Mali : intervention humanitaire ou manœuvre antichinoise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mali : intervention humanitaire ou manœuvre antichinoise ?

Message  Geoff le Mar 29 Jan - 13:27

Mali : intervention humanitaire ou manœuvre antichinoise ?



Antiterrorisme ? Mission humanitaire ? Á moins que derrière ces beaux mots se cachent, comme d’habitude, d’autres choses bien peu avouables… Les media occidentaux omettent bien de dire, par exemple, que Pékin et Bamako ont signé en septembre 2011 trois accords commerciaux d’importance pour la rondelette somme de 739 milliards de yuans. Les deux pays étaient représentés par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Soumeylou Boubèye Maïga, et par l’assistant au ministre du commerce de Chine, M. Yu Jianhua, qui s’était rendu dans la capitale malienne pour inaugurer le troisième pont à y avoir été construit.

Le premier accord (quelque 70 milliards de yuans) représente en quelque sorte un cadeau que Pékin a voulu faire au pays africain. Le second accord porte sur un prêt de cinq milliards de yuans, que Bamako utilisera pour financer des projets prioritaires qui seront identifiés par le gouvernement du Mali pour améliorer les conditions de vie de la population locale. Le troisième accord prévoit quant à lui un financement de 619 milliards de yuans qui permettront à la Chine de participer, avec d’autres partenaires techniques et financiers du Mali, à la construction de l’important bassin hydroélectrique de Taoussa, près de Gao, dans la zone fréquentée par les milices djihadistes et touarègues. L’achèvement du barrage de Taoussa pourrait apporter un nouveau souffle au développement de l’irrigation indispensable à la culture du riz, mais aussi contribuer à la régénération de l’écosystème. Le barrage assurerait par ailleurs le développement de tout un réseau d’activités dans la région de Gao et de ses alentours.

Mais Pékin ne s’arrête pas en si bon chemin. L’empreinte chinoise se trouve également dans quantité d’autres projets au Mali dans des secteurs clefs comme l’éducation, l’industrie, la santé, la sécurité, les communications et les infrastructures. Il est évident, au vu des accords « gagnant-gagnant » qui permettent à Pékin et Bamako de tisser des liens de plus en plus étroits, que l’intervention française au Mali tombe à pic. Derrière les beaux discours humanitaires de F. Hollande se cache en réalité bien autre chose, comme par exemple la volonté de l’Occident d’arracher l’Afrique sub-saharienne à l’influence de la République populaire de Chine. Un objectif parmi d’autres, me direz-vous… mais certainement pas le moindre.


Source : http://www.resistance-politique.fr/article-mali-intervention-humanitaire-ou-manoeuvre-antichinoise-114829052.html


Au fur et à mesure de leur déclin, les anciennes puissances coloniales (France, Angleterre, Belgique, Portugal, etc.) ont tenté de se piquer les richesses africaines. Puis les USA ont essayé de mettre tout le monde d’accord en cherchant à ramasser la mise. Toutes ces manœuvres ont engendré d’immenses conflits et d’immenses souffrances pour les peuples africains.

Mais une arrivée inattendue a bouleversé la donne. La Chine impose peu à peu ses méthodes : pas de préalable politique aux actes commerciaux (donc pas de conflits, pas de rétro-commissions, pas de corruption), possibilité de paiement en nature (des matières premières contre des infrastructures), et échanges à avantages mutuels. Pour les colonialistes, il y a là une intolérable concurrence !

Donc, de l’ingérence, le capital passe à la guerre.

Extrait de http://www.resistance-politique.fr/article-il-a-sa-guerre-114385202.html



Enjeux et jeux petroliers en Afrique: etude de l'offensive petrolière chinoise dans le Golfe de Guinee : http://www.memoireonline.com/09/09/2719/Enjeux-et-jeux-petroliers-en-Afrique-etude-de-loffensive-petroliere-chinoise-dans-le-Golfe-de-.html








_________________
"Cogito ergo sum." (Descartes)

"Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas."(Jules Renard)

"Si Jésus avait dit "Prenez et fumez", le hash serait légal."(Philippe Perrier)
avatar
Geoff
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 32
Localisation : Wagadey, Jubbada Dhexe, Somalia

Revenir en haut Aller en bas

La guerre économique Sino-Américaine en Afrique

Message  Silver Wisdom le Mar 29 Jan - 15:26

Bonjour à tous,

La guerre économique Sino-Américaine en Afrique



Le «gâteau» africain fait saliver les grandes puissances économiques mondiales,
à la recherche de matières premières pour alimenter leurs industries et de nouveaux marchés
pour y déverser leurs produits. L’enjeu économique du continent africain entraîne déjà de vifs
conflits d’intérêts entre la Chine, considérée comme le nouveau «colon» et les Etats-Unis.
Mais que gagne l’Afrique dans la bataille rangée des «grands» sur ses terres ?


Comme on le voit sur ce premier graphe, il y a 10 ans, les Etats-Unis devançaient la Chine dans la vente de produits et services à l’Afrique.
La Chine a inversé sa position dès 2003 et a multiplié par 10 ses exportations vers l’Afrique, laissant les Etats-Unis loin derrière.



Sur ce deuxième graphe, on voit que les relations commerciales entre l’Afrique et la Chine sont équilibrées.
Contrairement à l’Amérique, qui a toujours cherché à endetter ses partenaires commerciaux pour les tenir par la dette
afin de mieux exploiter leurs ressources sous la contrainte, la Chine a développé une politique d’échanges équitables en Afrique.



Le président sénégalais Abdoulaye Wade au sommet Union Européenne-Afrique de Lisbonne en 2007,
avait donné le ton avec cette phrase, qui en dit long sur la manière de travailler de la Chine.

« Quand je veux construire 5 kilomètres de route, avec la Banque Mondiale
ou les autres institutions financières internationales, il me faut 5 ans. Avec la Chine, c’est quelques jours.
Je dis oui ou je dis non, ils viennent, on signe le papier, ils sont sur place. »
Quand la Chine construit 1800 km de voie ferrée entre Tanzanie et Zambie ou 960 km de routes en Somalie,
elle offre un prix main-d’œuvre comprise. Puis les Chinois débarquent, réalisent l’ouvrage avec une rigueur militaire
dans des temps records sans avoir à souffrir de l’apathie africaine. Certains Chinois restent et créent des commerces
ou des entreprises, créant une diaspora qui va multiplier les échanges avec la mère-patrie. Ce qui est vrai en Afrique de l’Est,
l’est tout autant en Afrique Centrale ou en Afrique du Nord. Ces infrastructures permettent l’amélioration du petit commerce local
et profitent à toute la population. Au temps de la colonisation, la France excellait dans ce domaine.
Elle a totalement perdu la main aujourd’hui.

Beaucoup de négociants africains, qui jadis importaient des marchandises d’Europe et des Etats-Unis à prix élevés,
finissaient par découvrir que ces mêmes produits étaient fabriqués en Chine en sous-traitance. Ils importent désormais
directement ces produits de Chine à meilleur prix. Il ne s’agit pas seulement de pacotille, mais également de produit
de haute technologie, d’équipement de la maison, de bicyclettes ou d’automobiles.


Afrique–Chine : des liens (pdf)
http://www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2008/03/pdf/wang.pdf

Par ailleurs, forte de ses immenses réserves monétaires en Dollars constamment dévalués, la Chine distribue des prêts souples,
sans intérêts ni garanties à certains Etats débiteurs les plus pauvres de l’Afrique, contrastant fortement avec les méthodes
de la Banque Mondiale et du FMI.

Depuis plusieurs années, les Etats-Unis voulaient contrer la présence chinoise en Afrique et défendre leur accès
aux immenses réserves minières et agricoles de ce continent sous-exploité. Comme toujours, priorité est donné
au lobby militaro-industriel pour défendre le dollar et les intérêts des banquiers. Des équipes de l’armée US devaient
donc être implantées dans 35 pays africains sous prétexte de lutter contre le terrorisme. L’AFRICOM, le commandement
des Etats-Unis pour l’Afrique, a été conçu par un think-tank israélo-américain en 2006 (IASPS), créé en 2007 et entré en fonction en 2008.

Les Chinois attaquent, les Américains répliquent, et vice versa.

Par une demande de consultations présentée devant l’OMC, la Chine demande à l’organisation de se prononcer
sur les mesures compensatoires et antidumping appliquées par les Américains sur certains produits chinois.
Le même jour, les États-Unis ont également présenté une demande de consultations devant l’OMC,
les Américains accusent les Chinois de subventionner leurs entreprises exportatrices.

La guerre sino-américaine ne se produira pas qu’en mer de Chine. En présentant, devant l’OMC une demande de consultations
concernant les mesures compensatoires et antidumping appliquées par les États-Unis sur une large gamme de produits chinois,
la Chine confirme une déclaration de guerre économique aux États-Unis.

(...)

Chine/Etats-Unis : la guerre économique est déclarée !
http://french.irib.ir/info/economie/item/213898-chine-etats-unis-la-guerre-économique-est-déclarée-par-sybille-de-larocque
(...)

Source et suite de l'article
La guerre contre le terrorisme en Afrique
http://liesidotorg.wordpress.com/2013/01/27/menthalo-la-guerre-contre-le-terrorisme-en-afrique/

Bien Amicalement.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
Mahatma Gandhi

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
William Shakespeare

"Ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux."
George Farquhar
avatar
Silver Wisdom
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 48
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

http://ledormeur.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali : intervention humanitaire ou manœuvre antichinoise ?

Message  09991 le Mar 29 Jan - 19:19

Décidement le Mali ne s'arrête pas de se faire parler de lui.. Ceci est une continuation du sujet.


Le 21-23 septembre, sur l'invitation du gouvernement malien, M.YU Jianhua, Ministre assistant du Commerce de la Chine, a effectué une visite au Mali.

Durant sa visite, M.YU Jianhua a rencontré le Président malien M.Amadou Toumani Touré, le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale du Mali M.Soumeylou Boubeye Maïga et le Ministre de l'Industrie, des Investissements et du Commerce du Mali Mme Sangaré Niamoto Ba, ils ont largement échangé leurs vues sur la mise en œuvre des mesures fixés par le Forum sur la coopération sino-africaine et l'intensification de la coopération bilatérale dans tous les domaines. Et il a procédé à la signature des trois accords d'un montant cumulé de plus de 54 milliards FCFA, portant sur un don, un prêt sans intérêt et un prêt préférentiel.

Au deuxième jour de son séjour au Mali, M.YU Jianhua a coupé ensemble avec le Président ATT, le ruban d'inauguration du 3e pont de Bamako, le pont de l'Amitié sino-malienne, au cours de laquelle M.YU Jianhua a été élevé au grade d'officier de l'ordre national du Mali par le Président ATT.

En marge de sa visite, M.YU Jianhu a également participé à un colloque destiné à prendre contact avec les représentants des entreprises chinoises résidentes au Mali.

L'Ambassadeur de Chine au Mali M.CAO Zhongming a été présent à ces événements.






http://ml.china-embassy.org/fra/zxxx/t863398.htm



Cette année, la fête du 22 septembre, marquant le 51ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance, a fait l’objet de l’inauguration du 3ème pont de Bamako par le président Amadou Toumani Touré et Yu Jianhua, représentant du président chinois Hu Jintao. Baptisé «Pont de l’amitié sino-malienne», cet important ouvrage en génie civil a coûté plus de30 milliards de F CFA, entièrement financé par Pékin.

A cette cérémonie d’inauguration, on notait la présence des plus hautes autorités maliennes. Côté Chinois, le Ministre assistant au commerce et envoyé spécial du Gouvernement, Yu Jianhua, était à la tête d’une importante délégation. Cet ouvrage, dont la première pierre a été posée le 13 février 2009, est le fruit de l’amitié sino-malienne, cadeau de la République chinoise au Mali.

L’inauguration de ce 3ème pont était chargée de symboles et de sens. En effet, rien n’a été oublié pour rendre la fête grandiose : fanfare nationale, musique chinoise, décorations, t-shirts spéciaux, mascottes en forme de dragon… Le président de la République, Amadou Toumani Touré a rappelé «qu’entre le Mali et la Chine, c’est une histoire d’amitié que tous les dirigeants, de part et d’autres, ont tenu à consolider et élargir au fil des années. C’est donc la coopération sino-malienne que nous célébrons à travers ce bel ouvrage».

Au nom du Gouvernement Chinois, Yu Jianhua a, à son tour, démontré l’importance d’un tel ouvrage dans la vie d’une Nation qui se veut moderne. «Il sera un panorama splendide dans la ville de Bamako. C’est un monument de plus pour l’amitié sino-malienne. C’est d’ailleurs le plus grand don chinois réalisé en Afrique de l’Ouest», a-t-il expliqué.

A son tour, le Ministre de l’Équipement et des Transports, Hamed Diane Séméga, a indiqué que «l’annonce de la réalisation de ce pont était un défi. Il marque la puissance de la volonté et de la technique. Aujourd’hui, nous inaugurons un projet dont la gestation a deux ans et sept mois constitue l’un des plus grands chantiers de génie civil jamais engagé au Mali et le plus grand projet offert par la Chine en Afrique de l’Ouest», a-t-il déclaré, visiblement ému.

A noter que cette cérémonie a été suivie d’une série de décorations dont celle d’Ahmed Diane Séméga, Ministre de l’Equipement et des Transports, élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national du Mali. Ensuite, le mérite de Chevalier de l’Ordre national a été décerné à titre étranger, à l’envoyé spécial du Gouvernement chinois, Yu Jianhua. Tous l’ont reçu des mains du chef de l’Etat Amadou Toumani Touré.

Les travaux de réalisation de ce 3ème Pont ont été effectués par l’entreprise chinoise Gezhouba Group Company Ltd (CGGC), et ils ont permis aux étudiants de l’École Nationale d’Ingénieur (ENI) d’effectuer des stages pratiques. Déjà bien présente dans le secteur des BTP, la Chine voit loin et nourrit vraisemblablement des ambitions dans les mines (uranium, phosphate, pétrole) que le Mali compte exploiter dans les années à venir.

A retenir que cet ouvrage possède une longueur de 1,627 km pour 24 mètres de largeur. Il comprend deux double-voies et un échangeur sur chaque rive du fleuve Niger. Le «Pont de l’amitié sino-malienne» se dresse entre les rives de Missabougou, Yirimadio et Banankabougou à droite et celles de Sotuba à gauche. Il permettra non seulement de décongestionner la circulation à Bamako, mais aussi d’apporter un plus à la fluidité routière.

Ibrahim M. GUEYE


Ahmed Diane Séméga, Commandeur de l’Ordre national :

La récompense du mérite

Le Ministre de l’Equipement et des Transports Ahmed Diane Séméga, a été élevé le 22 septembre 2011 Commandeur de l’Ordre national du Mali. Il a reçu sa médaille des mains du président de la République à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du Pont de l’amitié sino-malienne. Une réalisation à la dimension de la grandeur de la République populaire de Chine et des excellents liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays.

C’est avec une vive émotion que le chef de l’Etat Amadou Toumani Touré a remercié tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de ce gigantesque projet qui lui tenait tant à cœur et qu’il tenait à rendre au peuple malien avant la fin de son mandat. Durant trois ans, le chantier qui vient d’être achevé n’a connu aucun problème pendant son exécution tant au plan institutionnel que logistique. Ce, grâce à l’opiniâtreté et à la détermination du Gouvernement de participer à la réalisation d’un rêve national sous la conduite d’ATT. Et ce mérite revenait principalement à Ahmed Diane Séméga, Ministre de l’Equipement et des Transports, qui a piloté les travaux avec beaucoup d’attention. En lui décernant la médaille de Commandeur de l’Ordre national du Mali, ATT n’a rendu que justice à un homme totalement dévoué dans les différentes fonctions qui lui ont été confiées pendant les deux mandats du président.

Culturellement, les Maliens n’aiment pas trop ceux qui courent derrière le chef. Et Ahmed Diane Séméga n’échappe pas à cette méchante règle. Il est tellement engagé auprès du chef qu’on le confond souvent aux membres du foyer présidentiel. Pourtant, qu’on l’aime ou pas, Diane Séméga ne se préoccupe pas de ce que l’on dit de lui. Il s’attelle à sa tâche sans démagogie.

Les travaux d’embellissement de la capitale à la veille du Cinquantenaire, le désenclavement par certains grands axes routiers urbains, inter urbains et internationaux ont été réalisés sous sa conduite sans grabuge. Il conduit à présent les travaux d’extension de l’Aéroport international Bamako-Sénou. Mais, il y a une semaine, Séméga venait d’ouvrir le second Aéroport international du Mali à Kayes (Dag-Dag).

L’immense chantier de réalisation du troisième pont pour Bamako relevait du mystère presque. Mais, grâce à l’engagement du chef de l’Etat et à l’attachement du Ministre de l’Equipement et des Transports, le Mali a enfin réalisé un vieux rêve. En plus de cette médaille, Diane Séméga mérite bien de danser le «Niagara». ATT, quant à lui, mérite d’être au panthéon de l’histoire récente du continent africain.

Abdoulaye NIANGALY

SOURCE: Le Prétoire du 26 sept 2011. http://www.maliweb.net/wp/news/desenclavement-routes/2011/09/26/article,29177.html http://www.primature.gov.ml/index.php?option=com_content&view=article&id=7648:cooperation-mali-chine-bonification-continue&catid=19&Itemid=100092


http://www.alterinfo.net/Mali-intervention-humanitaire-ou-manoeuvre-antichinoise_a86210.html

A Bientôt

_________________
09991


Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes . Coran sourate 8, verset 30
avatar
09991
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Suisse

https://twitter.com/Shakur1999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali : intervention humanitaire ou manœuvre antichinoise ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum