Dossier sur les sites SEVESO, PCB et marées noires en eaux intérieures : une pollution à la française (cartes, images, pdf, ...).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dossier sur les sites SEVESO, PCB et marées noires en eaux intérieures : une pollution à la française (cartes, images, pdf, ...).

Message  Geoff le Dim 19 Fév - 0:21

Sites SEVESO, PCB et marées noires en eaux intérieures : une pollution à la française (cartes, images, pdf, ...).


1 - Sites SEVESO en France.

Les entreprises sont classées « Seveso » en fonction des quantités et des types de produits dangereux qu'elles accueillent. Il existe ainsi deux seuils différents classant les entreprises en « Seveso seuil bas » ou en « Seveso seuil haut ». Les établissements militaires et les dangers liés aux rayonnements ionisants (nucléaire) ne sont pas concernés par cette directive.

Le calcul de dépassement de seuil se réalise par une somme pondérée des masses de produits présents dans l'entreprise. Les entreprises dont le premier seuil n'est pas franchi ne sont pas concernées par la directive. Les entreprises qui dépassent le premier seuil sont concernées par la Directive et sont classées « Seveso seuil bas ». Les entreprises qui dépassent le second seuil sont elles classées « Seveso seuil haut ».

Pour information AZF était un site SEVESO.














Quelques catastrophes SEVESO :

* La Catastrophe de Bhopal (Inde - 1984) fait environ quatre mille morts et plus de 350 000 victimes, tous préjudices confondus.
* La Catastrophe de la Raffinerie de Feyzin (France - 1966) est également intéressante pour comprendre le risque des entreprises qui sont classées Seveso depuis la création de la directive européenne;
* La Catastrophe de Seveso (Italie - 1976) est à l'origine du nom de la directive;
* L'Explosion de l'usine AZF de Toulouse (France - 2001), à cause de nitrate d'ammonium. La directive 2003/105/CE modifia en 2003 les valeurs des seuils de plusieurs produits dont le nitrate d'ammonium;
* La Catastrophe de Buncefield (Royaume-Uni - 2005) a touché par effets domino plusieurs entreprises de stockage de produits pétroliers.
* La Catastrophe d'Ajka (Hongrie - 2010) provoquée par la rupture d'un réservoir d'une usine de bauxite-aluminium, déverse plus d'un million de mètres cubes de boue rouge toxique sur sept villages environnants.

La directive SEVESO 2 : http://aleix97.free.fr/documents/loi-risque-seveso2.pdf




2 - PCB

Les PCB sont apparus aux chimistes du début du XXe siècle intéressants pour leurs propriétés diélectriques. Les principaux pays producteurs ont été l'Autriche, la Chine, la Tchécoslovaquie, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, l'ex-URSS, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Ces molécules ont été massivement utilisées des années 1930 aux années 1970 comme lubrifiant, pour la fabrication des transformateurs électriques, condensateurs, sectionneurs de puissance, ou comme isolateurs dans des environnements à très haute tension (THT) en raison de leur relative ininflammabilité et de leurs excellentes caractéristiques diélectriques (ils étaient alors mélangés à des chlorobenzènes). Ils ont aussi été utilisés comme fluides caloporteurs (dans les environnements à risque d'incendie, dont les navires transportant des carburants), ou comme fluides hydrauliques dans des environnements à risque ou à contraintes thermiques (mines..). On les a aussi utilisés dans les moteurs de pompe, fours à micro-ondes, ou comme additifs d’huiles ou de produits de soudures, dans certains adhésifs, peintures et jusque dans des papiers autocopiants.

En bref de la merde hautement toxique!



Les spécialistes les plus clairvoyants disaient en 1986 que les pics de pollutions PCB seraient perceptibles dans les années 2010. Aujourd’hui on peut craindre pire tant la rémanence des PCB et leurs résurgences sont facilitées par un ensemble de pratiques, de négligences, d’incohérences et de tolérances.

Un Tchernobyl à la française, selon le WWF. Une bombe à retardement, selon le FNE… La pollution qui touche la plupart des cours d'eau français est des plus inquiétantes... Les PCB, ou PolyChloroBiphényles, plus connus en France sous le nom de pyralènes, contaminent depuis des dizaines d'années rivières et poissons d'eau douce. Une pollution particulièrement tenace : ces dérivés chimiques chlorés, longtemps utilisés dans l'industrie pour leurs qualités d'isolation électrique, de lubrification et d'ininflammabilité, sont des polluants organiques persistants très peu biodégradables. Non solubles dans l'eau, ils se concentrent dans les sols et sédiments fluviaux et s'accumulent dans l'ensemble de la chaîne alimentaire. Aujourd'hui, les PCB sont omniprésents dans l'environnement et l'alimentation, non sans danger pour la santé humaine. Toxiques, les PCB sont fortement soupçonnés d'être cancérigènes et de provoquer de sérieux problèmes de santé (irritation des voies respiratoires, maux de têtes, problèmes de peau…).

Pollution aux PCB : des fleuves malades et pour l'instant incurables

Invisibles et tenaces, les PCB polluent la plupart des cours d'eau français. Dénoncée depuis plus de 20 ans par les associations, cette contamination fait l'objet d'un plan national d'action. Ou comment débarrasser les fleuves de cette pollution ?

Quels remèdes ?

Pour l'instant, il n'existe pas de solution de dépollution. Certaines pistes sont à l'étude, comme le dragage, l'utilisation de bactéries ou les méthodes de confinement… Il faut poursuivre les recherches sur ces solutions.





Directive 91/339/CEE du Conseil du 18 juin 1991 : http://www.robindesbois.org/PCB/PCB_hors_serie/directive_91_339_cee.pdf

Vous détenez un équipement concerné : que devez vous faire ?
: http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/plaquette-PCB-PCT-light-finale.pdf




3 - Des marées noires aussi en France dans les fleuves et cours d'eau.

Les marées noires dans les eaux intérieures sont en augmentation. L’atlas 2004-2007 de Robin des Bois recensait 561 pollutions soit une moyenne annuelle de 140. L’atlas 2008-2010 en recense 643, soit une moyenne de 214.

Le fléau des hydrocarbures bat son plein dans les fleuves, les rivières, les canaux et les plans d’eau. Malgré les orientations et les engagements du Grenelle de l’Environnement et du Grenelle de la Mer, l’inventaire, la mémorisation, la centralisation et la prise en considération environnementale et pénale de ces pollutions de tous les jours stagnent et même régressent.

Le réseau hydrologique français est impacté par des micro-polluants persistants au premier rang desquels les PCB. De par leur présence, tous les bassins font l’objet de restrictions ou d’interdictions de pêche depuis 2005. Ceci n’empêche pas les pollutions par hydrocarbures de se perpétuer et de s’amplifier, dans l’indifférence des pouvoirs publics.

Par souci de clarification, chaque typologie de pollution fait l’objet d’un inventaire spécifique mais l’exercice a ses limites : plusieurs facteurs ont pu concourir à l’évènement et un quart des pollutions reste d’origine inconnue. Chaque bassin fait l’objet d’une brève présentation et d’une cartographie. Les évènements sont classés par département à l’intérieur du bassin et par chronologie en partant des plus récents en 2010 jusqu’aux plus anciens en 2008.

Trafic routier : Concerne les pollutions causées par des incidents, accidents, défaillances mécaniques dans le cadre du trafic routier et par des mauvaises pratiques y compris dans les stations services.

Distribution : Concerne les pollutions dans des dépôts de produits pétroliers, dans les commerces de gros de carburants et combustibles pétroliers et lors des livraisons chez les clients.

Chauffage domestique : Concerne les pollutions par hydrocarbures causées par des fuites de cuves à fioul de chauffage dans les habitats privés, publics et les établissements à vocation non industrielle tels les lycées, les maisons de retraite, les gendarmeries, les centres de loisirs et les hôpitaux...

Agriculture : Concerne les pollutions causées par des fuites de citernes à fioul dans les exploitations agricoles, maraichères, horticoles.

Industrie : Concerne les pollutions causées par des fuites de veillissement ou accidentelles dans des sites normalement soumis à enregistrement, déclaration ou autorisation dans le cadre de la réglementation sur les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement.

Sites pollués : Concerne les pollutions induites par des ex sites à vocation industrielle pollués ou insuffisamment dépollués.

Réseau d’eaux pluviales ou usées : Concerne les pollutions dont les causes exactes sont inconnues et qui ont transité par des fossés, canalisations et autres dispositifs destinés à regrouper, à traiter ou à rejeter les eaux pluviales et usées.

Trafic ferroviaire : Concerne les pollutions induites par des fuites de cuves à fioul ou à gazole dépendant de la SNCF ou de RFF (Réseau Ferré de France).

Malveillance : Concerne les pollutions causées par les suites des vols de métaux, de déchets et de carburant ou des dégradations volontaires.

Navigation : Concerne les pollutions causées par des dégazages ou autres pratiques et dysfonctionnements dans des bateaux fluviaux consacrés au transport, au tourisme collectif, à la plaisance, à la restauration…

Inondation : Concerne des pollutions induites après des séquences d’orages ou de forte pluviométrie par exemple après la bascule de cuves à hydrocarbures et leur fissuration.

Travaux publics : Concerne des ruptures de canalisation et les pollutions consécutives dans le cadre de travaux de terrassement généralement sur la voie publique.



Atlas des marées noires dans les eaux intérieures 2004-2007 : http://www.robindesbois.org/dossiers/atlas_pollution_eau_douce_080304.pdf

Atlas des marées noires dans les eaux intérieures 2008-2010 : http://www.robindesbois.org/dossiers/atlas_pollutions_eaux_interieures/Atlas_2008_2010_hydrocarbures.pdf

En réalité plus de la moitié des fleuves de la planète sont pollués, et plus d'un milliard et demi de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. Cent Vingt millions de personnes sont en permanence malades à cause de l'eau. Cinq millions de personnes en meurent chaque année, dont, chaque jour, six mille enfants. L'eau polluée représente un danger majeur pour la santé humaine.



Si la majorité des victimes se situent en Afrique et Asie, les pays industrialisés sont loin d'être à l'abri. Dans ces pays, le tout à l'égout et les systèmes de retraitement ont effectivement diminué la pollution des eaux de surface. Mais les eaux souterraines sont, à l'insu de tous, de plus en plus polluées et menacées. Or ces eaux souterraines alimentent en eau potable deux milliards de personnes, parmi lesquelles les 2/3 des européens et 1/3 des américains. Notre eau souterraine est généralement considérée comme pure, mais une grande partie de cette eau est en réalité gravement polluée par des déchets qui ne passent pas tous par les égouts. Et cette pollution s'accroît car ces eaux se renouvellent très lentement et la pollution augmente donc chaque jour.



Un grand nombre d'espèces sont menacées par la pollution des eaux douces (oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons). Globalement toutes ces espèces ont vu leur population diminuer de 54% entre 1970 et 2000.

L'eutrophisation est l'un des mécanismes qui conduisent à tuer les cours d'eau : les nitrates et phosphates qu'ils contiennent stimulent la prolifération d'algues à la surface des eaux. Celles-ci asphyxient rapidement la vie aquatique, aboutissant à la destruction de l'ensemble de l'écosystème. Le lac Titicaca, au Pérou, est très gravement menacé. Selon l'agence européenne pour l'environnement, 73 % des cours d'eau européens connaissent une eutrophisation allant de significative à massive.

Mais même sans eutrophisation, la pollution par les pesticides a un effet dévastateur sur la faune. Le saumon de l'atlantique a par exemple totalement disparu de son habitat naturel situé en nouvelle Angleterre et au canada. Ces produits chimiques sont responsables de graves désordres de la croissance et de la reproduction des poissons, coquillages, oiseaux piscivores, et loutres en Europe du nord, au canada et aux états unis. Les cas de cancer chez les poissons deviennent de plus en plus courants.








_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier sur les sites SEVESO, PCB et marées noires en eaux intérieures : une pollution à la française (cartes, images, pdf, ...).

Message  Geoff le Dim 19 Fév - 0:23

Alerte aux PCB et pêche aux anguilles interdite en Tarn-et-Garonne



La préfecture de Tarn-et-Garonne vient d'interdire la pêche de l'anguille et de l'alose feinte dans la Garonne parce qu'elles concentrent trop de PCB, dérivés chimiques potentiellement dangereux pour le consommateur.

La surveillance mise en place par les pouvoirs publics a montré la présence de taux de PCB (polychlorobiphényles) supérieurs à la norme dans la chair des aloses feintes et de certaines anguilles pêchées dans la Garonne, a expliqué la préfecture lundi dans un communiqué.

Les PCB, plus connus en France sous le nom de pyralènes, sont des dérivés chimiques utilisés à partir des années 30 et pendant des décennies dans l'industrie, comme isolants dans les transformateurs électriques, comme lubrifiants dans les turbines ou comme composants dans les peintures. La vente de produits contenant des PCB est interdite depuis 1987.

2 700 ANS DE "DEMI-VIE"

Seulement, ces molécules sont très stables dans l'environnement : jusqu'à 2 700 ans de "demi-vie" (même si deux "demi-vies" ne correspondent pas nécessairement à une vie complète) pour certaines d'entre elles, selon un document interministériel de 2008.

Du fait de cette persistance, conjuguée à la faible solubilité dans l'eau, les PCB se sont accumulés dans les sols et les sédiments. Dans l'eau, les PCB peuvent se fixer dans la matière grasse des poissons qui se contaminent par leur alimentation tout au long de leur croissance. L'association Robin des bois a publié un atlas ( dispo ici : http://www.robindesbois.org/PCB/PCB_peche/restrictions_peche.html ) répertoriant 416 sites contaminés ( voir la carte de synthèse : http://www.robindesbois.org/PCB/PCB_peche/restrictions_peche.html#carte_peche ).

A compter du 29 juillet, la pêche et la consommation des tourteaux et des étrilles a également été interdite dans l'estuaire de la Seine, en raison de "résultats défavorables" en matière de teneur en dioxines et PCB. En 2007, des analyses menées sur des poissons avaient révélé que la quasi-totalité du Rhône est souillée par du PCB.

Il n'y a de risque potentiel qu'en cas de consommation réitérée de poissons contaminés, nuance la préfecture de Tarn-et-Garonne. Mais, "en vertu du principe de précaution", la pêche des anguilles de plus de 60 centimètres et des aloses feintes est interdite dans le département. L'alose feinte est un poisson de la même famille que la sardine ou le hareng. Elle naît en rivière au printemps, rallie l'estuaire l'été, puis gagne la mer vers l'âge de deux ans.


Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/29/alerte-aux-pcb-et-peche-aux-anguilles-interdite-en-tarn-et-garonne_1565081_3244.html#xtor=RSS-3208

_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum