anipassion.com

Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Message  Silver Wisdom le Mer 16 Mai - 8:29

Bonjour à tous,

Obama admet enfin l'emploi
de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan




"Je veux m'assurer que les gens comprennent réellement que les drones
n'ont pas causé un grand nombre de victimes civiles.
La plupart de ces derniers ont été très précis,
des frappes de précision contre Al Quaida et ses affiliés.
Et nous sommes très prudents quant à leur emploi."


Barack Obama
Mais une analyse approfondie du Bureau du Journalisme d'Investigation (BIJ) basé à Londres, datant d'Août 2011, conteste les affirmations d'Obama. Le rapport a constaté que les attaques américaines au Pakistan ont tué 775 civils dont près de 170 enfants depuis 2004. Un nouveau rapport sur le conseil de BIJ, publié la semaine dernière, a montré que les assassinats causés par les drones américains au Pakistan ont à plusieurs reprises ciblé les secouristes se rendant sur les lieux des frappes. Un grand nombre de civils pakistanais ont été tués par des frappes de drones américains alors qu'ils aidaient les victimes..


Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan par Guilux04

Bien Amicalement.


Dernière édition par Silver Wisdom le Mer 16 Mai - 8:34, édité 1 fois (Raison : Mise en page)

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Mais au fait, les assassinats ciblés sont-ils légaux ?

Message  Silver Wisdom le Mer 16 Mai - 9:52

Bonjour à tous,

Cinq raisons qui démontrent
que les attaques de drones sont illégales

Bill Quigley pour Counterpunch

Bill Quigley est un avocat des droits humains qui enseigne à l'Université Loyola Nouvelle-Orléans
et travaille en collaboration avec le Center for Constitutional Rights.


Un enfant victime d'une attaque de drone

Les civils et militaires américains ciblent régulièrement et tirent des missiles mortels
depuis des drones visant des personnes à travers le monde.
Des milliers de personnes ont été assassinées. Des centaines de personnes
tuées étaient des civils. Certaines des personnes tuées étaient des sauveteurs et des personnes en deuil.


Ces meurtres seraient des actes criminels s'ils survenaient à l'intérieur des États-Unis.
Est-il sensé, juridiquement, que ces meurtres soientt légal en dehors des États-Unis?

Quelques faits sur les assassinats par drone

Les Etats-Unis ont utilisé des drones pour tuer des milliers de personnes en Afghanistan, en Irak, au Pakistan, au Yémen et en Somalie. Mais le gouvernement refuse systématiquement de fournir toute information officielle sur les rapports locaux de morts parmi les civils ou les identités de la plupart des personnes tuées.

Rien qu'au Pakistan, la New America Foundation rapporte que les forces américaines ont lancé 297 attaques
de drones a tué au moins 1800 personnes, trois à quatre cents d'entre eux n'étaient pas même des combattants. D'autres journalistes d'investigation signalent que quatre à huit cents civils sont morts
par des frappes de drones américains au Pakistan.

Très peu de ces drones frappe tuent des responsables de haut niveau de groupes terroristes.
Un article récent publié dans Foreign Affairs estime "seulement un attaque de drone sur sept au Pakistan tue un chef militant. La majorité des personnes tuées dans de telles attaques ne sont pas des commandants insurgés importants mais de simples combattants ainsi qu'un petit nombre de civils. "
...

Voici cinq raisons pour lesquelles ces assassinats sont illégaux.

L'assassinat par le gouvernement américain est illégal depuis 1976

En 1976, le président américain Gerald Ford a publié le décret 11905, section 5 (g), qui stipule qu' «Aucun employé du gouvernement des États-Unis doit s'engager dans, ou conspirer à s'engager dans, l'assassinat politique." Le président Reagan poursuivit en rendant l'interdiction plus claire dans Executive Order 12333. Section 2.11. Cette ordonnance stipule qu' «Aucune personne employée par ou agissant au nom du gouvernement des États-Unis doit s'engager dans, ou conspirer à s'engager dans, l'assassinat." La section 2.12 dit encore "La participation indirecte. Aucune agence de l'Intelligence Community doit participer ou demander à toute personne d'entreprendre des activités interdites par la présente ordonnance. "Cette interdiction sur l'assassinat est toujours valable.

Un rapport de l'ONU interroge directement la légalité
des assassinats de drones américains


L'ONU directement conteste la légalité des assassinats de drones américains dans un article de mai 2010 issu d'un rapport du professeur de droit de NYU, Philip Alston. Alston, le rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, a déclaré que les meurtres par drones peuvent être licites dans le cadre de conflits armés autorisé (par exemple l'Afghanistan, où les Etats-Unis ont demandé et reçu l'approbation internationale pour envahir et faire la guerre à un autre pays). Cependant, l'utilisation de drones "loin de la zone de combat" est très discutable légalement. "En dehors du contexte des conflits armés, l'utilisation de drones pour assassinat ciblé n'est presque jamais susceptibles d'être juridique." Est-ce que des meurtres de drones peuvent être justifiée comme étant de la légitime défense par anticipation? "L'application d'un tel scénario à des assassinats ciblés menace de vider l'interdiction du droit des droits humains contre la privation arbitraire de la vie." De même, les pays qui s'engagent dans ce type de meurtres doivent assurer la transparence et la reddition de comptes, et aucun pays ne l'a fait. «Le refus par les États qui mènent des assassinats ciblés pour assurer la transparence au sujet de leurs politiques, viole la loi-cadre international qui limite l'utilisation illicite de la force létale contre des individus."

Des experts en droit international américains
condamnent les meurtres de drones


Richard Falk, professeur émérite des affaires internationales et politiques à l'Université Princeton pense que le meurtre à grande échelle de civils dans des frappes de drones pourrait bien constituer des crimes de guerre. "Il y a deux préoccupations fondamentales. On est de se lancer dans ce genre de guerre automatisé de manière à encore déshumanisent le processus de conflit armé de façon que je pense qu'elles peuvent avoir des conséquences inquiétantes pour l'avenir, "a déclaré Falk. "À ce propos sont les préoccupations que j'ai eues récemment avec ma préoccupation à l'occupation de la bande de Gaza d'une guerre unilatérale, où le côté high-tech décide de la façon d'infliger la douleur et la souffrance de l'autre côté qui est, essentiellement, impuissant. "

Les groupes de Human Rights au Pakistan contestent la légalité des frappes de drones américains
et affirment que le Pakistan peut poursuivre les militaires et les civils impliqués pour assassinat.
...

La loi militaire de la guerre n'autorise pas de tuer de nombreux civils par drones

Conformément à la loi militaire américaine en cours dans le guide de la Seconde Guerre, le droit de la guerre permet de tuer seulement si cela est compatible avec les quatre principes clés: la nécessité militaire, la distinction, la proportionnalité, et l'humanité. Ces principes s'opposent à la fois à viser directement des civils et le personnel médical, mais également définir comment «accessoire» la perte de la vie civile est autorisée. Certains prétendent que les armes guidées de précision, comme les drones peuvent être utilisés seulement quand il n'y a pas de cause probable de décès de civils.
...

Des retraités militaires de haut rang et des vétérans de la CIA
contestent la légalité et l'efficacité des assassinats par drones


Les frappes de drones sont également contre-productif. Robert Grenier, directeur récemment retraité de la CIA ,
a écrit, "On se demande combien de Yéménites peuvent devenir à l'avenir des extrémismes violents
en réaction à ces tirs de missiles ciblés négligemment, et combien de militants yéménites deviendront des ennemis de l'Occident en réponse à des actions militaires américaines contre eux."
...

Suite de l'article original
Five Reasons Drone Assassinations are Illegal
http://www.counterpunch.org/2012/05/15/five-reasons-drone-assassinations-are-illegal/

A lire également
Les drones ou la «doctrine Obama»
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/2ccbba16-93ca-11e1-bc34-66a8f1ec171b/Les_drones_ou_la_doctrine_Obama
De la légalité des assassinats ciblés
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/de-la-legalite-des-assassinats-104940

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

C'est Obama en personne qui dresse la liste des gens à éliminer par drone prédateur

Message  Silver Wisdom le Mer 13 Juin - 17:54

Bonjour à tous,

C’est Obama en personne qui dresse la liste
des gens à éliminer par drone prédateur



Le président Obama dans le Bureau ovale avec Thomas E. Donilon, à gauche,
le conseiller à la sécurité nationale, et John O. Brennan, son conseiller lutte antiterroriste

Secret ‘Kill List’ Proves a Test of Obama’s Principles and Will
http://www.nytimes.com/2012/05/29/world/obamas-leadership-in-war-on-al-qaeda.html?_r=2

Grâce à cette liste,
le président américain décide des assassinats de terroristes


L’utilisation de cette liste fait l’objet de contestations. Avec des drones sans équipage, les Etats-Unis font la chasse aux terroristes au Pakistan, en Somalie et au Yémen. A Washington, le gouvernement parle de succès: de nombreux combattants d’al-Qaïda et d’autres groupes terroristes auraient été tués.

Qui décide de la vie et de la mort? Qui désigne celui qui mourra?
Ce que seuls les initiés savaient jusqu’à maintenant :
le dernier mot revient au président Barack Obama.


D’après un rapport du «New York Times», celui-ci surveille le choix des attaques des drones.
A la suite d’une processus de sélection en plusieurs étapes, Obama donne son feu vert
à l’inscription des suspects sur la liste. «Il décide de l’ampleur des opérations», affirme, selon le journal,
Tom Donilon, conseiller du président à la sécurité nationale.

Le «New York Times» décrit par le menu le processus des plus secrets de la sélection de suspects que propose la centaine d’experts antiterroristes du Pentagone, suspects contre lesquels les drones doivent effectuer des attaques au Yémen et en Somalie. Le journal se réfère à d’anciens conseillers et à des hauts fonctionnaires.


Barack Obama: Drone Warrior
http://www.washingtonpost.com/opinions/barack-obama-drone-warrior/2012/05/31/gJQAr6zQ5U_story.html

Le processus de sélection

Dans les domaines où vivent les clans pakistanais, la CIA,
service secret des Etats-Unis chargé de l’étranger, doit effectuer la présélection.

Par la suite, les informations sont transmises au président, qui doit donner le feu vert pour chaque attaque
de drone au Yémen, en Somalie et pour chaque attaque «particulièrement complexe et risquée au Pakistan».

Selon le «New York Times», Obama se concerte avec ses experts de l’antiterrorisme à la Maison blanche.

Il examine les photos des suspects, lit leurs brèves biographies.
Il pose des questions et décide finalement de la vie et de la mort.


Peu après sa prise de pouvoir, Obama avait reçu le prix Nobel de la paix.
Néanmoins, il avait étendu massivement les attaques de drones dans la lutte contre le terrorisme.



A la fin janvier, il avait confirmé officiellement, pour la première fois, l’utilisation de drones au Pakistan.
D’après le «New York Times», l’aviation américaine et la CIA ont déjà procédé
cette année à 18 attaques de drones au Pakistan, à 22 au Yémen et à une en Somalie.

Lundi dernier seulement, une attaque de drones au Nord-Ouest du Pakistan a coûté
la vie à cinq étrangers au moins selon les forces de sécurité du pays.
Les attaques font l’objet de fortes contestations parmi la population du pays,
mais sont tolérées par le gouvernement d’Islamabad.

Source
Liste de gens à abattre dressée par Obama
http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=3365



Les Américains « adorent » les drones

Que ces révélations sur l’implication personnelle de Barack Obama dans les guerre secrètes
(drones, cyberguerres, etc.) soient organisées ou le fruit d’une longue enquête journalistique,
le magazine Foreign Policy estime qu’elles ne porteront pas préjudice au candidat Obama, bien au contraire. Car, souligne le journaliste Michael A. Cohen, « les Américains ne font pas qu’aimer la guerre des drones - ils l’adorent ».

Selon un sondage paru en février dans le Washington Post, 83 % des Américains
approuvent la politique menée par Barack Obama en matière de drones.

Mieux encore : illustrant la désensibilisation à la mort des citoyens américains noyés dans une culture
de jeux vidéo violents et de recherche de plaisir immédiat, 77 % des démocrates libéraux soutiennent l’usage
des drones et 65 % n’ont aucun scrupule concernant ces attaques aériennes, y compris contre des citoyens américains ! « La popularité de ces engins sans pilote n’est pas difficile à comprendre. Ils ne sont pas chers,
ils maintiennent les Américains hors des zones dangereuses et ils tuent ’les méchants’, explique Michael A. Cohen. Ils peuvent tuer des civils ou violer les lois, mais peu importe aux Américains. »

Guerre des drones, cyberguerres, fuites de renseignement, Obama risque la destitution
http://www.solidariteetprogres.org/Guerre-des-drones-cyberguerres-fuites-de-renseignement-Obama-risque-la_08845
A lire également
C’est Obama en personne qui dresse la liste des gens à éliminer par drone prédateur
http://www.solidariteetprogres.org/C-est-Obama-en-personne-qui-dresse-la-liste-des-gens-a-eliminer-par-drone_08828
Killing It
http://www.foreignpolicy.com/articles/2012/06/06/killing_it

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Vivre dans la peur des drones

Message  Silver Wisdom le Mar 2 Oct - 13:46

Bonjour à tous,

Vivre dans la peur des drones

Selon un groupe d'experts américains, les incessants bombardements de drones américains
sur le nord-ouest du Pakistan, bastion des talibans et d'Al-Qaida, terrorisent la population
et sont contre-productifs car ils attisent le sentiment antiaméricain dans le pays.



Un drone Predator décolle de la base américaine de Kandahar, en Afghanistan, le 31 janvier 2010.
AP/Kirsty Wigglesworth


Ce rapport publié mardi par deux universités américaines,
la Stanford Law School et la New York University School of Law,
juge erronée la vision américaine d'une campagne de drone
"efficace et de précision chirurgicale et qui renforce la sécurité des Etats-Unis",
et appelle Washington à reconsidérer cette stratégie.



Etude réalisée par Stanford Law School et New York University School of Law (pdf)
Living Under Drones:
Death, Injury, and Trauma to Civilians from US Drone Practices in Pakistan

http://livingunderdrones.org/wp-content/uploads/2012/09/Stanford_NYU_LIVING_UNDER_DRONES.pdf

Le texte intitulé La Vie sous les drones note, à l'instar de Washington, que la grande majorité des milliers
de personnes tuées par ces attaques lancées en juin 2004 dans les zones tribales pakistanaises
sont des combattants islamistes. Mais il souligne surtout les graves conséquences sociales
et psychologiques de ces bombardements, quotidiens à certaines périodes, sur les populations.

"Les drones survolent les populations du nord-ouest vingt-quatre heures sur vingt-quatre,
frappent des véhicules, des maisons et des espaces publics sans sommation.
Leur présence terrorise les hommes, femmes et enfants, créant un traumatisme psychologique.
Les habitants doivent vivre dans la crainte permanente de pouvoir être frappés à tout moment
par un bombardement meurtrier, sachant qu'ils n'ont aucun moyen de s'en protéger"


Par peur des bombardements successifs, les communautés locales ne se rassemblent plus guère,
évitent d'envoyer leurs enfants à l'école et hésitent à porter secours aux blessés d'un premier tir,
ajoute ce rapport initié par l'ONG Reprieve, basée au Royaume-Uni et qui fait campagne contre les drones.



Drones terrorising men, women, and children in Pakistan
http://www.reprieve.org.uk/press/2012_09_25_drones_pakistan_reprieve_stanford_nyu/
CONTRE-PRODUCTIFS

Washington a fait ces dernières années des tirs de drones l'un des principaux instruments
de sa stratégie militaire mondiale. Sa campagne au Pakistan, lancée sans l'accord officiel
des autorités locales et très impopulaire dans le pays, nourrit les tensions entre Washington et Islamabad,
aux relations déjà très compliquées.

Le rapport est notamment fondé sur des entretiens menés avec des habitants du Waziristan du Nord,
principal repaire des talibans pakistanais et d'Al-Qaida dans la région et de loin la zone tribale
la plus visée par les drones.

In fine, ces tirs illégaux sont contre-productifs car la colère qu'ils suscitent facilite le recrutement de combattants islamistes antioccidentaux dans la région, selon le rapport, qui invite Washington à repenser sa stratégie.
Le texte cite au passage un rapport de CNN estimant que seuls 2 % des personnes tuées par les drones
sont des cibles islamistes "de haut niveau".

Entre juin 2004 et septembre 2012, les drones américains ont tué dans cette région
entre 2 562 et 3 325 personnes, dont 474 à 881 civils, estime ce rapport,
des données établies à partir d'informations de presse rassemblées par le Bureau of Investigative Journalism,
un centre d'études et d'enquêtes basé à Londres.
Les données fiables sont toutefois rares à propos de ces régions interdites
aux journalistes étrangers et travailleurs humanitaires.

Source de l'article
Vivre dans la peur des drones
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/09/26/vivre-dans-la-peur-des-drones_1765872_3216.html

A lire également (en anglais)
It's time we faced up to the failures of drone warfare
http://www.independent.co.uk/voices/comment/its-time-we-faced-up-to-the-failures-of-drone-warfare-8192990.html

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

CIA, drones et Pakistan

Message  Silver Wisdom le Jeu 1 Nov - 9:35

Bonjour à tous,

CIA, drones et Pakistan

Général Benoît Royal : "Ce n’est pas l’armée qui utilise les drones au Pakistan, c’est la CIA"

Interview du Général Benoît Royal sur France Culture le 28 août 2012,
extrait de l’émission "Sur les docks" par Irène Omélianenko.
Thème de l’émission : "Frontière humaine, le robot dans l’armée".
Un documentaire de Charlotte Mareau et Christine Robert.



CIA, drones et Pakistan par larez

Loi n° 2005-270 du 24 mars 2005 portant statut général des militaires
http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000808186

L'ONU demande une enquête sur les attaques de drones américains
Publié le 21 juin 2012




Un expert de l'ONU sur le terrorisme a exhorté jeudi Washington à justifier les attaques de drones,
indiquant que si les États-Unis ne menaient pas d'enquête «appropriée» alors les Nations unies devraient s'en charger.





Un enquêteur de l’ONU a demandé à Washington de justifier l’augmentation
de l’utilisation de drones militaires pour perpétrer des assassinats ciblés.

Il dit que les attaques de drones qui ôtent la vie à beaucoup d’innocents,
pourraient violer le droit international.


L’armée étasunienne et la CIA utilisent des drones en Afghanistan, Pakistan, Irak, Yémen et Somalie.
Washington doit clarifier la base légale de sa politique d’assassiner des leaders et des membres présumés des Talibans
et d’Al Qaeda au lieu d’essayer de les capturer selon un rapport de Christof Heyns, le rapporteur spécial
des exécutions sommaires, extrajudiciaires, ou arbitraires.

Ce rapport de 28 pages adressé au Conseil des droits humains de l’ONU
a été publié en avant-première du débat de cet organisme sur le sujet à Genève.
(Voir le message précédent)

"Le gouvernement doit clarifier les procédures mises en place pour garantir que tous les assassinats ciblés
soient conformes au droit humanitaire international et aux droits humains et il doit spécifier les stratégies
et les mesures prises pour empêcher qu’il y ait des victimes ainsi que les mesures prises pour permettre
des enquêtes indépendantes, rapides et efficaces sur les violations éventuelles" précise le rapport.
"Bien que les chiffres des estimations d’attaques de drones varient énormément, toutes les études s’accordent
sur un point important : leur nombre a augmenté dramatiquement dans les trois dernières années" selon Heyns.

(...)

Unjustified killing: UN wants US drone attacks explained
http://rt.com/news/un-questions-us-drones-185/
Traduction de Dominique Muselet
«Chaque attaque sera étudiée», a déclaré le Rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l'homme
et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste, Ben Emmerson, lors d'une conférence de presse en marge
de la session d'été du Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Se référant aux États unis, M. Emmerson a expliqué que les États devaient
«établir un instrument d'enquête indépendant et approprié en vue de publier les résultats»
des investigations sur les circonstances des attaques de drones.


Dans le cas contraire, c'est à l'ONU de s'en charger, a-t-il dit.
(...)


The UN special rapporteur on human rights to urge establishing
a mechanism to investigate such killings

US 'should hand over footage of drone strikes or face UN inquiry'
http://www.independent.co.uk/news/world/asia/us-should-hand-over-footage-of-drone-strikes-or-face-un-inquiry-8061504.html

Source et suite de l'article
L'ONU demande une enquête sur les attaques de drones américains
http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201206/21/01-4537254-lonu-demande-une-enquete-sur-les-attaques-de-drones-americains.php

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La liste des enfants innocents assassinés par les drones d’Obama

Message  Silver Wisdom le Lun 28 Jan - 9:35

Bonjour à tous,

La liste des enfants innocents assassinés par les drones d’Obama



(...)
Vous ne les verrez pas aux nouvelles des grands réseaux américains.
Même les commentateurs de gauche ne s’y intéressent pas. Les victimes des frappes de drones tombent
dans un trou noir de l’information. Les faits sont pourtant dérangeants : le programme d’assassinats ciblés,
mis sur pied par l’administration Bush et repris et renforcé par l’administration Obama,
a fait des centaines de victimes civiles au fil des ans.

(...)


Obama, prix Nobel de la paix et pacifiste impérialiste…
http://www.legrandsoir.info/obama-prix-nobel-de-la-paix-et-pacifiste-imperialiste.html
Voici la liste des enfants assassinés sous les ordres du Prix Nobel de la Paix en exercice Obama
et de l’Organization Terroriste de l'Atlantique Nord :


Obama utilise les drones pour aller frapper des zones dans les pays pauvres étrangers,
détruisant la vie de nombreux enfants comme le rappelle cette vidéo,
sur le fond du discours "émouvant" d'Obama suite à la tuerie du Connecticut.

Les Drones d'Obama Tuent des Enfants - Infowars


Publiée le 8 janv. 2013 par alexjonesstfr

Lectures recommandées (en anglais)



Total US strikes: 362
Obama strikes: 310
Total reported killed: 2,629-3,461
Civilians reported killed: 475-891
Children reported killed: 176
Total reported injured: 1,267-1,431


Obama 2013 Pakistan drone strikes
http://www.thebureauinvestigates.com/2013/01/03/obama-2013-pakistan-drone-strikes/


Total confirmed US operations (all): 54-64
Total confirmed US drone strikes: 42-52
Possible extra US operations: 135-157
Possible extra US drone strikes: 77-93
Total reported killed (all): 374-1,112
Total civilians killed (all): 72-177
Children killed (all): 27-37


Yemen: reported US covert actions 2013
http://www.thebureauinvestigates.com/2013/01/03/yemen-reported-us-covert-actions-2013/


Total US strikes: 10-23
Total US drone strikes: 3-9
Total reported killed: 58-170
Civilians reported killed: 11-57
Children reported killed: 1-3


Somalia: reported US covert actions 2001-2013
http://www.thebureauinvestigates.com/2012/02/22/get-the-data-somalias-hidden-war/

Covert War on Terror - the Data
http://www.thebureauinvestigates.com/category/projects/drone-data/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Attaques de drones américains: «Le monde doit cesser d'être silencieux»

Message  Silver Wisdom le Mer 13 Fév - 8:45

Bonjour à tous,

Attaques de drones américains:
«Le monde doit cesser d'être silencieux»



Barack Obama a autorisé près de 300 frappes de drones au Pakistan durant les quatre premières années de son administration.
Photo : archives AFP


Les attaques de drones américains ont fait au moins 3400 morts en Afrique, au Moyen-Orient
et en Asie centrale depuis 2002. L'administration Obama a affirmé, cette semaine,
que ces frappes étaient «légales, éthiques et sages». Or, un nombre grandissant d'experts
prend position contre ces assassinats en marge des lois, rapporte notre correspondant.


Les frappes de drones menées par l'administration Obama contreviennent aux droits de l'homme et doivent être dénoncées
avec plus de vigueur par les alliés des États-Unis, croit l'une des sommités internationales sur la question.




(...)
L’enquête de l’ONU porte sur 25 frappes de drones au Pakistan, en Afghanistan au Yémen, en Somalie et à Gaza.
Des frappes qui échappent pour l’instant au droit international et dont le rapporteur de l’ONU sur la protection
des droits humains dans la lutte antiterroriste, Ben Emmerson, estime qu’elles font nombre « disproportionné » de victimes civiles.

(...)

Attaques de drones américains: l'ONU enquête
http://www.rfi.fr/ameriques/20130125-attaques-drones-americains-onu-enquete-afghanistan-yemen-pakistan-somalie-gaza



Silver Wisdom : J'émets un sérieux doute quant à la sincérité du rapport à venir.
En effet, alors qu'il s'agit d'enquêter sur les frappes américaines,
Emmerson nous indique que de potentiels terroristes pourraient
utiliser cette arme contre des populations civiles (False Flag?!)..
Mais qui sont les agresseurs?
Mary Ellen O'Connell, titulaire de la chaire de droit international à l'Université Notre Dame et spécialiste des enjeux liés
à l'usage de la force, estime que l'administration Obama ne reçoit pas assez de critiques et de pressions de la part
des pays occidentaux sur la question de ces assassinats extrajudiciaires.

«Le Canada ne dit rien. L'Allemagne ne dit rien. La Suède ne dit rien.
La Norvège, le Chili, la Finlande, l'Autriche... Personne ne dénonce cet usage. Personne n'agit»
La question des attaques de drones est revenue au premier plan, cette semaine, quand NBC News a diffusé un mémo secret
dans lequel l'administration Obama énonce la logique justifiant l'usage des drones pour tuer des citoyens américains
«membres d'Al-Qaïda ou associés» à l'organisation et qui se trouvent en dehors d'une zone de guerre.


A lire sur ce forum pour complément d'information
Etats-Unis : une note justifie l'assassinat d'Américains constituant une menace terroriste
http://ledormeur.forumgratuit.org/t821-etats-unis-une-note-justifie-l-assassinat-d-americains-constituant-une-menace-terroriste#1949

Mme O'Connell, dont les travaux sont cités dans le mémo,
estime que les justifications données par l'administration Obama ne tiendraient pas devant une cour internationale.


L'arrivée au pouvoir du président Obama, en 2009, laissait présager la fin de l'utilisation des drones. Or, dès sa première semaine
à la Maison-Blanche, le nouveau président a autorisé une frappe de drone contre un «combattant ennemi» dans une maison au Pakistan,
dans laquelle se trouvait notamment un bébé de 2 ans, qui est mort dans l'explosion.

En septembre 2011, un jeune Américain de Denver, Abdulrahman al-Awlaki, 16 ans, a été tué avec d'autres garçons de son âge,
pendant qu'ils cuisinaient autour d'un feu en bordure d'une route au Yémen. Il était le fils d'Anwar al-Awlaki,
ex-Américain affilié à Al-Qaïda tué deux semaines plus tôt lors d'une frappe de drone, également au Yémen.

«L'administration Bush a été accusée de fermer les yeux, de permettre la torture.
Ça a créé un tollé. Mais lorsque Obama continue et renforce un programme qui a fait 3400 morts depuis 2002,
dont des Américains, c'est le calme plat», dit Mme O'Connell.
Barack Obama a autorisé près de 300 frappes de drones au Pakistan durant les quatre premières années de son administration,
soit six fois plus que sous l'administration de George W. Bush.



Extrêmement vague

En entrevue avec La Presse, Noureen Shah, directrice du Projet pour le contreterrorisme et les droits de la personne
à l'Institut des droits de l'homme de l'Université Columbia, à New York, dit avoir été surprise par le langage
utilisé dans le mémo concernant l'usage des drones.

«La définition des cibles potentielles est extrêmement vague.
Essentiellement, la Maison-Blanche et la CIA disent: Faites-nous confiance.
Venant d'Obama, qui s'est présenté comme le candidat antiguerre, c'est préoccupant.»

«C'est une méthode attrayante, qui ne demande pas l'envoi de soldats au sol et qui ne coûte pas cher.
Seulement, on sait que les attaques des drones tuent des civils innocents et des enfants. Au lieu de réclamer des enquêtes,
l'administration Obama choisit de garder les informations pour elle. Ça donne l'impression qu'ils craignent la transparence.»
Mme Shah note que l'administration Obama semble s'être laissé séduire par la simplicité et la flexibilité des drones.

Comment un drone passe à l'attaque en cinq étapes

1. Des pilotes postés dans une base de l'US Air Force, souvent celle de Creech, dans le désert du Nevada,
observent durant des semaines des cibles dans des villages en Afghanistan ou au Pakistan, au moyen d'un drone Reaper.

2. Les pilotes en viennent parfois à bien connaître les cibles qu'ils observent.
«Je les vois avec leur femme, leurs enfants, aller au travail, etc.», a dit un pilote au New York Times, l'an dernier.

3. Les pilotes reçoivent éventuellement l'ordre de tuer la cible (souvent lorsque ses proches ne sont pas présents).

4. Les drones décollent et atterrissent à des bases locales en Afghanistan et en Arabie saoudite, notamment.

5. L'US Air Force compte 1300 pilotes de drone, postés sur 13 bases aux États-Unis.
La CIA a aussi un programme de drones, dont peu de détails sont connus.
Sources: The New York Times, BBC
Nicolas Bérubé

Source de l'article
Attaques de drones américains: «Le monde doit cesser d'être silencieux»
http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201302/09/01-4620000-attaques-de-drones-americains-le-monde-doit-cesser-detre-silencieux.php

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Message  09991 le Sam 16 Fév - 22:00


Publiée le 14 févr. 2013
Ils peuvent être connus comme les meurtriers de la guerre moderne, mais il semble que l'armée américaine veut fermement à l'honneur. Secrétaire à la défense Leon Panetta a annoncé la création de la médaille de guerre distingué, qui seront décernés à joystick brandissant des pilotes de drones, qui mènent leurs batailles loin de la ligne de front.


Pentagone crée une médaille spéciale pour les pilotes de drone



Bientôt recevoir les honneurs militaires pourrait être aussi simple qu'une manette de réglage. Le Pentagone envisage apparemment sur l'attribution aux pilotes de drones télécommandés.

Selon la défense officielle sources s'exprimant par l'Associated Press, futurs bénéficiaires de la nouvelle médaille de guerre distingué pourraient inclure les hommes et les femmes de l'armée américaine qui contrôlent les véhicules aériens téléguidés, parfois des milliers de kilomètres de là, dans l'accélération de l'Amérique drone wars.

La médaille, rapporte l'AP« sera attribuée aux particuliers pour « réalisation extraordinaire », associés à une opération militaire. » Contrairement à d'autres médailles de combats, cependant, remportant cette un coutume ' nécessitent un soldat jamais écarter un panneau de contrôle, voire servir directement sur le champ de bataille.

La médaille pourrait aller aux militaires qui a jamais mis les pieds dans une zone de combat, mais lancent des grèves de drone ou les cyberattaques qui peut vous tuer ou désactiver un ennemi, » l'AP rapports.

Rumeurs d'une sentence pour les pilotes de drone héroïque diffusé en juillet dernier, quand le Washington Post a pris la tête de l'armée Institut de héraldique, disant que le Pentagone avait été informé d'un "concept unique" pour une médaille du célèbre pilotes UAV. À l'époque, Charles V. Mugno de l'Institut a déclaré que son groupe avait déjà terminé six types de rechange pour la médaille mais qu'il attendait l'approbation définitive du Pentagone. Selon le dernier rapport de l'AP, cependant, le ministère de la défense a décidé, le regard de l'élément.

Une analyse de drone récente attaques menées l'an dernier par la New America Foundation à but non lucratif, non partisane a constaté que l'administration Obama a ordonné drone grèves plus de quatre fois plus souvent qu'au cours de la George W. Bush maison blanche. Selon l'analyse la plus récente de l'organisation, US drone grèves au Pakistan ont déjà tué autant que 58 personnes seulement cette année. Une autre étude du Bureau du Royaume-Uni pour le journalisme d'enquête a conclu que ces grèves sous prés. Obama ont tué des centaines, sinon des milliers de civils, malgré la revendication récente de US Homeland Security secrétaire Janet Napolitano ces kills est dans les chiffres unique.

Quand nouvelles du journaliste fauché, première médaille Glenn Greenwald, puis avec Salon, écrit
Justification drone guerre exige de prétendre que la loi comporte une sorte de bravoure, alors que l'armée américaine est de plus en plus les étapes pour créer la façade du courage de guerrier pour les pilotes de drones. »

Pour sa part, prés. Obama a dit, le programme de drone américain est tenu en "laisse très serrée" et son administration ne procède pas à « ensemble grouper des grèves bon gré mal gré. » Sources pakistanaises ont affirmé que les américains drone attaques ont causé la mort d'environ 50 civils pour chaque décès militant.

http://rt.com/usa/news/pentagon-medal-drone-pilots-151/

A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30

09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Message  09991 le Dim 17 Mar - 1:22

Pakistan : un expert de l'ONU dénonce le caractère «contreproductif» des attaques de drones américains



Le Rapporteur spécial sur la lutte contre le terrorisme et les droits de l'homme, Ben Emmerson. Photo: ONU/Jean-Marc Ferré


15 mars 2013 – À l'issue d'une réunion de trois jours au Pakistan sur l'impact sur les civils des drones militaires et des assassinats ciblés dans le contexte de la lutte antiterroriste, le Rapporteur spécial sur les droits de l'homme et la lutte contre le terrorisme, Ben Emmerson, a condamné cette pratique.


La position du gouvernement pakistanais est claire. Il ne consent pas à l'utilisation de drones par les États-Unis sur son territoire et considère cela comme une violation de sa souveraineté et de son intégrité territoriale », rappelle M. Emmerson dans un communiqué de presse.

L'envoi, par les autorités américaines, de drones, sans le consentement de l'État pakistanais, constitue donc une violation de la souveraineté du droit international.

Islamabad a souligné de manière répétée que la campagne de drones est contreproductive, contribuant à radicaliser toute une génération de Pakistanais et risquant de perpétuer le terrorisme dans la région.

Le Pakistan a appelé les États-Unis à y mettre fin immédiatement. Face aux tentatives de justification de ces attaques, le gouvernement pakistanais a indiqué clairement, au cours des discussions d'aujourd'hui, que l'incapacité supposée ou l'absence de volonté politique de contre le terrorisme sur son territoire sont non seulement fausses, mais constituent également un affront aux nombreuses victimes pakistanaises du terrorisme », précise M. Emmerson.

S'appuyant sur sa connaissance des conditions locales, le Pakistan s'est doté d'une stratégie de lutte durable contre le terrorisme, fondée sur le dialogue et le développement afin d'éradiquer les causes profondes du terrorisme.

Le peuple pakistanais doit pouvoir développer cette stratégie. Les tribus Pashtoun des régions tribales sous administration fédérale ont considérablement souffert de la campagne des drones », relève M. Emmerson.

Ces peuples fiers et indépendants sont autonomes depuis des générations et leur histoire est méconnue de l'Occident. Leurs structures tribales ont été détruites par les campagnes militaires et, en particulier, l'usage des drones », ajoute-t-il.

Il est temps que la communauté internationale écoute les préoccupations du Pakistan et donne au prochain gouvernement démocratiquement élu le soutien et l'assistance nécessaire pour réaliser une paix durable sur son territoire sans ingérence militaire des nations étrangères », a déclaré M. Emmerson.


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=29974&Cr=Pakistan&Cr1=



A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30

09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

la Cour fédérale de Washington reconnait l'implication de la CIA dans les assassinats par les drones

Message  Silver Wisdom le Sam 23 Mar - 8:53

Bonjour à tous,

la Cour fédérale de Washington reconnait l'implication
de la CIA dans les assassinats par les drones




Chaque jour qui passe, le dénommé Obama Barack,
président des Etats Unis (Amérique du Nord) et Prix Nobel de la Paix (en solde),
s'approche de la prison. Hier, la Cour fédérale de Washington a apporté
une importante contribution, en reconnaissant l'implication de la CIA
dans les assassinats par les drones et l'obligeant à répondre
à des demandes de communication de documents.
Une superbe victoire pour les militants du droit de l'ACLU.


Plus de 4.000 assassinats décidés par Obama

Pour se faire élire en 2008, le prof de droit constitutionnel Obama Barack avait affirmé que les US ne « torturent pas »,
et que Bush George était un gros vilain. Depuis, Obama continue la torture... et il a ajouté les assassinats, par milliers.
Il ne s'agit pas d'exécutions, genre la justice a statué et on applique la sentence. Non, même pas. Les mafieux de la Maison Blanche
décident qui tuer, et tuent, le plus souvent des ressortissants étrangers et en dehors du territoire US, violant les droits fondamentaux
et la souveraineté des Etats. Pas mal... A côté de ça, le clan des siciliens, c'est un goûter chez ma tante.

La New America Foundation, de Washington, situe le bilan début 2013 entre 1.963 et 3.293 morts.
Pour le Bureau of Investigative Journalism, de Londres, les chiffres se situent entre 2.627 et 3.457 morts.

Lors du débat préalable à la nomination de John Brennan, le conseiller d'Obama pour cette question, au poste de directeur de la CIA,
un sénateur républicain partisan de ces assassinats, Lindsey Graham, avait donné le chiffre officiel:

« Nous en avons tué 4.700. Parfois on frappe des personnes innocentes, ce que je déteste,
mais nous sommes en guerre, et nous avons tué plusieurs hauts responsables d'al-Qaida ».
La note « secrète » définissant la procédure


A lire sur ce forum pour complément d'information
Etats-Unis : une note justifie l'assassinat d'Américains constituant une menace terroriste
http://ledormeur.forumgratuit.org/t821-etats-unis-une-note-justifie-l-assassinat-d-americains-constituant-une-menace-terroriste#1949
(...)

L'arrêt de la Cour d'appel de Washington du 15 mars 2013

La remarquable ACLU avait pris les devants. Impossible d'attaquer Obama tant qu'il est en fonction, alors l'ACLU avait visé la CIA.
Se fondant sur la liberté d'information, elle demandait les documents que la CIA détient sur cette politique d'assassinats.
La CIA opposait qu'admettre qu'elle dispose de documents sur ces opérations pourrait mettre en danger la sécurité nationale
(On dirait du Valls...).

Hier, la Cour fédérale d'appel de Washington a jugé que la CIA ne pouvait refuser de confirmer ou de nier posséder des données
sur les frappes de drones américains. Selon la Cour, le secret opposé par le gouvernement US n'est plus justifiable,
puisqu'Obama et Brennan ont eux-mêmes reconnu publiquement les frappes par les drones.


John Brennan a fait front durant son audition, ayant recours à une série d’arguments :

« Les Etats-Unis sont toujours en guerre contre Al-Qaida et les forces qui lui sont associées » (la mention faite à Al-Qaida,
responsable notamment des grands attentats anti-américains de 2011, induit que « la fin justifie les moyens »).

A propos du rôle multiforme de la CIA, dans la désignation comme le « traitement » des cibles,
Brennan a fait valoir que les conditions de la lutte antiterroriste sont « spécifiques ».

« Sénateurs, je vis tout ceci nuit et jour, je me couche le soir inquiet en pensant que je n’en ai pas fait assez
ce jour-là pour être sûr d’avoir suffisamment protégé le peuple américain. »

Les forces américaines font « extraordinairement attention » à préserver les civils, les victimes « collatérales »
de ces frappes de drones sont « bien plus rares que la plupart ne l’imaginent ».

Les assassinats ciblés ne sont « menés qu’en dernier ressort, pour sauver des vies ».

Il ne « s’agit pas de punir des terroristes pour des actes passés ».

Brennan défend la nécessité du secret pour la protection de la défense nationale, même s’il affirme
« comprendre les désaccords » avec ce programme d’éliminations ciblées par des drones, cette opposition étant « saine,
et une composante nécessaire à la vie démocratique ».
La CIA, procureur, juge et bourreau
http://blog.mondediplo.net/2013-02-14-La-CIA-procureur-juge-et-bourreau
Jameel Jaffer, le directeur juridique adjoint de l'ACLU, a salué cette victoire :

« Les gens ont le droit de savoir qui le gouvernement tue, et pourquoi, et dans quels pays, et sur l'ordre de qui ».
Le refus de principe étant à terre, la CIA va se réfugier derrière les adminicules, histoire de gagner un peu de temps...
Ensuite, la défense d'Obama jouera la même musique : rien sur le fond, mais tous les artifices de procédure pour gagner du temps.

Il n'en reste pas moins que les portes du pénitencier se précisent pour Obama Barack. C'est une nécessité absolue,
si l'on ne veut pas que demain n'importe quel Etat de la planète décide d'assassinats par drone, sans loi, ni jugement.

Ces gens-là sont devenus cinglés...

Source de l'article
Etats unis : la Cour fédérale de Washington reconnait l'implication de la CIA dans les assassinats par les drones
http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=31&id=1160

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar

Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Message  09991 le Mer 10 Juil - 18:35

Découverte d’un accord secret USA-Pakistan sur les attaques de drones




Le rapport de la Commission Abbottabad, divulgué le 8 juillet 2013 par Al-Jazeera, fait état d’un accord secret entre Washington et Islamabad sur l’usage de drones.

Pour aller plus loin (c'est en anglais) : Commission Abbottabad, divulgué le 8 juillet 2013 par Al-Jazeera,

Bien que le Pakistan proteste régulièrement contre les tirs effectués par les États-Unis pour éliminer des groupes « terroristes », ceux-ci seraient parfaitement légaux.

La Commission Abbottabad était chargée d’étudier les conditions de l’attaque de la supposée maison d’Oussama Ben Laden à Abbottabad par les Forces spéciales US. Son rapport avait été classifié par le gouvernement pakistanais.



http://www.voltairenet.org/article179374.html



A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30

09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Message  09991 le Mar 13 Aoû - 20:09

Pakistan : l’usage des drones armés devrait être soumis au droit international (ONU)




ISLAMABAD - Le secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, en visite à Islamabad, a critiqué mardi les tirs de drones américains au Pakistan, soulignant que l’usage de ces avions sans pilote "devrait être soumis au droit international".




Ban-ki-Moon

"Laissez-moi être clair. Le seul objectif de ces nouveaux outils, comme les avions sans pilote et sans arme, est de (collecter) de l’information. Ce sont essentiellement des caméras volantes", a déclaré M. Ban au premier jour de sa visite au Pakistan.

"L’usage des drones armés, comme celui de toute autre arme, devrait être soumis au droit international, incluant le droit humanitaire international.


C’est là une position très claire des Nations unies. Tous les efforts devraient être mis en œuvre pour empêcher les erreurs et les victimes civiles", a-t-il ajouté, avant d’être applaudi par les hauts gradés de l’armée pakistanaise réunis à Islamabad.

Les Etats-Unis multiplient depuis 2004 les tirs de drones dans les zones tribales semi-autonomes du nord-ouest du Pakistan, région à la lisière de l’Afghanistan qui sert de sanctuaire aux talibans et à d’autres groupes armés comme Al-Qaïda.

Depuis août 2008, près de 300 bombardements de drones américains ont fait plus de 2.000 morts, en très grande majorité des hommes armés, selon les autorités pakistanaises.

M. Ban a, par ailleurs, rappelé l’importance de lier les questions sécuritaires à celles de développement, soulignant que les "priorités budgétaires" d’un pays devaient traduire les priorités de sa population, comme l’emploi, l’énergie et l’éducation.

Au Pakistan, l’armée représente environ 20% des dépenses publiques, contre à peine 2% pour l’éducation.



http://www.aps.dz/Pakistan-l-usage-des-drones-armes.html  



Vue sur : http://www.alterinfo.net/notes/Pakistan-l-usage-des-drones-armes-devrait-etre-soumis-au-droit-international-ONU_b5767670.html





A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30

09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Message  09991 le Mer 25 Fév - 9:53

Théorie du drone - Grégoire Chamayou





Ajoutée le 22 mai 2013  par Libfly1

Grégoire Chamayou était le mardi 21 mai 2013 à la librairie l'Harmattan à Lille pour présenter son dernier livre édité par La Fabrique : "Théorie du drone". Rencontre aussi passionnante qu'inquiétante autour des usages militaires des technologies du drone et, qui, contrairement aux discours de légitimation qu'ils entraînent dans leurs sillages, recomposent dangereusement les conceptions des interventions militaires dans le monde et ignorent le droit international. A l'heure où le gouvernement nous engage dans l'acquisition de deux drones, Grégoire Chamayou met salutairement en lumière les enjeux que cela représente, y compris pour les usages potentiels de cette technologie à l'intérieur même de notre territoire national.



Le drone est l’instrument d’une violence à distance, où l’on peut voir sans être vu, toucher sans être touché, ôter des vies sans jamais risquer la sienne.

Cette forme de violence télécommandée, qui à la fois supprime le face-à-face et fait éclater la distance impose de repenser des concepts apparemment aussi évidents que ceux de combattant (qu’est-ce qu’un combattant sans combat ?) ou de zone de conflit (où a lieu, une telle violence, écartelée entre des points si distants ?).

Mais, plus radicalement, c’est la notion de « guerre » qui entre elle-même en crise : le drone est l’emblème de la « chasse à l’homme préventive », forme de violence qui débouche, à mi-chemin entre guerre et police, sur des campagnes d’exécutions extrajudiciaires menées à l’échelle globale.

Cette tentative d’éradication absolue de toute réciprocité dans l’exposition à la violence reconfigure non seulement la conduite matérielle de la violence armée, techniquement, tactiquement, mais aussi les principes traditionnels d’un ethos militaire officiellement fondé sur la bravoure et l’esprit de sacrifice.

Car le drone est aussi l’arme du lâche : celle de ceux qui ne s’exposent jamais.

Cela n’empêche pourtant pas ses partisans de la proclamer être l’arme la plus éthique que l’humanité ait jamais connue.

Opérer cette conversion morale, cette transmutation des valeurs est la tâche à laquelle s’attellent aujourd’hui des philosophes américains et israéliens qui œuvrent dans le petit champ de l’éthique militarisée.

Leur travail discursif est essentiel pour assurer l’acceptabilité sociale et politique de cette arme. Dans ces discours de légitimation, les « éléments de langage » de marchands d’armes et de porte-parole des forces armées se trouvent reconvertis, par un grossier processus d’alchimie discursive, en principes directeurs d’une philosophie éthique d’un nouveau genre – une « nécroéthique », dont il est capital de faire la critique.


                   

Parution : 24/04/2013
ISBN
: 9782358720472
Format papier
178 pages (11 x 16,8  ) 14.00 €



Vue sur : http://www.info-palestine.net/spip.php?article15169







A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30

09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obama admet enfin l'emploi de drones d'attaque au Pakistan et en Afghanistan

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum