Le Dormeur doit se Réveiller
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
Voir le deal
84 €
Le Deal du moment : -54%
Colle Pattex « Ni clou ni vis » ...
Voir le deal
2.95 €

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

3 participants

Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Mar 15 Jan - 19:43

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis



La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis 7756802150_mali-ce-qu-il-se-passe


Des avions français et des soldats au sol ont attaqué vendredi et durant le week-end des forces islamistes rebelles au Nord-Mali tandis que des centaines d’autres soldats français arrivaient dans la capitale Bamako.

Sans même consulter le parlement qui examinera la question aujourd’hui, le président français, François Hollande, a déclaré une guerre illimitée au Mali, prétendument pour aider le gouvernement malien à combattre des forces liées à al Qaïda parmi les rebelles. Il a dit que la guerre durerait le « temps nécessaire ».

La milice islamiste Ansar Dine aurait menacé d’envahir un important aérodrome du gouvernement malien près de Sévaré et qui est considéré être crucial pour toute intervention militaire au Nord-Mali. Cette milice contrôle une grande partie du Nord-Mali depuis qu’en avril dernier, après que des forces touaregs fuyant la guerre de l’OTAN en Libye, ont chassé du Nord du pays les forces gouvernementales maliennes faibles et divisées. Cela fait des mois que la France et les alliés de l’OTAN planifient la guerre au Mali.

Mardi, les rebelles ont capturé le village de Konna après d’intenses combats avec les forces gouvernementales. L’aviation française a riposté, en attaquant Konna vendredi et en tuant près d’une centaine de personnes. Un pilote d’hélicoptère français aurait été tué par des tirs d’armes légères et 11 soldats maliens combattant aux côtés des Français ont été tués. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian a dit que les Islamistes ont été boutés hors de Konna mais qu’ils se trouvent encore dans la région après d’intenses combats.

Le porte-parole d’Ansar Dine, Sanda Ould Bouamana, a dit à Al Jazeera, « L’armée terroriste française a bombardé Konna. Les hôpitaux regorgent maintenant de blessés – les femmes, les enfants et les personnes âgées sont les principales victimes. Il est impossible de savoir combien ont été tués mais le nombre est énorme. Parmi les tués, il n’y a que cinq de nos combattants. Le reste sont d’innocents civils tués par des bombardements aveugles de l’armée de l’air française. »

Démentant le fait que son organisation a des liens avec al Qaïda, Bouamana a ajouté que le Mali deviendra l’Afghanistan de la région et la perte de la France. »

Les frappes aériennes se sont poursuivies pendant le week-end. Dimanche, l’Algérie a autorisé la France à survoler son espace aérien pour atteindre des cibles au Mali, renonçant à son opposition traditionnelle à une intervention militaire dans la région. Ceci a permis à la France de lancer des raids aériens contre le Mali à l’aide d’avions de chasse basés en France. Les avions français opèrent également depuis des bases situées au Mali et dans le Tchad voisin.

Dimanche, des avions de chasse ont bombardé des dépôts logistiques et des bases situés dans les grandes villes de Gao et de Kidal, dans le Nord du pays. Un responsable malien à Gao, hostiles aux rebelles, a dit au New York Times, « L’hôpital de Gao est archicomble. Les deux morgues de la ville sont remplies de cadavres. »

Tout en étant officiellement menée en coopération avec le gouvernement malien qui est sujet à des coups d’Etat, l’invasion française au Mali est un acte de gangstérisme impérialiste. Justifié à la population malienne et française sur la base de mensonges cyniques, la guerre attisera une guerre civile qui a déjà transformé 300.000 Maliens en réfugiés et embrasera tout le Sahel.

Tandis que les bombes françaises s’abattaient sur le Mali, Hollande a mis en garde que le pays fait face à une « agression d’éléments terroristes » parmi les rebelles au Nord du pays. Il ajouté « Les terroristes doivent savoir que la France sera toujours là lorsqu’il s’agit, non pas de ses intérêts fondamentaux, mais des droits d’une population, celle du Mali, qui veut vivre libre et dans la démocratie. »

La prétention que la France s’empresse de défendre la démocratie à l’encontre d’al Qaïda au mépris total de ses propres « intérêts fondamentaux », est un mensonge absurde. D’abord, le gouvernement français n’a aucune position de principe à l’égard d’al Qaïda. Les forces djihadistes libyennes ont aidé Paris et ses alliés de l’OTAN à renverser Mouammar Kadhafi durant la guerre libyenne en 2011 et Paris continue de s’appuyer sur le Front Al-Nusra qui est lié à al Qaïda dans la guerre par procuration que mène l’OTAN contre le président syrien Bachar al Assad.

L’impérialisme français est en train de mener une guerre au Mali qui est tout à fait conforme à ses intérêts fondamentaux. Le Mali qui a été une colonie française de 1892 à 1960 et se trouve au centre géographique de l’Afrique occidentale, est une région riche en ressources, qui était jadis au cœur de l’empire colonial français.

Depuis 1968, le groupe nucléaire français Areva a déjà extrait au Niger voisin 100.000 tonnes d’uranium et projette d’y ouvrir en 2014 la deuxième plus grande mine d’uranium du monde. Le gouvernement Hollande se sert de la guerre pour établir des liens étroits avec le régime algérien qui dispose d’immenses réserves de gaz naturel. Les forces françaises sont également déployées au Sénégal, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Tous ces pays sont d’anciennes colonies françaises.

La France collabore avec les Etats-Unis. La Grande-Bretagne et d’autres alliés de l’OTAN pour planifier une intervention plus vaste au Mali, et pour laquelle divers régimes fantoches d’Afrique occidentale fourniront les troupes au sol. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a confirmé que le Sénégal et le Nigeria ont déjà envoyé de l’« aide » au Mali. Le ministre burkinabé des Affaires étrangères a annoncé que dans un jour ou deux, après une réunion du parlement, son pays allait envoyer 500 soldats.

Samedi, un représentant de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a annoncé que l’organisation dépêcherait aujourd’hui même des troupes au Mali. La présidence rotative de la Cédéao est actuellement assurée par le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, qui est arrivé au pouvoir en avril 2011 grâce à une opération militaire française soutenue par l’ONU après des élections contestées.

Les partis droitiers en France se sont rangés derrière la guerre au Mali. Jean-François Copé, le porte-parole du parti gaulliste, Union pour un mouvement populaire (UMP), a promis d’apporter son « soutien » à Hollande

La dirigeante néo-fasciste française, Marine Le Pen, a salué la guerre de Hollande en la jugeant « légitime, » et en ajoutant : « Notre pays a été appelé à l’aide par le gouvernement légitime du Mali en application d’une coopération de défense entre nos deux pays, dans une zone francophone. »

La guerre au Mali est la première guerre majeure lancée par le gouvernement du Parti socialiste de Hollande qui est arrivé au pouvoir l’année dernière. Elle révèle au grand jour de la manière la plus dévastatrice le rôle joué par les forces de « gauche » petites-bourgeoises tels le Parti communiste français (PCF), le Front de Gauche et le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), qui avaient appelé à voter inconditionnellement pour Hollande.

L’intervention au Mali répond pour Hollande à un important objectif sur le plan intérieur, celui de détourner l’attention des attaques brutales perpétrées contre la classe ouvrière française. Ce n’est pas par hasard que quelques heures après l’attaque lancée contre le Mali, le gouvernement Hollande a annoncé une réforme du marché du travail, la plus profonde à ce jour. Cette réforme comprend l’imposition de conditions de travail plus « flexibles ». Ces mesures, négociées avec les syndicats, ont immédiatement été acclamées par l’association patronale du Medef comme permettant au pays de retrouver sa compétitivité.

Dans la guerre au Mali, la France collabore étroitement avec les alliés de l’OTAN. Le commandant des Forces américaines en Afrique, le général Carter Ham, a dit que le Pentagone réfléchissait à un vaste éventail d’options pour « soutenir les efforts de la France, » y compris un partage du renseignement et un soutien d’ordre logistique mais n’envisageait pas de déployer des troupes américaines. Washington examinerait en ce moment une requête de la France pour que les Etats-Unis permettent à la France d’utiliser des drones américains.

Le bureau du premier ministre britannique, David Cameron, a dit à l’AFP qu’il enverrait deux avions de transport pour aider à l’acheminement de soldats et de matériel mais qu’il n’y aurait pas de troupes terrestres britanniques.

Ernst Wolff

Alexandre Lantier



Article original, WSWS, paru le 14 janvier 2013

http://www.mondialisation.ca/la-france-declenche-la-guerre-au-nord-mali-et-collabore-avec-les-etats-unis/5319070

A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Mar 15 Jan - 20:03



La France en retard d’une déroute




l suffit de lire l’analyse du commentateur du Guardian, Simon Tisdall, ce 14 janvier 2013, sur l’intervention française au Mali. Tisdall nous avait déjà dit, quoique tout cela bien enrobé d’une vertu progressiste comptable d’une logique surréaliste, qu’il était temps de se débarrasser de l’idée d’une intervention en Syrie, malgré la morale des bons sentiments et la doctrine à mesure qui constituent les deux piliers de la politique interventionniste du bloc BAO. (Voir le 10 janvier 2013.) Il notait, dans son texte, que les Français menaient l’argument de l’intervention nécessaire («A la suite de la France, la position occidentale est que seul un changement à la tête du régime serait acceptable») ; cette intervention qui n’aurait finalement pas lieu parce que la nécessité morale passe par la nécessité des moyens et la nécessité de la disposition héroïque des esprits, et qu’il manquait des deux dernières.

Pour le Mali, Tisdall ne prend même les gants des sophismes habituels du jugement progressiste. Il détaille froidement, sans état d’âme, ce qui a tout l’air d’être la solitude française dans cette affaire. C’est notamment le fait des deux grands “alliés”, les nouveaux compagnons de la France, les inspirateurs forcenés de l’interventionnisme humanitaires, les responsables satisfaits de la globalisation et de tout ce qui s’ensuit dans le désordre, – dito, les Anglo-Saxons. Il semble bien que cela sera sans eux…

• Les Britanniques, d’abord, eux qui furent si présents en Libye, au bon vieux temps de l’interventionnisme-qui-marche, – comme on dit “au bon vieux temps des colonies”, sans s’arrêter aux conséquences…

« La réponse de David Cameron est typique de la réaction précautionneuse des capitales européennes à la décision du président François Hollande de venir en aide au gouvernement malien. "Ce qui se passe au Mali est dans notre intérêt et nous devons soutenir l'action française," a dit le premier ministre sur la BBC. Downing Street a reconnu que la rébellion islamique posait une "menace directe à la paix et la sécurité internationales," comme l'a souligné le Conseil de Sécurité de l'ONU la semaine dernière.

» Mais Cameron a dit clairement qu'il n'y aurait pas de "bottes anglaises sur le terrain" et que si Londres était prête à fournir un soutien logistique limité, il n'était pas question de participer à la campagne aérienne française, à la différence de la Libye il y a deux ans. Et Londres ne pense pas non plus, semble-t-il, que l'OTAN doive s'impliquer dans cette guerre…»

• Les alliés d’Outre-Atlantique et américanistes, les USA du brillant président Obama ensuite… Même son de cloche, en infiniment pire : eux qu’on soupçonne d’un plan global d’investissement de l’Afrique depuis la création d’African Command, ils ont pu goûter les fruits amers de la chose. Le complot, ça marche toujours dans les articles des experts critiques, et dans les plans et autres Grands Jeux du Pentagone ; pour le reste, faut voir…

«… L'administration Obama se dit prête à fournir un soutien sans préciser lequel. "Nous sommes évidemment en relation étroite avec le gouvernement de la France," a dit la porte parole de Département d'Etat, Victoria Nuland. Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense, a dit que le Pentagone a promis une aide logistique, du renseignement satellite et une aide au ravitaillement en vol des avions français, aides qui traduisent selon lui la "totale solidarité des Etats-Unis.”

»Le Drian devrait revenir sur terre. La politique étasunienne au Mali et dans la région est en déconfiture. Washington a aussi envisagé de faire une opération directe l'été dernier puis a décidé que c'était trop risqué. L'approche antérieure des Etats-Unis, qui consistait à former l'armée malienne pour en faire un rempart contre al-Qaida, Ansar al-Dine et autres groupes islamistes, a échoué spectaculairement quand les commandants formés par les Etats-Unis se sont ralliés aux rebelles en emportant avec eux leurs armes et leur équipement, après que le Capitaine Amadou Sanogo, qui lui aussi avait été entraîné par les Etats-Unis, ait fomenté un coup d'état à Bamako en mars dernier. "J'étais très déçu qu'un militaire avec qui j'entretenais une relation d'entraînement ait participé au renversement d'un gouvernement élu," a confié tristement le général Carter Ham qui dirige le Commandement Etasunien d'Afrique. "Le seul mot qui convienne à un tel comportement est inacceptable." Un officier malien a été plus direct: "Ca a été un désastre," a-t-il déclaré au New York Times.»

…Inutile de disserter sur l’intervention au Mali. Dans la logique qui a été instituée pour définir ce que le Système impose comme politique (dito la politique-Système), l’intervention était nécessaire et inévitable. Mais c’est raisonner comme un tambour, c’est-à-dire en répercutant sans fin et sans but les bruits de l’enchaînement absurde d’une diplomatie militariste d’une pauvreté pathétique. Depuis la réintégration de l’OTAN, l’intégration dans le bloc BAO, le soutien d’un Système catastrophique dont Sarko condamnait absolument la branche économico-financière (le 24 septembre 2008 à Toulon) avant de s’y ébrouer à 100%, depuis l’aventure libyenne inspirée par Bernard-Henry Clausewitz, les promesses de la chute imminente d’Assad pour demain matin de Juppé-Fabius, l’enchaînement est implacable. La situation au Mali où-il-fallait-bien-intervenir est le résultat de toutes les déroutes précédentes, et en direct de celle de Libye bien entendu ; ces déroutes-là, produites par le bloc BAO comme on produit des petits pains au chocolat que, paraît-il, selon Copé de l’UMP, les méchants immigrés des banlieues interdisent de manger à cause du Ramadan. On se trouve dans un imbroglio si absurde, si grotesque, qu’il est impossible de porter un jugement rationnel sur cette affaire, – sinon à la placer dans la chaîne décrite, et alors à la considérer comme une aventure inévitable de plus, et la forte probabilité, dans certaines circonstances assez probables, d’une déroute qui prendra la forme habituelle d’un engagement incertain et insaisissable, d’une impossibilité de retrait rapide, d’une incitation à des menaces terroristes contre soi et sur ses arrières métropolitains, et tout le lot de cette sorte de chose. Alors, le titre tient : comme si la France avait vraiment besoin d’une de ces déroutes postmodernes qui soit la sienne propre, comme USA et Royaume-Uni ont eu la leur en Irak et en Afghanistan (ce sont “leurs” guerres, même si d’autres sont venus faire de la figuration sanglante). Cela est résumé par cette conclusion glacée de Tisdall, qui a tant vibré pour une intervention en Syrie, qui a retrouvé son style très britannique, très Foreign Office, – “bonne chance, les froggies”…

«Laurent Fabius, le ministre français des Affaires Etrangères, dit que la campagne française durera "quelques semaines". Peut-être le croit-il vraiment. Mais combien de fois les politiciens ont-ils dit ce genre de choses en déclarant une guerre? Si l'on se fie aux expériences passées, il semble que la France, mal conseillée par ses amis, se soit lancée dans une entreprise à laquelle elle aura bien du mal à mettre fin.»

L’ensemble permet de mieux avoir une vision complète des aventures du bloc BAO. Cet épouvantail qui devait conquérir le monde, avec l’OTAN comme la main servile et bureaucratique, les USA manipulant les autres et les entraînant dans leurs aventures conquérantes, tout cela ne forme plus qu’un petit amas de souvenirs pathétiques où les rêveries grandioses des fous du Pentagone et alentour rencontraient les critiques terribles de ceux qui n’ont jamais douté de l’irrésistible puissance US pour pouvoir mieux avoir un adversaire concret et comploteur à dénoncer. En place et lieu de quoi, le Mali ne fait qu’illustrer un peu mieux la situation grotesque de l’ex-Occident, de l’ex-ensemble transatlantique, devenu bloc BAO complètement manipulé par lui-même, et par la créature qu’il a contribuée à créer (le Système et ses productions). La Libye avait déjà montré cela, où les USA et l’OTAN n’arrivèrent jamais à la cheville du rôle de diabolus ex machina qu’on leur prêta fort gracieusement (on ne prête qu’aux endettés, dira-t-on). La Syrie confirma cela, où les naïfs prirent les glapissements des harpies type Hillary-Rice pour des affiches de mobilisation générale. Peut-être les Français, dans leur multiple candeur (elle vient de droite comme de gauche, et s’exprime aussi bien dans l’agitation de Sarko que dans l’effacement de Hollande), sont-ils au fond les derniers à croire encore à la toute-puissance de la machine du Pentagone et du système de l’américanisme… Secrets admirateurs de cela, secrète fascination au fond, – à droite et à gauche, et comment !, – eux qui n’attendaient, depuis des décennies, qu’une occasion pour trahir les consignes un peu trop contraignantes de l’insupportable général. A voir la France où elle en est aujourd’hui, on se dit que même la IVème République ne se serait pas laissée berner de cette façon, – par les entreprises anglo-saxonnes en apparence, en vérité par la suffisance de l’esprit de la modernité qui a institué le parti des salonards comme incontestable concepteur de nos lendemains qui chantonnent.

Il est vrai qu’à défaut de blitzkrieg au Mali, nous aurons sûrement le mariage gay, malgré la manif de dimanche.

Philippe Grasset, Dedefensa

Pour consulter l'original: http://www.dedefensa.org/article-la_france_en_retard_d_une_d_route_15_01_2013.html

Traduction des parties en Anglais: Dominique Muselet


http://www.alterinfo.net/La-France-en-retard-d-une-deroute_a85744.html


A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Ven 18 Jan - 21:00

Guerre Du Mali : A Long Terme Un Conflit Potentiel Type Afghanistan Pour La France


Dans une interview accordée au site Russia Today un ancien officier du Pentagone explique pourquoi la guerre du Mali risque de devenir pour la France ce que l'Afghanistan a été pour les US. Dans les deux cas les US ont entraîné des hommes aguerris qui ont fait defection et se retournent maintenant contre ...Les soldats français envoyés par Hollande au Mali comme chair à missiles. Ci dessous traduction de cette interview.



Al Qaeda projette d'utiliser l'Afrique du Nord comme tremplin vers l'Europe et la France pourrait subir un effet boomerang de type Afghanistan tandis que les US s'engageraient dans une autre guerre selon ce qu'a dit à RT Michael Maloof un ancien officier du Pentagone.

Une grande partie des terroristes que les Français combattent au Mali ont été bien entraînés par les US et connaissent bien comment les forces spéciales US agissent et peuvent utiliser ces connaissances contre des troupes américaines a dit Maloof.

Les US vont probablement aider par du transport de troupes dans la région ce qui pourrait éventuellement mener à un coup d'état dans le pays. La situation pourrait bientôt devenir un potentiel Afghanistan pour la France a mis en garde Maloof.

RT: Des militants ont tué 2 étrangers et ont pris en otages des étrangers sur le champ gazier en Algérie. Cela semble être des représailles pour l'offensive française au Mali. Est ce que c'est ce sur quoi Paris avait été mis en garde ?

MM : Paris en avait pleinement conscience et je pense que les US aussi. Cela prouve comment en fait Al Qaeda au Maghreb islamique dirigent leurs activités. Cela fait en fait partie du plan général d'Al Qaeda de s'emparer de cette partie Nord de l'Afrique comme tremplin vars l'Europe elle-même - Et il y a déjà eu des menaces à Paris par des Maliens.

Ce qui est vraiment tragique c'est le fait que les US ont entraîné un grand nombre de ces actuels terroristes qui ont en fait déserté des troupes gouvernementales et connaissent beaucoup de nos activités et qui agissent actuellement avec le savoir de Forces Spéciales qu'ils peuvent utiliser contre nous.

RT : Pourquoi cet entraînement s'est t-il soldé par un échec là bas ?

MM: L'entraînement s'est bien passé sur le moment. Ce qui s'est passé c'est qu'ils ont fait défection. L'homme qui a dirigé le coup ( le Capitaine Amadou Sanogo ) est un militaire en fait formé par les forces US. Il a une bonne connaissance de notre fonctionnement et je pense que le Gl (Carter F) Ham l'un des hauts commandants (en Afrique) a en fait déclaré que c'est un désastre que nous soyons actuellement confrontés à ce problème.

Ces troupes sont trés bien entraînées. Elles ont été impliquées en Libye mais aussi au Mali. Des Touaregs ( tribus nomades) qui maintenant ont rejoint les forces d'AQMI l'Al Qaeda du Maghreb islamique.

RT: Avant de poser plus de questions sur les rebelles et leur dénomination car c'est trés facile de les appeler Al Qaeda, qu'en est-il du fait que les US devrait maintenant être obligés de plus aider la France car on dit que c'est la faute des US ? Ou bien Washington prend-t-il ses distances avec ce qui se passe au Mali ?

MM: Pas du tout. Ils sont impliqués et fournissent des renseignements et probablement s'engageront pour le transport de troupes africaines de pays africains. Mais cela pourrait s'avérer à double tranchant compte tenu de l'incertitude et de la volatilité qui règne actuellement au Mali même. Plusieurs des troupes qui vont venir pourraient en fait monter leur propre coup d'état et s'emparer du pays. C'est donc une situation trés délicate. Cela représente également pour la France un effet à long terme de type Afghanistan et cela pourrait entraîner par inadvertance les US dans une autre guerre.

RT : Donc ces groupes au Mali sont en fait originaire du coin ? Ou bien il y a t-il eu des éléments importés islamistes d'autres pays ?

MM: C'est à la fois interne et externe. Il y a des combattants étrangers qui appartiennent à l'AQMI depuis un certain temps et comme je l'ai dit précédemment cela fait partie actuellement de la grande stratégie centrale d'Al Qaeda en dehors du Pakistan. Ils sont entrain de poser les bases pour plus d'attaques en Europe. L'UE est trés inquiète puis-je ajouter.

RT: Ce qui se passe au Mali provoque des attaques ailleurs. Les Français semblent vouloir détruire l'islamisme et empêcher les Islamistes non seulement de s'emparer du Nord du Mali mais aussi du reste du pays. Simplement les bombarder et utiliser la force militaire contre eux - est-ce que cela permet d'éradiquer cette idéologie et la menace actuelle ?

MM: Non je ne le pense pas car aprés avoir fait cela pendant 10 ans en Afghanistan nous sommes prêts à partir et les Talibans à revenir. La question c'est de savoir à quel point cette approche sera efficace. Je pense que les Français doivent eux-mêmes se poser la question. Cela pourrait faire revenir plusieurs pays dans un conflit à long terme. L' Allemagne montre déjà une certaine résistance et s'inquiète de l'importance de l'aide qu'elle fournit simplement parce qu'elle envisage compte tenue de ce qui s'est passé en Afghanistan de réduire ses efforts.

MM: C'est presque une stratégie venant des rebelles de les attirer dans le conflit. Je dois ajouter que la Russie a de quoi se faire beaucoup de soucis car elle a des investissements à protéger dans la région. Bien sûr ils ont donner leur accord pour la résolution de l'ONU de fournir une assistance aux Français. C'est une situation délicate qui déborde du Mali per se. Cela pourrait affecter tout le Nord de l'Afrique et toucher l'Europe. Du point de vue géostratégique et politique c'est inquiétant.

RT: Donc ce conflit va durer longtemps la France est ambitieuse et positive et croit que cela sera vite terminé. Qu'en est-il de François Hollande ? Nous commençons à voir des troupes bataillant directement au sol 2500 soldats devraient être engagés au sol là bas. S'il y a des victimes et des représailles sur le sol français quelle conséquence pour la situation politique de Hollande ?

MM: je pense que politiquement cela le met mal à l'aise. Bien qu'il ait adopté une attitude ferme qu'il va les combattre, leur résister, il vient juste d'être élu président et a un long chemin à parcourir. Donc il verra rapidement si les rebelles maliens peuvent faire quelque chose en France cela pourrait rendre les citoyens trés inquiets ou ils pourraient bien dire "tires toi " pour empêcher le conflit de dégénérer. Actuellement sa situation est trés précaire.

Russia Today 18/01/2013


Mali a potential long-term, Afghanistan-like conflict for France

Traduction Mireille Delamarre

http://www.planetenonviolence.org/Guerre-Du-Mali-A-Long-Terme-Un-Conflit-Potentiel-Type-Afghanistan-Pour-La-France_a2937.html

A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty La France impose un blocus médiatique sur sa guerre au Mali

Message  Silver Wisdom Lun 21 Jan - 16:35

Bonjour à tous,

La France impose un blocus médiatique sur sa guerre au Mali

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Rahimi20130121013820970

La France a apparemment imposé un blackout médiatique sur son invasion du Mali au sein d’une guerre croissante qui fait rage
dans la nation d’Afrique occidentale. Le 11 Janvier, la France a lancé une guerre sous prétexte d’arrêter les avancées
de combattants rebelles au Mali. Quoi qu’il en soit, comme Paris a monté de plusieurs crans son offensive terrestre
et ses frappes aériennes au Mali, très peu d’images du conflit sont parvenues du pays africain.


Les réseaux français de TFI et de France Télévision ont également envoyé plusieurs équipes de correspondants à Bamako,
mais un blackout médiatique sur les images des combats a confiné tous les journalisres dans la ville.


Ceci intervient alors que le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian a dit que le nombre de troupes françaises
au sol dans le pays d’Afrique occidentale pourrait dépasser le chiffre initialement avancé de 2500 soldats.

“2500 était le chiffre annoncé au préalable, mais peut-être sera t-il dépassé”, a dit Le Drian dans un entretien à la télévision Samedi dernier. Dimanche, Le Drian a également annoncé que le but de Paris dans le pays africain “est la reconquête totale du Mali”, ajoutant,
“nous ne laisserons pas de poches de résistance”.

Dans le même temps, l’agence onusienne pour les réfugiés, l’UNHCR,
a dit qu’elle se préparait à ce qu’environ 700 000 personnes fuient les violences au Mali.


Six nations ont dit qu’elles supportaient la guerre de la France au Mali:
Les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Belgique et le Danemark.

La CEDAO a aussi promis un soutien à la guerre de la France en envoyant 5800 soldats au Mali.

Certains analyses pensent que les ressources naturelles maliennes abandonnées,
incluant de grosses réserves d’or et d’uranium, seraient une des raisons derrière la guerre de la France au Mali.

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Source originale de l'article
France imposes media blackout on Mali war
http://www.presstv.ir/detail/2013/01/21/284689/france-slams-media-blackout-on-mali-war/

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Lun 21 Jan - 16:51, édité 1 fois (Raison : Correction de coquilles)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  Geoff Lun 21 Jan - 17:34

Mali : France2 détruit la communication militaire française

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis 1_smal10

IRIB- A ce rythme, bientôt, ces bandes armées vont gagner le cœur des peuples musulmans.

La difficulté en communication de la France vient de l’impossibilité de satisfaire l’image à donner de l’armée au peuple français, pour qu’il continue à soutenir cet engagement et satisfaire l’image qu’en attendent les peuples musulmans, surtout, arabo-berbères, vu qu’ils sont les premiers, non seulement, concernés par le théâtre des opérations, mais aussi, les premiers «fournisseurs» en combattants.

Les medias français devront bien tôt ou tard réaliser qu’ils ne sont pas seulement suivis par les français mais par tout le monde francophone et même au-delà quand les funestes reportages sont repris sinon la France va vite en payer le prix fort dans la région. En effet, il faut vraiment n’en avoir rien à faire de cette audience musulmane en temps de guerre ou n’avoir aucune idée de l’univers psychologique et symbolique musulman pour faire de pareils reportages catastrophiques en termes d’image.

Qu’a-t-on vu dans le J.T de dimanche, sur France2 : tout l’attirail mélangeant islamique et islamistes, soit dit, en passant, il faudra un jour se mettre d’accord, pour appeler ces bandes armées terroristes ou islamistes, car, d’ailleurs, de quel droit entacher l’Islam de pareils présumés porte-étendards, dont on ne sait pas même s’ils sont illuminés, ignorants, hypocrites, narcotrafiquants ou sincèrement convaincus de mener une guerre pour l’Islam, car ce dernier cas est le pire qui puisse arriver, pour la France, la Cédéao et tous les amis d’un Mali débarrassé de ces bandes armées, car, alors, ces bandes armées auront, petit à petit, le soutien des peuples musulmans, pour qui l’occident ne représente plus que la terre de racistes ne voulant plus des étrangers qu’ils humilient, pendant que leurs entreprises pillent les richesses africaines et arabes, alors que leur culture est celle de sociétés décadentes, comme ces peuples le voient, tous les jours, via les seules fenêtres sur l’Occident qu’ils ont, à savoir, la télévision et l’internet, où il est question de mariage d’homosexuels, de femmes traitées comme de la viande, via les pubs choquantes, pour ce monde-là etc.

Ainsi, France2, pour montrer au peuple français que ces bandes armées sont des islamistes, n’ont rien trouvé de mieux que de les montrer en train de prier ! Ensuite on voit les soldats français préparant leurs armes et là gros plan sur un soldat avec d’énormes tatouages sur le bras avec écrit dessus « guerre ». Si cela a un effet formidable sur le citoyen français lobotomisé par la télé qui lui montre un guerrier 2.0 avec un tatouage tendance et des terroristes en train de prier, sur le terrain des opérations et dans le monde musulman, les peuples ne voient pas ça du tout ! Ils ne voient que des combattants musulmans prier qui se battent avec leurs moyens contre des barbares tatoués et surarmés or le coran est plein d’exemples de situation pareille où grâce à Dieu, un petit nombre réussit à vaincre un ennemi plus puissant ! La preuve c’est que ces terroristes ont même réussi à tuer un pilote de cette armada !

Voilà deux résultats parfaitement différents du résultat d’un même reportage or la France doit plus craindre pour son image dans la région et le monde musulman que celle véhiculée vers le peuple français surtout se méfier de cette bêtise des médias français à calculer déjà si Hollande a regagné des points dans les sondages grâce à cette guerre. Cela renvoie là encore à ce que le monde musulman a déjà vu avec Bush. Jr et l’extrême droite israélienne encore tout récemment. Ce serait une véritable catastrophe que le parallélisme en termes d’image se fasse or c’est bien ce qui commence avec ce genre de reportage réalisé par des ignorants.

Il se s’agit pas de faire de la propagande mais de ne pas nous transformer ces bandes armées illuminées ou hypocrites au sens musulman du terme en combattants sincères sinon c’est vraiment la fin surtout pour nous autres qui vivons sur place car nos jeunes et moins jeunes vont prendre fait et cause pour ces gens-là petit à petit. Il ne manquera alors qu’une bavure pour que les va-t-en-guerre qui répondent aux attaques par l’attaque pour perdre définitivement la guerre psychologique alors le conflit ne sera plus ce qu’il est encore à savoir la réponse armée à des attaques armées voulant faire la loi par la force contre un peuple mal armé qui vivait dans un état de droit mais ce sera une guerre de religion qui prendra naissance là-bas.

Plus personne ne pourra retenir cette jeunesse enfermée dans la prison de régimes autoritaires voisins, sans travail, sans avenir, sans droit aux rêves et à la passion et ne croyant plus aux politiques de rejoindre ces bandes armées en croyant combattre pour l’Islam !

La seule bonne nouvelle du jour, c’est que l’Algérie laisse à la France le droit de survoler son territoire ce qui montre que les généraux commencent à en avoir sérieusement marre qu’on les accuse d’être les ennemis de la liberté et de l’indépendance de leurs voisins immédiats voulant toujours diriger par les intrigues sanglantes la politique de la région. Pourvu qu’ils poursuivent dans cette voie. Il est temps que ces régimes pensent à leurs peuples et au Maghreb et avancent vers le progrès et l’union comme le font déjà bien des communautés dans le monde jusqu’aux africains qui par la Cédéao commencent à montrer qu’ils peuvent avancer dans la même direction politique armée après avoir une monnaie commune même si personne n’ignore que l’UA n’est souvent qu’un syndicat de tyrans, selon la formule consacrée.


Source : http://french.irib.ir/info/international/item/237973-mali-france2-détruit-la-communication-militaire-française…-par-vlane




Un début de réponse à pourquoi la France ne veut pas divulguer d'information :




Le spectre d'un «Malistan» au sud de l'Algérie

Le Mali et la Communauté des pays de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) ont trouvé dimanche un «accord» sur les conditions de déploiement d'une force militaire africaine, qui sera chargée de déloger les islamistes qui ont investi le nord-Mali depuis le début de l'année.

25 Septembre 2012, Le Courrier d'Algérie

De ce fait, une mission de la Cédéao est attendue dans les prochains jours à Bamako pour formaliser cet « accord», bien que les détails de cet accord n'ont pas été dévoilés. mais au moins un point essentiel a été clarifié : si des soldats de la Cédéao intervenaient au Mali, leur quartier général serait « bien entendu, à Bamako ».

Le principe d'une intervention militaire contre Al Qaïda au Maghreb islamique est désormais acquis. Les capitales des pays concernés travaillent activement à l'élaboration d'un plan politico-militaire destiné à débarrasser la région de la menace terroriste.

Si Alger s'est engagée dans une véritable course contre la montre pour éviter cette guerre, en faisant comprendre aux pays du champ, comme aux puissances occidentales, à leur tête les États-Unis, que le déclenchement de la guerre va brûler toute la région de ses flammes.Toutefois, les intérêts divergent, et beaucoup de pays poussent vers la guerre, sans en saisir réellement les contours, ni les limites.

La France, qui se sent ciblée par AQMI, pousse vers l'option de la guerre. Elle a aussi des intérêts au Mali et au Niger. Comment la France compte tirer profit de la guerre ? On n'en sait rien. «Nous voulons seulement avoir un rôle de facilitateur. Pas question d'envoyer des troupes au sol», expliquait récemment un diplomate français.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a promis une «aide logistique» pour aider à résoudre la crise. Selon un quotidien malien très au fait des activités françaises au Mali, la France s'impatiente : une centaine de membres des forces spéciales françaises ont déjà été déployés dans la région et devraient être prochainement renforcés, notamment par les commandos de la marine nationale.

L'aide française comprend également des avions de patrouille maritime, qui récoltent du renseignement, et un système de surveillance basé au Niger. Selon toujours les mêmes sources maliennes, les hypothèses envisagées par Paris s'articulent autour de la formation d'une force d'action de quelques centaines d'hommes pour reconquérir le nord du Mali, occupé depuis plusieurs mois par les groupes armés islamistes.

Les États-Unis, eux, convaincus par l'Algérie de l'inanité de cette guerre, ne cherchent, officiellement, pas à engager un bras de force militaire avec les islamistes. Officiellement, car en secret, Dieu seul sait de quoi les choses retournent…


Source : http://www.presse-dz.com/info-algerie/24410-le-spectre-d-un-malistan-au-sud-de-l-algerie.html

_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
Geoff
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 36
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Lun 21 Jan - 20:05





Publiée le 7 mars 2014
Si le lien venait (à nouveau ...) disparaître : Cliquez Ici


En guerre contre le terrorisme, vraiment ? Pourquoi les médias ne parlent-ils pas des ressources naturelles convoitées, des multinationales françaises qui se construisent des fortunes dans cette région, de la misère dont elles sont responsables ? Pourquoi nous cache-t-on les véritables cibles : Mali, Niger, Algérie et l'Afrique en général ? Et le Qatar, allié de Paris, qui arme les islamistes maliens, qu'est-ce que cela cache ? Ou bien part-on en guerre pour des intérêts économiques et stratégiques soigneusement cachés ?


Catégorie


Actualités et politique


A Bientôt



Dernière édition par Silver Wisdom le Lun 31 Mar - 13:22, édité 1 fois (Raison : Modification lien vidéo)

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Lun 21 Jan - 20:45

Mali : L'Afghanistan D'Afrique - Chaud ! Chaud ! Pepe Escobar



Alors même qu'Hollande larbin colonialiste des US - et son bouffon juif sioniste Fabius- déclare SA "guerre au terrorisme" à l'instar de G.W. Bush lorsqu'il a lancé SA guerre en Afghanistan aprés le 11 Septembre- avec les résultats désastreux que l'on connaît- il est plus qu'urgent que les Français s'informent et réagissent CONTRE ce gaspillage de vies humaines et d'argent au lieu de gober le matraquage médiatique pro guerre à la sauce hollandaise. Ci dessous la traduction d'un article de Pepe Escobar publié le 19/01/2013 sur le site Asia Times qui permet de bien comprendre pourquoi cette guerre à la sauce hollandaise est vouée à un échec sanglant et coûteux comment nos troupes servent de supplétifs pour les US - et leur nouvelle doctrine militaire : "diriger par derrière" - pour se faire massacrer dans les sables d'un combat qui n'est pas le leur ni celui de la France qu'Hollande aprés Sarkozy continue de détruire de l'intérieur comme à l'extérieur. Soldats français à la maison pour défendre NOTRE France NOTRE peuple. NOUS contribuables français ne finançons pas NOTRE armée pour qu'elle protège les intérêts des Yankees (AFRICOM) Multinationales Banksters et consorts en Afrique.


Londres - Il faut aimer le bruit des Mirages 2000 ces avions de combat des Français le matin. Cela sent....le délicieux petit déjeuner néo colonial à la sauce hollandaise. Disons à la sauce bourbier.

Apparemment c'est une action d'écervelé. Le Mali a 15.8 millions d'habitants - avec un GDP d'environ 1000$ annuel et une espérance de vie de seulement 51 ans - sur un territoire de la taille de la France ( GDP 35 000$ et plus). Actuellement 2/3 de son territoire est occupé par des islamistes lourdement armés.

La suite ? Bombarder, baby, bombarder.

Donc bienvenue à la dernière guerre africaine avec des Mirages français basés au Tchad et des hélicoptères Gazelle plus une ribambelle de Rafales basés en France bombardant les djihadistes islamiques diaboliques dans le Nord du Mali. Les affaires marchent bien; le président François Hollande a passé son temps mardi dernier à Abu Dhabi à régler la vente de 60 Rafales à un modèle de Démocratie du Golfe, les Emirats Arabes Unis.(EAU)

L'ancienne mauviette Hollande - prenant actuellement plaisir à jouer son personnage reconverti en mec "volontaire" "déterminé" - a vendu tout cela en même temps qu'il faisait incinérer des Islamistes dans la Savane avant qu'ils ne prennent un aller par avion Bamako Paris pour bombarder la Tour Eiffel.

Des Forces Spéciales Françaises sont sur le terrain au Mali depuis début 2012.

Le mouvement des Touaregs dirigé par le NMLA (National Mouvement pour la Liberation d'Azawad -Mouvement National pour la Liberation d'Azawad) a dit via l'un de ces chefs être "prêt à aider" l'ancienne puissance coloniale se présentant comme ayant plus de connaissance de la culture et du terrain que les futures forces d'intervention de la CEDEAO ( Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest).

Les djihadistes salafistes au Mali ont un énorme problème : ils ont choisi le mauvais champ de bataille. Si c'était en Syrie ils auraient déjà été inondés d'armes, de bases logistiques, d'un "observatoire" basé à Londres d'heures de vidéos sur You Tube et d'un total soutien diplomatique par les habituels suspects, les US, la GB, la Turquie, les pétromonarchies du Golfe et -oui Monsieur - la France elle-même.

Un stade rempli des meilleurs Shamans d'Afrique de l'Ouest ne pourrait même pas convaincre un groupe de pays disparatres -et pauvres- d'organiser une armée d'intervention rapidement même si l'aventure était entièrement payée par l'Occident comme cela a été le cas pour l'armée dirigée par l'Ouganda pour combattre Al-Shabaab en Somalie.

De plus ce n'est pas une partie de plaisir. Les djihadistes salafistes sont nombreux grâce au trafic de cocaïne en plein essor de l'Amérique du Sud à l'Europe via le Mali plus le trafic d'êtres humains. Selon le bureau de contrôle des Narcotiques de l'ONU 60% de la cocaïne arrivant en Europe transite par le Mali. Au prix de vente dans les rues de Paris cela équivaut à 11 milliards de $.

Des Turbulences A Venir

Le Gl Carter Ham, le commandant de l'AFRICOM du Pentagone, a mis en garde depuis des mois sur une crise majeure. On peut parler d'une prophétie qui s'autoréalise. Mais que se passe t-il vraiment dans ce que le New York Times décrit comme "des bandes de Sahara immenses et mouvementées ?"

Tout a commencé avec un coup militaire en Mars 2012 un mois seulement avant que le Mali n'organise une élection présidentielle chassant alors le président en poste Amadou Toumani Toure. Les comploteurs l'ont justifié par l'incompétence du gouvernement à combattre les Touaregs.

Le chef du coup était le Capitaine Amadou Haya Sanogo, qui entretient des relations cordiales avec le Pentagone dont un cours de base d'entraînement de 4 mois comme officier d'infanterie au Fort Benning en Georgie en 2010. Sanogo a surtout été formé par AFRICOM dans le cadre d'un plan régional comprenant à la fois un partenariat pour le Contre Terrorisme Trans Saharien avec le département d'état et l'Opération Enduring Freedom (Operation de soutien à la Liberté) du Pentagone. Cela va sans dire que dans toute cette affaire de "Liberté" le Mali est "l'allié sûr" proverbial - tout comme il est le partenaire de contre terrorisme - combattant (au moins théoriquement) Al Qaeda dans le Maghreb Islamique ( AQMI).

Ces dernières années le double jeu de Washington est devenu un super art. Lors du deuxième mandat de Georges W. Bush les Forces Spéciales ont été trés actives côte à côte avec les Touaregs et les Algériens. Lors du premier mandat d'Obama elles ont commencé à soutenir le gouvernement du Mali contre les Touaregs.

Un public non averti qui lit les journaux de Rupert Murdoch par exemple Le Times de Londres et ce qu'écrit son soit disant correspondant à la défense le trouvera pontifiant tout son soul sur le Mali sans même qu'il évoque les répercussions de la guerre en Libye.

Muammar Kadhafi a toujours soutenu le mouvement d' indépendance des Touaregs; depuis les années 60 l'agenda du NMLA était de libérer l'Azawad ( Nord Mali) du gouvernement central de Bamako.

Après le coup de Mars 2012 le NMLA semblait triompher. Ils ont planté leur drapeau sur un certain nombre de bâtiments du gouvernement et le 5 Avril ont annoncé la création d'un nouveau pays indépendant Touareg. "La communauté internationale" les a rejeté avec mépris et quelques mois plus tard le NMLA a été marginalisé dans sa propre région à des fins pratiques par 3 autres groupes islamistes: Ansar ed-Dine ( Defenseurs de la Foi); le MUJAO (Mouvement for Unity and Jihad in Weest Africa) et AQIM Al Qaeda au Maghreg Islamique.

Rencontre avec les acteurs

Le NMLA est un mouvement laïc touareg, crée en Octobre 2011. Il affirme que la libération d'Azawad permettra une meilleure intégration et développement- pour tous les peuples de la région. Le gros de ses combattants sont des Touaregs anciens membres de l'armée de Kadhafi. Mais il y a aussi des rebelles qui n'ont pas déposé les armes après la rébellion touareg de 2007-2008 et certains qui ont déserté l'armée malienne. Ceux qui sont revenus de Libye après l'éxécution de Kadhafi par les rebelles à la solde de l'OTAN sont rentrés au Mali avec plein d'armes. Mais le gros de l'armement lourd a atterri dans les mains des rebelles de l'OTAN les Islamistes soutenus par l'Occident.

AQIM est la branche Nord Africaine d'Al Qaeda qui a fait allégeance au "Docteur" Ayman al-Zawahiri. Ses deux principaux dirigeants sont Abu Zaid et Mokhtar Belmokhtar, d'anciens membres du SGPC le groupe extrémiste islamiste salafiste algérien Engagement et Combat. Belmokhtar était déjà un djihadiste dans les années 80 en Afghanistan.

Abu Zaid se présente en tant que "Géronimo" de l'Afrique du Nord aka Osama Ben Laden, drapeau noir obligatoire et une Kalashnikov bien en vue dans ses vidéos. Cependant le dirigeant historique c'est Belmokhtar. Le problème c'est que Belmokhtar conne sous le nom de 'l'insaisissable" par les renseignements français a récemment rejoint le MUJAO.

Les combattants du MUJAO sont tous d'anciens d'AQMI. En Juin le MUJAO a chassé le NMLA et s'est emparé de la ville de Gao où il a tout de suite appliqué les plus horribles aspects de la Sharia. Ce sont les bases du MUJAO qui ont été bombardées par les Rafales français ce weekend. L'un de ses porte paroles a dûment menacé " au nom d'Allah" de répondre en attaquant " le coeur de la France".

Enfin Ansar ed-Dine est un rejeton touareg islamiste crée l'année dernière et dirigé par Iyad ag Ghali un ancien dirigeant du NMLA qui s'est éxilé en Libye. Il s'est converti au Salafisme à cause - inévitablement- de prosélytes pakistanais qui ont été disséminés en Afrique du Nord et puis a fréquenté un grand nombre d'émirs d'AQMI. C'est intéressant de noter qu'en 2007 le président du Mali Toure a nommé Ghali consul à Jeddah en Arabie Saoudite. Il a alors été dûment expulsé en 2010 à cause de ses fréquentations rapprochées avec des islamistes radicaux.

Donnez moi "un petit peu plus de terrorisme"

Personne en Occident ne s'est posé la question de savoir pourquoi le coup militaire de l'ami du Pentagone Sanogo s'est terminé avec presque les 2/3 du Mali aux mains des Islamistes qui ont imposé une stricte Sharia en Azawad spécialement à Gao, Tombouctou et Kidal, un catalogue macabre d'éxécutions sommaires d'amputations de lapidations et la destruction de lieux saints à Tombouctou. Comment se fait-il que la dernière rébellion des Touaregs au final a été détournée par quelques centaines d'Islamistes radicaux.? Inutile de demander aux drones US.

La rhétorique de l'administration 2 d'Obama " diriger par derrière" est d'une certaine manière futuriste; les bombardements français "pourraient rassembler les djihadistes" partout dans le monde et conduire à - quoi d'autre - des attaques contre l'Occident. Une nouvelle fois la bonne vieille "guerre mondiale contre le terrorisme" (GWOT) c'est encore le serpent qui se mort la queue.

On ne peut comprendre ce qui se passe au Mali sans examiner ce qu'a pu faire l'Algérie. Le journal algérien El Khabar a seulement gratter la surface notant qu'Alger est passé " du refus catégorique d'une intervention disant que pour les peuples de la région ce serait trop dangereux" à "l'ouverture de l'espace aérien algérien aux Mirages français".

La secrétaire du département d'état Hillary Clinton s'est rendue en Algérie en Octobre dernier essayant d'organiser un semblant d'intervention de l'armée d'Afrique de l'Ouest. Hollande s'est rendu là bas en Décembre. Et oui c'est devenu de plus en plus juteux chaque mois.

Donc tournons nous vers le Professeur Jeremy Keenan, de l'Ecole des Etudes Orientales et Africaines (SOAS) à l'Université de Londres et auteur de "The Dark Sahara "(Pluto Press, 2009) et bientôt publié : "The Dying Sahara" (Pluto Press, 2013).

Dans l'édition de Janvier de New African, Keenan a écrit et fait remarquer que " la Libye a servi de catalyseur pour la rébellion d'Azawad et non pas sa cause sous jacente." Plutôt la catastrophe qui se joue actuellement au Mali est le résultat inévitable de la façon dont la "Guerre Mondiale Contre le Terrorisme" a été insérée au Sahara-Sahel par les US en concertation avec les agents du renseignement algérien depuis 2002."

Brièvement Bush et le régime d'Alger avaient besoin tous les deux comme le fait remarquer Keenan "d'un peu plus de terrorisme" dans la région. Alger le voulait comme moyen d'obtenir un peu plus d'armes high tech. Et Bush - ou les néo cons derrière lui- voulait qu'il ouvre le front saharien de la GWOT de même que la militarisation de l'Afrique comme stratégie prioritaire pour contrôler plus de ressources énergétiques spécialement le pétrole gagnant ainsi dans la compétition avec les investissements chinois massifs. C'est cette logique sous-jacente qui a amené à la création d'AFRICOM en 2008.

Les renseignements algériens, Washington et les Européens ont dûment utilisé AQIM infiltrant sa direction pour en extraire encore un "peu plus de terrorisme". Pendant ce temps les renseignements algériens ont en fait présenté les Touaregs comme "terroristes" prétexte parfait pour l'initiative de Bush du Contre Terrorisme Trans Saharien de même que l'opération Flintlock du Pentagone - un exercice militaire transaharien.

Les Touaregs ont toujours fait peur aux Algériens qui ne pouvaient même pas imaginer que le mouvement nationaliste touareg puisse réussir au Nord Mali. Après tout l'Algérie a toujours considéré toute la région comme son arrière cour.

Les Touaregs, la population autotchtone du centre du Sahara et du Sahel, sont 3 millions. Plus de 800 000 vivent au Mali ensuite au Niger avec des plus petites concentrations en Algérie au Burkina Fasso et en Libye. Il y a eu pas moins de 5 rebellions de Touaregs au Mali depuis l'indépendance en 1960 plus 3 autres au Niger, et un grand nombre d'agitations en Algérie.

L'analyse de Keenan est tout à fait correcte quand il identifie ce qui s'est passé pendant toute l'année 2012 avec l'Algérie détruisant méticuleusement la crédibilité et l'élan politique du NMLA. Suivez l'argent : à la fois le chef d'Ansar ed dine Iyad ag Ghaly et celui du MUJAO le Sultan Ould Badi sont dans les petits papiers du DRS l'agence de renseignement algérienne. Au début les deux groupes avaient peu de membres.

Puis un tsunami de combattants d'AQMI est arrivé.C'est la seule explication pour laquelle le NMLA a été, seulement après quelques mois, neutralisé à la fois politiquement et militairement dans sa propre arrière cour.

Réunir les habituels combattants de la liberté

La position de Washington " diriger par derrière" est illustrée par cette conférence de presse du département d'état. En résumé le gouvernement de Bamako a demandé aux Français de venir et de se salir les mains.

Et c'est tout.

Pas vraiment. Quiconque croit que tout ce qui se passe concernant le Mali c'est de "bombarder Al Qaeda" doit vivre sur la lune. D'abord utiliser des islamistes radicaux pour étouffer un mouvement d'indépendance autochtone découle directement du livre d'histoire des opérations de la CIA/Pentagone.

De plus le Mali est crucial pour AFRICOM et pour le plan du Pentagone MENA (Middle East - Northern Africa). Plusieurs mois avant le 11 Sept j'ai eu le privilège de parcourir dans tous les sens le Mali par la route - et par la rivière (Niger)- et de me trouver spécialement à Mopti et Tombouctou, avec des Touaregs impressionnants qui m'ont donné un cours intensif sur l'Afrique du Nord Ouest. J'ai vu des prêcheurs Wahhabites et pakistanais partout. J'ai vu les Touaregs progressivement repoussés. J'ai vu un Afghanistan entrain de se créer. Et cela n'était pas difficile de suivre l'argent en buvant du thé au Sahara. Le Mali borde l'Algérie, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Sénégal, la Côte d'Ivoire et la Guinée. Le delta intérieur du Niger se trouve au centre du Mali - juste au Sud du Sahara. Le Mali croule sous l'or l'uranium la bauxite le fer le manganèse l'étain et le cuivre. Et cerise sur le gâteau- Il y a plein de pétrole non exploité dans le Nord du Mali.

Déjà début Février 2008, le vice amiral Robert T Moeller disait que la mission d'AFRICOM c'était de "protéger le flot libre de ressources naturelles d'Afrique vers le marché mondial" oui il a fait la liaison cruciale avec la Chine désignée comme coupable de "défier les intérêts des US".

Les avions espions d'AFRICOM ont "observé" le Mali la Mauritanie et le Sahara pendant des mois, en principe pour pourchasser les combattants d'AQMI; tout est supervisé par les Forces Spéciales US, dans le cadre de l'opération secrète nom de code Creed Sand basée chez le voisin du Burkina Faso. Oubliez la possibilité de détecter des Américains, ces derniers sont - quoi d'autres - des mercenaires qui ne portent pas l'uniforme militaire.

Le mois dernier à l'Université de Brown le Gl Carter Ham le commandant d'AFRICOM a donné une nouvelle fois une grosse poussé à "la mission pour avancer la sécurité des intérêts économiques à travers l'Afrique". En fait tout cela concerne l'actualisation de la Stratégie De la Sécurité Nationale US en Afrique, signée par Obama en Juin 2012. Les objectifs (vagues ce qui arrange) de cette stratégie se sont de "renforcer les institutions démocratiques" encourager "le développement économique le commerce et l'investissement " faire "avancer la paix et la sécurité" et "promouvoir opportunité et développement".

Concrètement c'est la militarisation occidentale (avec Washington "par derrière")contre la politique de séduction/investissement de la Chine en Afrique. Au Mali le scénario idéal serait un remixe de ce qui s'est passé au Soudan, comme la récente partition du Nord et Sud Soudan qui a crée pour Beijing un extra problème de logistique, pourquoi pas divisé le Mali pour mieux exploiter ses richesses naturelles? Au fait, le Mali était connu comme étant le Soudan occidental jusqu'à son indépendance en 1960.

Une guerre multinationale au Mali était déjà début Décembre dans les papiers du Pentagone.

Ce qui est magnifique c'est que même avec une armée "multinationale" de supplétifs financée par l'Occident et soutenue par le Pentagone sur le point de rentrer en action ce sont les Français qui verse la sauce hollandaise mortelle ( rien de mieux qu'une ex colonie " en difficulté" pour aiguiser l'appétit de ses anciens maîtres). Le Pentagone peut continuer d'utiliser ses avions espions discrets P-3 et ses drones Global Hawks basés en Europe et plus tard transporter les troupes d'Afrique de l'Ouest et leur fournir une couverture aérienne. Mais tout ceci en grand secret et trés hush hush.

Mr Bourbier a déjà relevé la tête en un temps record même avant que les 1400 ( et plus) bottes françaises sur le terrain partent à l'offensive.

Un commando du MUJAO ( et non pas d'AQUIM comme on le rapporte) dirigé par personne d'autre que "l'insaisissable" Belmokhatar a frappé un champ gazier au milieu du désert saharien algérien à plus de 1000Km d'Alger mais seulement à 100Km de la frontière libyenne où ils ont capturé un groupe d'otages occidentaux (et quelques japonais); une opération de secours lancée Mercredi par les Forces Spéciales algériennes a été, pour le dire de façon modérée, une immense pagaille, avec jusqu'à présent confirmé au moins 7 otages étrangers et 23 Algériens tués.

Le champ gazier est exploité par BP, Statoil et Sonatrach, le MUJAO a dénoncé - quoi d'autre - la nouvelle "croisade " française et le fait que les avions de combat français aient pris possession de l'espace aérien algérien.

C'est juste un hors d' oeuvre en matière de représailles. Et cela ne se limitera pas au Mali. Cela va secouer l' Algerie bientôt le Niger source d'au moins 1/3 de l'uranium utilisé dans les centrales nucléaires françaises, et tout le Sahel/Sahara.

Donc le nouveau méga -Afghanistan qui fermente en Afrique sera bon pour les intérêts néo-coloniaux français ( bien qu'Hollande insiste que c'est tout pour "la paix") bon pour AFRICOM; un coup de pouce à ces djihadistes anciennement les rebelles de l'OTAN et certainement bon pour la guerre mondiale au terrorisme sans fin (GWOT) dûment renommée " opérations militaires kynétiques".

Django enchaîné serait tout à fait chez lui. Quant à l'Oscar de la meilleure chanson elle va à la continuité Bush Obama : il n'y a pas meilleur bizness que le bizness du terrorisme. Avec des sous titres français bien sûr.

Pepe Escobar est l'auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007) et de Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge. Son livre le plus récent : Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009).

email : pepeasia@yahoo.com

(Copyright 2013 Asia Times Online (Holdings) Ltd.

Burn, burn - Africa's Afghanistan By Pepe Escobar

Introduction traduction Mireille Delamarre

http://www.atimes.com/atimes/Global_Economy/OA19Dj02.html

http://www.planetenonviolence.org/Mali-L-Afghanistan-D-Afrique-Chaud--Chaud--Pepe-Escobar_a2940.html

A Bientôt


_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Lun 21 Jan - 20:59

Al-Qaïda sert d’écran de fumée à la recolonisation de l’Afrique du nord par l’OTAN


De plus en plus de pays occidentaux s’impliquent directement ou indirectement dans le conflit au Mali, et les interrogations sont de plus en plus nombreuses sur leurs motivations. Le journaliste Neil Clark explique ici à RT, que l’intervention a « uniquement des raisons économiques ».

Plusieurs pays occidentaux ont déjà proposé leur aide à la France, laquelle va renforcer sa force militaire jusqu’à 2500 soldats la semaine prochaine.

Le Royaume-Uni fournit une assistance logistique aérienne, tandis que les États-Unis fournissent des systèmes de surveillance et une aide dans le renseignement.

Washington a également annoncé qu’il allait fournir des avions de transport pour les troupes françaises et qu’il était envisagé d’envoyer des avions ravitailleurs pour les avions de combat français.

Le Canada soutient également l’intervention militaire en cours en envoyant un avion de transport. Le pays fournit également une contribution indirecte par des formations au contre-terrorisme dans le Niger voisin.

L’Italie est prête à fournir un soutien logistique pour les opérations aériennes, mais elle ne rejoindra pas les troupes françaises sur le terrain. Le ministre italien de la défense, Giampaolo Di Paola, a déclaré au Sénat ce mercredi que l’offre de l’Italie était uniquement limitée à des opérations aériennes.

Le journaliste du Guardian, Neil Clark a déclaré à RT qu’il était persuadé que des raisons économiques étaient derrière chaque aventure militaire occidentale de ces 30 dernières années – et le Mali n’était pas une exception.

RT : Le Royaume-Uni soutient cette campagne militaire française au Mali avec des fournitures en armement et plusieurs otages britanniques ont été tués en Algérie. Jusqu’à quel point pensez-vous que le public britannique et les politiciens sont prêt à s’engager ?

Neil Clark : Je pense que le public est très préoccupé, parce que ce qui s’est passé ici, c’est que David Cameron, qui a passé la majeure partie de l’année dernière à encourager les rebelles islamistes en Syrie, a maintenant adopté la ligne selon laquelle les rebelles islamistes au Mali sont le plus grand danger pour le reste du monde et que nous devons intervenir, malgré les conséquences prévisibles pour la Grande-Bretagne. Et je pense que c’est une politique tout à fait erronée. Malheureusement, l’élite politique en Grande-Bretagne semblent être toute entière derrière la politique de Cameron, ce qui est très inquiétant. Mais je pense que le public est très préoccupé par ce qui se passe.

RT : Qu’en est-il pour le Royaume-Uni ? Qu’est-ce qui pousse Londres à soutenir la France ?

NC : C’est très intéressant, parce que si on repense à 2011, c’était des gens comme David Cameron et William Hague qui étaient ceux qui criaient le plus fort et qui étaient les plus agressifs pour déposer le colonel Kadhafi. Et maintenant, les mêmes personnes, Cameron et Hague, disent que nous devons nous impliquer au Mali pour y réprimer les groupes d’al-Qaïda. Et il y a donc une contradiction réelle ici, une véritable hypocrisie. Pourquoi la lutte contre Al-Qaïda en Afrique serait la tâche la plus urgente ? Pourquoi devons-nous jouer un rôle actif dans la chute de dirigeants ? Et qu’est-ce qu’il y a derrière tout cela pour la Grande-Bretagne ? Je pense que ce qui se passe, c’est que cette menace d’al-Qaïda est utilisée comme un écran de fumée pour la recolonisation de l’Afrique du Nord par les forces de l’OTAN, la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

RT : Pensez-vous que c’est pour cela qu’ils ne tiennent pas compte de la montée en puissance d’Al-Qaïda en Syrie ?

NC : Tout à fait ! Parce que, bien sûr, l’un des plus grands mythes dans les relations internationales, c’est que les puissances occidentales étaient comme un seul homme contre al-Qaïda toutes ces 20-30 dernières années. Ce n’est pas vrai. Elles utilisent la menace d’al-Qaïda, dans certaines circonstances pour envahir certains pays comme l’Afghanistan. Mais ailleurs, elles peuvent effectivement soutenir al-Qaïda pour renverser des régimes laïques, comme en Syrie et en Libye. Ça prend des allures de monstre de Frankenstein, et bien sûr, tout remonte à l’Afghanistan dans les années 1980, quand al-Qaïda et des groupes islamistes radicaux ont été utilisés par l’Occident pour aider à chasser l’Armée rouge. Et cela fait partie de la politique.

RT : Jusqu’où l’implication britannique en Afrique du Nord pourrait-elle aller – et quelle réaction pourrait-il y avoir ?

NC : Je pense que nous allons nous enfoncer de plus en plus, parce que la semaine dernière, David Cameron nous a dit que nous ne pouvions pas laisser les islamistes prendre le pouvoir au Mali. Bien qu’il ait contredit ces commentaires quelques jours plus tard, en disant que ça n’avait pas vraiment d’importance si les islamistes prenaient le pouvoir au Mali… Donc, j’ai vraiment peur. Je veux dire que les néo-conservateurs n’ont pas obtenu leur guerre contre la Syrie, mais que maintenant il semble que nous avons tous à appuyer cette intervention contre le Mali.

RT : L’Afrique a beaucoup de ressources naturelles inexploitées. Quels pays semblent plus intéressés à gagner et peut-être à élargir leurs intérêts là-bas ? Et comment ces intérêts peuvent-ils se percuter ?

NC : Très probablement, car je pense bien évidemment que selon le point de vue de M. Hollande – l’économie est en très mauvais état en France – il espère qu’une intervention réussie au Mali augmenterait sa popularité à l’intérieur. C’est aussi la question de l’uranium et de la façon dont la France a besoin d’uranium. Et le Mali est un grand producteur d’uranium. Il y a des ressources là-bas. Donc, je pense que la France – c’est très clair – a des raisons économiques. Et je pense que des raisons économiques sont derrière chaque intervention occidentale de ces 30 dernières années.

Si nous regardons en arrière – les attaques contre la Yougoslavie, contre la Syrie, la guerre en Libye – tout cela était habillé comme des interventions humanitaires. Mais il n’en était rien. Ce sont des interventions économiques. Et l’Occident veut les ressources, l’Occident veut prendre le contrôle des ressources dans cette région. Et je pense que l’OTAN va s’installer en Afrique du Nord. Je pense que c’est clairement de cela dont il est question. La menace d’al-Qaïda est instrumentalisée de telle sorte que l’OTAN, après son départ d’Afghanistan, ira se déployer en Afrique du Nord.

20 janvier 2013 – Russia Today

Article original en anglais :
http://rt.com/news/mali-interventio…

Traduction : Info-Palestine.eu - al-Mukhtar

http://www.mondialisation.ca/al-qaida-sert-decran-de-fumee-a-la-recolonisation-de-lafrique-du-nord-par-lotan/5319872

A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty La main du Pentagone derrière l’intervention française au Mali

Message  Silver Wisdom Mer 23 Jan - 8:44

Bonjour à tous,

La main du Pentagone derrière l’intervention française au Mali

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Obama-africom1-400x210

Alors que les soldats français envahissent le Mali pour un combat visant à repousser l’avancée de militants islamistes,
des questions ont d’ores et déjà été posées quant aux motifs derrière cette intervention. L’écrivain et chercheur en géopolitique
William Engdahl a dit à RT que les Etats-Unis utilisaient la France comme bouc émissaire afin de sauver la face.


RT: Au moment où la France et le reste de la zone Euro essaient d’enrayer la crise économique,
qu’est-ce que Paris cherche par son implication dans un autre conflit à l’étranger ?


William Engdahl: Et bien, je pense que l’intervention au Mali est un autre avatar du rôle de la France dans la déstabilisation
que nous avons vue, spécifiquement en Libye l’an dernier et le renversement du régime de Kadhafi. Dans un sens ceci représente
le néo-colonialisme français en action.


Mais de manière intéressante, je pense que l’intervention française est en fait la main très puissante du Pentagone américain
qui s’est préparé à une partition du Mali, ce qui est en train de se passer, entre le nord du Mali, ou Al-Qaeda et d’autres terroristes
sont supposés être la cause de l’intervention militaire française et la Mali du sud, qui est plus une région agricole.
Parce que le nord du Mali a vu d’importantes découvertes de pétrole récemment, cela mène directement à penser que cela
est en fait très pratique d’avoir ces rebelles armés débordant de la frontière libyenne l’an dernier, au même moment
qu’un capitaine de l’armée malienne, entraîné par les Etats-Unis, faisait un coup-d ‘état dans le sud du Mali
et installait un régime dictatorial contre un des très peu nombreux présidents africains élus démocratiquement.

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Africom2.1194547557

Ainsi, cette entreprise porte la marque du commandement américain en Afrique, AFRICOM, et une tentative de militariser
toute la région et ses ressources naturelles. Le Mali est une tête de pont stratégique en cela. Il est frontalier de l’Algérie,
qui est une des premières priorités de ces interventions variées de l’OTAN de la part de la France, des Etats-Unis
et d’autres parties. De plus il y a autour la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Burkina Faso, tous ces pays
représentant des ressources naturelles immenses quasiment inexploitées, que ce soit pour l’or, le manganèse ou le cuivre.


La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Africom-gaochart-2-09

RT: Pourquoi la France fut-elle le premier pays occidental a se retrouver si directement impliquée ?
Quel message cette initiative militaire envoie t’elle à ses alliés ?


WE: Je pense que ceci reflète la stratégie du gouvernement Obama: Laissons la France encaisser les coups
sur ce problème comme elle l’a fait en Libye et en d’autres endroits cette dernière année et demie et les Etats-Unis eux,
vont essayer de jouer un rôle plus discret de derrière la scène, plutôt que de se retrouver au front comme ils le furent en Afghanistan
et en Irak, ce qui coûta aux Etats-Unis leur crédibilité au regard du monde. Les Etats-Unis jouent un peu plus un jeu sournois ici,
mais la diligence pour les Etats-Unis d’annoncer son soutien à la France et son action militaire ainsi que les actions de l’AFRICOM
ces deux dernières années au Mali montrent clairement que ceci est en fait une opération américaine
et que la France joue le rôle du petit cadet associé.


RT: Dans quelle mesure ce conflit peut-il dégénérer ?
Les Français peuvent-ils être mis en échec et qui d’autre pourrait s’impliquer ?


WE: Les autres pays européens n’ont aucun désir de se retrouver impliqués avec leurs troupes dans une situation
au sol du type de celle d’Afghanistan. Les Allemands donnent une aide humanitaire et quelques commandos mais franchement,
je pense que cette organisation AQMI est très suspicieuse et le timing de ses activités suggère que peut-être quelques pays
de l’OTAN sont en train de l’aider à obtenir des armes et ainsi créer un casus belli pour une intervention de l’OTAN.
Je pense que nous assistons à un jeu particulièrement cynique se jouant au Mali et que cela est très dangereux
alors que l’Afrique est le continent subitement découvert par la Chine, les Etats-Unis, l’Europe et le reste du monde,
comme étant le prochain endroit pour sécuriser de vastes ressources naturelles.

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis 0000000000000000000000000000000528511_0202498031447_web_tet

Une cascade de conséquences

Quand la France a commencé son intervention au Mali, elle aurait dû être préparée à faire face à une “cascade de conséquences inutiles”,
comme la situation de prise d’otages en Algérie, a dit à RT l’analyste politique Alex Korbel de Contrepoints:

“Nous sommes en train d’échanger une menace potentielle, contre un compte réel de victimes,
nous parlons de civils dans ce cas précis”, a t’il dit à l’antenne.


Alors que les rebelles engagent les forces, le conflit est voué à déborder sur les pays voisins, ceci peut éventuellement impliquer l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest, pense l’analyste. Korbel pense que la France a fait une erreur en s’engageant dans un conflit qui est voué à l’escalade.

“Sommes nous vraiment préparé à combattre dans une guerre en l’Afrique de l’Ouest ?
Je ne le pense pas !” a t’il ajouté.


L’opinion publique française ne soutient pas non plus l’approche de son gouvernement, “parce que lorsqu’il fut élu,
64% des Français considéraient que François Hollande ne serait pas capable de gérer une crise internationale majeure”,
ajoutant que “bientôt, le public va réaliser que ceci est une guerre inutile et très coûteuse”.


L’analyste pense que la France ne peut simplement pas financer cette guerre. “Nous sommes maintenant engagés
dans 16 opérations militaires différentes à travers le monde et le Mali est la dernière en date. La dette publique représente
un véritable problème et le budget n’a pas été équilibré depuis 1974 (NdT: juste après la loi Pompidou-Giscard
sur la Banque de France comme par hasard…), nous n’avons pas un centime pour financer une autre guerre inutile”, a t’il dit à RT.

Mali : ni argent ni leadership et beaucoup d'inconnues
Alex Korbel (Contrepoints) sur Russia Today



Publiée le 18 janv. 2013 par ContrepointsOrg

Source originale de l'article
‘Pentagon’s hand behind French intervention in Mali’
http://rt.com/news/mali-intervention-pentagon-conflict-303/
Traduction : Résistance 71

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Michel Collon Clash Henri Guaino Sur Le Mali et La Libye

Message  Silver Wisdom Mer 23 Jan - 13:47

Bonjour à tous,

Un petit complément à tes deux vidéos 09991.

Michel Collon Clash Henri Guaino Sur Le Mali et La Libye


uploaded by hocine

A lire sur ce forum
Le rôle des pays du Golfe Persique dans le conflit Malien
https://ledormeur.forumgratuit.org/t757-le-role-des-pays-du-golfe-persique-dans-le-conflit-malien#1744
Contamination à l'Uranium au Niger & au Gabon
https://ledormeur.forumgratuit.org/t763-luranium-nigerien-au-croisement-des-affrontements-strategiques#1793

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Mer 23 Jan - 13:57, édité 1 fois (Raison : Mise en page)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Ven 25 Jan - 20:15

US AFRICOM Ses Objectifs Selon Son Commandant Le Gl Carter Ham


Lors d'un colloque devant des universitaires africains des personnalités du monde diplomatique des experts à Stuttgart le 19 Décembre dernier le Gl Carter Kam a présenté les objectifs d'AFRICOM intégrés à la nouvelle stratégie militaire US " diriger par derrière". Ci dessous quelques extraits traduits de sa présentation - Dans SA guerre au Mali Hollande "chef de guerre" supplétif d'AFRICOM - Poutine critique "diplomatiquement " les interventions en Libye et au Mali.


US/AFRICOM et la stratégie de "diriger par derrière"


Le QG d'AFRICOM est pour le moment situé en Allemagne à Stuttgart.

Le Gl Carter Ham est intervenu lors de ce colloque intitulé "Gouvernance Sécurité et Paix" organisé à l'initiative de l'écrivain du Nigeria Chinua Achebe professeur d'études africaines à Brown. Ce sont surtout des problèmes de sécurité en Afrique qui y ont été abordés notamment en ce qui concerne la menace d'Al Qaeda. Cette menace savamment entretenue par les US - la CIA et consorts étant à l'origine même de cette nébuleuse djihadiste manipulée afin de justifier la colonisation militaire US de l'Afrique pour s'accaparer ses ressources et contrer le développement des investissements chinois et russes sur le continent africain. En d'autres termes le continent africain - mais aussi d'autre régions du globe notamment l'Asie - sert de rampe de lancement pour une nouvelle "Guerre Froide" opposant les US d'un côté et la Russie et la Chine de l'autre sous le prétexte fallacieux de "guerre contre le terrorisme".

Ham a dit que la mission des US AFRICOM c'était :

" de préserver les intérêts sécuritaires des US en Afrique et nous pensons que nous le faisons le mieux en renforçant les capacités de défense des pays africains de sorte qu'ils puissent progressivement être capables de se défendre par eux-mêmes et de contribuer à la sécurité et stabilité régionale".

Il a mis l'accent sur la façon de fonctionner d'AFRICOM basée sur les politiques US, des directives et des documents US servant de guide citant la Directive Présidentielle pour l'Afrique Sud Saharienne définissant la vision de la politique pour l'Afrique du Président Obama avec quatre points centraux : renforcer les institutions démocratiques, promouvoir la croissance économique le commerce et les investissements, faire avance la paix et la sécurité, et promouvoir l'opportunité et développement.

Cependant Ham a fait remarqué que :

"Les efforts d'US AFRICOM se concentrent sans surprise sur le troisième point celui de la paix et de la sécurité mais nous le faisons tout en reconnaissant que ce n'est pas le but final mais les préconditions nécessaires pour que les trois autres points puissent se concrétiser".

Les actions d'AFRICOM suivent aussi le Guide de la Défense Stratégique 2012 publiée par le département de la défense en Janvier 2012 qui définit les priorités en matière de défense des US pour la décennie à venir.

Ham a présenté ces priorités pour l'Afrique selon ce guide :

"Pour ce qui concerne l'Afrique le président et le secrétaire à la défense m'ont dit d'appliquer une politique d'intervention légère à faible coût et une approche innovante. Cela veut dire pour moi....que nous ne voulons pas et que nous n'avons pas besoin d'une présence militaire US à long terme en Afrique. Personnellement je pense que ce serait contreproductif. Nous sommes plus efficaces plutôt quand nous amenons des capacités spécifiquement conçues pour des missions spéciales, limitées dans le temps pour réaliser des objectifs spécifiques"

Le Gl Ham a présenté les 4 éléments caractérisant les intérêts sécuritaires US en Afrique. Selon lui :

"Vu sous l'angle militaire US cela ne vous surprendra pas que s'occuper et combattre une palette d'organisations extrémistes violentes présentes en Afrique est notre plus grande priorité. Mais nous avons aussi d'autres intérêts sécuritaires telle maintenir l'accés mondial ( aux ressources ndlt) non seulement est important pour notre propre croissance économique mais aussi pour les efforts économiques mondiaux, et ce qui est important pour l'Afrique elle-même. Nous avons certainement un intérêt US sécuritaire à déjouer ou prévenir des conflits, particulièrement alors que l'on considère les conflits comme étant état contre état, mais sur le continent d' Afrique lui-même nous voyons effectivement beaucoup d'acteurs non étatiques fomentant des conflits. Et puis la dernière large catégorie incluse dans les intérêts sécuritaires US je dirai c'est probablement l'assistance humanitaire, l'aide au catastrophe, la prévention des atrocités de masse et les options de réponses qui malheureusement ont besoin d'attention en Afrique aussi."

Ham a longuement discouru sur la menace terrorisme en Afrique évoquant à plusieurs reprises Al Qaeda qui selon lui a été affaibli mais reste une menace.

''Le réseau d'Al Qaeda en Afrique, ses affiliés et ses adhérents, est entrain de changer d'une manière qui selon mon avis accroit effectivement les menaces non seulement pour les états africains individuellement mais aussi pour la stabilité régionale et présente déjà et continuera de présenter des menaces croissantes pour les US et d'autres intérêts sécuritaires internationaux."

Concernant la situation au Mali Ham a défini ce qui selon lui doit être la participation US AFRICOM qui rentre bien dans la nouvelle stratégie militaire américaine de "diriger par derrière" :

" Côté armée US nous avons des planificateurs côte à côte avec des planificateurs africains alors qu'ils se sont préparés à une possible intervention militaire...Je pense raisonnable de s'attendre à une nouvelle demande pour ce que nous appellerons une contribution militaire unique US - logistique probablement une aide financière, renseignements, probablement de la formation et de la fourniture d'équipement. Je ne nous vois pas dans une situation où on nous demanderait une participation US dans des opérations de combat. Je pense que ce serait contreproductif de mon point de vue cela devrait et doit être conduit par des Africains."

Cette stratégie militaire de "diriger par derrière" si elle implique que les armées des états africains soient en première ligne lors d'opérations de "guerre contre le terrorisme" prévoit également une présence conséquente de forces spéciales US dans des pays africains. Donc plus de guerre type Afghanistan Irak... avec gros déploiement de troupes américaines par dizaines de milliers mais des armées locales utilisées comme supplétifs du Pentagone pour défendre prioritairement les intérêts US en Afrique.

Retour donc à la bonne vieille gestion coloniale moins coûteuse en hommes armement et budget pour le Pentagone plus facile à gérer et faire accepter par l'opinion publique américaine dont le mouvement anti-guerre US neutralisé par les deux élections d'Obama et sa mise en place d'une dictature militaire sans précédent dans l'histoire des US !

Selon Ham : "...Certains d'entre vous ont du entendre parler récemment d'une annonce faite par l'armée US concernant ce qu'ils appellent une brigade régionalement déployée. Cette brigade,une brigade de l'armée comprend environ 4000 soldats. Vous ne verrez pas 4000 soldats déployés en provenance des US et s'abattant quelque part en Afrique.Ce que vous verrez c'est dans le courant de l'année que cette brigade est à disposition comme actuellement prévu pour 96 engagements dans 35 pays différents organisés spécifiquement pour atteindre les objectifs qui sont habituellement atteint dans nos discussions avec la nation hôte et avec nos ambassadeurs US les chefs de mission à travers le continent. Encore une fois nous pensons que c'est notre meilleurs approche. A travers ses activités de sécurité coopération et exercices c'est la meilleure façon pour nous de renforcer nos capacités de partenariat de défense."

A l'évidence compte tenue des propos du commandant de US AFRICOM le Gl Ham qui reflète la nouvelle stratégie d'intervention militaire US à minima dite " diriger par derrière" et qui s'applique bien sûr à la guerre engagée par Hollande au Mali, Hollande ne doit pas compter sur des troupes US - ni sur d'autres les pays membres de l'UE sont réticents à engager des troupes au sol - pour l'aider en cas de débâcle au Mali ce qui arrivera tôt ou tard.

Guerre du Mali Coopération totale Washington Paris Hollande pion de la nouvelle stratégie de "diriger par derrière" du Pentagone/AFRICOM.

Comme il s'y sont engagés les US ont commencé à aider l'armée française - incapable d'assumer seule cette guerre au Mali - à transporter ses troupes et équipements sur le terrain au Mali. Cette aide se fait sous la direction d'AFRICOM.

L'armée française prépare les envois et c'est le QG d'AFRICOM qui supervise les opérations de transport.

Le chef des services de l'armée de l'air à Istres Eric Chabaud se félicite d'une telle dépendance à une armée étrangère (?!) :

"c'est une bonne chose de travailler ensemble sur de telles choses, car nous voulons être un atout pas un poids...Nous avons une trés bonne relation avec les Américains actuellement et nous les aidons à chaque fois que nous pouvons"

Il est vrai qu'avec un "chef des armées" nourrit au biberon paternel et mitérrandiste du pétainisme et de l'Algérie française une telle remarque chez un haut gradé de l'armée française n'est pas surprenante.

Des soldats américains sont actuellement à Istres sous les ordres du commandant de l'armée de l'air US David Gaulin du 621st pour superviser ces opérations de transport. Autrement dit l'armée US participe directement à la guerre du Mali en dirigeant les opérations à partir du territoire français et ce n'est même pas dans le cadre de l'OTAN.

"Nous pouvons débarquer ici établir des communications avec la chaîne de commandement (AFRICOM ndlt) et fournir une estimation initiale des capacités des Français et quelles capacités nous pouvons fournir pour l'opération une heure après avoir attéris....C'est bien qu'ils aient pu utiliser notre capacité logistique ( avions notre personnel et nos équipements - pour les aider".

Poutine critique "diplomatiquement" les guerres françaises en Afrique : Libye, Mali

Lors d'un discours prononcé à Moscou Jeudi devant les ambassadeurs Poutine a dit que la récente prise d'otages en Algérie était la conséquence directe de l'instabilité régionale provoquée par les soulèvements en Libye et en Syrie qui a conduit à une prolifération incontrôlée d'armes. Il a réitéré la position de la Russie : le choix de la voix diplomatique pour résoudre les conflits.

Poutine a dit que la Russie s'inquiétait de la situation en Afrique que la crise actuelle au Mali et la tragédie de la prise d'otages en Algérie étaient directement liées à la solution militaire adoptée en Libye en 2011.

"Le soulèvement en Libye accompagné par une prolifération incontrôlée d'armes ont contribué à la détérioration de la situation au Mali. Les attaques terroristes en Algérie où des personnes innocentes ont perdu la vie - incluses celles de pays étrangers - sont devenus les conséquences de tels développements tragiques"

Face à ces évènements Poutine a dit que la Russie était spécialement engagée à faire respecter le droit et le rôle central de l'ONU.

Le ministre des affaires étrangères russe, Sergeï Lavrov, a été plus direct lors d'une conférence de presse annuelle mercredi disant que les rebelles combattant les troupes françaises et africaines au Mali sont les mêmes groupes que l'Occident a armé dans la révolte qui a conduit au renversement du régime de Kadhafi.

En attendant sur le terrain au Mali les forces françafricaines espéraient une attaque conjointe contre les rebelles menée à partir du Niger voisin par des soldats tchadiens et nigériens les premiers soldats africains engagés au sol en direction de la ville de Gao prise en étau et ces forces françafricaines. Les rebelles eux se sont déjà repliés loin de la ville.

Mais des combattants islamistes ont faut sauter un pont stratégique sur la route menant à Gao, une des villes principales du Nord Mali à la frontière avec le Niger.

"Les islamistes ont dynamité le pont de Tassiga. Personne ne peut plus passer pour aller au Niger, ou venir vers Gao"ç a raconté aux journalistes Abdou Maïga, propriétaire d'une compagnie de transports, ce témoignage ayant été confirmé par une source sécuritaire nigérienne

Le Nord Mali va-t-il se transformer en cimetière du désert pour l'armée françafricaine ?

La France n'a pas les moyens ni militaires ni financiers de faire la guerre.

http://www.africom.mil/

http://www.planetenonviolence.org/US-AFRICOM-Ses-Objectifs-Selon-Son-Commandant-Le-Gl-Carter-Ham_a2951.html

A Bientôt


_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Mali : l'incompréhensible alignement de la presse française

Message  Silver Wisdom Lun 28 Jan - 8:27

Bonjour à tous,

Mali : l'incompréhensible alignement de la presse française

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Intervention-militaire-française-au-Mali-unes-300x203

L'ensemble de la presse soutient de façon étonnante l'intervention militaire française au Mali.
Il se passe une chose doublement extraordinaire en ce moment en France. D'une part, nous sommes en guerre.
D'autre part, la presse appuie globalement cette guerre.


Pourquoi extraordinaire ? D'une part, Hollande a été élu sur la promesse, non pas de terminer l'engagement de la France
en Afghanistan (Sarkozy l'avait également promis), mais de le hâter : Hollande a été perçu par ses électeurs
comme une sorte d'homme de paix soucieux d'épargner le sang des soldats français, là où Sarkozy était perçu
comme un atlantiste agressif.

D'autre part, et c'est le second point, n'a t-on pas vu et lu, en long et en large,
que l'engagement des Américains en Irak et en Afpak était une insupportable agression injustifiable à laquelle la France n'avait pas à se mêler ? Les éditorialistes ne nous ont-ils pas répété que la guerre contre le terrorisme était le pire du Bushisme ?


Et que lit-on aujourd'hui ?

Le Figaro :

Le député UMP Henri Guaino a assuré aujourd'hui que l'heure n'était pas au débat face à l'intervention française au Mali,
l'unité étant nécessaire en temps de guerre.

"Quand la France est en guerre, et c'est une guerre, pas une petite opération de police,
nous devons tous être unis derrière nos soldats qui risquent leur vie", a déclaré l'élu des Yvelines sur RTL.

(...)

Mali: l'heure n'est pas au débat
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/01/17/97001-20130117FILWWW00436-mali-l-heure-n-est-pas-au-debat.php?cmtpage=0
L'Humanité :

(...)
Plusieurs habitants et une source de sécurité régionale ont ainsi affirmé que des jihadistes avaient abandonné la ville,
après les bombardements. Mais, le ministère français de la Défense a laissé entendre que la ville n'avait pas été reprise.
Dans cette zone se trouvent un millier de "terroristes" appartenant aux "groupes les plus durs, les plus fanatiques,
les mieux organisés, les plus déterminés et les mieux armés", avait assuré le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.
L'aviation française bombarde la ville depuis lundi.

(...)

Mali: la reconquête du Nord commence par Konna
http://www.humanite.fr/monde/mali-la-reconquete-du-nord-commence-par-konna-513261
La Croix :

(...)
Tombouctou, "ville fantôme"

Depuis des mois, des médiateurs ouest-africains et algériens tentaient de dissocier Ansar Dine, dirigé par
un ex-rebelle touareg Iyad Ag Ghaly, des deux autres groupes islamistes armés présents dans le nord du Mali,
en grande partie composés d'étrangers: Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)
et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

A 900 km au nord-est de Bamako, Tombouctou est privée d'eau et d'électricité depuis trois jours,
après le départ des islamistes qui l'occupaient, selon des habitants de cette ville-phare de la culture musulmane en Afrique,
bombardée ces derniers jours par l'aviation française.

(...)
Enfin, à Bamako, le temps du match de la Coupe d'Afrique des nations entre le Ghana et le Mali (1-0),
la capitale a un peu cessé de "parler de la guerre", selon des habitants.


Mali: nouveaux raids aériens français contre des groupes islamistes armés
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Mali-nouveaux-raids-aeriens-francais-contre-des-groupes-islamistes-armes-_NG_-2013-01-25-903483
Var Matin :

(...)
A la situation humanitaire qui s'aggrave, s'ajoutent les accusations des organisations de défense des droits de l'homme
et de nombreux témoins contre l'armée malienne qui se serait rendue coupable d'exactions,
particulièrement à l'encontre des Arabes et des Touareg, assimilés aux "terroristes" islamistes.


Mali: ville reprise en direction de Gao mais les islamistes dynamitent un pont
http://www.varmatin.com/monde/mali-ville-reprise-en-direction-de-gao-mais-les-islamistes-dynamitent-un-pont.1107995.html
Dans les autres copier-coller, faites une recherche Google sur "Le Drian: "Il fallait agir au Mali avant qu'il ne soit trop tard".
Le 11 septembre 2001, 2996 personnes meurent dans les attentats. Les États-Unis répliquent par la guerre contre la terreur.
Rappelez-vous ce que disaient les Demorand, Dely, Joffrin et autre Pulvar ! Ils n'étaient, d'ailleurs, pas à une contradiction près
puisque tout en critiquant le bushisme, ils refusaient d'entendre les alternatives à la thèse officielle du 9/11.
Souvenez-vous de ce qu'ils pensaient des quelques Français qui préféraient Romney à Obama.

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Make-this-pledge

Ces contradictions ont un nom, elles ont déjà été décrites par un certain Orwell. Elles s’appellent la doublethink,
la capacité à accepter simultanément deux points de vue opposés et ainsi mettre en veilleuse tout esprit critique.
En effet, nous ne sommes plus seulement dans le fait de renommer le mal en bien si une action de Sarkozy,
Bush ou tout autre étatiste de droite est pratiquée par un étatiste de gauche (Obama, Hollande, etc.).
Nous sommes plus loin encore. Il s'agit tout simplement d'oublier volontairement ce qui a été dit la veille.
Avec des journalistes qui n'évoquent jamais la prise de pouvoir de l'ultra-étatisme sur les libertés civiles
et avec un gouvernement qui veut contrôler Twitter, il se trouve que nous n'avons jamais été aussi proche du stade
où des Georges Winston réécriront très facilement l'Histoire.

Quand vous lirez "la guerre, c'est la paix", "l'esclavage, c'est la liberté" ou "l'ignorance est une force",
alors la presse mainstream aura réussi sa mission. Avec notre argent, à coup de subventions, en plus.


Source de l'article
Mali : l'incompréhensible alignement de la presse française
http://www.contrepoints.org/2013/01/27/112735-mali-lincomprehensible-alignement-de-la-presse-francaise

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Le Pentagone va envoyer des drones dans la zone sahélienne

Message  Silver Wisdom Mar 29 Jan - 17:05

Bonjour à tous,

Le Pentagone va envoyer des drones dans la zone sahélienne

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Thumbnail.php?file=0d066suw_683267699
Le Pentagone a envoyé son drone Global Hawk au Mali

Un responsable militaire américain a confirmé une information du New York Times selon laquelle le Pentagone
entend déployer des drones de surveillance dans la zone sahélienne afin d’augmenter les capacités de renseignement
face aux groupes jihadistes établis dans la région.


Cela permettrait surtout de surveiller leurs mouvements et de prévenir ainsi les risques d’attaques, ce qui ne serait pas du luxe
dans le déficit capacitaire des forces françaises en la matière a été une nouvelle fois confirmé lors de l’opération Serval.

Deux options sont à l’étude pour déployer ces drones de surveillance, qui seraient dans un premier temps non armés.
La première concerne le Burkina Faso, où les Etats-Unis ont installé une discrète base pour surveiller les mouvements terroristes
avec des avions légers de type Pilatus PC-12 (U-28A pour la dénomination militaire), dans le cadre du programme Creek Sand.


La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis 1718681_3_51cd_ces-bases-aeriennes-permettent-aux_28cf151f21dbe381bbc966455d062c61

L'armée américaine a développé depuis 2007 un réseau de bases aériennes en Afrique pour surveiller secrètement Al-Qaida
ou d'autres groupuscules terroristes ou rebelles, rapporte jeudi 14 juin le Washington Post. Les groupes ciblés sont espionnés
par de petits avions à turbopropulseur "camouflés en avions privés" et équipés de technologies de pointe, qui parcourent
des milliers de kilomètres sur le continent entre ces bases secrètes, selon le quotidien américain, qui cite des documents
et des personnes impliquées dans le projet.


La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Pilatus-20120615
Des bases américaines très discrètes en Afrique
http://www.opex360.com/2012/06/15/des-bases-americaines-tres-discretes-en-afrique/

Ce programme remontant à 2007 illustre l'importance croissante prise au cours des dernières années par les forces
spéciales américaines et la militarisation constante des opérations de renseignement dans la guerre contre le terrorisme,
souligne le Post. Selon le journal, les Etats-Unis opèrent à partir d'une dizaine de bases établies sur le continent,
entre autres au Burkina Faso et en Mauritanie, pour surveiller Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), ou en Ouganda,
pour suivre l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony.

En Afrique de l'Est, les Etats-Unis surveillent en Somalie les insurgés islamistes chebab,
récemment intégrés à Al-Qaida, depuis Djibouti, l'Ethiopie, le Kenya et les Seychelles, poursuit le quotidien.


(...)

Washington a tissé un réseau de bases aériennes secrètes en Afrique
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/06/14/washington-a-tisse-un-reseau-de-bases-aeriennes-secretes-en-afrique_1718670_3212.html
Mais pour les planificateurs du Pentagone, l’idéal serait de déployer ces drones de surveillance dans le nord-ouest du Niger,
près du secteur où agissent les jihadistes installés au Nord-Mali.

D’ailleurs, le général Carter Ham, le commandant de l’US Africom, s’est déjà rendu à Niamey, le 11 janvier dernier,
pour sans doute évoquer cette question. Un Status-of-forces agreement (SOFA) a même été signé entre les Etats-Unis et le Niger.
Ce document précise les modalités selon lesquelles Washington peut déployer des troupes dans un pays tiers.

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Io2tT8.zqwrs
U.S. Reaches Deal With Niger to Fight Africa Extremists
http://www.bloomberg.com/news/2013-01-29/u-s-reaches-deal-with-niger-to-fight-africa-extremists.html

Il faudrait un contingent de 300 hommes environ pour pouvoir mettre en oeuvre les drones en question,
voire plus s’il est question de mener d’autres missions, comme la formation des forces locales
en matière de contre-terrorisme et la protection des frontières.

Ces plans ont donc été manifestement pensés avant l’intervention militaire française au Mali.
Il est probable qu’une réflexion ait été lancée à la suite de l’attaque de consulat américain à Benghazi,
le 11 septembre dernier, une des craintes de Washington étant de voir les groupes terroristes étendre
leur influence en Afrique du Nord, voire même au-delà. Ce que la prise d’otages d’In-Amenas, en Algérie,
revendiquée par Mokhtar Belmokhtar, un ancien responsable d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) n’a pas pu que confirmer.

Source de l'article
Le Pentagone va envoyer des drones dans la zone sahélienne
http://www.opex360.com/2013/01/29/le-pentagone-va-envoyer-des-drones-dans-la-zone-sahelienne/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
Silver Wisdom
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

https://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Sam 2 Fév - 20:18


Publiée le 23 mars 2014
Si le lien venait à disparaître (à nouveau...) : Cliquez Ici


Des militaires français qui débarquent à l'aéroport de Bamako, des islamistes qui appliquent la charia, des étoiles qui clignotent sur des cartes: une semaine après le début d'entrée en guerre de la France au Mali, les subtilités de l'action au Sahel n'apparaissent pas encore parfaitement sous ces images-là. Alors, comment se joue la partie entre islamistes, Touaregs, et armée malienne? Pour répondre à cette question, Pierre Boilley, spécialiste de l'Afrique subsaharienne, Patrick Baudouin, président d'honneur de la FIDH, (Fédération internationale des droits de l'homme) et Vincent Hugeux, spécialiste de l'Afrique à l'Express, qui tient ce blog, l'Afrique en face.
Catégorie


Actualités et politique


Licence


Licence YouTube standard

Cette vidéo est un résumé de tout ce qu'on a vue sur le Mali.
Bon visionnage.

A Bientôt


Dernière édition par Silver Wisdom le Lun 31 Mar - 13:16, édité 1 fois (Raison : Modification lien vidéo)

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  09991 Lun 4 Fév - 19:54



Publiée le 3 févr. 2013


M. Issoufou favorable à l'accueil de drones américains au Niger
Interrogé sur la présence prochaine de drones et d'une base militaire américaine au Niger, Mahamadou Issoufou a confirmé être en discussion avec beaucoup de pays - dont les Etats-Unis et la France - pour renforcer la sécurité de ses frontières. « Tout ce qui peut permettre de sécuriser le Sahel est à prendre », a estimé le Président nigérien.


A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
09991
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 39
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis Empty Re: La France déclenche la guerre au Nord-Mali et collabore avec les États-Unis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum