Thorium : le nucléaire vert existe-t-il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thorium : le nucléaire vert existe-t-il ?

Message  Silver Wisdom le Mar 16 Avr - 9:17

Bonjour à tous,

Thorium : le nucléaire vert existe-t-il ?


L'uranium ? C'est has been. Plus abondant, moins producteur de déchets, le thorium est parfois présenté
comme le nucléaire vert du futur. Mais est-ce vraiment le cas ? Et surtout à quelle échéance ?

Thorium : le nucléaire vert existe-t-il ?
http://www.terraeco.net/Thorium-le-nucleaire-vert-existe-t,48079.html

Le thorium est facilement accessible et peut être transformée en énergie sans générer de déchets transuraniens.
La capacité du thorium comme combustible nucléaire a été découvert au cours de la Seconde Guerre mondiale, mais ignorée,
car elle était impropre à la fabrication de bombes. Un réacteur au thorium liquide-fluorure (LFTR) est l'approche optimale
pour capter l'énergie du thorium, et a le potentiel de résoudre crise énergétique/climatique d'aujourd'hui .
LFTR est un type de réacteur à sels fondus thorium (Th-MSR). Cette vidéo résume d'une valeur de plus
de 6 heures de pourparlers thorium donnés par Kirk Sorensen et autres technologues du thorium.

Thorium: An energy solution - THORIUM REMIX 2011


Mise en ligne le 4 oct. 2011 par gordonmcdowell

Bien sûr, cette méthode de production d'énergie a été supprimée
en faveur d'éléments dangereux tels que l'uranium, ou le plutonium, etc ...

Le thorium ne peut pas être utilisé comme une arme.
Lecture complémentaire



La catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, a mis une pression immense sur les pays producteurs
d'énergie nucléaire. Face aux craintes de leurs populations, certains gouvernements ont pris la décision d'arrêter et de démanteler,
dans un avenir proche, leurs installations nucléaires existantes, ainsi que d'écarter la filière nucléaire de leur politique énergétique future.


L'atome vert ; le thorium, un nucléaire pour le développement durable
http://www.gibertjoseph.com/l-atome-vert-le-thorium-un-nucleaire-pour-le-developpement-durable-3428130.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Combustible nucléaire : le thorium au banc d’essai norvégien

Message  Silver Wisdom le Mar 16 Avr - 15:34

Bonjour à tous,

Combustible nucléaire : le thorium au banc d’essai norvégien



La société norvégienne Thor Energy s’apprête à tester le thorium
comme combustible nucléaire alternatif à l’uranium qui alimente
les réacteurs nucléaires de 2e et 3e génération.


Elle parie entre autres sur les réserves importantes dont dispose le pays nordique et sur une nouvelle orientation de la filière nucléaire.


Julian Kelly et Thor Energy sont «prêts à essayer» le thorium.
Norway ringing in thorium nuclear New Year with Westinghouse at the party
http://www.smartplanet.com/blog/bulletin/norway-ringing-in-thorium-nuclear-new-year-with-westinghouse-at-the-party/6421

Plus de ressources, moins de déchets

Le thorium est encore plus abondant que l’uranium dans la croûte terrestre où il est présent sous la forme d’un seul isotope, le thorium 232. Fertile, ce thorium 232 peut se transformer par absorption d’un neutron en uranium 233, élément fissile tout comme l’uranium 235 utilisé
dans les réacteurs actuels à eau pressurisée (type des réacteurs du parc nucléaire français). Or, la fission de l’uranium 233 produit
un peu plus de neutrons que celle de l’uranium 235, ce qui permettrait de produire davantage d’énergie avec une quantité donnée de minerai.

En outre, les déchets radioactifs de la filière, enjeu sensible pour le secteur électronucléaire,
seraient moins abondants dans le combustible usé (bien que très radioactifs) et se dégraderaient plus rapidement.


Ceux-ci ne pourraient pas être utilisés
dans le cadre de la production d’armement nucléaire.


Pour toutes ces raisons, Thor Energy mise sur le thorium, un minerai jugé compétitif par le groupe
lorsque les prix de l’uranium s’élèveront (après 2020 selon leurs estimations).

La filière thorium-uranium 233 a toutefois déjà suscité l’intérêt des chercheurs, et ce dès les années 1950. Elle avait alors été rejetée,
au bénéfice de la filière uranium-plutonium car les conditions de radioprotection n’étaient alors pas maîtrisées. Thor Energy entend
surmonter cette contrainte à travers une série d’essais de ce combustible à partir de mi-mars dans le réacteur nucléaire de recherche
de Halden (sud-ouest de la Norvège).

Thor Energy devrait commencer ses essais durant le premier semestre 2013. Ils auront lieu au réacteur nucléaire
de recherche de Halden, utilisé depuis 1959 pour les essais de combustibles et les tests de matériaux, en collaboration
avec l'Institut pour la Technologie de l'Energie (IFE). "Nous avons d'ores et déjà réalisé d'importantes études théoriques
sur le thorium, que nous allons maintenant vérifier, en s'orientant vers la conception de combustible exploitable.",
dit Øystein Asphjell, directeur de Thor Energy.


Le thorium pourrait-il remplacer l'uranium comme combustible nucléaire ? Essais en Norvège
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71967.htm
La Norvège, terre propice à une percée de la filière

C’est en Norvège que le thorium a été identifié vers 1830. Le nom même de ce minerai provient du dieu du tonnerre
dans la mythologie nordique, Thor. Les ressources norvégiennes en thorium pourraient fournir 120 fois plus d’énergie
que les hydrocarbures présents dans le plateau continental de ce pays. Pour rappel, la Norvège détient respectivement
1% et 0,4% des réserves prouvées mondiales de gaz et de pétrole.

Thor Energy estime que l’exploitation du thorium pourrait fournir une orientation transitoire pour la filière électronucléaire
alors que le déploiement des réacteurs de 4e génération ne sera pas effectif avant plusieurs décennies. Notons d’ailleurs
que le thorium pourrait également être utilisé par des réacteurs de cette nouvelle génération dans des surgénérateurs à neutrons rapides.
C’est l’option à laquelle l’Inde consacre actuellement un programme important de recherche, ce pays possédant également
d’importantes ressources de ce minerai longtemps resté dans l’ombre de l’uranium.



Ses partisans présentent le thorium comme une source d'énergie nucléaire plus sûre et plus efficace
que l'uranium généralement utilisé. Ce serait du nucléaire "vert", doté de multiples avantages : son abondance ;
sa capacité à produire de l'uranium 233, un isotope fissile extrêmement énergétique ; une faible quantité de déchets radioactifs ;
des caractéristiques peu propices aux usages militaires.

Dès les années 1960, le thorium avait été évoqué comme une alternative douce à l'uranium, notamment en Norvège, qui dispose
des ressources en thorium parmi les plus importantes du monde avec le Brésil, l'Inde, l'Australie et les Etats-Unis.
En 2007, l'Inde a annoncé son intention de développer des réacteurs au thorium
et continue de travailler sur cette option malgré...


La Norvège tentée par le nucléaire pour exploiter ses réserves de thorium
http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/01/04/la-norvege-tentee-par-le-nucleaire-pour-exploiter-ses-reserves-de-thorium_1812894_3214.html
Source de l'article
Combustible nucléaire : le thorium au banc d’essai norvégien
http://www.connaissancedesenergies.org/combustible-nucleaire-le-thorium-au-banc-d-essai-norvegien-130212

Il va falloir qu'Aréva se recycle, non? Twisted Evil

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Thorium en passe de devenir l'énergie du Futur ?...

Message  Silver Wisdom le Dim 2 Oct - 9:32

Le Thorium en passe de devenir l'énergie du Futur ?...

Une énergie nucléaire sans danger ni déchets, c'est la promesse,
longtemps sabotée par les lobbies de l'énergie et de la défense,
que brandissent les partisans du thorium...




Axel Leclercq a écrit:
(...) Personne ou presque ne connaît le thorium. Normal : tout a été fait pour que cette alternative à l’uranium ne soit jamais exploitée. Et c’est bien dommage car, en plus d’être jugé plus sûr et plus propre que l’uranium, ce combustible présente aussi le précieux avantage d’être disponible en très grande quantité dans les sols ! Alors, pourquoi l’avoir laissé tomber et, surtout, est-il enfin possible de mettre un terme à cet immense gâchis ? (...) Le thorium, a priori plus propre et plus sûr (mais qui ne fait pas pour autant l’unanimité), a été écarté au profit de l’uranium (dangereux et produisant des déchets plus qu’encombrants). (...)

~ Le Thorium : une alternative à l'uranium ressort de l'oubli ! (Positivr)(Septembre 2016) ~

Ce combustible alternatif, découvert à la fin du XIXe siècle, représente-t-il une piste sérieuse pour échapper aux dangers et à la pollution induits par l'utilisation du plutonium par l'industrie atomique ? Au début de la série Occupied, diffusée par ARTE fin 2015, le nouveau chef écologiste du gouvernement norvégien, pour mettre un terme à l'exploitation pétrolière, inaugurait une centrale fonctionnant au thorium. Une hypothèse nullement fictive, selon ce documentaire, qui montre combien ce combustible alternatif, répandu sur toute la planète, représente une piste sérieuse pour échapper aux dangers et à la pollution induits par l'utilisation du plutonium par l'industrie atomique. Si le nucléaire n'avait pas été inventé pour bombarder Hiroshima et propulser des flottes militaires, nos centrales fonctionneraient sans doute aujourd'hui avec des réacteurs à sels fondus de thorium. Tchernobyl et Fukushima seraient peut-être restés des points anonymes sur la carte du monde. La surexploitation de l'énergie fossile aurait probablement cessé beaucoup plus tôt, et le changement climatique se révélerait moins alarmant qu'il ne l'est aujourd'hui...

Gweet a écrit:
(...) Devant les rapports de plus en plus alarmants du GIEC sur le réchauffement climatique, il semblait raisonnable de réévaluer l'impact du nucléaire qui ne produit pas ou très peu  de CO2. En me documentant sur les risques nucléaires, j'ai redécouvert un peu par hasard la filière thorium évoquée par un média américain en 2006 à l'occasion de la mort du professeur Alvin Weinberg ancien directeur de l' Oak Ridge national Laboratory et inventeur de la filière au thorium. On y faisait allusion aux mérites de cette filière: plus sûre, moins polluante. Ou était donc l'erreur? J'ai donc tenté d'en savoir plus mais à mon grand étonnement aucun jeune physicien nucléaire n'avait entendu parler des réacteurs au thorium! Pis, lorsque le lobby pro-nucléaire s'est récemment organisé en Belgique pour défendre son industrie et ouvrir un débat avec le public toutes mes questions sur le thorium ont été ignorées. (...)

~ Le nucléaire: petite histoire d'une décision malheureuse (Blog Médiapart)(Décembre 2014) ~

Identifié pour la première fois en Norvège en 1830 (le nom de Thorium fait d’ailleurs référence à Thor, le dieu du tonnerre dans la mythologie nordique), le thorium (Th 232) est un matériau non fissile. Mais il peut être transmuté en thorium 233 radioactif puis désintégré en uranium 233, un isotope fissile et très énergétique. Le thorium est l’un des matériaux les plus denses de la terre. Une petite quantité contient 20 millions de fois plus d’énergie que la quantité équivalente de charbon, ce qui en fait une source d’énergie presque idéale. Le thorium représenterait une piste sérieuse pour échapper aux dangers et à la pollution induits par l'utilisation du plutonium par l'industrie atomique. Quatre fois plus abondant que l’uranium, il produirait cent fois moins de déchets. Une sphère de thorium de la taille d’une boule de pétanque suffirait à produire assez d’énergie pour la vie entière d’un individu



Mais c’est sans compter les lobbys de l’énergie et de la défense qui écarteraient une alternative qui pourrait faire de l’ombre à l’uranium et à ses centrales polluantes et explosives. Bien que très prometteuses, les recherches sur le thorium n’ont reçu aucun soutien ni intérêt. Aiguillé par des enjeux économiques et politiques, le nucléaire s’est développé au détriment de notre sécurité et de la préservation de l’environnement. S’il n'avait pas été inventé pour bombarder Hiroshima et propulser des flottes militaires, nos centrales fonctionneraient sans doute aujourd'hui avec des réacteurs à sels fondus de thorium. Tchernobyl et Fukushima seraient peut-être restés des villes anonymes sur la carte du monde. Les États qui ont opté pour l'énergie atomique ont longtemps cherché à étouffer l'éolien et le solaire, et aucun n'a voulu prendre en compte les problèmes bien connus d'enfouissement des matières fissiles. Aujourd'hui, pourtant, l'idée d'un recours à des combustibles nucléaires liquides et à des réacteurs à sels fondus refait surface, défendue par le monde de la recherche et même par des écologistes combattant l'industrie nucléaire. Le gouvernement chinois a décidé d'investir 350 millions de dollars pour étudier cette filière révolutionnaire. La Fondation de Bill Gates s'y intéresse aussi. L'Europe va-t-elle rester à la traîne ? Un voyage teinté d'espoir vers la face gâchée du nucléaire.

Le documentaire de Myriam Tonelotto casse les codes et nous éveille sur cette énergie trop peu connue du grand public. D’après le film documentaire, le thorium est si puissant qu’un élément de la taille d’une simple boule de pétanque suffirait à produire assez d’énergie pour la vie d’un individu ! Pas mal non ? C’est là que rentrent en jeu les lobbies les plus puissants de ce monde. Et oui, il faut bien rentabiliser les milliards d’investissements dans l’uranium, polluant et extrêmement dangereux…


~ Thorium, la face gâchée du nucléaire - ARTE Documentaire 2016 HD (Chaîne YT de TVDR - 30)(Septembre 2016) ~

Sources (Extraits) utilisées pour ce billet :
Thorium, la face gâchée du nucléaire (Arté)(Septembre 2016)
Thorium: quand les lobbies sabotent une énergie nucléaire “verte” (Elodie Sillaro, Bio à la Une)(Septembre 2016)
Le thorium, l’alternative écologique sabotée par les lobbies du nucléaire… (La Relève et la Peste)(Septembre 2016)

avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thorium : le nucléaire vert existe-t-il ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum