor.

Traduction réalisée par Hélios

Source originale de l'article
The 5 Most Repeated Health Myths That Medical Doctors Have No Intention on Abandoning
http://preventdisease.com/news/12/090312_The-5-Most-Repeated-Health-Myths-That-Medical-Doctors-Have-No-Intention-on-Abandoning.shtml

Pour ceux qui sont familier avec la langue de Shakespeare,
je ne peux que vous conseiller d'aller voir cet article,
tant les liens sont nombreux et révélateurs.


Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Empty Une nouvelle étude révèle que le vaccin contre la grippe aggravent les symptômes de la grippe H1N1.

Message  Silver Wisdom le Dim 23 Sep - 6:26

Bonjour à tous,

Une nouvelle étude révèle que le vaccin contre la grippe
aggravent les symptômes de la grippe H1N1.

Par Lisa Garber pour Activist Post


Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Vaccienflushot-235x147

Un chercheur à Vancouver a révélé que les sujets vaccinés dans une étude animale
affichaient des symptômes de la grippe H1N1 plus graves et sont devenus beaucoup plus malades
en cas d'exposition au virus de la grippe H1N1.


Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Images?q=tbn:ANd9GcSkGsmJkVMinNBzxqJBt0fuqfxf_2ijAW4BmDzdyAsowVfmWl5jOQ
Dr. Danuta Skowronski
http://www.bccdc.ca/util/about/UBCCDC/People/Faculty/DrDanutaSkowronski.htm

Dr Danuta Skowronski est une spécialiste de la grippe au British Columbia Centre for Disease Control.
Elle a montré ses conclusions à la Conférence Interscience sur les agents antimicrobiens
et la chimiothérapie à San Francisco.

Chose curieuse: ce n'est pas la première fois que Skowronski observe ce que l'on appelle le «problème canadien». Pendant la pandémie de grippe de 2009, Skowronski remarqua que les personnes ayant reçu le vaccin contre la grippe hivernale 2008-2009 étaient plus susceptibles d'être infectées par le virus que ceux qui ne l'avaient pas reçu. Cinq études ont été menées dans plusieurs provinces, mais parce que les recherches à l'étranger
n'ont pu être comparée, l'affaire a été ignorée.

Le vaccin a rendu les personnes plus malades,
aggravant les symptômes de la grippe H1N1


Skowronski a persisté et a mené une étude en aveugle avec 32 furets.
Les chercheurs ne savaient pas quels animaux avaient été vaccinés et lesquels ne l'avait pas été
quand ils les ont exposées au virus de la grippe H1N1. Alors que tous les animaux ont guéri,
ceux qui avaient été vaccinés contre la grippe H1N1 ont montré des symptômes plus graves que les autres.

Les résultats étaient cohérents avec le risque accru que nous avons vu dans les études sur l'homme,
Skowronski a ajouté, même si elle ne sait pas encore pourquoi.

Certains symptômes de la grippe H1N1 comprennent:

fièvre, toux, mal de gorge, nez qui coule, nez bouché, courbatures,
mal de tête, frissons, fatigue, vomissements, diarrhée


Les vaccins inefficaces, voire nuisibles

Dans une étude publiée dans The Lancet,
2.7% sur plus de 13.000 adultes non vaccinés, alors que 1.2% des adultes vaccinés,
ont attrapé le virus de la grippe. Cela signifie que le vaccin a empêché 1.5% des adultes de tomber malade,
loin de l'efficacité de 60% prétendue par les médias rabatteurs.

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner 2b009506-1e29-4733-9f1b-a09300bf4991
Efficacy and effectiveness of influenza vaccines:
a systematic review and meta-analysis

http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(11)70295-X/abstract

Bien que nous puissions être porté à croire que chacun d'entre nous se faisant vacciner est suffisant pour
empêcher à 3 personnes sur 200 de tomber malade, les vaccins souvent regorgent d'ingrédients nocifs,
des ingrédients qui pourraient nous rendre plus malade que la maladie elle-même.

Par exemple, les études menées en 1999 ont montré que le vaccin RRO, celui de l'hépatite B et d'autres vaccins
à doses multiples contiennaient du thimérosal dans des quantités qui ont exposé 62,5 ug de mercure par enfant,
par visite chez le médecin. C'est 100 fois la dose dite de "sécurité" tel qu'elle est déterminée
par les Lignes directrices fédérales sur la protection de l'environnement.

D'autres produits chimiques présents dans les vaccins contre la grippe incluent:
de l'aluminium, une neurotoxine liée à la maladie d'Alzheimer;
du formaldéhyde, un cancérigène;
et différents types d'antibiotiques.


En outre, en 2010, le gouvernement américain a reconnu un lien entre le vaccin
contre la grippe saisonnière H1N1 et le syndrome de Guillain-Barré, une maladie nerveuse mortelle.
Bien que ce lien avait été révélé il y a quelque temps, un gentil mémo gouvernemental
nous aide à se rappeler des effets secondaires possibles des vaccins la grippe H1N1
et de l'ensemble des dommages possibles à partir de vaccins.

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Images?q=tbn:ANd9GcTL2TwWb-Nik0qNN_2IOKrTDEYhZ3N9kw6YXojnEQy8psiNMqWNYg
Syndrome de Guillain-Barré
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Guillain-Barré

Le professeur Elizabeth Miller, chef de service de vaccination de l'HPA, a déclaré que la relation
a été établie dans les années 1970 et que l'utilisation de celui-ci cessa pendant un certain temps,
jusqu'à ce que les bénéfices potentiels soient devenus trop grands pour être ignorés.

Source de l'article
Flu Shot Worsens H1N1 Symptoms, New Research Reveals
http://www.activistpost.com/2012/09/flu-shot-worsens-h1n1-symptoms-new.html
Traduction de Golden Awaken

Source additionnelle (en anglais)
Vancouver researcher finds flu shot is linked to H1N1 illness
http://www.vancouversun.com/health/Vancouver+researcher+finds+shot+linked+H1N1+illness/7217609/story.html

Pour aller plus loin (en anglais)
H1N1 Vaccine Side Effects – The Link to Deadly Nerve Disease Risk
http://naturalsociety.com/h1n1-vaccine-side-effects-nerve-disease/

Study Says H1N1 No Threat this Year While H1N1 Vaccine
Admittedly Linked to Deadly Disease

http://naturalsociety.com/study-says-h1n1-no-threat-this-year-while-h1n1-vaccine-admittedly-linked-to-deadly-disease/

Flu Scare Fails as Public Opposes New Mega H1N1 Loaded Vaccine
http://naturalsociety.com/flu-scare-fails-as-public-opposes-new-mega-h1n1-loaded-vaccine/

H1N1 Vaccine Increases Narcolepsy by 660 Percent
http://naturalsociety.com/h1n1-vaccine-increases-narcolepsy-by-660-percent/

More People Refusing Flu Shot this Year as Opposition Grows Worldwide
http://naturalsociety.com/more-people-refusing-flu-shot-this-year-as-opposition-grows-worldwide/

3 Reasons to Reconsider Flu Shots
http://naturalsociety.com/3-reasons-to-reconsider-flu-shots/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Empty Les médicaments ne marchent pas: un scandale médical moderne

Message  Silver Wisdom le Jeu 27 Sep - 9:20

Bonjour à tous,

Les médicaments ne marchent pas:
un scandale médical moderne

Par Ben Goldacre, le 21 Septembre 2012


Les médecins qui prescrivent les médicaments ne savent pas
qu’ils ne font pas ce qu’ils sont supposés faire. Leurs patients ne le savent pas non plus.
Les laboratoires pharmaceutiques eux le savent, mais ne le disent pas.


Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner A0158-000112-008
Les médicaments sont testés par leurs fabricants, dans des essais pauvrement conçus,
sur de désespérément petits nombres de patients non représentatifs,
et analysés en utilisant des techniques qui exagèrent les avantages.

Photograph: Photograph: Getty Images. Digital manipulation: Phil Partridge for GNL Imaging


Le reboxetine est un médicament que j’ai prescrit. D’autres médicaments n’avaient aucun effet sur mes patients,
nous avons alors voulu essayer quelque chose de nouveau. J’avais lu les données des essais préalables
avant d’écrire l’ordonnance, et n’avais trouvé que des tests équilibrés, bien organisés, donnant des résutalts positifs dans une très large majorité. Reboxetine était meilleur qu’un placebo et aussi bon que tout autre anti-dépresseur
en comparaison directe. Il est approuvé à l’utilisation par le Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA), agence qui régit toute substance médicamenteuse au Royaume-Uni. Des millions de doses sont prescrites chaque année dans le monde entier. Reboxetine était de manière évidente un traitement sûr et efficace.
Le patient et moi-même avons discuté brièvement les preuves apportées et nous sommes tombés d’accord
sur le fait que cela constituait le prochain traitement à essayer. J’ai rédigé une ordonnance.

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Pfizer-006
Reboxetine Doesn't Work. But That's Not the Real Problem.
http://pipeline.corante.com/archives/2011/01/17/reboxetine_doesnt_work_but_thats_not_the_real_problem.php

Mais nous avons tous deux été trompés. En Octobre 2010, un groupe de chercheurs réussit finalement
a rassembler d’autres données qui avaient été collectées sur Reboxetine, à la fois de résultats de tests publiés
et aussi de résultats de tests qui ne furent jamais publiés dans des articles académiques. Quand toutes ces données furent mises ensemble, cela produisit une image choquante. Sept tests furent faits comparant le reboxetine
et un placebo. Seulement une, faite sur 254 patients, présentait un résultat positif net, celle-ci fut publiée
dans un journal académique dont l’audience était des médecins et des chercheurs. Mais il y eut 6 autres études
de faites, concernant presque 10 fois plus de patients.

Toutes montrèrent que le reboxetine n’était pas meilleur qu’une pilule de sucre (placebo).
Aucun résultat de ces études ne fut publié. Je n’avais aucune idée qu’elles existaient.


Cette étude, à la différence des précédentes méta-analyses, prend en compte l’intégralité des essais cliniques effectués versus placebo ou versus ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine)
et conclut que la reboxetine est, dans l’ensemble, un antidépresseur inefficace et potentiellement dangereux.


La médecine biaisée par les preuves : le cas de la reboxetine
http://www.grouperechercheactionsante.com/LLG68_reboxetine.pdf
Il y a pire. Les tests comparant le reboxetine contre d’autres médicaments montrèrent exactement la même chose: trois petites études concernant un total de 507 patients, montrèrent que le reboxetine était juste aussi bien
qu’un autre médicament. Elles furent toutes publiées, mais des données concernant 1657 autres patients
ne furent pas publiées et ces données non publiées montraient que les patients sous reboxetine étaient plus mal
que ceux sous autres médicaments. Comme si cela n’était pas déjà grave en soi, il y avait également les données
sur les effets secondaires. Le médicament apparaissait bien dans les résultats publiés dans la littérature académique, mais quand nous avons vu les études non publiées, il s’avérait que les patients avaient plus de chances
de développer des effets secondaires au médicament, avaient plus de chance d’arrêter de prendre le médicament
et plus de chances d’arrêter de participer aux tests à cause des effets secondaires induits,
s’ils prenaient du reboxetine plutôt qu’un autre médicament concurrent.

J’ai fait tout ce qu’un médecin était supposé faire. J’ai lu tous les articles, je les ai évalué de manière critique,
je les ai compris, j’en ai discuté avec le patient et nous avons pris la décision ensemble, décision fondée
sur les évidences. De par les données publiées, le reboxetine était un médicament sûr et efficace alors que
dans la réalité, il n’était pas meilleur qu’une pilule de sucre et pis que cela, il faisait en fait plus de mal que de bien.

En tant que médecin, j’ai fait quelque chose qui, en équilibrant toutes les évidences,
a nuit à mon patient, simplement parce des données peu flatteuses
sur la substance ne furent pas publiées.


Personne n’a enfreint la loi dans cette situation, le reboxetine est toujours sur le marché et le système
qui a permis ceci de se produire est toujours en fonction, pour tous les médicaments, dans tous les pays du monde. Des données négatives sont absentes, pour tous les traitements, dans tous les domaines de la science.
Les régulateurs et les corps professionnels que nous expecterions être efficaces à contre-carrer
ce type de pratique échouent dans leur rôle protecteur. Ces problèmes ont été mis à l’écart de la scrutinité publique car trop complexes à comprendre rapidement. C’est pourquoi les politiciens ne les ont pas fixé,
du moins partiellement, mais c’est aussi pourquoi cela prend beaucoup de détails à expliquer.
Les gens en qui nous devrions être capables de faire confiance pour arranger ce type de problèmes ont échoué
et parce que vous devez comprendre le problème correctement afin de le solutionner,
il y a certaines choses que vous devez savoir.

Les médicaments sont testés par les gens qui les fabriquent, dans des séries de tests mal agencés,
sur des trop petits nombres de patients non-représentatifs et analysé par des techniques qui sont fausses
par construction, faussées de telle façon qu’elles exagèrent les bénéfices des traitements.
De manière non surprenante, ces tests tendent à produire des résultats en faveur des fabriquants.
Quand des tests montrent des résultats que les laboratoires n’aiment pas, ceux-ci ont parfaitement
le droit de les cacher aux médecins et aux patients, ainsi nous ne voyons qu’une image déformée des effets réels
de tout médicament. Les régulateurs voient la plupart des données des tests, mais seulement au début de la vie
du médicament, et même là, ils ne donnent pas ces données aux médecins ou aux patients ou même à d’autres intervenants du gouvernement. Cette évidence déformée est ensuite communiquée et appliquée de manière déformée.

Dans leurs 40 années de pratique après avoir quitté les facs de médecine, les médecins n’entendent parler
de ce qui marche de manière ad hoc que par les visiteurs médicaux, leurs collègues et les journaux spécialisés;
mais ces collègues peuvent très bien être payés par des laboratoires pharmaceutiques, souvent de manière non dite, tout comme le sont les journaux médicaux. Ainsi que le sont des groupes de patients, finalement,
les articles académiques, que tout le monde pense être objectifs, sont souvent planifiés sous couvert
et écrits par des gens qui travaillent directement pour les laboratoires sans le dire. Parfois, des journaux médicaux sont la propriété même de laboratoires pharmaceutiques.

A part cela, pour plusieurs des problèmes les plus longs à résoudre en médecine,
nous n’avons aucune idée de quel est le meilleur traitement,
car il n’est dans l’intérêt financier de personne de faire des tests et de le savoir.

[...]

Source et suite de l'article
Pseudo-science… Science-poubelle ou science-corporative peu importe le vocable…
On nous enfume encore et toujours plus chaque jour !…

http://resistance71.wordpress.com/2012/09/27/pseudo-science-science-poubelle-ou-science-corporative-peu-importer-le-vocable-on-nous-enfume-encore-et-toujours-plus-chaque-jour/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Empty Les Médicamenteurs : un documentaire à prescrire d'urgence

Message  Silver Wisdom le Ven 28 Déc - 10:57

Bonjour à tous,

Les Médicamenteurs : un documentaire à prescrire d'urgence

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner LesMedicamenteurs

Le médicament : enfin un domaine où personne ne détrônera la France.
Premiers consommateurs de médicaments sur la planète,
les Français sont-ils vraiment plus malades que le reste de l'humanité ?
Ou bien y a-t-il d'autres explications à cette boulimie ?


En mêlant interviews de fond et séquences d'animation en pâte à modeler, ce documentaire embarque les téléspectateurs
dans le parcours du médicament au sein du système de santé français. Matérialisée par le décor d'une ville médicament,
Pharmacity, cette promenade guidée ne néglige aucune étape. Des essais cliniques à la mise sur le marché,
de l'évaluation thérapeutique à la fixation du prix, du matraquage marketing aux effets secondaires subis, en bout de chaîne,
par les patients, les pouvoirs publics et l'industrie pharmaceutique y sont questionnés sans détours sur leurs responsabilités.

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner 480_51265_vignette_Pharmacity2-bis

(...)
"C'est un film ravageur, une enquête implacable. En cinquante-deux minutes aussi drôles que stupéfiantes,
« Les Médicamenteurs » révèle les dessous peu glorieux de l'industrie pharmaceutique."


Un exemple concret vaut parfois mieux qu'une longue démonstration. C'est sur ce principe que cette enquête démarre
son sévère réquisitoire contre les rouages de l'industrie pharmaceutique. Une attaque en règle aux conclusions édifiantes.
Exemple pris avec le tristement célèbre Vioxx ®, vanté pour son efficacité contre l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde.
Les ventes explosent jusqu'en 2005, date à laquelle il est brutalement retiré du marché.

En cause ? Des effets secondaires graves et parfois mortels : près de 30.000 personnes sous traitement succomberont
à un accident cardio-vasculaire... Si ce scandale a marqué les esprits, il n'a pas pour autant mis fin aux pratiques douteuses
des géants pharmaceutiques. Essais cliniques tronqués, publications médicales biaisées, experts rétribués, marketing forcené,
médecins harcelés...

Tout est bon pour vendre un médicament.
(...)

Auteurs : Stéphane Horel et Brigitte Rossigneux
Réalisation : Annick Redolfi et Stéphane Horel
Production : France 5 / Beau comme une image
Année : 2008

Les Médicamenteurs - 1ère Partie



Les Médicamenteurs - 2ème Partie



Source de l'article
Les Médicamenteurs : un documentaire à prescrire d'urgence
http://enquetesetrevelations.wordpress.com/2012/12/13/les-medicamenteurs-un-documentaire-a-prescrire-durgence/

Vu sur : Le-veilleur.com

A lire également sur ce forum

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner ProfitsMacabres
DSM - Le coup de poker le plus funeste de la psychiatrie
https://ledormeur.forumgratuit.org/t698-dsm-le-coup-de-poker-le-plus-funeste-de-la-psychiatrie

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Sam 29 Déc - 7:31, édité 1 fois (Raison : Mise à jour de lien vidéo)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner Empty Re: Les 5 mythes les plus rabâchés sur la santé que les médecins n'ont aucune intention d'abandonner

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum