Le Dormeur doit se Réveiller
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €
-29%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
352.99 € 499.99 €
Voir le deal

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre

2 participants

Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre

Message  Silver Wisdom Jeu 10 Jan - 10:16

Bonjour à tous,

Les Guerres Psychologiques ou "comment convaincre l'adversaire
de céder sans avoir besoin de le combattre"


Des premières traces de civilisation jusqu’à aujourd’hui, toute entité politique (état, tribu, groupe)
a cherché à obtenir ou à maintenir le pouvoir. Puisque plusieurs entités avec des valeurs différentes coexistent,
inévitablement, certaines vont entrer en conflit avec d'autres en cherchant à étendre leur territoire ou en imposant leur politique.
De plus, les dirigeants de l’état doivent garder leur emprise sur la population qu’ils contrôlent et éviter de se faire ravir
le pouvoir par d’autres groupes qui le convoiterait.


Plus simplement, la guerre psychologique peut être assimilée à une partie de poker où chaque joueur tente
de bluffer les autres . La guerre psychologique est caractérisée, dans sa pratique, par l’effet de surprise
et de choc, effets qui seront répercutés et amplifiés par la propagande.

Introduction aux Guerres Psychologiques

Les opérations psychologiques sont des opérations prévues pour divulguer une information déterminée et influencer les émotions, les mobiles, les raisonnements objectifs, et finalement le comportement de groupes ou d’un individu. C'est une arme dont l'efficacité
n’est limitée que par l'ingéniosité du commandant qui l’utilise. Les opérations psychologiques représentent une des armes
les plus anciennes de l'arsenal guerrier... C'est un facteur de force important et un système d'armes non léthales.


Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Xian-hero-686x262_tcm43-8515

L'art de la guerre, c'est soumettre l'ennemi sans combat. Soumettre l'ennemi par la force n'est pas le summum
de l'art de la guerre, le summum de cet art est de soumettre l'ennemi sans verser une seule goutte de sang.
Ne laissez pas vos ennemis s'unir. En tuer un pour en terrifier un millier!


Sun Tzu : L'Art de la guerre (pdf)
http://d.lecoutre.free.fr/suntzu.pdf

Pour appliquer des opérations psychologiques ou de guerre psychologique, un commandement doit tout savoir au sujet de sa cible :
ses convictions, goûts, dégoûts, forces, faiblesses et vulnérabilités. Lorsque les motivations sont connues,
il peut commencer des opérations psychologiques. Les opérations psychologiques ont recourt aux communications
en vue d'influencer les attitudes et le comportement de groupes ciblés, et de susciter des émotions, et des attitudes
en accord avec l'accomplissement des objectifs nationaux. La forme de communication peut être le bouche à oreille
ou par tout autre multimédia (radio, dépliants, journaux, livres, affiches...). L'arme ne réside pas dans la transmission du message,
mais le contenu du message en lui-même et comment il affecte le destinataire.

Par exemple, on ressent un sentiment de fierté en voyant son drapeau national.

On dit souvent que le stylo est plus puissant que l'épée. Lorsqu’ils sont utilisés correctement,
les mots peuvent être une inspiration pour motiver les autres. Mais pour que les opérations psychologiques soient efficaces,
il faut planifier soigneusement la propagande. Il faut s’assurer que l’on connaisse tout de la cible et tout en agissant insidieusement.
(...)

Source et suite de l'article
Action psychologique
http://asthme-reality.com/manipulations/pages/psy.htm

A voir également sur ce forum

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre 56396898
Guerre psychologique (documentaire)
https://ledormeur.forumgratuit.org/t669-guerre-psychologique#1450

Bien Amicalement.


Dernière édition par Guilux le Mar 15 Jan - 20:51, édité 6 fois (Raison : Mise en page et correction de coquilles)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty Bref historique sur les opérations de propagande - James Corbett

Message  Silver Wisdom Jeu 10 Jan - 14:10

Bonjour à tous,

Bref historique sur les opérations de propagande
James Corbett


Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre CorbettReport



L'origine de faux reportages remonte il ya longtemps, mais le plus célèbre, sans doute, fut la pièce radiophonique hebdomadaire
diffusée par Mercury Theatre sur les ondes le jour d'Halloween en 1938.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Wells_wow
Orson Wells - War Of The Worlds - Radio Broadcast 1938 - Complete Broadcast.
https://www.youtube.com/watch?v=Xs0K4ApWl4g

Cette adaptation de la Guerre des Mondes d'HG Wells a été présentée lors d'une émission comme une fausse invasion extraterrestre.
Au cour de cette diffusion, la plupart des auditeurs ne savaient pas qu'ils assistaient à une fiction et ont sincèrement cru
que la nation américaine était effectivement envahie. Certains pensaient que des extraterrestres avaient effectivement atterri,
d'autres ont supposé qu'il s'agissait d'un stratagème nazi, alors que les tensions grandissaient à l'approche de la seconde Guerre Mondiale.

Bien que souvent rejeté comme un canular sensationnaliste des médias,
le phénomène, provoqué par l'émission, fit l'objet de recherches universitaires intenses.


L'un des organismes ayant eu un intérêt particulier pour l'émission fut le projet Radio de Princeton, un organisme financé
par la Fondation Rockefeller effectuant des recherches liées à l'influence de la radio sur l'opinion publique.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Mass_control_brain_cage
Early “Psychological Warfare” Research and the Rockefeller Foundation
http://www.sott.net/article/244843-Early-Psychological-Warfare-Research-and-the-Rockefeller-Foundation

Hadley Cantril, ancien colocataire de Nelson Rockefeller au Dartmouth College, faisait parti d'un groupe étroitement lié
aux organes du programme américain de guerre psychologique. Ce groupe publia finalement une étude
sur la réaction du public à la guerre des mondes.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Invasion_from_mars
“War of the Worlds”: Let’s Take Another Look.
http://www.brainsturbator.com/articles/war_of_the_worlds_take_another_look/

Depuis cette époque, de fausses émissions d'information ont été diffusées sur les réseaux de temps à autre,
et ceci avec peu ou sans message d'avertissement stipulant que le «programme» en cours de diffusion était complètement fictif.
Parfois ces fausses annonces sont délibérément semées dans l'esprit du public par le biais d'une campagne de relations publiques soigneusement coordonnée. Et quelquefois, ces nouvelles sont des mises en scène ou des entretiens biaisés destinés
à donner une vision falsifiée de la réalité.

Une autre façon de semer de fausses annonces consiste à matraquer simplement à grande échelle des accusations pouvant
ensuite être considérées comme totalement infondées. La couverture généralisée de l'allégation originale et la couverture
quasi inexistante de la contradiction est suffisante pour assurer l'efficacité de cette tactique de propagande particulière (PSYOPS).

Libya troops using rape as a weapon?


Mise en ligne le 17 mai 2011 par CNN

Cette information a été reprise par la majorité de la Presse Occidentale.

Alors que rebelles et forces gouvernementales continuent à s’affronter en Libye, Al-Jazeera dénonce dans un reportage
l’utilisation du viol comme arme de guerre par les forces pro-Kadhafi. Des médecins affirment avoir retrouvé du Viagra
et des préservatifs dans les poches de combattants fidèles au leader libyen.

(...)

Libye : le viol utilisé comme arme de guerre ?
http://www.elle.fr/Societe/News/Libye-le-viol-utilise-comme-arme-de-guerre-1541813
Et voici une version totalement différente des faits

(...)
Mais après des mois d'enquête sur le terrain, la Commission d'enquête internationale sur la Libye
des Nations Unies n'a recueilli aucune preuve de ces viols, souligne son président, Philippe Kirsch.

(...)

Le viol, pire que le meurtre
http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/libye-fin-de-lere-kadhafi/201204/16/01-4515656-le-viol-pire-que-le-meurtre.php

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre 559-56
Le professeur Mahmoud Cherif Bassiouni

(...)
Cependant, le professeur Mahmoud Cherif Bassiouni, chef de la Commission d’enquête de l’ONU (pas du Tribunal)
sur la Libye, met en doute les accusations du procureur. Il rappelle que sa Commission a été informée de ces allégations
lors de sa mission à Benghazi. Il a alors demandé à Maître Salwa Fawzi El-Deghali de lui fournir une copie du questionnaire
et des 259 réponses reçues et n’a jamais rien obtenu.

(...)

Propagande de guerre : viols de masse en Libye
http://meteopolitique.com/plan/fiches/societe/guerre/Analyse/559/viols.htm
Cependant toutes ces méthodes de guerre psychologique sont efficaces car elles sont crédibles.
Pour un public blasé, ou tout simplement averti, ayant appris à se méfier de nouvelles en provenance d'une source connue
pour avoir un parti pris pour ou contre telle entité, l'efficacité d'une telle propagande est très limitée. C'est là qu'une forme nouvelle
et tout à fait plus insidieuse de désinformation entre en jeu : le communiqué de presse vidéo.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Nfnheader
Fake TV News: Widespread and Undisclosed
http://www.prwatch.org/fakenews/execsummary

Le communiqué de presse vidéo (ou VNR) est une vidéo ressemblant à un bulletin d'information.
Employant souvent des acteurs ou des spécialistes des relations publiques pour jouer le rôle de "journalistes"
et même de personnes interrogées, la VNR est utilisée comme un moyen pour permettre à des entreprises de présenter
leurs produits et leurs services dans les informations de la nuit sous les traits d'un 'journal télévisé'.
Plus troublant encore que l'utilisation généralisée de ce genre de revu de presse par le biais de sociétés
comme Microsoft et Phillip Morris est l'utilisation des VNR par le gouvernement fédéral.

State Propaganda:
How Government Agencies Produce Hundreds of Pre-Packaged TV Segments the Media Runs as News

http://www.democracynow.org/2005/3/14/state_propaganda_how_government_agencies_produce

Certains balayeront ces craintes au sujet de communiqués de presse vidéo d'un revers de la main.
Après tout, ils sont persuadés que la guerre psychologique est par définition quelque chose
qui est utilisée contre ses ennemis, et non pas à l'encontre de son propre peuple.
Il s'agit en fait d'une hypothèse erronée, que nous aborderons dans la prochaine vidéo de cette série.

Pour l'instant, rappelons notre vieil adage: la connaissance est en effet source de pouvoir.
Cela implique un autre corollaire : l'ignorance est une faiblesse.


Par manque de discernement, le public peut succomber à maintes reprises aux entités qui cherchent à contrôler leur esprit,
qu'il s'agisse de gouvernements étrangers ou nationaux, ou d'acteurs non gouvernementaux telles des sociétés privées et la presstituée.
Ces dernières gagnent ainsi la bataille des cœurs et des esprits en abreuvant la population avec un flux constant de désinformation.

Si le public désire avoir quelque espoir dans ce sombre paysage, cela nest possible que par la vérification
de la source de l'Information qu'il reçoit. Les faiseurs de propagande ne peuvent réussir qu'avec un public refusant
de remettre en question leurs propres sources d'information et ne demandant aucune preuve quant aux allégations
issues de sources soi-disant neutres.


Source de l'article
Psyops 101: A brief history of fake news
http://www.corbettreport.com/psyops-101-a-brief-history-of-fake-news/
Traduction de Guilux et Golden Awaken.

Bien Amicalement.
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty Opérations sur le territoire national - James Corbett

Message  Guilux Ven 11 Jan - 18:44

Bonjour à tous,

Opérations sur le territoire national - James Corbett


PSYOPS 2/4 - Opérations sur le territoire... par Guilux04

En théorie, il existe des obstacles juridiques qui empêchent le gouvernement américain en place d'effectuer toute désinformation
à l'encontre de ses propres citoyens. Cependant, en réalité, ces lois ont été systématiquement bafouées par le Ministère de la Défense
et d'autres organismes fédéraux et ceci sans aucune répercussion grave. Un rapide passage en revue des actions lancées
par les différentes administrations au pouvoir ces dernières années montrent que des opérations de propagande
à l'échelle nationale ont été et continuent de faire partie intégrante de la politique américaine moderne.

L'administration Bush, autant que l'administration Clinton, a fait un large usage de reportages vidéo (VNR - Video News Reports),
afin d'influencer l'opinion publique sur des questions clés. Ces rapports, réalisés de façon à ressembler à des reportages authentiques,
sont achetés sur le marché par les réseaux d'information, et sont ensuite diffusés au journal de 20h, sans qu'aucune source
ne soit mentionnée. Ces reportages sont également utilisés pour vanter grandement les programmes gouvernementaux.
L'administration Clinton, par exemple, a eu recours aux VNR pour promouvoir les propositions de Clinton sur le Medicare,
et l'administration Bush les a utilisés de nouveau, et davantage, pour promouvoir les organismes gouvernementaux nouvellement créés,
comme la TSA (Service de Sécurité des Transports) et les programmes gouvernementaux douteux comme "No Child Left Behind"
(Programme du Ministère de l'Éducation).

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre DoSTATE14
Video news releases (en anglais)
http://www.sourcewatch.org/index.php/Video_news_releases

Même le Service chargé du Budget au sein du gouvernement américain a statué à plusieurs reprises que le recours
par l'administration aux VNR était en fait de la propagande intérieure illégale, mais la Maison Blanche a rejeté cette conclusion,
faisant valoir que l'utilisation de ces rapports répondait à un objectif prècis du gouvernement, et qu'aucune restriction légale n'y correspondait.

Cet argument a également été utilisé par le Ministère de la Défense qui a publié, en 2003, une "feuille de route concernant
les opérations d'information" détaillant les stratégies de PSYOPS du Département de la Défense dirigé par Donald Rumsfeld.
Le document ne cite aucune des dispositions légales formulant des restrictions juridiques sur la capacité du Ministère à diffuser
de la propagande à l'échelle nationale, en admettant que "les informations destinées aux populations des pays étrangers,
y compris la diplomatie publique et les PSYOPS, sont de plus en plus employées sur nos concitoyens, et vice-versa",
mais en faisant valoir que "la distinction entre le public étranger et national est de plus en plus une question qui relève
du gouvernement américain plutôt que des pratiques de diffusion de l'information. Le document poursuit en affirmant que Internet
peut-être considéré comme une arme ou un dispositif ennemi tout en affirmant que la stratégie du Ministère de la Défense, intitulée
"Defense in Depth", est fondée sur l'idée que le Ministère compte "lutter contre l'Internet comme il le ferait contre un dispositif armé."

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Nsarchiv
Rumsfeld's Roadmap to Propaganda
http://www.gwu.edu/~nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB177/index.htm

En 2000, il fût révélé que CNN avait fait appel à des agents américains en service, spécialistes des PSYOPS,
au sein de son siège à Atlanta. Depuis, il est apparu que cela faisait partie d'une opération bien plus vaste,
impliquant d'autres réseaux médiatiques ayant engagé des officiers experts en PSYOPS
dans diverses rédactions à travers le pays.

Plus de propagande de la part du Pentagone est nécessaire
dans le but de gagner la guerre de la propagande, disait Hillary Clinton.


Army Psyops Soldiers Embedded Into Local Tv Crews


Mise en ligne le 21 déc. 2011 par blite13

A lire également (en anglais)
Army 'psyops' at CNN
http://www.wnd.com/2000/03/4056/
L'année dernière, une histoire étrange émergea, accusant le fait que cinq sénateurs américains avaient été ciblés
par des militaires américains, spécialistes des PSYOPS, dans l'optique de leur faire un lavage de cerveau
afin d'influencer leur accord sur l'augmentation du budget et des troupes pour la guerre en Afghanistan.

Revealed: Pentagon Psyops Performed On U.S Senators
& Remembering 2008 Psyops Revealment



Mise en ligne le 24 févr. 2011 par SaveOurSovereignty3

A lire également (en anglais)

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Main
Sen. John McCain walks with Lt. Gen. William Caldwell at Camp Eggers in Kabul, Afghanistan on January 6, 2009.
Another Runaway General: Army Deploys Psy-Ops on U.S. Senators
http://www.rollingstone.com/politics/news/another-runaway-general-army-deploys-psy-ops-on-u-s-senators-20110223
Cependant l'un des exemples les plus flagrants de ce genre d'opération fût le scandale, en rapport avec les "experts" du Pentagone,
qui émergea au milieu de la présidence Bush. Au fil des campagnes PSYOPS nationales, il apparaissait de plus en plus
évident que c'était le gouvernement qui commanditait ses opérations en vue de modifier l'opinion publique américaine.

CAUGHT: Pentagon pundits on TV news


Mise en ligne le 21 avril 2008 par videofreepress
Pourtant, en dépit des preuves abondantes et indéniables liées à ce scandale et la couverture minutieuse de l'affaire
par les médias alternatifs, personne ne fût condamné pour avoir mépriser la réglementation en vigueur.
Le Département de la Défense n'a pas été réprimandé, ni sanctionné, pour son rôle dans l'affaire,
et rien n'a été entrepris pour assurer qu'une telle propagande nationale, aussi flagrante, ne se reproduise plus à l'avenir.

Les partisans de ces opérations soutiennent, comme ils l'ont fait en d'autres occasions, que cette nouvelle ère
de terrorisme mondial nécessite une nouvelle approche en terme de stratégie de guerre. Les opérations de désinformation
font partie intégrante de cette soi-disant "lutte" contre ces présumés "effroyables terroristes", et dans cette ère mondialisée,
de communications instantanées et de foyers terroristes naissants auto-radicalisés, tout cela désavantage injustement
le gouvernement quant à sa possibilité d'effectuer toute désinformation, sur Internet ou grâce à la télévision par satellite,
ou encore dans d'autres contrées où les populations locales sont susceptibles d'y croire.

Cet argument, comme d'habitude, passe complètement à côté de l'enjeu principal. Il s'agit du fait que les Américains
doivent être protégé de tout point de vue biaisé ou faussé, de toute propagande établie par son propre gouvernement.
Les journaux télévisés du soir ont dégénéré au point de devenir, un peu plus chaque jour, les porte-paroles des organismes gouvernementaux.
De plus, leurs multiples rapports, dans cette ère de communication, ressemblent davantage à des notes griffonées
pendant la dernière conférence de presse de la Maison Blanche.

Plus important encore: le fait que les communications gouvernementales soient étiquetées en tant que telles.
Si le Département d'État, le Département de la Défense ou tout autre organisme gouvernemental,
insiste sur la nécessité d'influencer la donne en diffusant sa version, alors c'est qu'il ne pouvait sûrement pas se plier
à la simple exigence suivante :

"Toute intervention du gouvernement par le biais de campagnes coordonnés
doivent être divulguées préalablement et dans leur intégralité."


Si le Département d'État se met à radiodiffuser, ou si le Département de la Défense commence à financer les "porte-paroles"
ou des administrations vantant leurs mérites, les VNR devraient simplement être accompagnés d'un court avertissement
mentionnant que le message a été financé par le gouvernement américain. Sans doute le public pourrait ainsi se faire
sa propre opinion quant à la fiabilité de l'information présentée. Qui soutiendrait qu'une simple mention du type:

"Ce message vous est présenté par le gouvernement américain",
porterait atteinte à sa véracité, que ce dernier reste précis, factuel et documenté ?


La réponse, bien sûr, est évidente. Un tel message inciterait immédiatement le public au scepticisme
et le message perdrait de sa valeur en terme de propagande. C'est précisément l'enjeu. La désinformation fonctionne toujours
par la duperie. Il faut convaincre le public que l'information est issue d'une tierce partie désintéressée, ou faire passer des mensonges
pour des vérités, cela permet de désorienter, d'embrouiller et d'égarer ses destinataires. Cela fonctionne de cette façon parce que,
cela n'a rien de surprenant, la guerre psychologique reste avant tout une guerre.
Et en temps de guerre il n'y a pas de "public", seulement un ennemi.

Compte tenu de cette triste réalité, que doit-on penser du fait que, maintes et maintes fois,
le gouvernement américain s'est fait prendre à employer des méthodes de propagande de guerre sur ses propres citoyens ?

Combien de scandales similaires doivent encore avoir lieu avant que le public se rende compte qu'à partir du moment
où on est en désaccord avec les politiques gouvernementales, on est considéré comme un ennemi ?

Quand le public aura finalement effectué cette prise de conscience, que faudra t-il faire pour s'assurer
que le Ministère de la Défense, le Département d'Etat et tous les autres pourvoyeurs de ces tactiques PSYOPS,
soient démantelés et que leur capacité de propagande soit à jamais réduite à néant ?


Source de l'article
Psyops 101: Psyops on the homefront
http://www.corbettreport.com/psyops-101-psyops-on-the-homefront/
Traduction de Guilux


Dernière édition par Guilux le Sam 12 Jan - 11:34, édité 3 fois (Raison : Mise en page et ajout d'infos)
Guilux
Guilux
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 37

https://www.dailymotion.com/Guilux04

Revenir en haut Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty Technologie et propagande de guerre - James Corbett

Message  Guilux Lun 14 Jan - 3:05

Technologie et propagande de guerre


PSYOPS 3/4 - Technologie et propagande de guerre... par Guilux04

Le contrôle de l'esprit d'un sujet involontaire a longtemps été considéré comme de la science-fiction, mais durant au moins 60 ans, il a fait l'objet de recherches actives au cours de programmes, parmis les plus secrets, lancées par les agences de renseignement et les forces militaires des superpuissances du globe.

L'exemple le plus connu probablement concerne le projet MK-ULTRA, une opération top-secrète et bien mystérieuse mis en place par la CIA afin de tester les techniques de manipulation, le lavage de cerveau, ou encore le contrôle mental, sur des sujets en employant des drogues, l'hypnose et des "thérapies de choc".

Les objectifs du programme comprenaient la recherche de nouvelles substances, de matériaux ou de procédés provoquant les phénomènes d'amnésie, de dissociation, de désorientation, ou de perte de conscience chez les sujets. L'objectif final étant de trouver une «substance miracle», ou un cocktail de procédés, afin de produire le parfait "Manchurian Candidate", une sorte d'automate pouvant obéir sur ​​commande aux ordres d'un agent.

Le projet débuta en 1953 sous la direction de Sidney Gottlieb, un chimiste, expert en poison, membre de l'état-major des services techniques. Le programme s'est déroulé avec la mise en place de 149 sous-projets menés par 80 institutions, notamment des universités et des centres médicaux, à travers les États-Unis.

Exemples : L'Hôpital Psychiatrique de Boston, la Faculté de Médecine de l'Université de l'Illinois, L'Hôpital du Mont Sinai à l'Université de Columbia.

Beaucoup de ces expériences consistaient à administrer à des cobayes, à leur insu, de fortes doses de LSD et d'observer les résultats, ou de soudoyer des toxicomanes hospitalisés avec de la morphine ou de l'héroïne pure en échange de leur participation à des expériences. Certains sujets ont été ainsi maintenus sous LSD pendant 77 jours d'affilée.

Voir : https://ledormeur.forumgratuit.org/t565-les-techniques-de-controle-mental-de-la-cia

Le sous-projet MK-ULTRA le plus célèbre fût un programme mis en place à l'Institut Allan Memorial à Montréal, au Canada, dirigé par le Dr. Ewen Cameron. Ce dernier travaillait pour la CIA et l'Armée canadienne, et fût partiellement financé par la Fondation Rockefeller.

Cameron se livra pendant des décennies à des recherches qui comprenaient la torture des sujets et ceci pendant des semaines voir des mois, à base d'interrogatoires coercitifs, d'hypnose, de thérapie par électrochocs, de comas induits et prolongés par de fortes doses de drogue. Il ira jusqu'à soumettre ses cobayes à des bandes sonores répétitives (des bruits continus ou des phrases qui se répètent). Les patients, dont beaucoup avaient été admis pour des troubles anxieux légers ou des dépression post-natales, en sont ressortis brisés à jamais.


Bien que le projet ait été finalement jugé infructueux et abandonné en 1973, sans oublier que de nombreux dossiers furent détruits, la recherche a abouti à de nombreuses réflexions sur la résistance psychologique et sur la façon d'altérer la personnalité d'un sujet tout en intégrant les techniques de torture utilisées dans les interrogatoires par la CIA dans le monde entier.

Certains, notamment le lanceur d'alerte Victor Marchetti (ancien agent de la CIA), ont clamé que les déclarations de la CIA selon lesquelles cette dernière aurait abandonné le projet MK-ULTRA sont fausses, et que les recherches sur le contrôle mental ont continué longtemps après que le projet ait été officiellement abandonné.

Ce qui reste à savoir dans quelles mesures les méthodes de guerre psychologique sont employées aujourd'hui. Justement, ce genre de recherche se fait sous couvert du secret par les services de renseignement et les militaires, des projets gardés secrets ou bien révélés quelques décennies après les faits.

Quant à savoir où est-ce que s'élabore ces technologies de pointe en matière de guerre psychologique, actuellement, nous pouvons nous tourner vers les apports de ces techniques qui sont maintenant présentes dans des applications commerciales et qui commencent à être incorporées dans notre vie quotidienne.

"Minority Report" est un film de science-fiction hollywoodien sorti en 2002 dans lequel le réalisateur, Steven Spielberg, présente un futur dystopique basé sur la notion de "pré-crime", de surveillance absolue, et d'État-Policier ultra-technologique.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Minority_report

Contrairement à de nombreux fantasmes issus de la science-fiction, ce film décrivant cette fameuse technologie s'est avéré remarquablement prémonitoire.

Des programmes d'analyse statistique comme la technologie "Blue Crush" d'IBM qui prétend être capable de prédire les «zones chaudes» à forte criminalité, ainsi que la technologie des drones qui commencent à ressembler de plus en plus aux forces de l'ordre évoqués par les robots dans le film.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre 4817874007_689fa9197d
Article : http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/32169.wss

"Minority Report" a prouvé à maintes reprises avoir eu une longueur d'avance dans la prédiction de l'avancement technologique. Ce n'est pas un hasard. Lors du tournage du film, en 1999, Spielberg a convié un groupe d'experts durant trois jours pour un «think tank» à Santa Monica, en Californie.

Parmi eux, des architectes, des chercheurs en biologie/médecine et des informaticiens, le groupe a écrit la "Bible 2054", un livre de 80 pages détaillant les changements les plus probables en terme de technologie, de sociologie, d'architecture et de politique au cours demi-siècle à venir.

L'un des exemples révélateurs d'anticipation technologique concerne les panneaux publicitaires à reconnaissance faciale. Ces panneaux analysent les visages des passants, puis envoient un "faisceau publicitaire" directement dans l'oreille de ces derniers, de manière à ce qu'eux seuls les entendent.

Des panneaux d'affichage disposant de ces faisceaux dirigés vers l'oreille des passants sont en usage depuis 2007. Le premier est apparu à SoHo en 2007 par le biais d'une publicité pour les séries A&E (Paranormal State). Ces émetteurs ont depuis été intégrés dans les panneaux d'affichage, les distributeurs automatiques et des lieux de promotion à travers le monde.

Les annonces publicitaires avec reconnaissance faciale intégrée, quant à elles, sont en train de devenir une réalité. En 2010, "NEC" a déployé des panneaux publicitaires à reconnaissance faciale qui peuvent déterminer le sexe, l'origine ethnique et l'âge approximatif de ceux qui les regardent, ainsi ces panneaux affichent des publicités en fonction de ces critères.

Voir : http://www.diginfo.tv/v/12-0209-r-en.php

Début 2012, "General Motor" a annoncé un brevet qui permettra aux panneaux routiers de s'adapter à chaque voiture en accédant aux données de leur système de navigation "OnStar", et produira un annonce appropriée en fonction de ces données.

Une autre évolution technologique notable ces dernières années concerne les améliorations drastiques en matière d'hologramme qui ont permis au Prince Charles de prononcer un discours à un sommet sur l'énergie à Dubaï à partir de Clarence House au Royaume-Uni. Les liens affichés sur CNN interagissent avec les journalistes, les bâtiments "holographiques" se meuvent, se transforment et dansent devant les yeux ébahis des spectateurs, et Tupac Shakur se lève d'entre les morts pour un dernier show à Coachella.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Snoop-dogg-tupac-shakur-hologram-live

Toutes ces technologies, et bien d'autres à venir, arrivent sur le marché à un rythme de plus en plus déconcertant, et ne représentent sans doute que la pointe de l'iceberg en matière de technologies de pointe.

Quels type d'appareils sont en cours de développement dans les coulisses des laboratoires de l'Armée ou des services de renseignement financés de manière obscure ?

Concernant les programmes classifiés nous pouvons, bien sûr, seulement spéculer. Toutefois le développement croissant de telles technologies est révélateur de la pensée des auteurs des PSYOPS.

La simple idée d'employer la technologie holographique lors d'opérations psychologiques, par exemple, a été discutée ouvertement par l'US Air Force depuis 1996, après que ces derniers aient produit un rapport détaillant des plans pour un "projecteur holographique aéroporté" permettant de créer un avion virtuel afin de tromper un ennemi potentiel quant à la taille, la force et l'emplacement des troupes assaillantes.

En 2007, Jon Ronson fit état d'un rapport de l'US Air Force proposant un "Hologramme Prophète" censé projeter une "image d'un ancien dieu sur un pays ennemi dont les réseaux de communications publics auraient été piratés et détournés contre lui au cours d'une vaste opération de propagande".

Arthur C. Clarke laissa derrière lui une phrase célèbre : "Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie." Certes, cela parait évident, il suffit de se rappeler de César franchissant le Rhin. Rien que la vue de légionnaires romains construisant un tel pont a de quoi impressionné, voir relevant de la magie ou d'une force surhumaine. On peut très bien imaginer le sentiment de crainte et d'effroi instillé dans les tribus pauvres germaniques qui se demandaient comment ce pont avait pu être construit.

De la même manière, comment serait les milliards d'individus à travers le monde réagiraient si le Messie apparaissait dans les cieux au-dessus du Dôme du Rocher et commençait à parler leur langue, d'une voix rayonnant directement dans leurs oreilles ?

C'est ce manque de transparence qui se présente sans cesse concernant les programmes secrets gouvernementaux. Partant du fait que toutes ces technologies aujourd'hui disponibles sont susceptibles d'être utilisées contre nous, et sachant de quoi nos gouvernements sont capables, nous pensons que ces opérations psychologiques n'auront jamais d'effet sur nous.

Cependant des milliers d'années d'Histoire montrent qu'il s'agit d'une grande illusion liée à notre propre ignorance, une illusion qui contribue à rendre les opérations psychologiques, une fois lancées, d'autant plus efficaces.

Source : James Corbett
http://www.corbettreport.com/psyops-101-the-technology-of-psych-warfare/


Dernière édition par Guilux le Mar 15 Jan - 20:17, édité 2 fois (Raison : Mise en page)
Guilux
Guilux
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 37

https://www.dailymotion.com/Guilux04

Revenir en haut Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty Psyops : Exemples d'hier et d'aujourd'hui

Message  Silver Wisdom Mar 15 Jan - 13:51

Bonjour à tous,

Psyops : Exemples d'hier et d'aujourd'hui


PSYOPS 4/4 - Exemples historiques et récents -... par Guilux04

En ces temps modernes, la nature violente, destructrice et immorale des psyops est atténuée pour inciter à la consommation de masse
des populations nationales ainsi que pour convaincre les armées conquérantes. Cela est flagrant lorsque l'on parle de la modernité
de l'armée américaine, qui produit de la propagande sur la bienveillance et la nature utile de la guerre psychologique
depuis des décennies maintenant.

PSYOPs in Mosul


Mise en ligne le 8 janv. 2009 par MilitaryNewsNetwork

Army MOS 37F Psychological Operations Specialist


Mise en ligne le 6 sept. 2008 par tentenmovieguy
Bien que la méthode de présentation ait changé, les méthodes et les pratiques de base, qui sont au cœur des psyops américaines,
restent essentiellement inchangées et ce depuis une bonne partie du siècle dernier. Les techniques modernes de psyops
englobent bon nombre d'idées qui sont utilisées depuis la création d'un programme de guerre psychologique moderne.
Cependant, avec l'avènement du cyberespace, les forces armées du monde entier se préparent à lutter
contre une nouvelle forme de guerre de l'information sur le champ de bataille le plus récent : l'internet.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre 7015CYBERCOM
The Launching of U.S. Cyber Command (CYBERCOM)
http://www.globalresearch.ca/the-launching-of-u-s-cyber-command-cybercom/14186

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Stratcom%20Slide%207
StratCom in Context: The Hidden Architecture of U.S. Militarism
http://warisacrime.org/militarism

L'aviation et la radio ont ouvert de nouvelles voies à la diffusion de propagande et de fausses informations,
elles sont aussi l'avènement d'Internet qui permis aux militaires de part le monde de mettre en place des tactiques PSYOPS dans l'arène cybernétique. Dans le contexte américain, ce concept de cyberguerre est coordonné par CYBERCOM, une sous-unité de STRATCOM, l'un des neuf commandements unifiés dans le cadre du ministère de la Défense. Bien que peu soit connu sur ​​les tactiques opérationnelles actuelles et les méthodes qui sont déployées pour mener des campagnes psyops dans le domaine numérique, de nombreux traités, des documents, des articles et des discussions ouvertes ont lieu dans des revues militaires, des documents de stratégie et au sein de sous-comités du Congrès sur le rôle essentiel qu'Internet est appelé à jouer dans les campagnes de guerre psychologique du 21ème siècle.

The Evolution of Strategic Communication and Information Operations Since 9/11


Mise en ligne le 13 juil. 2011 par HASCRepublicans

A lire également (en anglais)
Information Operations and Cyberwar:Capabilities and Related Policy Issues
http://www.fas.org/irp/crs/RL31787.pdf

PSYCHOLOGICAL OPERATIONS WITHIN THE CYBERSPACE DOMAIN
http://www.dtic.mil/cgi-bin/GetTRDoc?AD=ADA519576

Warfighting in Cyberspace
http://www.military.com/forums/0,15240,143898,00.html
Il y a de nombreux aspects du programme de guerre psychologique que nous avons examinés ces dernières semaines:
la controverse sur son utilisation au niveau national,
la manipulation et la création de fausses nouvelles,
l'utilisation de la guerre psychologique dans les conflits modernes.


Mais l'un des éléments les plus frappants des psyops modernes est de savoir comment une grande partie de ces dernières
est destinée aux troupes elles-mêmes. Ironie du sort, ce sont peut être les soldats eux-mêmes qui sont les premières victimes
de la propagande avec ces guerres psychologiques.


Source de l'article
Psyops 101: An introduction to psychological operations
http://www.corbettreport.com/psyops-101-an-introduction-to-psychological-operations/
Traduction de Golden Awaken

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty « Guerre psychologique » et médias. Qu’est-ce que la « Septième arme » ?

Message  Silver Wisdom Sam 2 Fév - 9:06

Bonjour à tous,

« Guerre psychologique » et médias.
Qu’est-ce que la « Septième arme » ?


Les manuels militaires décrivent la « Septième arme », comme une « action psychologique »
(plus connue sous le nom de TTA 117) visant à atteindre de manière secrète, « les cœurs et les esprits »
aussi bien ennemis que « les neutres et les amis ». La guerre ou l’action psychologique est un ensemble de techniques
élaborées pendant les guerres coloniales françaises en Algérie et en Indochine, puisant ses informations dans
l’étude comportementale des populations (« la masse ») via notamment la psychologie des foules.


Une arme redoutable qui a imprégné les classes dirigeantes, et continuent d’être utilisée selon les mots de ses utilisateurs
pour « fabriquer un consentement grâce à des illusions nécessaires par une simplification extrême, puissante émotionnellement. »

Une arme secrète pour contrôler les populations

Utilisée dans les années 50, et formalisée en juillet 1957 lors de la guerre d’Algérie, la TTA 117 est adoptée par le gouvernement
de Maurice Bourges-Maunoury et donnera naissance aux « 5èmes bureaux d’action psychologique » en France. Parmi ses théoriciens
on trouve le Maréchal Delattre, inspiré par le Colonel Beaufire, pour qui la guerre moderne doit être une « guerre totale »,
et doit « impliquer l’ensemble de la population ». Des thèses qui sont directement issues de la pensée influente
de l’officier supérieur allemand pro-nazi, Erich Ludendorf dans La guerre totale, préconisant d’entrainer la soumission
de tous au militaire, de justifier la violence contre les opposants (à l’époque, principalement les « terroristes juifs bolchéviques »,
menaçant la Nation et voulant imposer le « socialisme »), de « créer la cohésion animique de la population avec son chef »
en utilisant la terreur de masse.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Gabriel
Gabriel Peries
La «septième arme» (Rwanda)
http://www.rfi.fr/actufr/articles/052/article_27344.asp

Parmi ses utilisateurs, on trouve le célèbre Michel Frois, précédemment « Colonel Frois » lorsqu’il était engagé en Indochine
pour combattre les guerriers révolutionnaires. Célèbre car il fût notamment le maître en communication de Michel Calzeroni,
grand communiquant au service des entreprises, directeur de l’information du Conseil National du Patronat Français,
et grand ami de Gérard Longuet (qu’il conseillera), rencontré dans les rangs de l’extrême-droite (Occident).
Michel Frois est surtout connu pour avoir influencé de manière considérable la communication d’entreprise. Mais avant cela,
il dirigera avec le Colonel Lacheroy le « service d’action psychologique et d’information » à la demande du ministre Bourges-Maunoury
en avril 1956. Ces derniers allaient mettre en pratique des techniques de contrôle subtil de l’opinion, via la presse.


Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Gourous_412030099
Les gourous de la com' : trente ans de manipulations politiques et économiques

(...)
Ce livre offre une plongée assez intéressante dans les origines des conseillers en communication. En ce sens qu’il nous apprend
par exemple que ce sont les anciens officiers de l’armée française connus pour leurs coups tordus comme le colonel Charles Lacheroy,
théoricien de "l’action psychologique" ou de la contre-insurrection testée en Indochine et pendant la guerre d’Algérie qui sont les initiateurs
des premiers bureaux d’information qui deviendront plus tard les conseillers en communication.
C’est Michel Frois qui s’était chargé de "vendre" la guerre d’Algérie par ailleurs impopulaire, de l’expliquer aux journalistes.

(...)

Les gourous de la com’ : à l’ombre des patrons et des hommes politiques français
http://www.lematindz.net/news/10215-les-gourous-de-la-com-a-lombre-des-patrons-et-des-hommes-politiques-francais.html
« Pour se servir de la presse, il faut d’abord la servir » (Colonel Michel Frois.)

Officiellement une arme utilisée contre les ennemis, l’action psychologique, en réalité, se donne pour mission de convaincre
les populations du bien-fondé de la guerre. Il suffit de consulter les manuels militaires (nous y reviendrons) pour voir toute l’ambigüité
de ces techniques. Michel Frois reconnaitra lui-même dans ses Mémoires : « Il [Lacheroy] se lance dans l’organisation de cette nouvelle arme, aux charmes de laquelle certains d’entre nous ont succombé en Indochine. Il l’utilisera sur les français de France et ceux d’Algérie.
Il deviendra à Alger le deus ex machina de cette action psychologique, qui présente le risque de virer à tout moment à la propagande politique. »

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Arton1801
Une enquête particulièrement complète et précise pour mieux comprendre le fonctionnement du capitalisme actuel.
Ce travail d'investigation minutieusement mené par 5 journalistes est une mine d'informations.

Histoire secrète du Patronat de 1945 à nos jours, Benoit Colombat, David Servenay (bref aperçu pdf)
http://www.idhm.eu/infos28/pdf/48-Docactualité_Histoire%20secrète%20du%20patronat%20_Table_091109.pdf

Les populations, en effet, « pour de bonnes ou de mauvaises raisons » sont généralement hostiles à la guerre.
Il faut donc la promouvoir. Et pour cela il faut contrôler secrètement la presse (parmi d’autres secteurs). Comment ?
Comme le fît le Général De Lattre de Tassigny, personnage qui va « émerveiller » Frois : « [Il] embarque les journalistes avec lui,
dirige la contre-attaque et magnifie la victoire […], car il sait que la presse est capitale dans notre jeu ».

Le Colonel en conclut que « pour diffuser le message de l’armée, la presse est l’instrument le plus efficace ».
Mais pour y parvenir « il faut la servir », auquel cas elle pourrait « divulguer de véritables secrets »
(selon une note de 1956 destinée aux officiers de relation publique). Par conséquent il faut fournir la presse en informations,
anticiper ses questions, « s’efforcer de se faire de la presse une alliée sûre et avertie ». Frois avertit justement :
« Un premier principe d’emploi est que, pour se servir de la presse, il faut la servir, c'est-à-dire la fournir abondamment en idée,
en études et en documentation sur tous les problèmes, ainsi qu’en sujet de reportage et enfin en nouvelles d’actualité. […]
Ces méthodes créent un climat favorable à l’armée. » Pour lui, cette note « n’a pas pris une ride » lorsqu’il publie ses Mémoires en 1999,
et « devrait figurer dans les programmes de toutes les écoles de communication et de très nombreux attachés de presse
pourraient la conserver sur leur bureau. »

L’action psychologique ou TTA 117 sur les « ennemis, amis ou neutres »

La guerre ou l’action psychologique telle qu’elle est édictée dans les manuels militaires est un plan de tactique de communication
en temps de paix ou de guerre (guerre « froide ou chaude »), visant à « tenir les populations par un système d’information
et de manipulation des affects (peur, terreur) ». Elle requiert le contrôle de l’information, l’emploi du renseignement (services secrets),
ainsi que des pratiques de terreur de masse.

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre TTA-117s1-30276
Instruction Provisoire sur l'Emploi de l'Arme Psychologique (pdf)
http://www.infoguerre.fr/fichiers/tta117.pdf

Parmi les objectifs revendiqués de la TTA 117, on trouve la fameuse défense du « monde libre », « agir sur le psychisme individuel et collectif »,
« porter à leur plus haute expression de sacrifice personnel, le culte des valeurs et la pratique des vertus militaires » ou encore
« renforcer l’union de l’armée et de la Nation ». Elle est définie à la page 8 de l’Instruction provisoire sur l’emploi de l’Arme psychologique
comme étant « la mise en œuvre coordonnée de mesures et de moyens variés destinés à éclairer l’opinion, et à orienter les sentiments,
l’attitude et le comportement de milieux neutres ou amis […] ». Elle vise donc à manipuler « les masses » par une forme de propagande
avouée à demi-mot : « L’action psychologique est multiforme mais elle utilise couramment des techniques spécialisées telles que l’information,
et dans certaines limites, la propagande. »

Visant le « contrôle absolu des cœurs et des esprits » (p.10) son efficacité est notamment de créer un climat de peur en présentant
« les dangers menaçant la communauté française », une action « en tout temps dirigée par le gouvernement […] aux moyens d’organismes spécialisées » et grâce à des « moyens matériels » (presse, radio, télévision, cinéma, affiches, rumeurs, discours etc.),
des « moyens d’influence » (« infiltration, noyautage, compromissions, intoxications, « lavage de cerveau » etc. ».),
des « moyens actifs (« grèves, boycottage, manifestations, sabotages et terrorisme […] ») et enfin
des « techniques psychologiques et scientifiques nouvelles » (loi d’orchestration...). En cas de doute, il est bien précisé page 41
que toutes ces méthodes « s’appliquent aux mêmes éléments du côté ami » juste avant de recommander particulièrement
« [d’exploiter] croyances, principes et instincts ».

Les différentes techniques utilisées dans l’action psychologique.

Juste après avoir avoué « une utilisation limitée » de la propagande, le manuel précise que les techniques présentées sont
« généralement utilisées par les propagandes totalitaires ». (Sous entendant peut être que « Monde libre » n’en fait pas usage).

Chacun sera juge.

« 107. La simplification et le grossissement. »

« 108. La répétition et l’orchestration [méthode recommandée juste avant de l’identifier comme « totalitaire »].
La propagande comme la publicité, réussit à force de répéter la même chose jusqu’à ce qu’elle devienne « obsessionnelle ».
Toutefois la répétition pure et simple ne tarderait pas à engendrer l’ennui, c’est pourquoi une orchestration est nécessaire.
Elle a pour but de reprendre la même idée, sous des formes différentes et progressives, en utilisant par exemple des événements d’actualité. »

Une stratégie que connaît bien Patrick Buisson, fervent défenseur de l’Algérie Française venu de l’extrême droite et qui conseillait
à Nicolas Sarkozy de « créer dans l’esprit public des stress complémentaires sur les sujets immigration sécurité.
Il faut mettre ça au cœur du débat et que ça devienne une marotte, ou en tout cas une obsession »

Buisson éminence grise de Sarkozy


Mise en ligne le 4 juil. 2011 par Khalem2011
« 109. L’insinuation. L’insinuation est un moyen de créer et d’entretenir la méfiance ; elle laisse à chacun le soin de tirer ses propres conclusions. C’est en cela que réside sa force, car l’homme préfère croire qu’il a pensé par lui-même, plutôt que d’admettre qu’ils s’est laissé imposer une pensée. » (p.55)

« 110.Le transfert de culpabilité. Le transfert de culpabilité consiste à, diriger les sentiments du milieu visé sur un adversaire
ou un ennemi destiné à jouer le rôle de bouc émissaire. Son objet est de libérer l’opinion des complexes de culpabilité
ou de mauvaise conscience qui, dans leurs effets, conduisent à une paralysie de l’action. L’efficacité de ce procédé
tient à sont caractère d’auto-purification et d’auto-justification de l’opinion.

L’ennemi ou l’adversaire désigné doit répondre aux caractères suivants :

-être individualisé de façon simple, facilement détectable et perceptible ;

-être susceptible de pouvoir aisément endosser la responsabilité des fautes et des erreurs d’un milieu déterminé ;

-être réduit à l’unicité pour éliminer toute dispersion de l’interprétation ;

-être assez important, pour justifier des attaques, mais pas au point de les rendre impossibles ou inopérantes. »
« 111. La terreur. La propagande de terreur, par l’exploitation des effets psychologiques de la peur […]
est le procédé le plus direct d’inhibition des facultés de raisonnement. Elle se propose d’amener le milieu visé
à accepter sans réaction les thèmes qui lui sont proposés. […] »

« 112.La dérivation. La dérivation consiste à créer un courant psychologique nouveau sur un courant préexistant de l’opinion publique.
Il s’agit de capter, au bénéfice d’un programme rationnel déterminé, des sentiments, des tendances et des attitudes ancrés
irrationnellement dans une opinion publique.

Avant de passer à l’action, il convient dans un deuxième temps, de procéder par suggestion. C’est la phase dite de la
« propagande différée ». Au terme de ce processus, l’action est confiée à des groupes spécialisés dans l’idéologie
desquels le milieu visé se reconnaît alors. »

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre A_la_tribune
L’intervention de Noam Chomsky à Paris
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-05-31-Chomsky

« 113. L’effet majoritaire. Le besoin de conformisme qui est au fond du cœur de la majorité des hommes, les pousse à admettre
sans difficulté une opinion passant pour être l’opinion commune, ou émise par des personnalités marquantes.
Le propagandiste utilisera cet effet en laissant croire que l’opinion dans son ensemble, admet son point de vue
et citera les opinions de personnalités connues et respectées. »

« 114. L’exploitation de l’avenir »

Bien entendu, tout ceci est révolu, et la presse aujourd’hui est libre et indépendante.
Elle nous fournit chaque jour des informations contradictoires aux sources de l’armée,
et n’appuie aucunement l’occupation au Mali. Si ? Ah… « Histoire que tu es lente et cruelle… ».


Source de l'article
« Guerre psychologique » et médias. Qu’est-ce que la « Septième arme » ?
http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/guerre-psychologique-et-medias-qu-129760

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty Les règles de la propagande de guerre...

Message  Silver Wisdom Mer 7 Mai - 5:15

Les règles de la propagande de guerre...

Comment les médias occidentaux ont-ils couvert les diverses guerres
qui ont suivi la première guerre du Golfe ? Peut-on dresser des constats communs ?
Existe-t-il des règles incontournables de la « propagande de guerre » ? Oui.


Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Couv_AnneMorelli
~ Principes élémentaires de propagande de guerre (Anne Morelli) ~
http://fr.wikipedia.org/wiki/Principes_élémentaires_de_propagande_de_guerre

Règle n° 1. Cacher les intérêts

La règle la plus fondamentale de la propagande de guerre est de cacher que ces guerres sont menées pour des intérêts économiques bien précis, ceux des multinationales. Qu’il s’agisse de contrôler les matières premières stratégiques ou les routes du pétrole et du gaz, qu’il s’agisse d’ouvrir les marchés et de briser les Etats trop indépendants, qu’il s’agisse de détruire tout pays pouvant représenter une alternative au système, les guerres sont toujours économiques en définitive, jamais humanitaires. Pourtant, à chaque fois, c’est le contraire qu’on raconte à l’opinion. La première guerre contre l’Irak a été présentée à l’époque comme une guerre pour faire respecter le droit international. Alors que les véritables objectifs, exprimés dans divers documents, pas même internes, de la politique américaine étaient :

Abattre un régime qui appelait les pays arabes à s’unir pour résister à Israël et aux Etats-Unis.
Garder le contrôle sur l’ensemble du pétrole du Moyen-Orient.
Installer des bases militaires dans une Arabie saoudite déjà réticente.

Il est très instructif, et cocasse, de relire aujourd’hui les nobles déclarations faites à l’époque par la presse européenne européenne sur les nobles motivations de la première guerre du Golfe. Les diverses guerres contre la Yougoslavie ont été présentées comme des guerres humanitaires. Alors que, selon leurs propres documents, que chacun pouvait consulter, les puissances occidentales avaient décidé d’abattre une économie trop indépendante face aux multinationales, avec d’importants droits sociaux pour les travailleurs. Le vrai but était de contrôler les routes stratégiques des Balkans (le Danube et les pipe-lines en projet), d’installer des bases militaires (donc de soumettre la forte armée yougoslave) et de coloniser économiquement ce pays. Actuellement, de nombreuses informations sur place confirment une colonisation éhontée par les multinationales dont US Steel, le pillage des richesses du pays, la misère croissante qui s’ensuit pour la population. Mais tout cela reste soigneusement caché à l’opinion internationale. Tout comme les souffrances des populations dans les divers autres pays recolonisés.

L’invasion de l’Afghanistan a été présentée comme une lutte anti-terroriste, puis comme une lutte d’émancipation démocratique et sociale. Alors que, là aussi, des documents US parfaitement consultables révélaient de quoi il s’agissait.
• Construire un pipe-line stratégique permettant de contrôler l’approvisionnement de tout le sud de l’Asie, continent décisif pour la guerre économique du 21ème siècle.
• Etablir des bases militaires US au centre de l’Asie. Affaiblir tous les « rivaux » possibles sur ce continent - la Russie, l’Iran et surtout la Chine - et les empêcher de s’allier.
• On pourrait analyser pareillement comment on nous cache soigneusement les véritables enjeux économiques et stratégiques des guerres en cours ou à venir : Colombie, Congo, Cuba, Corée...

Bref, le tabou fondamental des médias, c’est l’interdiction de montrer que chaque guerre sert toujours des multinationales bien précises. Que la guerre est la conséquence d’un système économique qui impose littéralement aux multinationales de dominer le monde et de le piller pour empêcher ses rivaux de le faire.
Nos gouvernements se battent pour les droits de l’homme, la paix ou quelque autre noble idéal.
Ne jamais présenter la guerre comme un conflit entre des intérêts économiques et sociaux opposés.


Règle N°2. Diaboliser

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre 17003_318811914892909_1591910241_n
~ 10 guerres, 10 médiamensonges (Michel Collon, Inform'Action) ~

Chaque grande guerre commence par un grand médiamensonge qui sert à faire basculer l’opinion pour qu’elle se range derrière ses gouvernants.

- En 1965, les Etats-Unis déclenchent la guerre du Vietnam en inventant de toutes pièces une attaque vietnamienne contre deux de leurs navires (incident « de la baie du Tonkin »).
- Contre Grenade, en 83, ils inventent une menace terroriste (déjà !) qui viserait les USA.
- La première agression contre l’Irak, en 1991, est « justifiée » par un prétendu vol de couveuses dans une maternité de Koweït City. Médiamensonge fabriqué de toutes pièces par la firme US de relations publiques Hill & Knowlton.
- De même, l’intervention de l’Otan en Bosnie (95) sera « justifiée » par des récits truqués de « camps d’extermination » et des bombardements de civils à Sarajevo, attribués aux Serbes. Les enquêtes ultérieures (tenues secrètes) montreront pourtant que les auteurs étaient en fait les propres alliés de l’Otan.
- Début 99, l’attaque contre la Yougoslavie sera « justifiée » par une autre mise en scène : un prétendu « massacre de civils » à Racak (Kosovo). En réalité, un combat entre deux armées, provoqué par les séparatistes de l’UCK. Ceux que les responsables US qualifiaient de « terroristes » au début 98 et de « combattants de la liberté » quelques mois plus tard.
- La guerre contre l’Afghanistan ? Plus fort encore, avec les attentats du 11 septembre. Sur lesquels toute enquête sérieuse et indépendante sera étouffée, pendant que les faucons de l’administration Bush se précipiteront pour faire passer des plans d’agression, préparés depuis longtemps, contre l’Afghanistan, l’Irak et quelques autres.


Chaque grande guerre commence par un médiamensonge de ce type : des images atroces prouvant que l’adversaire est un monstre et que nous devons intervenir pour une « juste cause ».  Pour qu’un tel médiamensonge fonctionne bien, plusieurs conditions sont nécessaires :
• Des images épouvantables. Truquées si nécessaire.
• Les marteler plusieurs jours, puis prolonger par des rappels fréquents.
• Monopoliser les médias, exclure la version de l’autre camp.
• Ecarter les critiques, en tout cas jusqu’au moment où il sera trop tard.
• Qualifier de « complices », voire de « révisionnistes » ceux qui mettent en doute ces médiamensonges.
Pour obtenir le soutien de l’opinion, préparer chaque guerre
par un grand médiamensonge spectaculaire. Puis continuer à diaboliser l’adversaire
particulièrement en ressassant des images d’atrocités.


Règle N° 3. Pas d’Histoire !

Dans tous les grands conflits de ces dernières années, les médias occidentaux ont caché à l’opinion les données historiques et géographiques essentielles pour comprendre la situation des régions stratégiques concernées.

En 1990, on nous présente l’occupation du Koweït par l’Irak (qu’il ne s’agit pas ici de justifier ou d’analyser) comme une « invasion étrangère ». On « oublie » de dire que le Koweït avait toujours été une province de l’Irak, qu’il en a été séparé en 1916 seulement par les colonialistes britanniques dans le but explicite d’affaiblir l’Irak et de garder le contrôle de la région, qu’aucun pays arabe n’a jamais reconnu cette « indépendance », et enfin que le Koweït est juste une marionnette permettant aux Etats-Unis de confisquer les revenus du pétrole. En 1991, en Yougoslavie, on nous présente comme de gentils démocrates « victimes » deux dirigeants extrémistes, racistes et provocateurs, que l’Allemagne a armés avant la guerre : le Croate Franjo Tudjman et le Bosniaque Alia Izetbegovic. En cachant qu’ils renouent avec le plus sinistre passé de la Yougoslavie : le génocide anti-serbe, anti-juif et anti-rom de 41-45. On présente aussi les populations serbes de Bosnie comme des envahisseurs alors qu’elles y vivaient depuis des siècles. En 1993, on nous présente l’intervention occidentale en Somalie comme « humanitaire » en cachant soigneusement que des sociétés US ont acheté le sous-sol pétrolifère de ce pays. Et que Washington entend contrôler cette région stratégique de la « Corne de l’Afrique » ainsi que les routes de l’Océan Indien. En 1994, on nous présente le génocide rwandais en faisant silence sur l’histoire de la colonisation belge et française. Laquelle avait délibérément organisé le racisme entre Hutus et Tutsis pour mieux les diviser.

En 1999, on nous présente le Kosovo comme une terre envahie par les Serbes. On nous parle de « 90% d’Albanais, 10% de Serbes ». Passant sous silence la forte diminution du nombre des Serbes lors du génocide commis dans cette province durant la Seconde Guerre mondiale, puis durant l’administration albanaise de la province (années 80). On escamote aussi l’existence au Kosovo de nombreuses minorités (Roms, Juifs, Turcs, Musulmans, Gorans, etc...). Minorités dont « nos amis » de l’UCK avaient programmé le nettoyage ethnique, qu’ils réalisent aujourd’hui sous les yeux et avec la bénédiction de l’Otan. En 2001, on crie haro sur les talibans, régime certes peu défendable. Mais qui les a amenés au pouvoir ? Qui les a protégés des critiques des organisations des droits de l’homme afin de pouvoir construire avec eux un juteux pipeline transcontinental ? Et surtout, au départ, qui a utilisé le terrorisme de Ben Laden pour renverser le seul gouvernement progressiste qui avait émancipé la paysannerie et les femmes ? Qui a ainsi rétabli la pire terreur fanatique en Afghanistan ? Qui, sinon les Etats-Unis ? De tout ceci, le public ne sera guère informé. Ou trop tard. La règle est simple. Occulter le passé permet d’empêcher le public de comprendre l’histoire des problèmes locaux. Et permet de diaboliser à sa guise un des protagonistes. Comme par hasard, toujours celui qui résiste aux visées néocoloniales des grandes puissances.
Cacher l’histoire et la géographie de la région.
Ce qui rend incompréhensibles les conflits locaux attisés,
voire provoqués par les grandes puissances elles-mêmes.


Règle N° 4. Organiser l’amnésie

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Photosom779

Lorsqu’une grande puissance occidentale prépare ou déclenche une guerre, ne serait-ce pas le moment de rappeler les grands médiamensonges des guerres précédentes ? D’apprendre à déchiffrer les informations transmises par des états-majors ô combien intéressés ? Cela s’est-il produit à l’occasion des diverses guerres des années 90 ? Jamais. A chaque fois, la nouvelle guerre devient la « guerre juste », plus blanche encore que les précédentes, et ce n’est pas le moment de semer le doute.

Les débats seront pour plus tard. Ou jamais ? Un cas flagrant : récemment, un super-menteur a été pris la main dans le sac, en flagrant délit de médiamensonge. Alastair Campbell, chef de la « communication » de Tony Blair, a dû démissionner quand la BBC a révélé qu’il avait truqué les informations sur les prétendues armes de destruction massive.
Ceci a-t-il provoqué un débat sur les précédents exploits du dit Campbell ? N’aurait-il pas été intéressant d’expliquer que toute notre information sur le Kosovo avait été concoctée par ce même Campbell ? Que cela méritait certainement un bilan et une réévaluation de l’information donnée sur la guerre contre la Yougoslavie ? Il n’en a rien été.
Eviter tout rappel sérieux des précédentes manipulations médiatiques.
Cela rendrait le public trop méfiant.



~ La Propagande de Guerre & Les Média Mensonges ~
Publiée le 21 févr. 2014 par Info&Vérité 1
Si le lien venait à disparaître : Cliquez Ici

Michel Collon
Source de l'article : Les règles de la propagande de guerre

Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre Empty Re: Les Guerres Psychologiques ou comment convaincre l'adversaire de céder sans avoir besoin de le combattre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum